Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Infamous : Second Son, le retour du fils prodigue?

kimo par kimo,  email
 
On ne peut pas dire que depuis la sortie de la PS4 et de la Xone, les joueurs aient pu vraiment départager les deux constructeurs en termes de jeu. La bataille médiatique s’étant plus faite à coup de chiffres de vente, de performance et de connectivité sociale qu’à l’aide de line-up et d’exclues chocs. La sortie d'une exclusivité grand public est donc un petit évènement pour chaque console. Infamous : Second Son peut-il réussir à faire pencher le cœur des joueurs du côté de chez Sony ?

De grands pouvoirs impliquent avant tout d’avoir l’air cool

Vous incarnez Delvin, jeune délinquant à bonnet rouge d’une bourgade paumée des environs de Seattle, qui se voit accidentellement transmettre des pouvoirs mutagènes lors de l’évasion de trois bio-terroristes. Interrogé lors de l’incident par Augustine, mutante à la tête DUP (la méchante police liberticide qui est en charge de les capturer), la situation dégénère et la moitié de la population locale se trouve en danger de mort, avec du ciment plein le corps. Accompagné de son frère, il décide alors d’aller en ville récupérer les pouvoirs qui lui manquent pour sauver le village ! Bien sûr il y découvrira que la méchante police est très méchante et fait plein de propagande et que les bioterroristes sont bien souvent des ados paumés, comme lui. Dit comme ça, c'est vrai que l'histoire fait un peu neuneu, mais Infamous prouve qu’en terme de production, et donc de mise en scène et de qualité d’interprétation, les AAA parviennent peu à peu à se hisser à un niveau de professionnalisme proche de The Last Of Us. Si Infamous, plombé par des maladresses scénaristiques concentrées en fin de parcours, reste bien loin de la densité émotionnelle et de la qualité narrative de ce dernier, il renvoie au moins un temps les dialogues stupides au placard et rendra supportable le petit crétin que vous dirigez.



Le jeu repose en effet sur une vision contemporaine du super-héros, dont les enjeux ont été particulièrement bien cernés dans des films comme Chronicle ou Jumper. À savoir que la droiture morale qui habite habituellement les Batman, Spiderman  et consorts est remplacée par une certaine désinvolture, voir une forme d'égoïsme immature à l’égard du pouvoir acquis. La jeune génération, habituée à consommer des récits remplis de cet imaginaire fantastique, n’est pas plus surprise que ça par l’acquisition de superpouvoirs et n'a aucun scrupule à en profiter. Loin de l’adolescence de Carrie, complexée et introvertie, le nouveau super héros est arrogant et, inconscient du danger potentiel, fait de ce pouvoir une chance plutôt qu’une malédiction (ça c'est l'apanage des vieux cons). Si le joueur et le personnage passent par une phase d’apprentissage angoissante, celle-ci ne dure  donc que quelques secondes et est aussitôt remplacée par l'excitation de vivre un truc cool. Il n’empêche qu'il n'est pas pour autant à l'abri d'être dépassé par sa propre puissance et de perdre le sens des réalités, abandonnant alors toute considération morale pour en jouir pleinement. En intégrant cette question au cœur du scénario via la relation entre Delsin et son frère (qui, en tant que Shérif et aîné est quant à lui bien investi par le pouvoir de la loi et de la morale), et surtout en travaillant l'analogie de cette ivresse avec celle du joueur via le gameplay, Infamous: Second Son se révèle plus malin qu’il n’en a d’abord l’air.

Permis de tuer

Le joueur, comme souvent, a le choix entre se comporter comme un sale gosse irresponsable qui s'amuse à tuer des civils à la pelle et à tourner les autres conduits (le terme poli pour désigner les mutants) contre la population locale, ou bien se la jouer sauveur du monde. Malheureusement, c'est sur ce point que le scénario rate finalement un peu le coche. Malgré un démarrage de qualité et quelques séquences intéressantes en cours de jeu, certaines incohérences viennent largement plomber l'impression générale. Par exemple, même si le joueur massacre des innocents à tour de bras, Delsin pourra toujours compter sur le soutien de son frère. C'est d'ailleurs à peine si leur relation change, puisque les dialogues sont souvent les mêmes. Il faudra bien un jour que les développeurs prennent un parti pris narratif qui reste un tant soit peu cohérent avec leurs mécanismes de jeu s'il veulent qu'on s'y intéresse vraiment.
 
Il n'empèche que les quelques subtilités de gameplay que l’idée introduit restent assez intéressantes. Selon sa nature, les pouvoirs que le joueur obtient seront légèrement différents. Or, la qualité même de ces pouvoirs peut pousser le joueur à tuer ou l’aider à sauver des vies, épousant et influençant ainsi son inclinaison morale. Par exemple, s'il décide de tuer tout le monde, il obtient des pouvoirs létaux et il est bien plus simple alors de continuer ce joli petit massacre. La différence de fonctionnement des supers-attaques est sur ce point particulièrement éclairante. S'il est infamous, celles-ci se déclenchent bien plus fréquemment, mais il faut la charger en un court laps de temps en tuant des adversaires ou des civils. Ce système qui encourage à tuer plus vite pour tuer plus (et accessoirement nous fait atteindre plus rapidement le niveau supérieur de mauvaise réputation) est bien plus jouissif et efficace que son alternative. 

Car pour jouer au héro, il faudra prendre la peine et le temps de neutraliser les adversaires au lieu de les tuer. Ce qui rend déjà les combats plus compliqués puisque les mécanismes de neutralisation sont un peu plus complexes que ceux d'oblitération. Activer la super attaque se fait donc moins facilement, mais en contrepartie, le pouvoir se charge sur une durée illimitée tant qu’on n’accomplit aucune action répréhensible. Ça demande à être attentif, car avec tant de puissance, tuer un civil sur un malentendu est vite arrivé. Si on aurait aimé un système un peu moins permissif (vous pouvez tuer des civils à la pelle et toujours être adulé des foules), c’est une façon plutôt intéressante de lier la vocation morale du joueur au gameplay et à sa façon de jouer plutôt, que de se contenter du classique "press X to be evil".

