Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Gods Will Be Watching : le Jeu de la Mort et du Hasard

kimo par kimo,  email
 
Fort de son succès au Ludum Dare, le développeur Deconstructeam a eu la chance d'être recruté par l'éditeur super hype du moment - Devolver  - pour donner la pleine mesure à leur prototype. Il est toujours délicat d'étendre un concept minimaliste à un jeu entier. Gods Will Be Watching y parvient-il?

Certitude de l’incertitude

Peut-être faut-il commencer par éviter un malentendu qui porte préjudice au jeu, et qui est principalement lié à un problème de définition. Le jeu est bien, dans la forme, un point & click, mais il n’en exploite absolument pas les mécanismes traditionnels. Il faudrait donc d'abord s'accorder sur ce qui constitue un point & click (est-ce une forme ou un gameplay ?). Ici en tout cas, il n’est nulle question d’énigmes ou d’inventaire mais, tout comme dans le prototype, de gestion de risque et de paris successifs.



Chaque élément, personnage ou groupe de personnage symbolise en réalité une jauge qu’il vous faut maintenir le plus possible en équilibre, afin qu’elle ne se vide ou ne déborde pas. Par exemple dans le premier chapitre, faire en sorte que des otages ne se sentent ni trop en sécurité, ni trop apeurés, tout en tenant les gardes à distance. La principale difficulté vient de la façon dont les niveaux de ces différentes jauges sont interconnectés : calmer un otage un peu trop sûr de lui peut par exemple en apeurer un autre. La seconde qui vient s'y ajouter, c’est qu’il y a systématiquement une limite de temps pour atteindre chaque objectif et que chacune de vos actions en consomme une petite quantité, tout en faisant progresser la situation globale : si calmer les otages est important, ils ne sont qu’un moyen pour une autre fin et il faut savoir quand sacrifier quoi pour atteindre ces objectifs sans jamais négliger l'avancée des gardes, ainsi de suite... La dernière couche de glaçage, c’est la part d’aléatoire qui évite au jeu de se transformer en puzzle game en y ajoutant constamment de l’imprévu et du chaos. Tous ces éléments sont sans cesse recombinés avec plus ou moins de bonheur dans les sept chapitres du jeu.

C’est sans aucun doute sur ce dernier point que le jeu se montre le plus radical, et donc qu’il divisera le plus. C’est un jeu dans le plus pur sens du terme, un jeu de casino : on parie, on perd et on recommence. On joue à la roulette en élaborant notre petite méthode pour limiter les risques : tenter énormément sur un coup de poker et risquer le game over immédiat ou sagement et laborieusement améliorer ses chances au risque de ne pas atteindre son objectif à temps ou de voir ses efforts réduits à néant par un coup du sort. De toute façon, c’est généralement la banque qui gagne !
 Le jeu entier tient donc d’un côté dans l’élaboration et l’ajustement de votre stratégie de progression, et de l'autre sur l’arbitraire implacable du hasard, qui vous mettra le plus souvent dans la panade mais vous sauvera aussi parfois miraculeusement la vie. Sa volonté est de toujours vouloir pousser le joueur dans l’incertitude la plus totale et c’est avec un humour sadique que le jeu allonge ou réduit parfois le temps imparti, en y ajoutant un objectif ou un évènement inattendu. Si ça parait parfois injuste, c’est que c'est justement voulu : l’équilibrage est terriblement précis, parfaitement ajusté pour produire des résultats incertains jusqu’à la dernière minute. Pour gagner il ne faut donc pas seulement bien jouer, mais également avoir les fameux dieux du titre de son côté et déjouer les pronostics. Si vous n’aimez pas cet aspect aléatoire, mieux vaut ne pas vous en approcher : en toute logique, le jeu ne vous plaira pas.

Mor(t)alité.

