Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Ground Zeroes, quand le marketing dépasse la fiction

Damien par Damien,  email  @damien_furst
 
« Je pense que si les joueurs des anciens MGS se plongent immédiatement dans ce nouveau système qu’est l’open world, ils trouveront ça perturbant ». Derrière cette déclaration d’Hideo Kojima se cache donc l’explication officielle de ce Metal Gear Solid Ground Zeroes, prologue du véritable cinquième épisode qui sortira certainement l’année prochaine. Il s’agit donc de présenter en douceur ce nouveau gameplay, mais en échange d’une trentaine d’euros. Sérieusement ?
La vie est un éternel recommencement. Pour Hideo Kojima, cette expression semble s’appliquer encore plus qu’à tout un chacun. Censé laisser Metal Gear à ses comparses de chez Konami, le célèbre game designer japonais ne parvient pas à abandonner la licence qui a fait de lui l’une des icônes du jeu vidéo. Une licence qui commence à vieillir sérieusement, comme en témoigne le poussif Metal Gear Solid 4, sorti en 2008 sur Playstation 3. Avec The Phantom Pain, Hideo veut montrer qu’il n’est pas has been. Alors forcément, comme tous les jeux d’aujourd’hui, le bougre a jugé bon d’orienter la structure de son titre vers de l’open world, en essayant de revoir en profondeur toutes les mécaniques auxquelles on était habitué.



La question se doit alors d’être posée. Monsieur Kojima est-il sincère lorsqu’il justifie Ground Zeroes par cette nouvelle approche du gameplay ? Ce Ground Zeroes est-il le fruit d’un créateur souhaitant effectivement présenter au monde sa nouvelle oeuvre de façon détournée ? Ou bien s’agit-il plutôt du résultat d’un brainstorming marketo-financier, visant à générer des revenus avec un produit non-fini ? Si on peut difficilement répondre à cette question, on peut en tout cas juger le jeu pour ce qu’il est : une fantastique arnaque.

Chloe, do you copy?


Ground Zeroes se déroule en 1975, neuf ans avant les événements qui suivront dans The Phantom Pain. Le joueur incarne Big Boss, le papounet du célèbre Solid Snake. L’intrigue se situe donc en pleine guerre froide, et nous emmène au coeur d’une base militaire située à Cuba. Votre mission consiste à secourir Paz Ortega, un agent triple détenant des informations cruciales, et Chico, un enfant-soldat qui a visiblement bien morflé. Présenté comme ça, le postulat scénaristique peut sembler extrêmement simple pour du Kojima, mais rassurez-vous, à moins d’être un fanboy, vous allez rapidement être perdu parmi les différents protagonistes et tous les termes pompeux inhérents à la série : Mother Base, Skull Face, CIPHER, XOF, FOX, Militaires Sans Frontières et j’en passe. Heureusement, l’Internet est là.
 
Quant au jeu en lui-même, si on peut bel et bien lui octroyer que ce rafraichissement de gameplay lui fait le plus grand bien, il faut avant tout souligner ses moult défauts. On commencera par l’intelligence artificielle, colonne vertébrale pour une aventure qui se présente avec la baseline « tactical espionage operations ». Ne cherchez ici rien d’exceptionnel, puisque les comportements aberrants sont légion. L’un des exemples qui m’a le plus frappé est celui de la protection automatique derrière un élément du décor. Plaquez-vous contre un mur, et vous deviendrez instantanément invisible, même si votre arme dépasse allègrement. Décollez-vous de quelques centimètres à peine, et votre couverture sera grillée. Il m’est également arrivé, à plusieurs reprises, de voir gambader quelques gardes dans la joie et la bonne humeur à quelques mètres à peine de corps sanguinolents, sans qu’ils ne s’arrêtent ne serait-ce qu’une seule seconde pour vérifier le pouls de leur copains agonisants.

Avant, j’étais Snake, mais ça c’était avant


Toujours au registre des aspects « infiltration ? Mon cul ! », le système de gestion des alertes sent le vieux comme dans l'appartement de mémé. Déclenchez l’alerte, puis cachez-vous ou exterminez les deux-trois bambins qui vous embêtent. L’alarme s’estompera ensuite, et les autres gardes, pourtant alertés, reprendront leurs rondes usuelles, comme si de rien n’était. Il même possible d’aller un cran au-dessus au niveau de l’ « espionnage », en s’installant par exemple sur des canons anti-aériens. Le jeu se transforme subitement en un bordel sans nom où vous allez pouvoir déglinguer tout ce qui bouge… Avant de retourner vous cacher sur la pointe des pieds. Ce Ground Zeroes est peut-être par ailleurs le premier MGS dans lequel Snake dégage un sentiment de toute puissance assez déroutant. Car une fois les contrôles assimilés, se sortir de situations d’apparence mal engagées est en fait assez aisé, grâce notamment à une résistance aux balles mal équilibrée. Le jeu prend néanmoins bien plus d’épaisseur en mode Difficile, mais il faudra d’abord le terminer en Normal pour y avoir accès…

Le côté « open world » si cher à Kojima est toutefois à ranger au rayon des initiatives à saluer. Le jeu en ressort plus souple et moins dirigiste qu’à l’époque. Un même objectif peut ainsi s’accomplir de différentes manières, et on prend finalement plus de plaisir à appréhender chaque situation. 
D’ailleurs, Ground Zeroes est agréable à parcourir, grâce à une jouabilité au poil et des possibilités qui semblent vastes. Les éléments listés plus haut, s’ils rendent le jeu irréaliste, ont la contrepartie de lui offrir une grande accessibilité. Une notion accentuée par deux nouveautés tout à fait symptomatiques. La première est le marquage des ennemis, réalisable lorsque Snake dégaine ses jumelles. En restant quelques secondes sur un ennemi ou un point d’intérêt de la map, celui-ci sera sauvegardé à la fois sur la carte et dans le jeu. Pour peu qu’on prenne le temps de bien scruter chaque détail de la base, on ne sera donc pas vraiment surpris par un ennemi qui se promène, puisque son marquage le rend détectable absolument partout. Quant au second ajout, il s’agit d’un bullet time de quelques secondes, déclenché automatiquement dès qu’un garde vous détecte. Vous avez donc un court laps de temps pour le neutraliser, avant qu’il n’alerte le reste des troupes. 

30€, le zeroes de trop


Le gros problème de Ground Zeroes est finalement à chercher du côté de sa durée de vie. Une base militaire pas franchement grande, une mission basique, et quelques défis supplémentaires, voici ce qui résume le contenu du titre. Comptez entre deux et trois heures pour boucler l’intrigue la première fois, et ajoutez une nouvelle fois deux à trois heures supplémentaires pour compléter en grande partie les missions annexes. Chercher la complétion à 100 % nécessitera bien plus, mais celle-ci est particulièrement inintéressante. Pour 30 €, on se situe ni plus ni moins dans une arnaque commerciale pure et simple, à faire pâlir Julien Courbet et sa ribambelle d’avocats. Un tel contenu ne mérite pas plus qu’une dizaine d’euros. Et c’est au final le sentiment qui persiste après avoir bouclé le jeu. On a la franche impression de s’être pris quelque chose de piquant dans un orifice habituellement traité avec bien plus de délicatesse.



Visuellement, Ground Zeroes a été présenté comme un vrai jeu « next-gen ». Pourtant, le résultat de cette version Xbox One a de quoi laisser perplexe. On a plus l’impression de se retrouver devant un jeu old-gen upgradé que devant une expérience graphique à la hauteur des supports nouvelle génération. Le bât blesse particulièrement lors de certaines missions annexes, qui se déroulent de jour (à l’inverse de la mission principale qui se passe en pleine nuit et sous la pluie). L’aliasing vient s’associer à un surprenant clipping ainsi qu’à des textures parfois limites. Ajoutez à cela d’autres détails fort malvenus, comme l’absence de débris lorsqu’un véhicule explose, et vous obtenez là un moteur graphique qui a tout d’une version bêta.
Pas forcément mauvais mais très loin du standard de qualité auquel il prétend, Metal Gear Solid Ground Zeroes est une expérience bien trop courte, qui ne peut soutenir son prix complètement infondé de 30 €. Les fans de la première heure y trouveront peut-être leur compte (et encore), mais les autres peuvent passer leur chemin et attendre bien tranquillement Phantom Pain, pour peu que l’ambition de Kojima et son équipe soit drastiquement revue à la hausse. 
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Ash_______
 
Le seul problème de GZ c'est le prix.
zouz
 
Avec des arnaques pareilles je leur souhaite de péter des records chez Pirate Bay.
Crusing
 
zouz a écrit :

Avec des arnaques pareilles je leur souhaite de péter des records chez Pirate Bay.