Tuer n'est pas jouer

Indépendamment de son utilisation thématique, le gameplay reste malheureusement assez terne. La faute en partie à des pouvoirs dans le fond assez peu variés, malgré les différentes formes qu’ils peuvent prendre. Il y en a quatre en tout, dont l’un ne s'obtient qu'à la toute fin du jeu. Vraiment dommage. Ils reposent tous sur des capacités quasi-similaires : un tir normal, un missile, une capacité de déplacement et une compétence incapacitante. Il y a bien quelques variantes complémentaires, mais comme on ne peut pas passer d'un pouvoir à l’autre quand on le souhaite, n'espérez pas en profiter pleinement. Il faut en effet trouver une source élémentaire dans le décor pour pouvoir en changer. Si l’idée de devoir utiliser les éléments de l’environnement pour recharger son pouvoir est très bonne (aspirer de la fumée pour recharger smoke, quitte à détruire une voiture pour cela, ou trouver des paraboles ou des néons), elle n’est pas assez bien employée pour justifier le switch pénible que cela impose lors des combats. La plupart du temps, plutôt que de se casser la tête à trouver une source, on se cantonne donc à l'élément qui correspond à notre mode de déplacement préféré.
 
D’autant que ni les situations, ni les différents adversaires n'incitent à s'adapter. Même si les ennemis sont un poil variés, les combats se ressemblent tous. Heureusement, le jeu n’est pas non plus facile et il faut toujours rester attentif lorsqu'on passe à l'action. Mais la nature de cette difficulté est parfois elle-même source de frustration. Le système de vie et la grande mobilité de certains adversaires rendent parfois les affrontements excessivement brouillons. La vie se recharge d’elle-même lorsque vous êtes à couvert, mais sous le feu ennemi, vous êtes projeté en arrière et dans l'incapacité de tirer. Comme il n'y a aucune compétence de défense, si vous êtes pris dans un feu croisé, vous risquez fort d’y passer. La seule solution consiste alors à fuir en catastrophe avec le pouvoir de déplacement, en espérant pouvoir échapper aux adversaires les quelques secondes nécessaires à votre remise en forme. En gros, on passe pas mal de temps à courir au hasard à la recherche d'une planque. 

Autre soucis, les compétences d'attaque et la palette de mouvement ne fonctionnent pas vraiment en pleine synergie. Lorsque vous utilisez les divers boosts de déplacement, votre personnage est certes rapide, mais les patterns de ceux-ci ne sont pas très souples. Votre arsenal quant à lui n’est pas très réactif et assez primaire. Que ce soit à distance ou au corps à corps, les capacités n'ont pas vraiment été pensées pour s'imbriquer les unes aux autres. Du coup, il n’y a pas moyen d’allier votre mobilité au système de combat pour profiter pleinement de votre puissance. La méthode la plus efficace étant parfois de rester caché derrière un mur et d’éliminer les ennemis un par un. Bien sûr, vous rencontrerez aussi votre lot de combats épiques et jouissifs dont vous sortirez victorieux d'un cheveux, mais dès que le nombre d'adversaire augmente, le manque de lisibilité nuit souvent au plaisir de jeu.

Same old routine

Ne comptez pas sur la variété des missions pour rehausser le piquant des situations de combat. La progression est clairement l’un des points faibles du jeu. Déjà assez court, il faudra en plus invariablement en passer par les mêmes séquences : d'abord chercher et poursuivre l’un des trois bioterroristes évadés, puis récupérer son pouvoir avant de récolter les compétences associées une par une, et enfin exécuter la mission du bioterroriste en question avant de recommencer pour le suivant. C’est plus sans surprise que redondant. Même les boss ont du mal à apporter de la variété puisqu'ils ne sont pas terriblement amusants et bien plus facile à vaincre qu'une grosse troupe de DUP. Mais c'est surtout la phase de récupération des compétences qui est particulièrement pénible, puisque vous perdez alors temporairement tous vos autres pouvoirs pour apprendre les nouveaux un à un. Au final, on a un peu l’impression de jouer à trois gros tutoriaux sur un quart du jeu.
 
Comme dans tous les open worlds, vous pourrez bien sûr faire la chasse aux objets pour augmenter vos pouvoirs via un arbre d'amélioration. Il y a également quelques activités secondaires pas palpitantes à réaliser. Au moins, Sucker Punch ne tire pas trop sur la corde à ce niveau et on a rapidement fait le tour du sujet. Trouver une caméra cachée, un agent infiltré ou un dossier secret, ne vous prendra en général qu’une ou deux minutes. Mis à part les missions de dossiers secrets - qui tombent d’ailleurs complétement à plat - ces activités n’ont pas vraiment de lien avec la mission principale, mais permettent par contre de libérer les zones de la présence du DUP.

Dernier tour avant inventaire.

Pour finir, faisons un petit commentaire sur la partie technique. Le jeu est bien foutu, les effets des pouvoirs lors des combats sont un régal et le travail effectué sur les personnages et leur animation est de haute volée. Par contre, la ville en elle-même n’est vraiment pas très variée ni très grande. Même si on passe plus de temps sur les toits que dans la rue, on finit par remarquer les similitudes grossières plutôt que les différences entre les quartiers. Comme c'est toujours le même type d'architecture et d'environnement (grosso modo, de gros immeubles partout avec des sources pour tous les pouvoirs), il n'y a rien qui vous oblige à vous adapter au terrain de jeu. Le fait de ne pas pouvoir nager ou marcher sur l'eau (après tout, on est le second son) est aussi très pénible pour l'exploration, d'autant que celle-ci sert plus de mur invisible que d'enjeu de déplacement. La composante open world du jeu n’est donc pas vraiment ce qui convainc le plus, ni en terme de gameplay, ni techniquement. On a un peu l'impression que ça a été un moyen pratique de faire l'économie d'un level design plus intéressant, qui obligerait par exemple le joueur à jongler entre ses pouvoirs ou à exploiter au mieux différents types de terrain.