Pour les quelques autres, la formule devrait fonctionner à plein régime. Il faut parfois traverser de très long chapitres tout en sachant qu’on peut tout perdre d’un coup, et comme il n’y a ni checkpoint, ni sauvegarde, la pression (ou l’ennui et le découragement, c’est selon) monte très vite. Les développeurs ont mis un mode facile pour ceux qui voudraient profiter de l’histoire, mais ils conseillent d’y jouer en mode original. L’histoire n’est de toutes façons pas vraiment l'élément central du jeu. C’est même un second malentendu qui lui colle à la peau. On voudrait voir en GWBW une succession de dilemmes moraux. Mais les mécanismes du jeu sont tellement puissants et brutaux qu’il y a peu de chance que vous vous investissiez émotionnellement dans le récit. C'est que, contrairement aux autres jeux de ce genre, qui essayent de rendre chaque choix définitif, vous passez ici votre temps à recommencer les niveaux. Difficile dans ces conditions de s'attacher à une situation que vous revivez pour la cinquième fois. Ces dilemmes permettent donc surtout de mettre en place des propositions alternatives pour réussir chaque niveau, ou des défis supplémentaires. L’histoire est plus prétexte à donner une apparence à l’aspect purement gestionnaire et statistique du jeu qu'à réellement créer la tension et l'empathie.



Ce n’est donc pas tant la violence visuelle ou morale des situations qui dérange le joueur, habitué depuis longtemps maintenant à ce que toutes sortes de tortures et de choix douloureux soient transformés en divertissement, mais bien la fatalité qui hante le jeu et qui l’agresse, elle, directement. Always Sometimes Monsters ou The Walking Dead nous démontrent que chaque choix a des conséquences, bonnes ou mauvaises, parfois contradictoires ou imprévues, mais au moins croit-on fermement en notre capacité à agir et donc à construire notre propre récit. GWBW nous propose un autre modèle d’enchainement dans lequel on ne rigole plus. Le cynisme est ici bien réel : il habite toute la structure du jeu et dépasse la question de la fin et des moyens et même des causes/conséquences. On peut tout faire bien (ou mal) et perdre quand même. C’est le pragmatisme d’un hasard sans destin, qui renvoie la gestion de risque à sa limite absurde (à partir de quand est-on sûr de quoi que ce soit ?). C’est pour cette raison que GWBW ne peut construire de récit et choisit le fragment. Il se joue comme un roguelike et ne peut rien raconter en dehors de ces échecs perpétuels. Le scénario essaye bien de faire le malin avec cet aspect-là du jeu, mais ne parvient pas à en faire grand-chose d’intéressant ni à en désamorcer l’aspect extrêmement répétitif. Lui donner un sens ne le rend pas moins pénible pour le joueur.

En réalité, le jeu doit moins être pensé dans une continuité narrative que comme une série de niveau à vaincre séparément. Vu comme ça, sa répétitivité retrouve sa notion première, toute mécanique. On ne reprocherait pas à un Mario de nous faire sauter à chaque niveau (et même plusieurs fois par niveaux). GWBW ne se joue simplement pas d’une traite, n’est pas plus un jeu d’aventure qu’un puzzle game. Il propose une succession de défis indépendants sous forme de situations, reliées entre eux par une histoire et une charte graphique. Il reprend cette logique de niveau par tableau propre à certains puzzles games, mais en tout cas bien éloignée des jeux d'aventure point & click.


 
Bien sûr, certains chapitres ne sont pas passionnants et reposent bien trop largement sur la chance. Condamné à varier autour d’un unique concept, le jeu se répète aussi forcément un peu, et c’est là sa principale limite. Pour le reste, force est de constater que la rigueur avec laquelle il applique son programme est impressionnante, même pour ceux qui n’accrochent pas avec ce type de jeu. Si la réalisation est aussi radicale que bien exécutée, reste finalement la dernière question : le jeu parvient-il à dépasser son statut d’esthète intransigeant pour venir parler à un grand nombre de joueurs ?

Il faut bien reconnaître que peu d’entre nous pourront pleinement apprécier une formule aussi austère. Il faut aimer souffrir et le payer de son temps. Mais après tout, une grande quantité de jeux exigent eux aussi ce genre de sacrifice (Don’t Starve par exemple ou une mort peut ruiner des heures de jeu). On peut rappeler au passage que la version Ludum Dare est gratuitement jouable en ligne pour ceux qui ne sont pas sûr d’aimer le genre, ou bien qui sont simplement curieux. On ne saurait trop vous conseiller d’essayer avant de vous laisser tenter par la version complète, qui ne fait finalement qu’approfondir le concept de base. Il serait bien injuste d’en attendre autre chose : le jeu est pleinement ce qu’il est même si ce n’est pas forcément ce qu’on voudrait qu’il soit. On peut le regretter, mais c’est difficile de le lui reprocher.
On a rarement eu affaire à un jeu aussi décomplexé. Une proposition pure et sèche qui évite même l’écueil du discours moral et conceptuel grâce à des mécanismes drastiques. GWBW n’est pas fait pour tout le monde, mais c’est indéniablement une réussite dans son genre et on ne peut qu'en apprécier la radicalité. Après, on aimera ou on n’aimera pas, mais ça c’est une question qui concerne moins le jeu que chacun d’entre nous.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Umadrab
 