Oh! rebel!!
Ash_______
 
Je pense que violer Kojima et sa famille serait plus juste.

On rappelle que le jeu est à 20€ en démat'.
Prezspurer
 
Qu'il avoue plutôt qu'il était complètement jaloux du business plan de Polyphony Digital avec GT prologue !
kalhamn
 
Ground turismoes
Memoire
 
Quel interet d'acheter en demat même a 20euros et imagine en plus sur PS3 sachant qu'elle déjà dépassé et qu'il y'aura aucun moyen de le récupérer sur PS4. Depuis l'annonce du "PS3 > PS4" impossible même en demat. Je ne fait plus du tout confiance aux consoles sur ce point.

Sinon c'etait plutôt attendu comme verdict, néanmoins ca annonce du bon pour phantom pain. En tant que fan de MGS je le prendrais mais en fin d'année et sur PS4 en esperant qu'il soit pas pas trop chère.
Ash_______
 
Memoire a écrit :
Quel interet d'acheter en demat même a 20euros et imagine en plus sur PS3


Au hasard, je dis bien au hasard, si t'as pas de PS4 ?
Nicaulas
 
Ah oui mais si t'es pauvre on peut rien pour toi.
Lepidosteus
 
Comptez entre deux et trois heures pour boucler l’intrigue la première fois, et ajoutez une nouvelle fois deux à trois heures supplémentaires pour compléter en grande partie les missions annexes.

Eh, 30€ les 6 heures de jeu c'est toujours moins cher qu'un call of duty pour un joueur solo !
Le vertueux
 
Ouais et encore moins cher qu'un World of warcraft pour un joueur solo !
zouz
 
Ash_______ a écrit :
Je pense que violer Kojima et sa famille serait plus juste.

On rappelle que le jeu est à 20€ en démat'.



Il leur faut une punition à la hauteur du foutage de gueule.

Je te trouve dur pour le viol, j'ai pas mérité ça. On parle de japonais là !
SuiX
 
Ash_______ a écrit :
Le seul problème de GZ c'est le prix.


Malheureusement Ash ce n'est pas que le prix... L'IA est complètement à la masse. J'ai pu voir le run d'un pote (premier run 78 minutes), et les soldats ne cherchent même pas à l'avoir une fois qu'il a été repéré. Il a pu enchaîner 6 soldats en CQC sans mourir et en étant en état d'alerte (et le tout sur une place ouverte et aux yeux de tous).

Après niveau histoire c'est une catastrophe, il n'y a aucune intrigue. L'intro est exactement le trailer de 2012. Et la fin on se doute tellement de ce qui va arriver.

Et même niveau gameplay, l'infiltration n'est plus aussi plaisante qu'avant et le côté open pas maîtrisé pour un sous. Je ne parle pas du regen HP "caca derrière une caisse".

Autant je ne m'inquiète pas quand au scénario et à l'aventure que l'on va vivre dans Phantom Pain. Mais niveau gameplay, Kojima a intérêt à revoir sa copie.
zouz
 
@SuiX Tu viens de déclencher processus long et chiant. Bravo.
Memoire
 
Ash_______ a écrit :
Memoire a écrit :
Quel interet d'acheter en demat même a 20euros et imagine en plus sur PS3


Au hasard, je dis bien au hasard, si t'as pas de PS4 ?


Bah dans ce cas tu l'achètes en boite. Ce que j'voulais dire c'est que le demat sur console c'est la meilleure façon de perdre des jeux.
Ash_______
 
As-tu plus de chance de perdre un objet matériel ou immatériel ?
Je te donne 3h.
Muchacho
 
Dans la théorie l'objet immatériel est censé perdurer bien plus longtemps que le matériel, on est aussi censé pouvoir le récupérer à l'infini en cas de perte.
Mais dans la pratique, ici, ton objet à la même durée de vie que ta PS3.
GeekMate
 
Mon humble avis ici : http://wp.me/p4cHLV-8C
Rien à voir avec ce qui est évoqué ici.
Ash_______
 
Faudrait que Damien lise ton retour et confronte ses opinions aux tiennes.
GeekMate
 
Pour ma part, je trouve les critiques sur l'IA complètement caricaturales. Les situations décrites existent à coup sûr mais ce sont des bugs et je ne connais pas de jeu d'infiltration qui n'ont pas ce genre de bug. Là où je trouve qu'il y a énormément de subjectivité, c'est que ces situations sont pris pour des généralités alors que ce sont des exceptions. Ce genre de bugs n’empêchent pas de nombreux jeux d'être considérés comme des chefs d’œuvre donc on en revient toujours au prix et à la durée de vie qui semble être l'alpha et l'oméga du jeux vidéo.
Pour ma part, ce qui m'a intéressé avec ce MGS, c'est que Kokima propose sa version de l'Open World et que je l'ai trouvé beaucoup plus élégante et intéressante que ce que nous propose habituellement (je suis en plein dans Infamous en ce moment, et même si le jeu est beau, je trouve que le design a pris un coup de vieux terrible, je ne vois pas trop ce qu'il y a de Next Gen dedans). Alors bien sûr, ce n'est que le début et l'expérience est encore un peu limité mais rien que pour les portes qu'ils ouvrent, je trouve la démarche intéressante.
Bon après, je suis plus ou moins d'accord, c'est un peu cher pour le contenu proposé. De là à dire qu'il s'agit d'une démo payante, je trouve là encore que c'est ultra caricaturale. Il y a un terrain de jeu, aux joueurs de se l'approprier, le temps de jeu est plus leur affaire que celui des devs à mon sens. S'ils n'ont envie de jouer que l'histoire, effectivement il ne vaut mieux pas l'acheter. s'ils ont envie d'aller plus loin que faire juste "l'histoire", expérimenter avec les ingrédients du jeu, etc, ça vaut carrément le coup.
Est ce que l'argument de la durée de vie est suffisant pour ne pas l'acheter, je ne suis pas convaincu. j'y joue et j'y rejoue depuis une semaine, ce qui m'arrive rarement d'habitude.
Si Damien est open pour un débat, allons y ! (avec courtoisie bien entendu)
elton
 
Un débat avec un fanboy? On va pas aller loin.

Pas que je dénigre les fanboys hein, on a tous nos petites obsessions. Mais objectivement si on ne connait rien à MGS, il n'en ressort rien de bien intéressant (parce que le non fanboy aura peu d'intérêt à faire un 100%).

"Meh".
GeekMate
 
T'as lu mon article et t'as déduit que j'étais un fanboy ???
Le vertueux
 
Fanboy je ne sais pas, disons que tu es très indulgent, ça par exemple :

Si l’alarme est donnée, la fuite semble la meilleure solution mais sachez que le jeu supporte aussi très bien la confrontation directe

Si un garde aperçoit Snake, un joli feedback de lumière vous indique sa position et vous permet de réagir en conséquence.

peut enchainer les "kills" à une vitesse ahurissante
.



Vu le ton que tu emploies, on dirait que tu trouves ça positif alors que ça fait jeu grand public bien facile et accessible.

D'autres choses sur-lesquelles j'ai tiqué :
-Le joueur devient acteur ET réalisateur de son jeu. Il en est de même pour le reste.
- le jeu laisse tellement place à l’imagination pour réaliser tel ou tel objectif
- le joueur va être capable de raconter l’histoire dont il a envie [


Du coup si je décide de jouer à Duke Nukem avec un fusil à pompe plutôt qu'à la mitrailleuse, est ce que je raconte aussi ma propre histoire ? Si je décide d'attirer les Pig Cop dans un piège en ayant poser des mines à laser est ce que je fais preuve de créativité ?

Créativité, acting, réalisation, imagination, c'est un vocabulaire qui parait tellement disproportionné pour décrire des situations de gameplay simplement diversifiées.