Autre remarque également, le jeu est court (moins de dix heures pour en faire le tour complet) et on en voit arriver la fin très vite en se concentrant sur l'histoire. Ce n’est pas forcément une mauvaise décision vu qu’il n’a pas vraiment grand-chose de plus à offrir passée cette dizaine d'heures. Vous pouvez toujours recommencer en changeant de style, mais les différences ne vont pas non plus vous sauter aux yeux. On peut cependant saluer le travail de suivi de Sucker Punch impeccable sur ce coup-là. S’ils promettent plus, ils ont déjà ajouté gratuitement une mission annexe avec une composante ARG presque plus intéressante que toutes celles du jeu, ainsi que du contenu endgame pour les acharnés qui voudraient vraiment continuer à tuer des agents DUP jusqu’à la fin de leurs jours. On n'en voit pas l'intérêt mais c'est gentil quand même.
Infamous n’est pas un excellent jeu, mais si vous aimez le genre, il reste tout à fait recommandable. Il ne transcendera personne par son originalité ou sa durée de vie, ni par la qualité de son gameplay, mais quelques bonnes idées et une qualité de production à la hauteur de la next-gen en font une expérience sympathique et solide à défaut d’être inoubliable.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Blaspheme
 
Pour l'avoir fini c'est un bon infamous next-gen. Il est clairement dans la lignée des précédents épisodes et on note aussi les progrès de Sucker Punck dans la narration. C'est un peu, c'est vrai, répétitif mais c'est surtout fun et ça fait du bien a ludothèque de la PS4.
Tonolito_
 
Comme Blaspheme. C'est un Infamous avec une narration ++++. Alors il est certes court, répétitif, la ville est "vide" mais le jeu est super maniable, fluide et surtout FUN, tres fun si on joue en Hard et qu'on s'amuse a switcher les pouvoirs en pleins combats.
A dire vrai, il me file les mêmes sensations que Crackdown 1er du nom. Et ça c'est bien.
Anahkiasen
 
Il devait pas y avoir un "Ouais/bof/mouais/nope" à la fin des tests ou je sais pas quoi ?
javierulf
 
Anahkiasen a écrit :
Il devait pas y avoir un "Ouais/bof/mouais/nope" à la fin des tests ou je sais pas quoi ?


Même réflexion, je ne sais pas quoi penser du coup...
Le vertueux
 
Que vous sachiez quoi penser quand on rajoute un vulgaire adjectif plutôt qu'un paragraphe plutôt explicite nous donne à penser sur vos capacités d'analyse de texte !
Anahkiasen
 
Je dis pas ça parce que j'en ai besoin pour apprécier le texte, je dis ça parce que c'est peut-être un bug. Le test m'importe peu, je n'ai ni PS4 ni Xbox One.
Niko
 
Ce n'est pas un bug, c'est une décision prise 3 minutes avant la publication du test. Les macarons ne seront plus systématiques, désormais.
Tonolito_
 
Niko a écrit :
Ce n'est pas un bug, c'est une décision prise 3 minutes avant la publication du test. Les macarons ne seront plus systématiques, désormais.


Peut être serait-il utile de faire un bref historique sur l'auteur de l'article. J'entends par là sur le genre de jeu qu'il affectionne et les titres qu'ils lui ont plu (hors zone de confort). Car cette histoire de macarons, notes et discussions dessus ça devient *un peu* fatigant à force.
Cela mettrait tout le monde d'accord.
Nicaulas
 
Ici on a un texte complet, plus une conclusion synthétique pour ceux qui ne voudraient pas lire ledit texte. Je ne vois pas bien ce qu'apporterait un macaron en plus (une synthèse de synthèse pour ce qui ne voudraient pas lire la conclusion ?). En plus ça ne fait pas sauter la mise en page ou quoi que ce soit, ça n'est pas comme sur la v3 où ne pas mettre de note nous (enfin, je parle pour moi) a titillé plus d'une fois, mais où on était obligé de le faire.

Est-ce que ça vous plonge vraiment dans un abîme de perplexité le fait qu'il y ait parfois un macaron, parfois non ?

(Sinon je ne comprends pas bien en quoi ça règlerait la question de connaître l'historique de l'auteur sur ses goûts en matière de jeu.)
Ash_______
 
Très bon test, l'absence de macaron impose la lecture du test ou d'au moins la conclusion.

Un jeu sans surprises en somme.
Sir_carma
 
Pourquoi y'a une photo de Nitoo en vignette de l'article ? :x
javierulf
 
De mon point de vu, cette histoire de macaron, c’était juste une remarque/interrogation sur le pourquoi du comment, avec une pointe de second degré... Visiblement c'est trop demander ce mardi 8 Avril...
Tonolito_
 
Nicaulas a écrit :
Ici on a un texte complet, plus une conclusion synthétique pour ceux qui ne voudraient pas lire ledit texte. Je ne vois pas bien ce qu'apporterait un macaron en plus (une synthèse de synthèse pour ce qui ne voudraient pas lire la conclusion ?). En plus ça ne fait pas sauter la mise en page ou quoi que ce soit, ça n'est pas comme sur la v3 où ne pas mettre de note nous (enfin, je parle pour moi) a titillé plus d'une fois, mais où on était obligé de le faire.

Est-ce que ça vous plonge vraiment dans un abîme de perplexité le fait qu'il y ait parfois un macaron, parfois non ?

(Sinon je ne comprends pas bien en quoi ça règlerait la question de connaître l'historique de l'auteur sur ses goûts en matière de jeu.)


Connaitre les affinités de l'auteur peut aider certains ou pas à se décider su le sens à donner à l'avis posté en fin d'article.
D-Kalcke
 
Niko a écrit :
Ce n'est pas un bug, c'est une décision prise 3 minutes avant la publication du test. Les macarons ne seront plus systématiques, désormais.
Si ils sont plus systématiques, ça va être encore plus la merde. Non, parceque qu'est-ce qui justifiera qu'un jeu ai un macaron et pas un autre ?
Skizomeuh
 
Bon, on va remettre les notes, sur 100, et histoire que vous arrêtiez de nous casser les couilles ça sera un random qui changera toutes les 2s. Ca vous va ?
Tonolito_
 
Skizomeuh a écrit :
Bon, on va remettre les notes, sur 100, et histoire que vous arrêtiez de nous casser les couilles ça sera un random qui changera toutes les 2s. Ca vous va ?