En tout cas, ça donne furieusement envie de s'y essayer pour savoir si ce test est juste brillant ou un craquage à la "Oh comme je dérouille, oh comme je me fais chier, quel génie, quelle intransigeance !"

Beau test en tout cas.
Sir_carma
 
Très bon test.
Personnellement, ce n'est clairement pas le jeu auquel je m'attendais, ni celui que je souhaitais profondément.
La morale n'a aucun impact, le récit est quelconque, aucune empathie développée sur les personnages, chapitres complètement décorrélés les uns des autres comme dit dans le test...
Mais je prend tout de même plaisir à y jouer. A une condition...en mode facile.
J'ai débuté le jeu dans la difficulté recommandée, et après quelques heures de frustration extrême, j'ai failli désinstaller le jeu...
Je suis donc passé au mode facile, et là ça passe un peu mieux...
ptitbgaz
 
Bon, titillé par le (très bon) test, ainsi que les news avant, j'ai tâté la démo, et c'est assez marrant et plutôt prenant. Mais y a quand même un souci de cohérence qui fait que j'entrevois la frustration que peuvent ressentir certains, et que je le prendrai surement pas plein pot.
Je n'ai aucun problème avec l'arbitraire et l'aléatoire quand il est bien amené et circonstancié : dans la démo, le fait que le chien attrape ou pas sa proie, les attaques extérieures, les baisses de moral, la maladie, etc... Quand par contre, lors d'un round, je soigne mon médecin malade et qu'on m'apprend dans la foulée qu'il est mort du virus, je me dis WTF !
C'est pas cohérent et c'est logiquement frustrant. Je ne sais pas si ça retrouve dans le jeu, mais pour moi ce n'est pas le résultat d'un choix audacieux à saluer : c'est soit un manque de finition, soit une faute manifeste de game design.

MAIS j'encourage tout le monde à tester la démo, c'est original, pas mal foutu pour un concept (mais sommaire) et plutôt prenant.
kimo
 
@ptitbgaz

je ne suis pas tombé sur ce genre d'événement, p-e que c'est un défaut de la version web, ou p-e qu'il faut soigner avant un certain avancement de la maladie ou qu'il y a une chance de rater le traitement.

il y a des règles parfois difficiles à saisir au premier abord, parce que tous les risques ne sont pas aussi clairement affichés que la chasse du chien. Disons quand même que quand on connait bien un niveau, on peut parvenir à ses fins en suivant une logique parce qu'on maitrise mieux les difficultés et le fonctionnement. Ce que j'ai pu expérimenter en jouant une fois en facile et une fois en original. Le deuxième niveau j'ai réussi à obtenir un résultat précis la seconde fois grâce à une connaissance des mécanismes tout en étant conscient des moments ou je prenais un risque qui pouvait conduire au game over immédiat.

J'ai été plus sensible à l'injustice et à l'aléatoire du jeu lors de mon premier run. En fait, jouer en facile permet de comprendre avec moins de frustration comment parvenir au bout d'un niveau. La recette peut ensuite s'appliquer avec plus de rigueur en original, et là quand on sait que les marges de manœuvres sont réduites, la tension est optimale.