Clairement dans ton article il n'y a rien qui légitime l'emploi de tels mots, on a juste l'impression que tu découvres les jeux vidéos. Alors peut être que c'est la vérité, qu'on a vraiment l'impression d'être acteur, réalisateur et scénariste en jouant à ce Metal Gear mais tu ne développes pas assez, on ne voit pas en quoi c'est différent de d'habitude d'où l'impression d'avoir un fanatique qui donne son avis.
GeekMate
 
Ca me tabasse ce que tu dis.
Ca fait plus de 10 ans que je bosse dans le jeu vidéo :)
A mon avis, tu n'as rien compris à mon article. Ce qui me fait de la peine, parce que je pensais être plus clair que ça.
Pour la première partie, je dirais que rare les jeux qui permettent aussi bien de s'en sortir par la force que par la finesse. En général, il y a une intention claire des développeurs qui avantage un type de gameplay. Là, je ne l'ai pas du tout ressenti. D'ailleurs Damien l'exprime aussi lorsqu'il dit qu'il s'est rarement senti aussi puissant dans un MGS.
Ensuite, je trouve hallucinant que tu puisses dire des trucs comme "on dirait que ça fait jeu grand public facile et accessible" comme si c'était un reproche.
Oui, le jeu est accessible, les commandes sont bien pensées. L'accessibilité dans un jeu est essentiel, peu importe le public auquel il s'adresse. C'est une question de Role Play. Je trouve ça plus crédible de savoir viser grâce à une assistance à la visée forte en tant que Snake que de rater bêtement ma cible parce que les commandes sont trop dur à maitriser. Est ce que le challenge est pour autant facile ou difficile, c'est une autre question.

Ensuite, j'essaye d'expliquer en quoi les techniques de mises en scènes / gameplay sont plus innovantes que jamais. Tu sors des phrases en les isolant de leur contexte et effectivement ça semble très con dit comme ça. Lorsque je dis acteur et réalisateur, je parle essentiellement de la manière dont le jeu est mis en scène en un unique plan séquence qui confonde les cinématiques et le gameplay. Donc, oui c'est un peu une manière de donner au joueur le contrôle de la mise en scène comme aucun jeu ne l'a fait avant. Le signal est d'autant plus fort qu'on a souvent reproché a MGS ses cinématiques trop nombreuses, sa narration gargantuesque qui parasite le gameplay. Ca me semblait essentiel de signaler qu'ici le joueur "fabrique" ses cinématiques et que l'histoire est écrite en pointillé, aux joueurs de remplir les blancs et d'en faire quelque chose de passionnant.

Ensuite je n'ai jamais dit que d'autres jeux ne laissaient pas la place à la créativité du joueur, je dis simplement que celui là va beaucoup plus loin. Si je ne suis pas plus précis, c'est simplement que je préfère que les joueurs découvrent par eux même toutes les possibilités que leur laisse le jeu.
Il y a une bonne dizaine manière de dérouler la mission principale et le joueur peut utiliser des stratégies très différentes selon la méthode qu'il veut employer, c'est ce que je sous entends par "raconter l'histoire dont il a envie"... Et ca va bien plus loin que de choisir de tuer à la mitraillette ou au fusil a pompe. je ne suis même pas sûr que les objectifs soient vraiment linéaires.

Sinon, non je ne suis pas fanatique de MGS, je n'avais pas joué à un MGS depuis le 2 sur PS2... Ca doit faire plus de 10 ans maintenant. Par contre, oui j'ai adoré cette expérience de "liberté" que j'ai trouvé beaucoup plus forte que dans n'importe quel Open World auquel j'avais joué avant. L'Open World, c'était souvent, "fais ce que tu veux", ce MGS te dis ça "fais ça, met fait le comme tu veux". C'est la nuance que j'essaye d'exprimer.
Le vertueux
 
D'ailleurs Damien l'exprime aussi lorsqu'il dit qu'il s'est rarement senti aussi puissant dans un MGS.

Ça n'est pas du tout comme ça que je l'ai interprété, pour moi Damien veut dire par là qu'on est proche de l'invincibilité et qu'il faudra jouer avec les pieds plutôt qu'avec les mains pour se créer du challenge.
Ce qui revient au problème d’accessibilité, nous n'avons pas du tout la même vision du jeu vidéo. Tu veux incarner Snake, le tireur d'élite invincible qui ne rate jamais sa cible alors que je veux viser moi même, rater et recommencer jusqu'à ce que je m'améliore et que je devienne moi même invincible. Si mon avatar se fait prendre dans un jeu d'infiltration, je veux qu'il soit "sanctionné" m'obligeant à recommencer et à améliorer ma démarche. L'idéal étant de pouvoir customiser la difficulté pour avoir des expériences de jeu différentes.
C'est le principe de la courbe de progression, si tu proposes un jeu où tu peux t'en sortir tout le temps quelque soit tes erreurs on tombe dans le jeu grand public accessible et insipide. Et c'est souvent le cas avec les jeux qui justement n'avantage pas de type de gameplay.
Du coup, je ne dis pas que ce MGS est ainsi, je dis juste que ton article donne cette impression.

Effectivement je comprends que tu ne veuilles pas faire de révélations quant aux possibilités que propose le jeu, mais je ne sais pas, il y a quelque chose justement qui est difficile à croire. On nous a tellement rabâché les "nombreuses" possibilités de faire une quête dans les jeux vidéos pour au final se retrouver avec des mécanismes diversifiés mais peu passionnant que c'est difficile à imaginer. C'est à mon avis la partie qui cloche dans ton article.

Par contre j'ai tout compris sur la thématique de l'open world et j'ai bien retenu, là ça me parle étant donné que je trouve les open world, tout comme toi, assez creux. Ça me faisait rêver quand j'étais plus jeune à l'époque de Morrowind, mais maintenant je trouve ça de plus en plus sans intérêt, surtout les open world contemporains, qu'est ce que c'est nase.
Ici j'ai plus l'impression que c'est une map géante qu'un open world, ce qui est le bon point, j'aurais aimé que farcry 3 soit comme ça.

Enfin bon, je pense que je comprends mieux ce que tu as essayé de dire, même s'il semble que je ne partage pas la même vision que toi sur la difficulté (ou alors ce sont des mal entendus) et que cette fabrication des cinématiques par le joueur me semble une notion encore obscure (et effrayante tant l'intrusion du cinéma dans les jeux peut être être pénible).
Monowan
 
GeekMate a écrit :
C'est une question de Role Play. Je trouve ça plus crédible de savoir viser grâce à une assistance à la visée forte en tant que Snake que de rater bêtement ma cible parce que les commandes sont trop dur à maitriser.


Ca me tabasse ce que tu dis.
GeekMate
 
Ok ça me rassure. J'ai au moins réussi à clarifier quelques points. :)
Sur la conception du jeu vidéo, on ne doit pas être loin quand même, par contre les notions de plaisir qu'on peut en retirer ont l'air très différentes effectivement. Tu as l'air d'apprécier le die & retry, alors que clairement dans mon cas, je vais plutôt vite abandonner ce genre de chose. Mais je pense qu'on est au delà de ça dans ce MGS. L'intention est vraiment de laisser le joueur faire comme il veut. A partir du moment ou tu punis une approche plus qu'une autre, tu es déjà dans une logique dirigiste. Ce qu'essaye d'éviter au maximum ce MGS.
Y aller à la bourrin n'est effectivement pas plus pénalisant que ça. Le jeu considère que c'est une stratégie comme une autre. J'avais pas envisagé ce point de vue effectivement, et sans doute que tu as raison, ça rend le jeu beaucoup plus facile, mais je pense que c'est vraiment pas l'important ici. L'important, c'est de se rendre compte de la marge de manœuvre dont tu disposes.

L'autre point qui me semble important, c'est à quel point ce MGS se repose complètement sur du systémique. Il y a plein de jeux qui laisse des libertés pour accomplir des objectifs de tel ou tel manière mais ces moyens restent complètement pensé en amont par les développeurs. Avec ce MGS, c'est la première fois que j'ai l'impression d'être face à tout un tas d'ingrédients qui interagissent entre eux de manière complètement systémique en fonction de ce que fait le joueur. Tu as à ta disposition tout un tas de moyen, à toi de faire ta tambouille pour mener à bien ta mission.

