Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

Nintendo, post E3

kimo par kimo,  email
 
La semaine dernière se tenait la présentation post-E3 de Nintendo sur Paris, histoire de permettre aux sites trop pauvres pour faire le déplacement de pouvoir aussi envoyer leurs journalistes de choc faire la publicité des sorties à venir pour le prix d'un ticket de métro. En toute logique, Factor y était !
S'il y avait des nouveautés, la présence de Mariokart 8 et de Bayonetta 1 et 2 nous rappelait que chez big N, il ne faut pas prendre ce concept au mot et les killers-app ne se bousculaient pas. On plaint ceux qui ont dû rédiger la partie « caractéristique » pour la notice de chaque jeu afin de nous faire croire que tout était incroyablement neuf et génialement innovant. Mais il aurait aussi fallu nous crever les yeux et nous couper les mains.

Splatoon, oui, c'est bien le titre d'un jeu.

Au moins, avec Splatoon, Nintendo reconnaît lui-même préférer « apporter son savoir-faire à une catégorie existante et la réinventer à sa manière ». Reste que même s’il recycle, il a l’art et la manière de transformer nos TPS de bouchers sanguinaires en joyeuse fête à la peinture. Si deux parties de Splatoon ne suffisent pas à se faire un avis définitif sur le soft, c’était assez pour en jauger les qualités et les éventuelles limites. Le jeu affiche un univers bon enfant aux couleurs vives et aux animations soignées et fluides. Les paint guns et les grenades à peinture ont remplacé les tronçonneuses et les fusils à pompe et des enfants à couette prennent la place de nos soldats bodybuildés.

Le gameplay est très rapide et il n’y a pas de couverture, ni de barre de vie. Chez Nintendo, on n'est pas des chochotes : la peinture coule à flot, et on est vite éliminé. On respawne presque illico et on peut alors se propulser directement au cœur du combat en cliquant sur l’un de ses coéquipiers sur la mablette (qui affiche une carte en temps réel). Le jeu fait dans l’originalité sur certains de ses mécanismes, notamment grâce à la peinture. S'il faut tuer tuer tuer, chaque équipe gagne des points en fonction du pourcentage de territoire peint dans sa couleur, à la fin des courts rounds. Ce n'est pas son unique fonction puisque les joueurs peuvent se transformer en calamar pour s’y camoufler, se déplacer rapidement et monter sur les murs pour atteindre des zones cachées, ainsi que pour recharger leur arme. En revanche, marcher sur la couleur ennemie vous fait perdre de la vie. Vous passerez donc 100% du temps à tirer dans tous les sens, sur le sol, les murs, les ennemis.Recouvrir le sol de sa couleur et faire des frags permet aussi de débloquer un bazooka, et on imagine qu’il y aura d’autres armes spéciales.


La principale réserve, c'est la capacité du jeu à rester intéressant dans la durée. Il est possible que le manque d’expérience du nippon en la matière vienne lui porter préjudice. Les mécanismes de jeu sont un peu plats et si les premières parties sont funs, il faudra compter sur le contenu pour le long terme. La carte était petite, 4v4 oblige, mais pas très intéressante et vu l'arsenal limité, le jeu risque de pas mal se répéter. On doute qu’il y ait une courbe de progression importante. Pour finir, c’est le flou intégral sur le contenu final et l’organisation du online. Reste que même dans le pire des cas, Splatoon devrait au moins être un sympathique jeu d’arcade au gameplay fun et accessible, bien que peu profond. C'est déjà pas mal même si on espère que Nintendo aura quelques bonnes surprises en réserve pour la version finale.

Concept Machine ou usine à gaz

Dans un coin de la salle étaient entassés les jeux-idées bricolés à la va-vite par la marque déposée « Miyamoto ». Le StarFox était invisible, mais Project Giant Robot, Mario Maker et Project Guard avaient chacun leur petite borne.
 
Project Giant Robot vous propose de construire votre propre robot géant via un éditeur qui n’a rien de bien complet. Vous êtes limité à choisir la taille/largeur/profondeur de votre tête/buste/jambes et à y appliquer des textures de votre choix parmi celles présentes dans l’éditeur. Pour l’instant impossible de faire un robot à deux têtes ou à 8 bras. La « personnalisation » sur console quoi, même si on espère que si un jeu sort un jour, on pourra personnaliser plus en profondeur. Une fois votre monstre mécanique conçu, vous devez affronter d'autres robots géants dans une ville destructible en en dirigeant indépendamment ses différentes parties. Vous orientez votre robot via la mablette et les membres grâce aux boutons, ce qui se révèle assez délicat. Un mélange d’Octodad et de Power Ranger amusant mais moche et laborieux manette en main. 
Sur l'écran ça se traduit en deux pauvres robots handicapés dans une ville hideuse et pas destructible pour un sous. Dans l'état actuel du projet, on se gardera donc de prédire ce que sera le jeu final, mais on a du mal à y voir un grand potentiel.
 