Après je ne considère pas le jeu comme un indispensable (pas de macaron), comme tu dis ptitgaz, c'est assez sommaire. Mais au moins, c'est précis et ça va au bout de son idée, et ça, sans être forcément un fana du jeu, j'apprécie.
Genova
 
Vraiment sympa comme petit jeu. Ca ne me semble pas particuliérement nouveau mais ça s'apprécie le temps qu'il faut.
Pour accrocher un peu plus les gens j'aurais rendu la 1ere mission plus facile quand même

Il manque plein de petite choses a faire pour densifier le jeu, on tourne vite en rond avec les mécaniques.
Je vais quand même tester plus en profondeur, voir si les prochains niveaux apportent plus de dynamique.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

__MaX__
(19h25) __MaX__ on parle pas d'iOS, faut pas tout mélanger
__MaX__
(19h24) __MaX__ Non mais aussi en UI tu peux faire à peu près ce que tu veux sur MacOS, c'est bien moins infantilisant que Windows.
noir_desir
(19h17) noir_desir Dragonir > il faut un juste milieu...
noir_desir
(19h06) noir_desir Dragonir > ouais super... Les lignes de commande je ne trouve pas que se soit une solution. Si c'est pour faire au moins aussi obscur que linux, autant aller sur linux.
Dragonir
(19h03) Dragonir noir_desir > sauf que chez Apple tu peux strictement tout faire via sudo en bash
noir_desir
(19h02) noir_desir __MaX__ > je comprend, ms prend le chemin d'apple, en infantilisant l'utilisateur quoi.
__MaX__
(18h54) __MaX__ MrPapillon > Tu rigoleras moins quand tu seras dans le cas de figure pour découper une structure html banane :]
__MaX__
(18h54) __MaX__ Et dans la pire des évolutions "nope tu ne modifieras pas ce fichier qui n'est pas en lecture seule si tu ne l'as pas lancé en administrateur même quand tu es administrateur de la machine"
__MaX__
(18h53) __MaX__ noir_desir > "Un mec qui sait utiliser l'environnement". Qui n'a pas besoin qu'on lui dise "hé attention ton pc risque d'exploser si tu installes ce logiciel" ou "attention attention ce dossier pourrait être utile au fonctionnement du système"
MrPapillon
(17h24) MrPapillon Je pense que l'interface de Reddit n'est pas hyper adaptée à la souris DualShock4 du browser de la PS4. Ou alors sur un bateau en pleine tempête aussi, parce qu'il faut cliquer sur des trucs petits. Une histoire de skills en gros.
Le vertueux
(17h20) Le vertueux Lire de haut en bas, faire rouler la molette, c'est pas facile !
choo.t
(16h46) choo.t Segma > Hein ?! C'est quoi le soucis avec son interface ?
Segma
(16h30) Segma A tous les mecs qui postent des liens reddit ici : arrêtez les gars, ce site est nuisible j'ai jamais vu une interface aussi imbitable.
MrPapillon
(14h47) MrPapillon Le futur c'est une IA soigneusement paramétrée par Zuckerberg pour sélectionner les pubs que tes employés vont devoir visionner à intervalles réguliers pour pouvoir utiliser leurs outils gratuitement.
MrPapillon
(14h46) MrPapillon "Avoir le contrôle de sa machine" Haha trop la tehon, ce truc du siècle dernier.
MrPapillon
(14h44) MrPapillon Power user, ce truc has been...
noir_desir
(14h39) noir_desir __MaX__ > power user ? que veux tu dire par là?
__MaX__
(14h37) __MaX__ L'UAC c'est tellement une putain de plaie... en fait tu te rends compte que leurs OS ne sont plus pour les power users.
noir_desir
(13h48) noir_desir Cyclope > ouais c'est clair que ms c'est fait plaisir avec W10.... La surveillance de toute les frappes du clavier, c'est quand même tellement dingue... Et le pire c'est qu'il te l'explique (j'avais essayé W10 2 petites heures), que c'est pour ton bien...
Cyclope
(13h43) Cyclope noir_desir > c'est malheureusement tellement vrai
noir_desir
(13h41) noir_desir Cyclope > J'aime beaucoup la représentation des doubles marteaux avec des caméras.
Cyclope