Enfin. Voila. J'aime pas le mot fanboy, je ne pense pas qu'il me définisse. Par contre je suis un enthousiaste, ça je te l'accorde.
Et j'ai pris énormément de plaisir avec ce jeu.
Ze_PilOt
 
Pouvoir s'infiltrer ou être bourrin dans des niveaux semi-ouverts, hitman le faisait très bien il y a dix ans.
Le vertueux
 
Il y a deus ex, farcry mais là les possibilités seraient plus nombreuses. Tu vois GeekMate que cette partie est difficile à saisir tant ça parait tout à fait banal et surtout la plus part des autres testeurs ne semblent pas trouver ça exceptionnel non plus.
Ze_PilOt
 
Quand je lis un test d'un MGS élogieux, j'ai toujours l'impression que le mec ignore 20 ans de jeu vidéo au passage.
Ash_______
 
Moi quand je vois ce que sont devenus les licences d'infiltration comme Thief, Splinter Cell ou Hitman, j'ai l'impression que les marketteux, eux, n'ont pas ignorés 20 ans de jeux video et ont su prostituer leurs licences comme il faut quitte à trahir les fans pour mieux les vendre.

Et au passage, que l'IA de ce MGS soit catastrophique quand on joue avec elle, j'en doute pas une seconde. Mais c'est le cas de tous les jeux d'infiltration (je pense que tout le monde a vu les videos gag sur Hitman) vu qu'une IA de jeux d'infiltration est volontairement une IA limitée qu'on fait facilement bugger.
GeekMate
 
Hitman permettait pas vraiment d'être aussi bourrin. Le jeu devenait super dur lorsqu'on choisissait cette tactique. Mais Hitman reste une bonne référence effectivement, avec de nombreux moyens d'évoluer, mais dans des niveaux fermés avec des aides nombreuses au niveau du HUB.
Commencez MGS et se retrouver au milieu de cette base, sans avoir aucune idée de là ou il faut aller, de ce qu'il faut faire, etc. Hitman n'a jamais osé aller jusque là.
Je ne dis pas que MGS réinvente le jeu vidéo, je dis qu'il le pousse dans des retranchements que je n'avais jamais observé jusqu'alors.
Quand aux autres tests, c'est ce que je leur reproche, il ne parle pas du jeu réellement. Tout le monde a bloqué sur la durée de vie et le prix. Clairement c'est un défaut mais je trouve dommage qu'il éclipse totalement tout le reste.
Ze_PilOt
 
Ben si, hitman c'est tout à fait ce que tu décris. Pas les derniers épisodes évidemment.

Dire que MGS repousse le concept dans ses retranchements, c'est avoir des œillères.

Ie. tu n'es pas "jeté" dans le camp du tout, et tu peux scanner toutes les patrouilles avec une tech magique.
GeekMate
 
Après si vous relisez mon article, je ne pense pas utiliser d'adjectif particulièrement élogieux. je donne mon ressenti et j'essaye d'avoir une réflexion sur les mondes ouverts. J'attaque le jeu sur ce qui me semble être ces vrais défauts : Le tutorial pas assez complet, les graphs qui ne se démarquent pas assez de la génération précédente, la taille toute relative de cet Open World.
Ma conclusion elle même n'est pas vraiment dithyrambique, je challenge Phantom Pain en me demandant comment réutiliser le système de Ground Zeroes dans un univers beaucoup plus vaste. Je ne suis pas sûr qu'ils vont y arriver.
Si vous trouvez que mon article est un article de fanboy, c'est que vous avez un grave problème avec les mots... Le fait d'être en opposition avec la plupart des tests fait de moi un fanboy ? C'est ça la réflexion ?
Ze_PilOt
 
Et dire que ce MSG est un monde ouvert... On parle d'une carte d'une centaine de mètres carrés hein.
GeekMate
 
Hitman, c'est typiquement le genre de jeux que j'aurais adoré aimé mais que j'abandonne ultra vite parce que c'est trop exigeant.
Peut être que tu y arrives en mode bourrin, mais pas moi, le jeu devient beaucoup trop dur. Et puis, il y a un gros soucis d'accessibilité. Il faut d'abord passer énormément de temps en phase d'observation pour savoir ou se trouve la cible, comment se déplace les ennemis, quels sont leur comportement, etc... Hitman, ca ressemble plus a puzzle dont il faut comprendre chaque brique pour trouver la solution.
Avant de pouvoir s'amuser, c'est très chiant. Et il faut réapprendre pour chaque map. Je trouve ça ultra pénible. Mais attention c'est juste mon goût personnel, je trouve ça super bien fait aussi.
Tu as raison, ça y ressemble énormément. Sauf qu'ils n'ont pas passer le cap du monde ouvert... Et je ne pense pas qu'on puisse faire autant de choses que dans ce MGS. Je pense que chaque solution est pensé dans son ensemble par le level designer de la map. Ensuite le joueur peut aller prendre des bouts par çi, des bouts par là s'il a envie. Mais ce MGS pousse la philosophie encore plus loin. Il n'y a que des éléments systémiques qui interagissent entre eux. Les solutions n'apparaissent pas comme de grands touts, ce sont des petits bouts qui s'assemblent et qui finissent par former une solution.
Crusing
 
C'est donc à cause de ce genre de personne qu'on a une simplification à outrance et de l'assistanat pour handicapés depuis 10 ans! Enfin te voilà le responsable de tout nos maux.

Vous confondez open world avec map ouverte.
Project igi =/= far cry 3
Ze_PilOt
 
Non mais je comprend qu'on puisse dire que ce MGS est un monde ouvert révolutionnaire, mais uniquement si on compare avec les autres MGS qui ne sont que des couloirs.
Le vertueux
 
Oui voilà, pendant que toi tu arrives enfin à terminer un jeu parce qu'ils ont simplifiés le gameplay, nous on s'ennuie à mourir tellement c'est facile.

C'est ça la que réside la différence entre ton test et celui des autres.
Ash_______
 
Qui a dit que GZ était un monde ouvert révolutionnaire ?
GZ est une approche plus ouverte de MGS, le vrai open world ça sera Phantom Pain.

L'idée d'arriver dans une zone et devoir trouver seul, sans aucun indice, ce qu'on cherche en se créant son propre chemin est plutôt bonne.
Je n'ai pas encore touché à GZ et je me garde ce petit plaisir pour plus tard.

Ce que je regrette c'est que le genre infiltration n'est plus à 100% assumé par Kojima et que le système d'alerte depuis MGS2 n'a plus aucun intérêt. Vu que même dans MGS3, dés que l'alarme est déclenché = game over (à moins qu'on veuille s'amuser à perdre 5 min les 3/4 de ses munitions à dézinguer des soldats par dizaine).

Pour moi, parmi les passages infiltrations les plus sympas/exigeants de MGS, ils sont sur les opus PW et pobs.
Typiquement ce genre de missions :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=irnTaWl5oPU#t=45
Malgré les mouvements limités, le jeu t'oblige vraiment à te servir de tout le panel de gadgets que propose le gameplay.

Et les meilleurs passages infiltrations d'une manière générale, ce sont les passages scriptés. C'est ceux où les routines des gardes sont calculées pour que le joueur fasse ci, ça et ça pour s'en sortir.

Pourquoi les deux niveaux de la démo de MGS1 sont mythiques et que chacun de nous est capable de recréer les rondes des gardes sur un papier ? Parce que le LD était pensé pour rendre ces deux scènes jouissives à passer. L'open world oblige plus le joueur à s'efforcer à créer ses situations plutôt qu'à les subir.
choo.t
 
GeekMate a écrit :
Hitman, c'est typiquement le genre de jeux que j'aurais adoré aimé mais que j'abandonne ultra vite parce que c'est trop exigeant.
Peut être que tu y arrives en mode bourrin, mais pas moi, le jeu devient beaucoup trop dur. Et puis, il y a un gros soucis d'accessibilité. Il faut d'abord passer énormément de temps en phase d'observation pour savoir ou se trouve la cible, comment se déplace les ennemis, quels sont leur comportement, etc... Hitman, ca ressemble plus a puzzle dont il faut comprendre chaque brique pour trouver la solution.
Avant de pouvoir s'amuser, c'est très chiant. Et il faut réapprendre pour chaque map. Je trouve ça ultra pénible. Mais attention c'est juste mon goût personnel, je trouve ça super bien fait aussi.