Mieux vous gardez le système de notation, mais au lieu de mettre des appréciations écrites, vous mettez des photos de badges avec :

- Mimi Mathy
- Maité
- Mireille Mathieu
- Micheline
- Michelle Obama
Niko
 
D-Kalcke a écrit :
qu'est-ce qui justifiera qu'un jeu ai un macaron et pas un autre ?
Le fait qu'ils soient remarquablement bons, mauvais ou meh.
Le vertueux
 
Vous aurez beau tenter de changer quoi que ce soit ça sera toujours pareil, si ça n'est pas sur les notes ça sera sur autre chose, c'est normal c'est comme ça sur tous les sites depuis toujours quel que soit leur système.
Il faut l'accepter et c'est tout.
Skizomeuh
 
Le meilleur système de notation c'est celui de Conan O'Brien je crois en fait. :/
Skizomeuh
 
Tonolito_ a écrit :
Peut être serait-il utile de faire un bref historique sur l'auteur de l'article. J'entends par là sur le genre de jeu qu'il affectionne et les titres qu'ils lui ont plu (hors zone de confort).

AKA lire ses autres tests/articles. Ôte moi d'un doute, ça t'as bien déjà traversé l'esprit AVANT cette histoire de macaron ?
spook
 
Niko a écrit :
Ce n'est pas un bug, c'est une décision prise 3 minutes avant la publication du test. Les macarons ne seront plus systématiques, désormais.


Je vous aime d'amour.
Vahron
 
Vous cassez pas la tête, c'est très bien comme c'est. C'est bien de vouloir faire des efforts à l'attention de ceux qui ne lisent pas le test ni même parfois le paragraphe de conclusion/résumé, mais à un moment ça devient contre-productif.
M0rb
 
Alors perso je m'en fous vu que je sais lire, mais dans l'idée des macarons qui ne correspondraient pas à une notation linéaire mais plutôt à des points forts/faibles du titre ça pourrait être une solution. Pensez achievments ("Gameplay jouissif", "Graphimsmes top moumoute", "Réalisation aux fraises") c'est à la mode et ça fait bien son boulot.
Enfin je dis ça je dis rien, perso une conclusion ou même le picto de l'auteur et je sais à quoi m'en tenir.
Niko
 
M0rb > Ouaip, c'est vrai que c'est pas mal ça.
D-Kalcke
 
Niko a écrit :
D-Kalcke a écrit :
qu'est-ce qui justifiera qu'un jeu ai un macaron et pas un autre ?
Le fait qu'ils soient remarquablement bons, mauvais ou meh.
Ah, vous avez dégagé le "Okay" ?

Niko a écrit :
M0rb > Ouaip, c'est vrai que c'est pas mal ça.
Sérieux, j'espère que vous avez pas attendu M0rb pour découvrir les + et les - dans les tests des jeux ?
Le vertueux
 
Ça ne sert à rien, des gens continueront à trouver à dire, ne vous cassez pas la tête et passez outre les mauvaises réflexions sur les notes ou les macarons et autre.
D-Kalcke
 
Le vertueux a écrit :
Ça ne sert à rien, des gens continueront à trouver à dire, ne vous cassez pas la tête et passez outre les mauvaises réflexions sur les notes ou les macarons et autre.
Au moins, il faut garder une cohérence, si selon le jeu ils arrivent pas à coller un macaron, ça veut dire que les macarons sont inutiles, et là on aura des tests réellement sans note, comme on nous le fait miroiter depuis des années.
Joule
 
A la base, les macarons étaient un peu censés être comme les "monsieur patate" du blog le monde des séries.
Par manque de temps et pour sortir *enfin* la vekat, on n'a pas pu en faire une flopée pour éviter le syndrome "barème", avec des trucs plutôt déconnants.
kimo
 
je vais répéter ce que j'ai dit ce matin. Pas de macaron pour moi quand les jeux ne sont ni exceptionnels ni vraiment très nuls. En contrepartie je fais un effort pour que la conclusion soit relativement claire: "une expérience sympathique et solide à défaut d’être inoubliable". ça pourrait même être un macaron en plissant un peu les yeux !
Le vertueux
 
Ta conclusion était parfaitement claire.
Tonolito_
 
Skizomeuh a écrit :
Tonolito_ a écrit :
Peut être serait-il utile de faire un bref historique sur l'auteur de l'article. J'entends par là sur le genre de jeu qu'il affectionne et les titres qu'ils lui ont plu (hors zone de confort).

AKA lire ses autres tests/articles. Ôte moi d'un doute, ça t'as bien déjà traversé l'esprit AVANT cette histoire de macaron ?


Pas besoin de rebondir de la sorte. Le lecteur n'est pas obligé de se cogner une recherche d'articles dans la BDD alors qu'un texte de 2-3 lignes suffirait à placer un cadre.
Faut pensez aux petits nouveaux.
kimo
 
Sinon plutôt que de regarder le "passif" du testeur, qui peut aimer et ne pas aimer deux jeux similaires pour différentes raisons, et aussi argumenter ses raisons avec plus ou moins de mauvaise foi, il vaut mieux lire d'autres tests du même jeu ainsi que les commentaires en dessous, qui permettent de relativiser ou de détailler certains points.

javierulf a écrit :
Même réflexion, je ne sais pas quoi penser du coup...

Il ne faut pas exagérer quoi... Je sais que le pouvoir du macaron est immense, mais je suis sûr que tu pourras trouver le chemin par toi-même :D

@ tonolito Bien sûr que si que c'est au lecteur de faire l'effort de savoir s'il fait confiance ou pas celui qu'il lit. Il n'est pas là pour qu'on lui serve la soupe et que lui la bouffe bêtement ! Sachant en plus que le texte de présentation d'un auteur peut être tout aussi trompeur que le test lui-même. Si je te dis que tu peux me faire confiance mais que tu ne sais pas si tu peux me faire confiance vas-tu me faire confiance?

PS: en plus juger l'auteur d'un test uniquement sur les notes qu'il a mis sans lire le texte qui la met en perspective, c'est le faire sur la partie la moins intéressante de son travail.
D-Kalcke
 
Skizomeuh a écrit :
AKA lire ses autres tests/articles. Ôte moi d'un doute, ça t'as bien déjà traversé l'esprit AVANT cette histoire de macaron ?
On fera ça quand le moteur de recherche sera mieux foutu.[/counter-troll]

Joule a écrit :
A la base, les macarons étaient un peu censés être comme les "monsieur patate" du blog le monde des séries.
Par manque de temps et pour sortir *enfin* la vekat, on n'a pas pu en faire une flopée pour éviter le syndrome "barème", avec des trucs plutôt déconnants.
Ok, mais à ce moment là, autant ne pas en mettre du tout, parceque là, on comprend pas pourquoi certains jeux ont des macarons et pas d'autres, j'ai même cru que l'image se chargeait pas ou un truc du genre.

kimo a écrit :
je vais répéter ce que j'ai dit ce matin. Pas de macaron pour moi quand les jeux ne sont ni exceptionnels ni vraiment très nuls.
Je pensais que le macaron "Okay" était assez approprié. Et si tu trouves qu'il ne l'est pas, perso, je pense qu'il faut les virer complètement en attendant de trouver un système adapté.
clott
 
Ou juste rajouter un "Selec' Factor".
javierulf
 
clott a écrit :
Ou juste rajouter un "Selec' Factor".