(13h38) Cyclope Pour avoir essayer d'usiner des images d'entreprise, je rejoins cet avis : [itvision.altervista.org]
__MaX__
(13h37) __MaX__ Un sequenceur oui :)
Cyclope
(13h37) Cyclope __MaX__ > W10 dans le monde pro, j'aimerais bien voir comment ça marche
noir_desir
(13h35) noir_desir __MaX__ > je ne sais pas ce qu'est cubase, surement un logiciel pro ^^. Enfin bref Vulkan est vraiment sorti au bon moment, pour une fois que la communauté du libre, ne fait pas n'importe quoi
__MaX__
(13h23) __MaX__ tout à fait, je croise les doigts pour que ça n'arrive pas de si tôt pour Cubase :x
noir_desir
(13h08) noir_desir __MaX__ > pour l'instant c'est surtout les jeux windows strore, heureusement il ne marche pas. Du coup, peu de développeur se sentent obligé de migrer sous directx12. Et que vulkan a l'air de pas mal marché
__MaX__
(12h58) __MaX__ Ouais :/ Jsuis aussi sur 7 ça me va très bien. Ce qui me fait peur c'est qu'ils commencent déjà à forcer W10 sur certaines applis
noir_desir
(12h57) noir_desir __MaX__ > Pour ma part jereste sur 7 pour machine actuelle. On verra plus tard. Dommage que tous les nouveaux pc soit sous w10
__MaX__
(12h48) __MaX__ Ca fait n'importe quoi dans la bdr, il y a des scripts de migration qui passent... ou pas, un peu aléatoirement. Les profils utilisateurs sont pourris jusqu'à l'os. 'fin bref, bon OS tout moisi.
__MaX__
(12h48) __MaX__ J'avais beaucoup d'espoir pour l'OS, sachant que Win8 était un beau raté. Mais là putain, je peux vraiment pas. Et je crois que le système de migration pour passer dessus est le pire qui ait été produit depuis win95
noir_desir
(12h28) noir_desir __MaX__ > A priori, w10 n'a pas été si bien déployé qu'il le voulait.
noir_desir
(12h27) noir_desir __MaX__ > c'est pas faux...
__MaX__
(11h31) __MaX__ Laurent > Ya plus simple : ne pas installer Windows 10.
__MaX__
(11h26) __MaX__ ignatius > oui ça serait tellement bien :[ ( c'est pas Eidos qui est en cause c'est Nixxes )
aeio
(02h38) aeio (23h19) Il paraît qu'il suffit de téléphoner au support et d'expliquer le problème (carte mère remplacée suite à une panne) pour obtenir une nouvelle license gratuitement.
samedi 24 septembre 2016
Laurent
(23h19) Laurent donc si vous le pouvez, essayez de lier un compte ms à votre clé win10 AVANT de changer de CM/PC...
Laurent
(22h30) Laurent évidemment, c'est quand il est trop tard que MS dit enfin comment marche le systeme et comment on l'a dans l'os : [support.microsoft.com]
Laurent
(22h28) Laurent il y a une option "materiel recent" qui demande un compte MS. J'en ai un vieux que je rentre, réponse : aucune clé win10 liée à ce compte, win10 non activé. Donc si vous n'avez pas créé de compte MS quand vous avez installé win10, ça peut vous arriver :/
Laurent
(22h27) Laurent je ne retrouve pas la discussion sur les licence win10 donc je fais court : ma carte mere vient de claquer. je la change par la meme à l'identique, win n'est plus activé. je rentre la clé win10 copiée apres la maj win7->10, pas activée
LeGreg
(22h02) LeGreg Mieux : bientot des DRMs dans votre voiture pour éviter de débloquer les DLCs payants (capacité de batterie supplémentaire) : [geek.com]
The Real Phoenix
(20h34) The Real Phoenix Dragonir > Le pire c'est que c'est pour empêcher les joueurs PC de déverrouiller les trucs "payants" dans le jeu, comme les perso ou les décors...
aeio
(19h21) aeio (14h16) Oui, APEX (vêtements) et HairWorks (poils).
ignatius
(17h51) ignatius (16h43) __MaX__ > Je viens de tester Arkham Knight sur PC, il est impressionnant de détails et fluide sur une machine appropriée. Si Eidos Montreal pouvait faire la même chose sur Deus Ex. Encore quelques patchs...
__MaX__
(16h43) __MaX__ FrereT0c > Tout à fait et sans de sacrifice particulier sur les perfs ('fin une fois que le jeu s'est mis à tourner correctement :] )