Arrête le JV et matte des films, ou limite toi à Adibou of Duty et aux productions de D.Cage.
Message masqué
Niko
 
Diable, nous y voila : le point D.Cage :)
Essayez de rester cordiaux dans vos échanges d'arguments
Crusing
 
Le vertueux a écrit :
Oui voilà, pendant que toi tu arrives enfin à terminer un jeu parce qu'ils ont simplifiés le gameplay, nous on s'ennuie à mourir tellement c'est facile.

C'est ça la que réside la différence entre ton test et celui des autres.

J'ai hâte qu'il nous sorte l'argument du manque de temps pour s'investir, que c'est plus sympa un film interactif avachi sur un canapé, ou qu'on a pas compris toutes les composantes ambivalentes de son article, à condition d'analyser, que l'absolu ne doit pas être annihilé, par l'illusoire précarité de nos avis.
"I'm loving it"
GeekMate
 
Effectivement, vous passez complètement à côté de ce que je raconte...
Vous interprétez tous ce que je dit comme ça vous arrange. Je n'ai jamais utilisé le mot "révolutionnaire". je parle d'évolution simplement. Les mots sont importants.
Je ne suis pas contre le challenge, d'ailleurs MGS est hyper challenging mais simplement pas comme vous l'imaginez.
MGSVGZ n'a rien d'un film interactif. Au contraire, le gameplay est redevenu la priorité numéro 1. C'est l'anti David Cage au possible. On ne peut pas faire plus opposé.
Que vous aimiez la difficulté, je le comprends, mais malheureusement vous faites la même erreur que beaucoup de gens qui sont eux même dans le jeu vidéo : l’accessibilité et le challenge ne sont pas confondu. On peut faire un jeu hyper accessible et pourtant avec une difficulté très élevée.
Crusing
 
GeekMate a écrit :
le gameplay est redevenu la priorité numéro 1. C'est l'anti David Cage au possible. On ne peut pas faire plus opposé.
Fission Mailed
On peut faire un jeu hyper accessible et pourtant avec une difficulté très élevée.
Exemple? (pas de puzzle game, merci)

J'ai très envie de t'enfermer dans une pièce sombre en t'obligeant à jouer à Dark Souls pendant des semaines, à chaque fois que tu regagneras de l'humanité = un bol de soupe tiède.

Mmmmm tu risques d'avoir faim.
Monowan
 
Crusing a écrit :
Fission Mailed
On peut faire un jeu hyper accessible et pourtant avec une difficulté très élevée.
Exemple? (pas de puzzle game, merci)


Binding of Isaac/Spelunky.
Le vertueux
 
On pourrait très bien dire que tu confonds accessibilité d'un jeu et simplicité des mécanismes.

Mario dans certains niveaux difficiles n'est pas accessible malgré ses mécanismes simples. Bah oui cette affirmation fonctionne parfaitement.
Mais on est dans la sémantique, ça n'est pas très intéressant.
Crusing
 
Monowan a écrit :

Binding of Isaac/Spelunky.

Lui souffle rien bordel!!

(il couille pas mal le script de quote)
GeekMate
 
Au contraire pour Mario.
On différencie l'accessibilité et la difficulté.
C'est très accessible car facile à contrôler. Tu peux demander à n'importe qui de faire chaque mouvement et il les reproduira sans aucun problème.
La difficulté, c'est lorsque tu demandes aux joueurs d'enchainer des mouvements de plus en plus précis et de plus en plus spécifiques et là effectivement le jeu devient super dur.
Mais ce sont 2 choses complètements différentes.

Au contraire, les FPS sont moins accessibles, car les gens vont avoir du mal à contrôler la caméra et les déplacements en même temps.
Ce qui ne t’empêche pas d'avoir des challenges très faciles dans ce type de jeu en proposant par exemple des ennemis vraiment ENORME et qui ne bouge quasiment pas.
Le vertueux
 
On est vraiment dans la sémantique.
C'est une définition, la tienne, tu réduis le terme accessible à "simplicité des mécanismes" pour moi cette définition est totalement incorrecte.

Dark souls est accessible si on suit cette définition alors qu'au final la plus part des gens n'arriveront pas à y jouer à cause de la difficulté.
L’accessibilité ne se résumera jamais à la simplicité/complexité des mécanismes, mais je suis d'accord aussi que ça ne se résume pas non plus au challenge.
GeekMate
 
Dans ta phrase, tu fais toi même la distinction : "la plupart des gens n'arriveront pas à y jouer à cause de la difficulté"...
Mon point est justement de te prouver que ce MGS, avec des contrôles accessibles n'est pas forcément si facile. J'essaye de t'expliquer que le langage que j'ai utilisé pour mon article n'est pas forcément si incompatible avec tes goûts.
J'utilise ce langage précis exprès pour justement qu'on ne confonde pas un jeu accessible et un jeu dur.
Je n'y ai jamais joué moi même mais apparemment Dark Soul est un excellente exemple. Mes amis me parlent souvent de leurs parties et l'accessibilité a été largement revu à la hausse depuis Demon Soul et encore plus avec Dark Soul 2. Mais la volonté est de garder un jeu dur parce que c'est ce que le public attends.
Crusing
 
Je crois que tout le monde vient de se fatiguer de répondre à tes obviousseries, tu veux prouver là où un test expose juste un avis subjectif et surtout tu manques visiblement de références pour appuyer tes propos, c'est aussi à ça qu'on apprécie un test (qu'on soit du même avis ou pas), la simple dialectique d'une rédaction de CM2 ne suffit pas à être crédible.
Message masqué
Zero
 
T'es bien courageux GeekMate. Tu fais preuve d'une patience à en faire pâlir un pêcheur professionnel. Le ton est nettement donné par le test et sur Factornews il faut savoir que les membres et les rédacteurs ne forment qu'une seule entité à peu près indivisible (la preuve en est ici, mais c'est toujours pareil).

Au début ils t'ont rapidement balancé le sophisme "oé mé t un fanboy enfet" sur du vent, uniquement parce que t'allais à contre sens, parce que tu avais eu le MALHEUR d'aimer. Tu l'as balayé d'un revers de la main sans t'emporter, en précisant que t'avais pas touché à un MGS depuis le 2. Et maintenant tu te retrouves à répéter avec d'autres mots des phrases très simples à comprendre permettant d'aborder et voir (jouer) ce Ground Zeroes comme il se doit, sans se focaliser sur un stupide rapport durée/prix imaginaire ou les bugs de l'IA provoqués par le joueur lui-même, sciemment. T'en as même qui commencent à te parler de Dark Soul, c'est dire l'absence d'argumentation.

Ce qui est étonnant c'est l'énergie que ceux qui n'ont pas "aimé" (sans y jouer) dépensent à vouloir convaincre ceux qui ont aimé (et y ont joué). Internet ça donne vraiment des choses bêtes et incongrues.
Le vertueux
 
Ça n'est pas parce que les phrases sont simples qu'elles sont pertinentes, preuve en est de sa définition toute personnelle de certains mots. Et on voit bien que c'est un joueur grand public avec tout ce que ça implique, je le comprends, mais impossible que l'on soit en accord.

Derrière cette critique du rapport prix/durée de vie se cache tout simplement une déception globale sur le jeu. SI le jeu était réellement excellent, elle n'aurait pas pris autant de place dans les tests, c'est certains.
Vous vous focalisez sur cette critique mais vous ne voyez tout simplement pas l'absence d'enthousiasme des testeurs qui ne trouvent que peu de qualité, là où vous en voyez de grandes.
GeekMate
 
C'est malheureusement là ou tu te trompes Le Vertueux.
Les définitions que je donne ne sont pas du tout personnelles. Ce sont celles qui sont admises dans la profession et dans l'industrie.
Ca fait 10 ans que j'y travaille en tant que GD/LD donc je sais encore de quoi je parle.
Le seul truc rigolo, c'est que je me rends compte de la double lecture que peut avoir cet article (car ce n'est pas vraiment un test, mais plus un article)
Toutes mes collègues l'ont trouvé intéressant (même s'ils ne sont pas forcément d'accord sur tous les points) mais les gens qui ne possèdent pas le bon jargon passe complètement à côté du propos.