Un selec factor à la GK peut être une belle alternative, car même un jeu moyennement noté peut être ajouté à la selec pour d'autres raisons, feeling, histoire, DA...

Ou alors, allez dans le troll, créez un bouton "génère ton macaron", ça reprend 5 mots du texte qui se collent sur 5 différents templates de macaron... Insultez-moi je ne suis pas dev...
kimo
 
@D-Kalcke

j'entends très bien ton argument. La question de charte ou de cohérence du site me semble importante à moi aussi, je trouve même qu'il est tout à fait légitime et important que tu le soulèves. Oui, c'est bien que tlm s'y retrouve.

Mais même si je comprends et partage cette idée, un autre aspect me semble au final plus important. A vouloir tout uniformiser sous le même système d'évaluation, on détruit un peu la singularité de chaque texte. Ce que je décris puis analyse comme important dans un jeu peut être jugé négligeable par un lecteur. Quelqu'un peut penser : okay, c'est répétitif mais le gameplay est fun, ça me va. Une note écrase la possibilité pour le lecteur d'avoir un avis différent envers le jeu, malgré le texte (on argumente pas contre un 7/10, avec une phrase, même courte, on peut commencer à discuter de façon précise). Je ne veux pas prendre le risque de réduire le jeu à ça. Tant pis si ça implique pour le lecteur de lire ou de s'y perdre un peu, il est normal que l'esprit critique ait un cout pour tlm (la redac m'a laissé le choix, j'ai choisi cette option).

Mais ce qui me dérange encore plus que cette simplification par l'autorité de la note du rapport entre rédacteur et lecteur, c'est qu'on détruit la aussi singularité d'un jeu par rapport aux autres. Je me prend en exemple, j'ai mis 7/10 à GTA 5 et j'en ai entendu parler à chaque 7/10, comme si la note rangeait automatiquement le jeu au même niveau que tous les autres 7/10. Est-ce que Shootmania est meilleur que GTA 5 parce que j'avais mis 8? Difficile à dire, parce que la note peut être utilisé de façon tout à fait polémique (par exemple).

On note par rapport à tellement de chose que ça me parait absurde de prendre ça comme un outil qui construit une cohérence sur le long terme. C'est même dans la note que s'exprime le plus la subjectivité du testeur, malgré le fait que l'élément prennent la forme la plus objective du texte (c'est en effet trompeur). En la collant, on se demande bien sûr toujours si c'est "juste" par rapport aux autres jeux. Le problème c'est qu'on ne sait pas ce qu'on va tester dans le futur. Donc cette valeur absolue relative n'en a aucune. Pour trouver une cohérence critique, il n'y a rien de mieux que le texte. Je peux regretter une note, jamais un texte, car comme j'ai travaillé pour le produire, j'ai confiance en sa valeur, maintenant et plus tard. La note, je n'y engage pas grand chose.

PS: je ne prétend pas avoir trouvé la bonne solution hein, j'explique ma décision. Si on décide tous que c'est mieux d'avoir un macaron, je m'y plie sans hésiter, j'ai précisé avant qu'on poste le texte que s'il en fallait un, j'en mettais un de suite. Après, je pense vraiment qu'un lecteur peut s'y retrouver avec ou sans macaron s'il y met un peu du sien.
Paulozz
 
Trop long; pas lu.
Et vu qu'il n'y a ni note, ni maccaron en bas, je ne sais pas quoi penser et je poste pour ne rien dire :(
Skizomeuh
 
Haha bien joué :)
BeatKitano
 
Bon fermeture du topic là non ? Tout a été dit, surtout après l'intervention exemplaire de Paulozz.
D-Kalcke
 
@kimo

D'où la solution de virer vraiment les notes plutôt que de nous faire croire que les macarons sont autre chose qu'une note sur 4.
fraido
 
Notes, macaron, tout ça ne sert à rien étant donné que l'appréciation dépend uniquement de la personne qui teste le jeu.
Moi un simple "bien" ou "pas bien" (pour ne mettre un "like" ou "don't like" à la réseau social )me suffirait amplement.
Personne ne dit :" Euh salut, tu donnes quelle note aux dernier film que tu as vu (ou jeu que tu as joué )?...
Le vertueux
 
Personne ne dit :" Euh salut, tu donnes quelle note aux dernier film que tu as vu (ou jeu que tu as joué )?...

En fait si. Tous les sites de cinéma font ça, même le programme tv le fait.
fraido
 
Le vertueux a écrit :
Personne ne dit :" Euh salut, tu donnes quelle note aux dernier film que tu as vu (ou jeu que tu as joué )?...

En fait si. Tous les sites de cinéma font ça, même le programme tv le fait.


Oui tu as raison mais je voulais dire en fait quand tu demande à des amis.Des gens à qui tu fais confiance et sans but lucratif derrière.
Niko
 
D-Kalcke a écrit :
D'où la solution de virer vraiment les notes plutôt que de nous faire croire que les macarons sont autre chose qu'une note sur 4.
Ouais, ça marche super bien : sur 44 commentaires, deux parlent du test, le reste de l'absence de notation.
Le vertueux
 
D'un autre côté c'est peut être aussi parce que le jeu n’intéresse pas et/ou que peu de gens ont la possibilité d'y jouer.
Yolteotl
 
Pour revenir au test, je n'avais pas vraiment joué aux 2 premiers (j'avais fait les démos mais jamais franchi le pas de l'achat).