__MaX__
(16h43) __MaX__ Witcher c'était une combi des deux, entre les persos et les créatures (ours, loups etc)
Dragonir
(16h03) Dragonir ​ Et pendant ce temps la SFV se tire une dernière balle dans le pied [theregister.co.uk]
FrereT0c
(14h25) FrereT0c D'ailleurs en parlant de techno qui fait bouger les fringues, je viens de finir Arkham Knight, et c'est le premier jeu que je vois qui l'intègre autant pour les vêtements. Ça bouge très bien et les textures de certains tissus sont bien foutues
MrPapillon
(14h17) MrPapillon Les cheveux/vêtements, c'est extrêmement coûteux en général oui.
MrPapillon
(14h17) MrPapillon essayent tablent sur la quantité et de grosses approximations.
MrPapillon
(14h16) MrPapillon Si tu parles de HairWorks sur The Witcher 3, je crois que c'est une techno complètement différente. Les technos de cheveux/vêtements se concentrent sur l'animation très réaliste de quelques grosses mèches, voire "cheveux", alors que les algos de fourrure,
__MaX__
(13h55) __MaX__ Ha peut être, j'ai pas assez d'infos sur la tech pour te dire ça. Mais bon W3 même sur les cartes Nvidia, ça tournait moins bien que sur des ATIs, c'est que ça doit être quand même un peu couillu comme api non ? :)
MrPapillon
(13h54) MrPapillon Donc vite fait comme ça, le coût devrait être proportionnel à la quantité de pixels à l'écran. Après peut-être que spécialistes pourront confirmer ou me traîner dans la boue.
MrPapillon
(13h53) MrPapillon __MaX__ > Il y a plein de façons de faire de la fourrure. Là je crois que c'est principalement du pixel shader, les infos de vitesses des joints ça doit pas coûter grand chose et je crois pas que ça doit créer beaucoup de géométrie.
__MaX__
(13h00) __MaX__ Le premier qui était plutôt cohérent dans l'intégration c'était Witcher 3
__MaX__
(13h00) __MaX__ MrPapillon > C'est toujours rigolo les trucs de fourrure, mais comme c'est pas utilisé partout dans un jeu vu que c'est gourmand, ça me donne généralement une sensation de manque de constance dans le rendu... ça fait bizarre.
MrPapillon
(12h31) MrPapillon Sympa, ils viennent de sortir la version 2 : [youtube.com]
Big Apple
(09h47) Big Apple LeGreg > Le problème no1 de Clinton, c'est son état de santé.
LeGreg
(05h31) LeGreg Ceci dit beaucoup de gens se rallient plus derrière elle parce qu'elle n'est pas Trump et vice et versa.
LeGreg
(05h28) LeGreg et dont elle ne s'est jamais distancé, les affaires liées au temps où son mari était gouverneur de l'Arkansas, leur forte amitié avec Trump pré-élection etc.
LeGreg
(05h25) LeGreg Clinton a plus qu'une casserole : outre le fameux serveur d'emails, ils ont la fondation Clinton avec de la suspicion de pay for play, de nombreux donateurs corporate qu'elle semble vilipender en public, les agressions sexuelles dont a été accusé son mari
_Kame_
(01h15) _Kame_ MrPapillon > [usuncut.com]
CBL
(01h08) CBL MrPapillon > Petit jeu : comptez le nombre de minorités dans ce plan
MrPapillon
(01h01) MrPapillon Je mets juste ça en fond : [youtube.com] continuez à discuter.
CBL
(00h40) CBL Il est cool Sanders mais il a 75 ans
ptitbgaz
(00h15) ptitbgaz J'aurais préféré Sanders d'ailleurs.
ptitbgaz
(00h12) ptitbgaz Après finaud n'est peut être pas le bon terme (quoique) mais populiste, cynique et manquant de hauteur de vue ne sont pas plus rassurants... Quant à Clinton, effectivement elle a pas fait que des bons choix (Irak,...) mais au moins elle l'a reconnu.
ptitbgaz
(00h09) ptitbgaz Khdot > boarf sans être au taquet, je regarde/écoute à droite à gauche. Mais tu peux toujours me renseigner sur ce que les grand médias n'ont pas compris... ;)
vendredi 23 septembre 2016
_Kame_