De plus, mon propos n'a jamais été de dire que Ground Zeroes était "génial" ou "excellent" mais juste de démontrer qu'il apportait une nouvelle philosophie dans les mondes ouverts. Je pense que ce jeu aura beaucoup plus de conséquence sur la manière dont seront construit les mondes ouvert dans le futur que d'autres jeux qui ont eu une meilleur note dans Metacritic (le dernier Infamous au hasard)

De toute façon, ce n'est pas bien grave.
Merci Zero pour tes remarques ! :)

On en reparle à la sortie de Phantom Pain... Peut être que vous comprendrez enfin là ou j'ai voulu en venir !
Ze_PilOt
 
GeekMate a écrit :
De plus, mon propos n'a jamais été de dire que Ground Zeroes était "génial" ou "excellent" mais juste de démontrer qu'il apportait une nouvelle philosophie dans les mondes ouverts.


Ce que tu ne comprend pas, c'est que pour la plupart des gens, une map de quelques centaines de m², ce n'est pas un monde ouvert.

Ce n'est pas plus un monde ouvert qu'Arma 1/2/3, Operation Flashpoint, ou de n'importe quel jeu ayant des maps plus grandes que GZ (project IGI, voir même battlefield 2).

C'est bien plus facile d'avoir un gameplay efficace dans une map restreinte. Et même dans ce cas, GZ est loin d'offrir plus de possibilités que d'autres jeux du genre. (par exemple, hitman).

Donc ton argumentaire se base sur un point de départ qui est faux. Il n'y a ni nouvelle philosophie, ni monde ouvert.

Ou alors tu parles du potentiel Phantom Pain, qui pour ce qu'on en sait sera découpé en petites maps à la GZ.
A ce stade là, on peut parler du potentiel de n'importe quel jeu. Tiens, fais l'exercice sur ce qu'on a vu d'Evolve, et compare avec ce qu'il sera à sa sortie par exemple.


De plus je ne vois pas en quoi la durée de vie est un faux débat.
Si le jeu :
- Frustre car la fin arrive trop vite (histoire pas finie/baclée/pas assez profité du gameplay/....)
- Cette fin appelle une suite déjà prévue.
- Le jeu est en fait volontairement amputé pour un DLC/Suite/whatever...

Alors oui, c'est un vrai problème.

Beaucoup compare la durée de vie à Journey. Comme Julien Chiasse par exemple.
C'est hautement stupide car il ne rempli aucun des critères que j'ai cité. La fin n'est pas frustrante, n'amène pas de suite, et le jeu n'est pas amputé. C'est une œuvre entière, qui bien que courte, amène la satisfaction du joueur.

Vu qu'on compare souvent ça au prix du ticket de cinéma (encore plus stupide):
Transformers 3 fait 3 heures. Pour moi, il pourrait faire 1h20 sans le blabla inutile, ca ne ferait qu'améliorer le film. J'ai du mal à arriver à plus de la moitié.
Au contraire, Gravity fait 1h20, et il est entièrement satisfaisant.
Par contre, un film comme Captain America (ou IronMan 2), bien que longs, sont frustrants, car ils ne font qu’appeller une suite qui arrivera plus tard. (ca en fait de très longs trailers assez insipides, comme ce GZ)

Donc si le jeu est amputé, il est normal que le prix soit amputé dans le même ratio. Ce qui n'est pas le cas de GZ.

Ce qui me fait encore plus peur, c'est que des level/game designers confirmés ont du mal avec des notions aussi basiques.
Le vertueux
 
mais les gens qui ne possèdent pas le bon jargon passe complètement à côté du propos.


Note que tu n'utilises pas une seule fois le terme "accessible" dans ton article, il n'y a pas besoin de maitriser un quelconque jargon. Le propos que tu donnes est simple et compréhensible, il n'y a pas de soucis avec ça. Le vrai soucis c'est qu'on a l'impression que tu es un joueur grand public, si le jeu propose du challenge, on n'a pas l'impression que ça soit le cas avec ton article.

Tout ton chapitre sur le gameplay donne l'impression qu'on joue superman renforcé par tout le chapitre sur le rapprochement avec le cinéma qui fait toujours un peu peur.
Et comme je te l'ai dis, le manque d'information et d'exemples concrets sur les "nombreuses" possibilités d'arriver à son objectif qui n'ont impressionnées personne dans la presse a de quoi faire douter sur ta culture vidéo ludique, surtout quand tu nous avoues ne pas avoir terminé Hitman, tu as du louper plein de trucs encore moins connus.

Que tu sois game designer ne change d'ailleurs rien, tu pourrais bosser pour des jeux sur téléphone ou pour quantic dream, ça n'est pas ça qui fait ta culture vidéo ludique et te permette de pouvoir comparer avec ce qui a été fait par le passé.

Pour résumer le soucis de ton article :
- Impression qu'on joue superman.
- Doute sur l'agencement et les nombreuses possibilités d'arriver à l'objectif, pas d'exemple concret, pas de références pour la comparaison.

Et je ne dis pas que tu as tort, je ne fais que pointer les soucis au niveau de ton article. C'est plus un débat sur ton article que sur le jeu en lui même et j'essaye de t'expliquer pourquoi il y a des résistances partout dans la presse.


Mes amis me parlent souvent de leurs parties et l'accessibilité a été largement revu à la hausse depuis Demon

J'aurais dis exactement l'inverse, Demon souls est linéaire et globalement moins complexe, l'histoire est plus simple, les niveaux moins ouverts et les boss globalement moins dur à battre.
Tu es complètement perdu dans Dark souls, je connais des gens qui ont été dans des directions fatales pour un perso bas level sans savoir que c'était la mauvaise direction. Et perso j'aime ce manque d'accessibilité (pour reprendre ta définition en me mettant à jour ^^ : http://gameaccessibilityguidelines.com/).
C'est vraiment frustrant pour un hardcore gamer toute ces notions d'accessibilité, il en faut un minimum mais souvent ça ne fait qu'empiéter sur la difficulté globale et/ou sur l'immersion.
GeekMate
 
Pour reprendre dans l'ordre :
-Ce n'est pas la taille de la map qui défini s'il s'agit d'un monde ouvert ou pas.
C'est sa linéarité / non linéarité. MGSVGZ étant complètement non linéaire, il s'agit totalement d'un monde ouvert. Tu peux l'appeler "petit monde ouvert" si tu veux mais c'en est définitivement un.
La nouvelle philosophie s'applique totalement car elle n'a RIEN a voir avec la taille de la map. Ce sont la distribution des ingrédients et le fait que le jeu soit TOTALEMENT systémique qui est nouveau. Je ne vais pas refaire mon article ici mais la plupart des mondes ouverts propose un ou plusieurs "scénario" dans lequel le joueur doit entrer, voir naviguer entre. Hitman est un très bon exemple. Le LD a prévu 3 ou 4 manière de faire le niveau. Le joueur DOIT faire ce qui est prévu par le LD sinon il ne termine pas le niveau. A la limite, il peut mélanger les manières de faire mais il y a quand même 3 ou 4 grandes lignes a suivre qui amène à la fin du niveau.
Ce MGS est construit avec une philosophie tout à fait différente. Il n'y a pas de "scénario" pré écrit pour faire la mission. Il n'y a que des ingrédients que tu utilises ou pas. Pour te prendre un exemple simple, c'est comme si tu apprenais à un logiciel a parler. Tu peux lui apprendre a parler en lui apprenant les mots et tu vas devoir donc lui apprendre a prononcer chaque mot et a chaque fois qu'il rencontrera une nouveau mot, tu devras l'ajouter à sa base de données. Ou tu peux lui apprendre comment se prononce les mots. C'est peut être plus chiant à programmer mais ensuite le logiciel est capable de prononcer chaque nouveau mot qu'il rencontrera.
C'est exactement de ça dont je parle quand j'utilise le mot Philosophie. Et ça malheureusement, je pense que la plupart des journalistes ne sont pas capable de s'en rendre compte, tout simplement parce qu'il ne fabrique pas de jeux vidéo. Pourtant cette manière de faire va sans doute complètement changer les choses dans le futur. Je suis prêt a parier que de nombreux jeux dans le futur utiliseront cette nouvelle philosophie et lorsqu'elle sera appliqué sur de plus grands mondes, ça sera une petite révolution.
Voila ce dont parle mon article. je regrette simplement que le débat sur la durée de vie est complètement vampirisé l'ensemble des tests que j'ai pu lire sur le net. je ne dis pas que c'est un faux débat, je dis que c'est dommage d'en rester là et de ne pas voir plus loin que le bout de son nez.