C'est jouissif, fun et beau, mais un peu court et un peu répétitif. J'ai été surpris par certains combats où la difficulté était bien corsée.
Ash_______
 
Niko a écrit :
Ouais, ça marche super bien : sur 44 commentaires, deux parlent du test, le reste de l'absence de notation.


Encore mieux, sur le test MGS, 3 pages de commentaires négatifs et un seul y a joué (manque de bol il a un avis positif).
noir_desir
 
Moi comme je disais sur une news, j'ai adoré le 1 (découvert à l'occasion des soucis du psn)et le 2 que j'avais acheté, je me suis beaucoup amusé.
Après bon acheté une ps4 pour un jeu...
lorhan
 
6.
vanth
 
hmmm on a l'air de jouer un personnage au caractère d'un raclure de chiotte insupportable quand même...
Mithrandir
 
Moi j'ai bien kiffé les 2 premiers inFamous, vraiment sympas, j'aime bien les Open World.

J'ai hésité à acheter une PS4 pour inFamous Second Son mais comme il y a pas le macaron indispensable de Factornews je me vois dans l'obligation de ne pas l'acheter, c'est bien dommage :/
Blaspheme
 
vanth a écrit :
hmmm on a l'air de jouer un personnage au caractère d'un raclure de chiotte insupportable quand même...


Alors oui presque, mais finalement il est attachant Delsin et on finit par ne plus vouloir le lacher, et il sort parfois des vannes plutôt drôle.

Mithrandir a écrit :
Moi j'ai bien kiffé les 2 premiers inFamous, vraiment sympas, j'aime bien les Open World.


Celui là de mon points de vue est bien meilleur que les 2 premiers épisodes (je regrette juste les grinds sur les lignes électriques)
bofbof
 
Il faudrait noter les jeux clairement avec des macaronis, assortis, ou pas, de condiments. Ensuite noter les testeurs en fonction de la pertinence de leurs notes avec une petite étoile enthousiaste, pusillanime ou circonspecte, et ensuite noter les lecteurs qui ont noté les testeurs via un système de pouces vert, rouge, fuchsia. Je vous propose d'approuver, ou non, ce système en le notant.
Le meilleur système de notation c'est celui de Conan O'Brien je crois en fait. :/
Clueless Gamer :love:
Turom_
 
Juste pour dire que sans note ça me convient très bien.

Après perso j'aime bien le système de Kotaku avec juste oui/non et les +, les -.
RomAnOCRY
 
RAaa.... La note ! Système, oh combien .... nullissime !
Un test, une conclusion... Ça suffit bien !

Quand j'aurais ma Ps4, je testerai de moi même, et je donnerais pas de note, na !

Vous voulez un autre test: Allez lire celui d'Ozgarden !
http://nerdologeek.com/une-frimousse-conduit-en-etat-divresse/
ptitbgaz
 
Bon, comme le sujet O combien crucial n'a pas l'air de soulever les foules, j'y vais de mon petit commentaire... D

Les notes sont très dispensables à mon avis (pour peu que la conclusion soit bien faite et claire comme ici), à la limite à l'appréciation du redac chef dans le cas contraire, mais je suis pour un macaron "coup de coeur" avec toute sa dimension subjective, et les plus et les moins qui donnent un aperçu rapide des forces et faiblesses du titre. ça mange pas de pain et c'est pratique.
Ne vous en déplaise (et je le comprends), on n'a pas toujours envie de se taper tout le texte, surtout si le jeu intéresse peu... Par contre une conclu bien faite, et ces + et -, peuvent donner envie de le faire ;)...

PS: @kimo même si c'est loin d'être prioritaire, une liste des jeux par rédacteur n'est pas si idiot pour donner une idée du profil du testeur. Si encore, y avait bcp de tests sur factor et/ou une ergonomie pour les retrouver facilement, mais c'est pas vraiment le cas... (c'est pas une critique, juste un constat).
kimo
 
@ ptitbgaz
Je ne vais pas rajouter une couche, par contre, je ne savais tout simplement pas qu'on ne pouvait pas retrouver la liste des tests par auteur (oui c'est con des fois). Maintenant que tu le fais remarquer, je vais me renseigner auprès des masterminds pour savoir comment on peut mettre ça en place sans que ça mette tout en l'air dans le site (p-e via les tags). Car si l'absence de note c'est une prise de position éditoriale, ça, ça relève clairement de la responsabilité du site envers ses lecteurs.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