(23h36) _Kame_ Khdot > nop, mais j'me suis trompé de ce à quoi tu faisais référence, sorry. Et c'est de la faute de Luckey si tu la trouves pas respectable sur le net !
MrPapillon
(23h23) MrPapillon Sinon on parle pas de Beat Takeshi dans Gits, j'ai cliqué vers la moitié du trailer et je suis tombé dessus. J'espère qu'il va pas faire que de la figuration.
MrPapillon
(23h22) MrPapillon Augmentation des divertissements, et contrôle total des médias.
MrPapillon
(23h22) MrPapillon L'Ukraine aussi d'ailleurs, pour mettre toute l'économie sous le tapis.
MrPapillon
(23h22) MrPapillon Au contraire, le grand risque c'est qu'il soit finaud, dans le genre Berlusconi ou les dirigeants de pays de l'Est. En gros un gros bourrin de façade, mais un bon manipulateur derrière. Berlusconi a réussi à transformer son pays en divertissement bourrin.
Khdot
(23h20) Khdot (22h23) ptitbgaz > tu devrais te renseigner sérieusement sur les deux candidats ;)
Khdot
(23h20) Khdot Kame> tu as dû te tromper de destinataire ?
ptitbgaz
(23h09) ptitbgaz Jaydes > Faut en faire au moins un 2 coll pour les news, j'arrête pas de le dire :d D Trop de scrolling à faire...
Jaydes
(23h07) Jaydes Un bout de temps que je ne suis pas revenu. L'apparence du site et belle mais je ne la trouve pas pratique.
ptitbgaz
(22h23) ptitbgaz Yep et on risque de pleurer 10-15 ans derrière s'il fait les mêmes conneries à l'internationale que le génie Bush. Et il a pas l'air bien plus finaud...
Big Apple
(21h13) Big Apple Et vu l'état de l'économie mondiale, je ne crois pas qu'on va spécialement se marrer pendant 4 ans.
Big Apple
(21h11) Big Apple Trump a de sérieuses chances d'être élu, ça n'a rien à voir avec le pen.
_Kame_
(21h09) _Kame_ (20h48) Khdot > je sais pas où t'as vu que c'était couru d'avance. Déjà que personne le voyait gagner les primaires, les gens ont bien compris que tout était possible.
Khdot
(20h50) Khdot perso' pour le troll j'aimerais bien avoir Trump, on va bien se marrer pendant 4 ans. :D
Khdot
(20h49) Khdot (18h51) kmplt242 > elle traine pas mal de casserole facilement vérifiable (l'Irak, etc)
Khdot
(20h48) Khdot (18h27) CBL > pas l'idée qu'on se fait par le biais de l'internet multimédia
fwouedd
(20h02) fwouedd kmplt242 > Le gars qui veux faire du spacial selectif. Il pourrait etre LR.
CBL
(19h46) CBL kmplt242 > "trempée dans les affaires pire que Sarko" -> Renseigne toi plus. La seule affaire en cours est celle des emails et le FBI a décidé de ne pas la mettre en examen tandis que Sarkoa deux procès en cours
Crusing
(19h37) Crusing kmplt242 > On dirait un Duo de supervillains de BD.
kmplt242
(18h53) kmplt242 Stephen Hawking en premier ministre.
kmplt242
(18h52) kmplt242 Moi je dis Elon Musk président du monde.
kmplt242
(18h51) kmplt242 CBL > (18h27) Hilary respectable et centriste ? LOL C'est une va-t-en guerre, hysterique et trempée dans les affaires pire que Sarko. En france elle serait à la droite de la droite.
Fougère
(18h37) Fougère Surtout avec Hillary qui des poumons en cartons
CBL
(18h34) CBL Tu ne devrais pas avoir le droit de te présenter si ton age dépasse l'espérance de vie pendant ton mandat...
CBL
(18h33) CBL Ce qui me choque le plus dans cette élection c'est que c'est tous les deux des vieux croutons (68 pour Hilary et 70 pour Trump)
Crusing
(18h28) Crusing LeGreg > (18h25)
LeGreg
(18h27) LeGreg Crusing > ça n'existe pas vraiment les votes barrage aux US (il n'y a qu'un seul tour)
CBL
(18h27) CBL kmplt242 > (18h08) Non pas franchement. Hilary est quelqu'un de respectacle avec une expérience politique et des idées relativement au centre
CBL
(18h25) CBL Tout va se jouer en Ohio, Floride, Iowa et Pennsylvanie
Crusing
(18h25) Crusing [trumpdonald.org]
Crusing
(18h25) Crusing allez un petit coup
Crusing
(18h25) Crusing Ah oui j'oubliais ça...