Après vos attaques personnelles sont ridicules.
Vous ne me connaissez pas, vous ne savez pas à quoi je joue... Recentrez le débat sur le sujet.
Grosso modo, vous parlez d'un gars que vous ne connaissez pas, vous contre argumentez sur un jeu auquel vous n'avez pas joué et vous essayez d'avoir l'air plus malin que vous ne l'êtes vraiment sur des sujets que vous ne maitrisez que de manière très superficielle...Je crois que la discussion est close là, je m'ennuie profondément avec vous en fait :(
Ze_PilOt
 
Cette nouvelle philosophie existe depuis 10 ans dans les simulateurs militaires comme OP ou Arma, et surement de tas d'autres jeux, mais je n'ai pas envie d'y réfléchir.

Et de ce que j'ai vu et expérimenté, c'est *peut être* comme tu le décris, mais au final, niveau gameplay et possibilités, c'est bien plus pauvre qu'un hitman.

Mais certes, c'est nouveau dans un MSG. De là à parler de révolution, faudrait voir à pas s’emballer.
Crusing
 
"Grosso modo, vous parlez d'un gars que vous ne connaissez pas, vous contre argumentez sur un jeu auquel vous n'avez pas joué et vous essayez d'avoir l'air plus malin que vous ne l'êtes vraiment sur des sujets que vous ne maitrisez que de manière très superficielle...Je crois que la discussion est close là, je m'ennuie profondément avec vous en fait :("

Hôpital / charité.