noir_desir
(14h13) noir_desir thedan > c'est bête surtout quand on pense , que les sarkolatres aiment la justice ^^'
thedan
(14h10) thedan noir_desir > tout à fait, je leur ai sorti l'article
MrPapillon
(14h10) MrPapillon Poker VR : [youtube.com]
noir_desir
(14h07) noir_desir thedan > C'est surtout qu'il y a eu une jurisprudence, qui ne te mets pas l'abri quand ton mail est de ton boulot...
thedan
(14h05) thedan d'ailleurs ils se sont pris un retour de manivelles... Pas de mails perso, pas de mails politiques au bureau Non mais
thedan
(14h04) thedan de toute façon, t'as des sarko idolâtres. Tu peux leur mettre le nez dedans, ils te diront que ça sens la rose... J'ai vu passer certains mails persos au boulot d'adhérents aux Républicains qui sont sarko idolâtres, ça vaut son pesant de conneries
noir_desir
(13h18) noir_desir Crusing > on ne croirait pas comme ça
noir_desir
(13h18) noir_desir Crusing > les commentaires oui, mais les amis de sarko qui passe à la télé. C'est évident hollande est tellement fort, qu'il a infiltré la Norvège (soit dit en passant l'un des pays les moins corrompu du monde). Finalement il est trop fort hollande,
Crusing
(13h10) Crusing noir_desir > héhé, j'ai lu les comms sur le site europe1, c'est exactement ça "encore une pseudo affaire" "les mediaco-bobo-gaucho..."
noir_desir
(13h07) noir_desir Crusing > c'est fou, et le pire comme cela vient de la norvege, dans le cadre d'une affaire de corruption pétrolière, son camps ne peut s'agiter en disant que ça vient de hollande (ou des bobo-bien pensant)
Crusing
(12h30) Crusing Comme disait le directeur de campagne de sarkozy "house of cards, c'est un peu tendre" : [mediapart.fr]
Crusing
(12h17) Crusing (oups stun pdf)
Crusing
(12h16) Crusing choo.t > haha adblock me ferme la page direct :D
Crusing
(12h04) Crusing kmplt242 > J'iomagine qu'on peut avoir une dérogation pour le jazz, mais c'ets limite [bestbassgear.com]
kmplt242
(11h39) kmplt242 Ce qui choque le plus c'est qu'il n'y a pas" écouter de la musique", mais "écouter de la musique classique". Toujours cette hierarchisation dans les genres de musique.
Toutoune
(11h38) Toutoune Merci. J'ai ri.
kmplt242
(11h34) kmplt242 Toutoune > (11h30) Ben tu cultive des tomates.
Toutoune
(11h30) Toutoune Mais en quoi faire du jardinage c'est de la culture ?!
choo.t
(11h20) choo.t thedan > "Question :Pour chacune des activités suivantes,dites-moi si, pour vous personnellement, elle fait partie de la culture ?"
thedan
(11h12) thedan choo.t > aprés ça dépends comment sont posés les questions... Mais ça m'étonne assez peu quand on y réfléchit
choo.t
(10h59) choo.t [culturecommunication.gouv.fr]
choo.t
(10h58) choo.t thedan > c'est flippant leur sondage, c'est des rétrogrades de qualité qu'ils ont chopé. La BD moins culturelle que la mode. Collectionner des timbres, plus culturel que le graffiti, le jardinage, plus culturel que le rap.
thedan
(10h52) thedan le jeu vidéo et la culture : [lemonde.fr] !!!
zouz
(10h21) zouz Avant on envoyait des chiens ou des singes dans l'espace pour voir si ça passait, maintenant on envoie des milliardaires. En fait elle pas si pourrie notre époque.
MrPapillon
(08h59) MrPapillon Oui, et il y a beaucoup plus de choses intéressantes à faire là-bas.
_Kame_
(08h34) _Kame_ Y'a juste une petite différence. C'est sur Terre.
MrPapillon
(07h00) MrPapillon L'Antarctique est hostile et pourtant on fait de plus en plus d'activités là-bas, et le tourisme augmente (malgré les interdictions/restrictions).
_Kame_
(00h35) _Kame_ C'est cool pour le côté défi, mais on parle de planètes et satellites un tout petit peu hostile à l'humain. Je serai plus content quand on annoncera qu'on a inventé un nouveau mode de propulsion.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Et ça fera une excuse de plus à Yotleotl de dire qu'ils sont financés par des fonds publics américains.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon C'est aussi bon pour les scientifiques, surtout que ça coûtera pas cher relativement.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Kame> Elon Musk souhaite établir une autoroute vers Mars. Donc tout client est le bienvenu. Minage ou pas. Scientifiques ou pas. Il faut pas oublier, c'est que leur fusée peut aller aussi sur Europa ou plein d'autres destinations.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon Et le minage d'astéroïdes, c'est Larry Page à titre personnel, pas Google.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon CBL > Euh, SpaceX c'est aussi les satellites en orbite basse et en géo.
_Kame_
(00h24) _Kame_ Ouaip, ramener des minerais. Même si je souhaite qu'ils réussissent, j'ai pas la sensation qu'envoyer 100 personnes sur Mars, ça soit vachement utile.
CBL
(00h15) CBL Mas étant remplie de flotte, la planète va devenir une station service pour les drones miniers
CBL
(00h15) CBL Mars est "à deux pas" de la ceinture d'astéroides
CBL
(00h14) CBL Le meme Google qui veut se lancer dans l'exploration minière d'astéroides
CBL
(00h13) CBL L'actionnaire majoritaire de SpaceX, c'est Google
mardi 27 septembre 2016
_Kame_
(23h59) _Kame_ Tout ça pour aller se faire chier sur une planète désertique. (ahah).
MrPapillon
(23h43) MrPapillon Mais toute la conf' regorge de détails techniques, et c'est encore plus épique que juste avec les détails de cette vidéo.
MrPapillon
(23h42) MrPapillon La vidéo qui résume : [youtube.com]
MrPapillon
(23h42) MrPapillon L
MrPapillon
(23h30) MrPapillon Jusqu'à présent, SpaceX n'a annoncé que le transport. Le reste sera sûrement fait entièrement ou en coopération avec d'autres organismes/entreprises. J'imagine que même une grande partie de l'intérieur du vaisseau (MCT) sera conçu par le client.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Si on devait réduire au plus petit dénominateur commun, on ne serait jamais allés sur la Lune, et on aurait jamais rien fait d'ailleurs.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Yolteotl > Mais on s'en fout de facile ou pas. Ce qui est intéressant c'est s'ils vont y arriver ou pas.
Yolteotl
(23h23) Yolteotl "Facile" quand on a accès à un marché interne qui permet de le financer de façon incomparable à ce qu'on retrouve en Europe ou n'importe où ailleurs sur la planète. Je te laisse volontiers aller sur Mars en premier en tout cas :)
MrPapillon
(23h15) MrPapillon Et en seulement 10 ans, c'est les premiers à avoir un plan de baisse des coûts cohérent. Alors que ça fait depuis 60 ans qu'on envoie des trucs dans l'espace.
MrPapillon
(23h14) MrPapillon Et bien sûr on parle encore une fois des contrats avec la Nasa, alors qu'ils sont soumis à des appels d'offre, et que toutes les autres boîtes de la planète ont des contrats avec le public.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon ULA continue à utiliser les mêmes éternels lanceurs.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et Ariane n'a annoncé Ariane 6 que parce que ça bougeait à côté.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et on parle de casser les prix pour financer la R&D. Mais Roscosmos fait plus vraiment de R&D.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Et les contrats de la Nasa sont plus complexes qu'un simple lancer de satellite.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Yolteotl > Les contrats de la Nasa sont sur plusieurs lancements, pas qu'un seul.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Ils ont fait des procès pour simplement avoir le "droit" de participer aux appels d'offre sur l'armement. Ils viennent d'obtenir leur premier contrat dessus à force, il y avait beaucoup trop de magouilles entre ULA et l'armée avant.