Project Guard était aussi moche, mais au moins jouable et amusant. En voyant de loin une espèce de tower defense, on ne peut s’empêcher de soupirer avec consternation, mais le jeu fonctionne en fait d’une toute autre manière, puisque c’est un vigile-de-supermarché-simulator. Vous disposez de douze caméras de surveillance que vous placez dans un labyrinthe qui contient votre générateur. Chaque caméra retransmet ses images sur l’écran principal qui affiche fièrement les 12 écrans de surveillances avec, au centre, celle que vous dirigez et qui seule peut tirer. Les ennemis arrivent et vous devez surveiller chaque écran ou la carte de la mablette pour passer de caméra à caméra et les détruire avant qu’ils ne parviennent au cœur du labyrinthe. Certains ennemis ne s’affichent pas sur la carte, détruisent vos caméra, ou ne peuvent qu’être temporairement désactivés.
Très vite c’est l’anarchie, et les invectives de vos coéquipiers qui surveillent l’écran à votre place vous dépassent. Ce genre de jeu qui permet de jouer à plusieurs sans forcément avoir chacun une manette à la main est plutôt sympathique. Aucune chance que Project Guard ne soit un grand jeu, mais comme un bon paquet de jeu WiiU, c'est quand même très amusant. On conseille d’y jouer avec vos enfants hurleurs ou vos amis bourrés.
 
Le dernier jeu, Mario Maker, est un bête éditeur de niveau. Pratique et efficace (mais c’est la moindre des choses) c’était par contre très limité. Bien que permettant de switcher entre deux rendus graphiques (Mario old school ou lifté), la démo ne contenait les assets que d’un seul type de monde et il était impossible de relier deux niveaux, de faire un passage secret ou d'en personnaliser la longueur. Les sauvegardes de démonstration étant des délires plutôt que de vrais niveaux, il est difficile de juger ce que l’éditeur proposera comme contenu dans sa version finale, mais on espère que ce sera plus étoffé.

Aucun détail non plus sur le partage des mondes ou le mode de commercialisation de la chose, ce qui est la question la plus importante dès qu’on parle d’éditeur de contenu.

Vieux pots et bonne soupe

Dans le classique mais sympa, l’éternel recyclage des licences continuait avec Kirby (titre provisoire), Yoshi’s Woolly World, et Captain Toad : Treasure Tracker. Je ne parlerai que des deux derniers, n’ayant pas eu le courage de faire la queue pour jouer à Kirby (titre provisoire) que je n'ai vu que d'un œil.

Yoshi’s Woolly World est - surprise - un jeu de plate-forme avec Yoshi. Le jeu est basé sur l'histoire véridique du dimanche d'un scout chez sa grand-mère. Il n’est pas dur, il n’est pas original et vous demande de collecter des pâquerettes, des boutons colorés et des pelotes de laine. Pourtant, il est crooooooo-mignon. Sérieusement, tout de laine habillé, c'est graphiquement splendide et surtout superbement animé. Toutes les textures et les matières des mondes se tricotent et se détricotent au fil de votre progression, jouant sur les formes et les couleurs, transformant le pixel en tissu. À deux joueurs, c'est tout aussi futile et charmant mais encore plus amusant. Il s’agit avant tout d’explorer et de réfléchir à comment accéder aux zones cachés plutôt que de réaliser des défis de folie. Dans cet univers de peluche, de mousse et de laine, vous pouvez en effet modifier le paysage pour former vos propres passages. On n’est pas chez Donkey c’est sûr, mais à défaut d’innover, au moins le jeu fait-il un effort pour créer un monde graphique capable d'allumer en (certains d'entre) nous un vieux fond d'émerveillement béat.



Captain Toad : Treasure Tracker reprend quant à lui le concept des niveaux de Super Mario 3D World où intervenait Capitaine Toad. Ce n’est pas moi qui le dit, mais la brochure de présentation. Et oui, on prend les niveaux bonus d’un jeu, et on en fait un autre jeu, tranquille ! Chaque niveau est un petit puzzle jouant sur l'espace et la perspective dans lequel Toad se promène. Le joueur doit en venir à bout en le pivotant ou en utilisant la vue subjective via la mablette. Mêlant des niveaux type Luigi’s Mansion et le puzzle game à des phases de plateforme (sans sauts mais avec pièges) ou de rail-shooting. Bien sûr, il s’agit toujours de récolter étoiles, pièces, diamants, veaux, vaches, cochons… Trouverez-vous tous les secrets ? Bref, le jeu aura parfaitement sa place sur le Market à prix réduit. Et ça tombe bien, c'est là qu'il est prévu. (en fait non)

Nouveaux potes, vieille soupe

Une borne unique était consacrée aux quelques indés.