Cordialement.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

_Kame_
(00h35) _Kame_ C'est cool pour le côté défi, mais on parle de planètes et satellites un tout petit peu hostile à l'humain. Je serai plus content quand on annoncera qu'on a inventé un nouveau mode de propulsion.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Et ça fera une excuse de plus à Yotleotl de dire qu'ils sont financés par des fonds publics américains.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon C'est aussi bon pour les scientifiques, surtout que ça coûtera pas cher relativement.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Kame> Elon Musk souhaite établir une autoroute vers Mars. Donc tout client est le bienvenu. Minage ou pas. Scientifiques ou pas. Il faut pas oublier, c'est que leur fusée peut aller aussi sur Europa ou plein d'autres destinations.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon Et le minage d'astéroïdes, c'est Larry Page à titre personnel, pas Google.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon CBL > Euh, SpaceX c'est aussi les satellites en orbite basse et en géo.
_Kame_
(00h24) _Kame_ Ouaip, ramener des minerais. Même si je souhaite qu'ils réussissent, j'ai pas la sensation qu'envoyer 100 personnes sur Mars, ça soit vachement utile.
CBL
(00h15) CBL Mas étant remplie de flotte, la planète va devenir une station service pour les drones miniers
CBL
(00h15) CBL Mars est "à deux pas" de la ceinture d'astéroides
CBL
(00h14) CBL Le meme Google qui veut se lancer dans l'exploration minière d'astéroides
CBL
(00h13) CBL L'actionnaire majoritaire de SpaceX, c'est Google
mardi 27 septembre 2016
_Kame_
(23h59) _Kame_ Tout ça pour aller se faire chier sur une planète désertique. (ahah).
MrPapillon
(23h43) MrPapillon Mais toute la conf' regorge de détails techniques, et c'est encore plus épique que juste avec les détails de cette vidéo.
MrPapillon
(23h42) MrPapillon La vidéo qui résume : [youtube.com]
MrPapillon
(23h42) MrPapillon L
MrPapillon
(23h30) MrPapillon Jusqu'à présent, SpaceX n'a annoncé que le transport. Le reste sera sûrement fait entièrement ou en coopération avec d'autres organismes/entreprises. J'imagine que même une grande partie de l'intérieur du vaisseau (MCT) sera conçu par le client.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Si on devait réduire au plus petit dénominateur commun, on ne serait jamais allés sur la Lune, et on aurait jamais rien fait d'ailleurs.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Yolteotl > Mais on s'en fout de facile ou pas. Ce qui est intéressant c'est s'ils vont y arriver ou pas.
Yolteotl
(23h23) Yolteotl "Facile" quand on a accès à un marché interne qui permet de le financer de façon incomparable à ce qu'on retrouve en Europe ou n'importe où ailleurs sur la planète. Je te laisse volontiers aller sur Mars en premier en tout cas :)
MrPapillon
(23h15) MrPapillon Et en seulement 10 ans, c'est les premiers à avoir un plan de baisse des coûts cohérent. Alors que ça fait depuis 60 ans qu'on envoie des trucs dans l'espace.
MrPapillon
(23h14) MrPapillon Et bien sûr on parle encore une fois des contrats avec la Nasa, alors qu'ils sont soumis à des appels d'offre, et que toutes les autres boîtes de la planète ont des contrats avec le public.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon ULA continue à utiliser les mêmes éternels lanceurs.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et Ariane n'a annoncé Ariane 6 que parce que ça bougeait à côté.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et on parle de casser les prix pour financer la R&D. Mais Roscosmos fait plus vraiment de R&D.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Et les contrats de la Nasa sont plus complexes qu'un simple lancer de satellite.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Yolteotl > Les contrats de la Nasa sont sur plusieurs lancements, pas qu'un seul.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Ils ont fait des procès pour simplement avoir le "droit" de participer aux appels d'offre sur l'armement. Ils viennent d'obtenir leur premier contrat dessus à force, il y avait beaucoup trop de magouilles entre ULA et l'armée avant.
Yolteotl
(23h10) Yolteotl MrPapillon > c'est la que je dis que tu te plantes, ils ne coutent pas 80 millions, le cout est plus élevé, pas le double mais pas loin. C'est grace aux contrats gouvernementaux que SpaceX casse les prix et laisse miroiter un prix si bas.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Oui, mais les contrats d'armement c'est pas SpaceX.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte moins cher que chez les concurrents.
Yolteotl
(23h09) Yolteotl Dans une certaine boite que je connais assez bien, les commerciaux ont "enfin" réussi à décrocher un contrat d'équipement pour l'armée américaine. Quand la France commande le dit équipement en 5 exemplaires, les USA c'est 100/200/300.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte 80 millions de $. On fait des satellites à des milliards de $.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon Yolteotl > La plupart des gouvernements des pays industrialisés peuvent financer des fusées SpaceX.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon La Nasa n'est pas un organisme qui ne développe qu'en interne, c'est un organisme qui sous-traite beaucoup.
Yolteotl
(23h07) Yolteotl MrPapillon > "C'est pareil pour les autres pays", c'est que tu n'as pas vraiment conscience des effets d'échelle que ça représente. Aucun autre gouvernement de la planète ne peut financer comme le font les USA.
MrPapillon
(23h07) MrPapillon Les principaux concurrents actuels de SpaceX, c'est BlueOrigin, ULA, Roscosmos, Ariane. Tous principalement financés par des fonds publics.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane vient de commencer à peine à entrevoir des plans de réutilisation des lanceurs, comme le font aussi les russes et ULA. Tout ça depuis que SpaceX a montré des succès dedans.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane n'a pas de plan de colonisation de Mars en urgence.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon D'ailleurs il y a eu des procès par SpaceX pour ça.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon Faut pas oublier que les autres lanceurs américains sont encore plus soutenus par le gouvernement que SpaceX.
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Et pour les autres boîtes aux US.
Yolteotl
(23h04) Yolteotl des lanceurs aux autres compagnies. Ils ne sont pas spécialement plus ambitieux ou doués que les gars de l'Agence Spatiale Européenne qui ont bien moins de fonds derrière
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Oui et c'est pareil pour les autres pays.
Yolteotl
(23h03) Yolteotl MrPapillon > Comme je le disais, ils gagnent des clients parce que la concurrence est faussée. La NASA et le gouvernement américain souhaitaient avoir une compagnie américaine avec des contrats si importants qu'ils peuvent se permettre de vendre à perte
MrPapillon
(23h00) MrPapillon Mais là on parle de SpaceX sinon, c'est vraiment être de mauvaise foi de nier leur succès. Plein de clients s'ajoutent à leur carnet.
MrPapillon
(22h58) MrPapillon Yolteotl > Oui ça a été racheté récemment.
MrPapillon
(22h57) MrPapillon (Tesla n'a pas besoin de gagner de l'argent à ce stage aussi. Ils ont besoin de grandir le plus vite possible et de devancer tous les constructeurs établis).
Yolteotl
(22h57) Yolteotl [bloomberg.com]
Yolteotl
(22h56) Yolteotl [fr.wikipedia.org] " L'idée de ce projet a été suggérée par leur cousin Elon Musk, qui a aidé à la création de la société et en est devenu président."
MrPapillon
(22h56) MrPapillon Il faut pas oublier que SpaceX envoie régulièrement des capsules sur l'ISS.
MrPapillon
(22h55) MrPapillon (sauf si on remonte aux premiers falcons des débuts de SpaceX)
MrPapillon
(22h55) MrPapillon Les deux derniers gros foirages sont dus à des anomalies sur le tank du deuxième étage. Il semble qu'il y ait une faiblesse à endroit particulier par là-bas et ils vont y remédier. Le reste n'est que succès.
MrPapillon
(22h53) MrPapillon Sachant qu'ils ont commencé il y a dix ans et qu'ils ont devancé les autres sur les technos du futur, alors que les autres tablent sur des technos vieilles de plus de 50 ans.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon Actuellement, malgré les derniers foirages, ils ont un taux de réussite tout à fait satisfaisant, à plus de 92-93% je crois.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon SpaceX a réussi largement plus de fois qu'ils ont eu d'échecs.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon SolarCity n'est pas dirigé par Elon Musk.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon Yolteotl > Non, la Nasa est cliente.
Yolteotl
(22h46) Yolteotl C'est bien que Ellon Musk soit ambitieux, mais SolarCity est un échec, Tesla ne dégage toujours pas de bénéfice (et n'en dégagera pas avant plusieurs années), et SpaceX s'est vautré plus de fois qu'ils n'ont réussi pour l'instant.
Yolteotl
(22h44) Yolteotl c'est ça qui leur permet de casser les prix à l'international, ils vendent à perte parce qu'ils ont des contrats nationaux monstrueusement élevés amortissant le coup.
Yolteotl
(22h43) Yolteotl MrPapillon > "Financement privé", mwai, ils tirent leur cash des contrats avec la Nasa
MrPapillon
(22h29) MrPapillon Surtout que SpaceX a un financement privé et que la boîte est contrôlée par une idéologie forte et humaniste.
MrPapillon
(22h28) MrPapillon C'est un argument pour toi, pas pour moi. Il y a plein de boîtes qui fournissent de bons services partout. C'est pas évident d'écrire un bouquin cyberpunk où les entreprises sont cools et que ça fonctionne bien.
CBL
(22h26) CBL Cela n'a rien à voir avec le progres
MrPapillon
(22h25) MrPapillon Le truc, c'est que malgré les négativités, la qualité de vie des humains n'a fait que progresser au fil du temps.
MrPapillon
(22h23) MrPapillon Dans toute l'histoire de l'humanité, il y a eu des gens qui ont été contre le progrès avec ceci ou cela comme arguments. Et souvent ça a été dans le faux.
CBL
(22h22) CBL Pour l'instant
MrPapillon
(22h21) MrPapillon CBL > SpaceX ne fournit que le transport.
MrPapillon
(22h20) MrPapillon Vers la Lune, c'était 2 fois plus de radiations seulement (je viens de voir les chiffres).
MrCroa
(22h20) MrCroa Je pense que dans l'ISS le bouclier magnétique de la terre protège toujours
CBL
(22h19) CBL Et les gens applaudissent
CBL
(22h19) CBL Tous les romans cyberpunk prédisent que laisser la colonisation aux mains des entreprises est un désastre assuré
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Certains restent plus d'un an dessus.
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Et concernant les radiations, il y a des gens sur la station ISS aussi.
MrPapillon
(22h17) MrPapillon Bah les radiations qui viennent de partout sont plus faibles. Donc oui ça augmente un peu les probabs de cancer, mais la cigarette aussi.
MrCroa
(22h17) MrCroa et entourer la capsule d'eau, ça me paraît pas super pratique
MrCroa
(22h16) MrCroa Mais concernant l'eau apparemment, les radiations n'arrivent pas que d'un côté, du coup un bouclier d'eau tourné vers le soleil ne protégerait pas
MrPapillon
(22h14) MrPapillon Les radiations c'est pas hyper problématique. La quantité de radiations est pas énorme, sauf quand il y a des pics. Et l'eau protège très bien.
MrCroa
(22h12) MrCroa La question piège avec les radiations, pas évident. C'est clair qu'il y a pleins de trucs à gérer et faut se dire que les premiers à partir vont sûrement crever
MrPapillon
(22h11) MrPapillon Ah j'avais pas fait gaffe. Mais en général les français sont pessimistes, surtout face aux grands projets.
Alroc
(22h10) Alroc Y'a un truc qui est ouf d'ailleurs en france c'est a quel point les lignes médiatique sont anti Musk. ON sent les supports de PSA / Renault, Airbus a la presse française c'est assez ouf
Alroc
(22h09) Alroc Wow, "If you are prepared to die, ok, you can go" no joke :/
MrCroa
(22h09) MrCroa Des questions pas des dissertations !
Alroc
(22h08) Alroc MrPapillon >Dailleurs il s'est fait secher :p
Alroc
(22h08) Alroc MrCroa > Tesla / SolarCity / SpaceX / Hyperloop (dans une certaine mesure). Fiiou
MrPapillon
(22h07) MrPapillon Le mec bourré qui demande s'il y aura des toilettes sur Mars, ça fait redescendre le côté épique du truc.
MrCroa
(22h06) MrCroa Quand on voit la photo de 2002 où il danse avec des maracas, c'est fou le progrès déjà parcouru... xD
MrCroa
(22h05) MrCroa Je crois que ça doit être l'homme le plus ambitieux de toute l'histoire de l'humanité ^^
Alroc
(22h03) Alroc MrPapillon > Ce mec est fou, je l'adore !
MrPapillon
(21h58) MrPapillon Je me demande si avec le hype de dingue que ça va générer, il va pas arriver à atteindre 10% de la notoriété de Steve Jobs.
MrPapillon
(21h57) MrPapillon 10 milliards de personnes regardent les confs iPhones, cent personnes les confs SpaceX, mais là ça tue méchamment ce coup-ci.
MrPapillon
(21h46) MrPapillon Ah non j'ai mal entendu, c'était "The only reasons I accumulate assets, is to fund to make mankind a multi-planetary civilization".
MrPapillon
(21h45) MrPapillon "The only reason I accumulate assets, is to fund racist memes and shitposts".
MrPapillon
(21h23) MrPapillon Ça tue, on a l'impression de voir un truc de sf, mais ils ont prévu ça pour dans 9 ans.
MrPapillon
(21h07) MrPapillon On sent la pression dans sa voix. C'est peut-être une des confs les plus importantes de toute l'histoire de l'humanité.
MrPapillon
(21h04) MrPapillon Ouaip, y a Zubrin il paraît dans la salle. Un autre gars très bizarre mais très très convaincant. J'espère qu'il va dire des trucs.
Dks
(21h03) Dks MrPapillon > c'est bien ça ne fait pas vendeur de tapis sur le coup ^^
MrPapillon
(21h02) MrPapillon Ouf.
MrPapillon
(21h01) MrPapillon Bon là c'est revenu avec un truc plus familier : un discours ultra mal énoncé d'Elon Musk. On est en terrain connu.
MrPapillon
(21h00) MrPapillon "Zeu fondeur of SpaceSex"
MrPapillon
(21h00) MrPapillon Un gars du CNES, le pire accent que j'ai entendu de toutes mes vies.