Yolteotl
(23h10) Yolteotl MrPapillon > c'est la que je dis que tu te plantes, ils ne coutent pas 80 millions, le cout est plus élevé, pas le double mais pas loin. C'est grace aux contrats gouvernementaux que SpaceX casse les prix et laisse miroiter un prix si bas.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Oui, mais les contrats d'armement c'est pas SpaceX.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte moins cher que chez les concurrents.
Yolteotl
(23h09) Yolteotl Dans une certaine boite que je connais assez bien, les commerciaux ont "enfin" réussi à décrocher un contrat d'équipement pour l'armée américaine. Quand la France commande le dit équipement en 5 exemplaires, les USA c'est 100/200/300.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte 80 millions de $. On fait des satellites à des milliards de $.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon Yolteotl > La plupart des gouvernements des pays industrialisés peuvent financer des fusées SpaceX.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon La Nasa n'est pas un organisme qui ne développe qu'en interne, c'est un organisme qui sous-traite beaucoup.
Yolteotl
(23h07) Yolteotl MrPapillon > "C'est pareil pour les autres pays", c'est que tu n'as pas vraiment conscience des effets d'échelle que ça représente. Aucun autre gouvernement de la planète ne peut financer comme le font les USA.
MrPapillon
(23h07) MrPapillon Les principaux concurrents actuels de SpaceX, c'est BlueOrigin, ULA, Roscosmos, Ariane. Tous principalement financés par des fonds publics.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane vient de commencer à peine à entrevoir des plans de réutilisation des lanceurs, comme le font aussi les russes et ULA. Tout ça depuis que SpaceX a montré des succès dedans.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane n'a pas de plan de colonisation de Mars en urgence.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon D'ailleurs il y a eu des procès par SpaceX pour ça.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon Faut pas oublier que les autres lanceurs américains sont encore plus soutenus par le gouvernement que SpaceX.
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Et pour les autres boîtes aux US.
Yolteotl
(23h04) Yolteotl des lanceurs aux autres compagnies. Ils ne sont pas spécialement plus ambitieux ou doués que les gars de l'Agence Spatiale Européenne qui ont bien moins de fonds derrière
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Oui et c'est pareil pour les autres pays.
Yolteotl
(23h03) Yolteotl MrPapillon > Comme je le disais, ils gagnent des clients parce que la concurrence est faussée. La NASA et le gouvernement américain souhaitaient avoir une compagnie américaine avec des contrats si importants qu'ils peuvent se permettre de vendre à perte
MrPapillon
(23h00) MrPapillon Mais là on parle de SpaceX sinon, c'est vraiment être de mauvaise foi de nier leur succès. Plein de clients s'ajoutent à leur carnet.
MrPapillon
(22h58) MrPapillon Yolteotl > Oui ça a été racheté récemment.
MrPapillon
(22h57) MrPapillon (Tesla n'a pas besoin de gagner de l'argent à ce stage aussi. Ils ont besoin de grandir le plus vite possible et de devancer tous les constructeurs établis).
Yolteotl
(22h57) Yolteotl [bloomberg.com]
Yolteotl
(22h56) Yolteotl [fr.wikipedia.org] " L'idée de ce projet a été suggérée par leur cousin Elon Musk, qui a aidé à la création de la société et en est devenu président."
MrPapillon
(22h56) MrPapillon Il faut pas oublier que SpaceX envoie régulièrement des capsules sur l'ISS.
MrPapillon
(22h55) MrPapillon (sauf si on remonte aux premiers falcons des débuts de SpaceX)
MrPapillon
(22h55) MrPapillon Les deux derniers gros foirages sont dus à des anomalies sur le tank du deuxième étage. Il semble qu'il y ait une faiblesse à endroit particulier par là-bas et ils vont y remédier. Le reste n'est que succès.
MrPapillon
(22h53) MrPapillon Sachant qu'ils ont commencé il y a dix ans et qu'ils ont devancé les autres sur les technos du futur, alors que les autres tablent sur des technos vieilles de plus de 50 ans.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon Actuellement, malgré les derniers foirages, ils ont un taux de réussite tout à fait satisfaisant, à plus de 92-93% je crois.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon SpaceX a réussi largement plus de fois qu'ils ont eu d'échecs.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon SolarCity n'est pas dirigé par Elon Musk.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon Yolteotl > Non, la Nasa est cliente.
Yolteotl
(22h46) Yolteotl C'est bien que Ellon Musk soit ambitieux, mais SolarCity est un échec, Tesla ne dégage toujours pas de bénéfice (et n'en dégagera pas avant plusieurs années), et SpaceX s'est vautré plus de fois qu'ils n'ont réussi pour l'instant.
Yolteotl
(22h44) Yolteotl c'est ça qui leur permet de casser les prix à l'international, ils vendent à perte parce qu'ils ont des contrats nationaux monstrueusement élevés amortissant le coup.
Yolteotl
(22h43) Yolteotl MrPapillon > "Financement privé", mwai, ils tirent leur cash des contrats avec la Nasa
MrPapillon
(22h29) MrPapillon Surtout que SpaceX a un financement privé et que la boîte est contrôlée par une idéologie forte et humaniste.
MrPapillon
(22h28) MrPapillon C'est un argument pour toi, pas pour moi. Il y a plein de boîtes qui fournissent de bons services partout. C'est pas évident d'écrire un bouquin cyberpunk où les entreprises sont cools et que ça fonctionne bien.
CBL
(22h26) CBL Cela n'a rien à voir avec le progres
MrPapillon
(22h25) MrPapillon Le truc, c'est que malgré les négativités, la qualité de vie des humains n'a fait que progresser au fil du temps.
MrPapillon
(22h23) MrPapillon Dans toute l'histoire de l'humanité, il y a eu des gens qui ont été contre le progrès avec ceci ou cela comme arguments. Et souvent ça a été dans le faux.
CBL
(22h22) CBL Pour l'instant
MrPapillon
(22h21) MrPapillon CBL > SpaceX ne fournit que le transport.
MrPapillon
(22h20) MrPapillon Vers la Lune, c'était 2 fois plus de radiations seulement (je viens de voir les chiffres).
MrCroa
(22h20) MrCroa Je pense que dans l'ISS le bouclier magnétique de la terre protège toujours
CBL
(22h19) CBL Et les gens applaudissent
CBL
(22h19) CBL Tous les romans cyberpunk prédisent que laisser la colonisation aux mains des entreprises est un désastre assuré
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Certains restent plus d'un an dessus.
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Et concernant les radiations, il y a des gens sur la station ISS aussi.