Malheureusement pour Guacamalee ! Super Turbo Championship Edition, cette blague des titres à rallonge ne fait plus rire personne, et le jeu de DrinkBox Studios devra faire plus pour nous faire oublier qu’il est déjà sorti sur toutes les machines du monde il y a un an.  Swords & Soldier II devrait aussi débarquer. Du strict more of the same après un premier opus sympa et casual.

Plus intéressant déjà, Shovel Knight, qui n’a d’original que son nom puisqu’il s’agit d’un enième jeu de plateforme rétro à l’ancienne, avec l’humour et le second degré qui va de pair. Votre chevalier muni de sa pelle doit creuser son chemin dans des niveaux qui apparaissaient sommes toutes très classiques lors de cette première impression.



Gardant le meilleur pour la fin, comme tout bon rédacteur-stagiaire de métier, passons maintenant à l’intrigant Affordable Space AdventureLe jeu vous met aux commandes d’un vaisseau spatial en détresse dont vous ne savez rien. Vous avancez dans l’obscurité totale, percée seulement par votre projecteur et d’étranges lueurs. La Mablette sert de tableau de bord et affiche petit à petit les systèmes à mesure que vous les réparez : différents types de moteurs et de fonctionnalités qui vous permettront de résoudre des puzzles. Avec son côté The Swapper (moins l’ésotérisme et le clonage), le jeu a un certain charme malgré sa grande linéarité. Reste à savoir s’il tiendra ses promesses sur la longueur.

J’ai également eu l’occasion d’essayer et de voir d’autres jeux : Hyrule Warriors (le mix de Zelda et de Dynasty Warrior), Super Smash Bros WiiU ainsi que le mode de jeu spécifique à la DS, Monster Hunter 4 (DS) et Pokemon Art Academy. La brièveté des sessions de jeu m’autorise à répondre à quelques questions, mais sans forcément pouvoir y consacrer quelques lignes ou faire des blagues. Donc rendez-vous éventuellement dans les commentaires.
Globalement sans surprise, Nintendo parait être devenu l'empereur des jeux discrets et bien faits, sans être exceptionnels. Preuve d'un savoir faire prudent mais qui semble lui porter préjudice depuis quelques années. En effet, si le catalogue de la WiiU ne manque pas de bons jeux (ni parfois d'audace), il manque en tout cas sérieusement de grosse productions ostentatoires et tape à l'œil qui font vendre. Ce n'est pas cette présentation qui va faire changer d'avis sur le bon (la qualité globale des titres, rarement mauvaise) comme sur le moins bon (aucun titre très excitant).
 
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
GTB
 
Le problème de Nintendo c'est que la concurrence les a rattrapé et dépassé en terme de variété et de concept. Reste leur savoir-faire du gameplay propre et millimétré. Je sais pas si ça suffira pour survivre dans les années qui viennent.
fwouedd
 
Tu parles, les concurrents (à savoir MS et Sony) sortent quasi rien et encore moins original, ils sont surtout planté par l'absence de support éditeur.
kimo
 
oui, je suis d'accord avec fwouedd, c'est pour ça que je précise que ce qu'il manque, c'est surtout le tape à l’œil. Le "problème" de Nintendo, c'est qu'il n'a pas suivi le mouvement de la """cinématographisation""" des jv (en terme de comm', de prod et d'esthétique), et il est resté dans les mêmes univers qui ne sont plus forcément aussi vendeur qu'avant. Du concept, il y en a toujours dans le hardware (la WiiU 100 fois plus audacieuse qu'une ps4 ou XboxOne) et dans les jeux qui en découlent (même s'ils manquent hélas d'ambitions, puisque c'est surtout du mini jeu). Peut être que ça ne se vend pas car ce n'est pas en phase avec la cible la plus consommatrice de jv et qu'ils ont souvent une politique de mise en vente désastreuse (en plus de faire l'impasse sur les gros blockbusters qui font vendre). C'est triste mais ce qui "limite" son public, c'est justement sa différence par rapport aux standards du marché alors que les deux autres constructeurs font la même chose.
GTB
 
fwouedd a écrit :
Tu parles, les concurrents (à savoir MS et Sony) sortent quasi rien et encore moins original, ils sont surtout planté par l'absence de support éditeur.


C'est ce que je voulais dire. Avec un PC ou une PS4 par exemple, t'as accès à tout un tas de jeux très variés. De The Order à Ori & The Blind Forest, en passant par Abzû, Inside, COD, The Crew etc...Nintendo sont seuls, découvrent -avec 8ans de retard- que faire des jeux HD/AAA ça prend du temps, et sont en pleine crise d'inspiration. Et c'est cela qui leur coute cher. Être seul et plus aussi innovant/unique. On trouve tout un tas de jeux intéressants et tout public sur console, pc et tablette maintenant.

MS et Sony font peut-être pas dans l'originalité mais je pense qu'on peut difficilement faire plus fainéant que New Super Mario Bros, New Super Mario Bros Wii, New Super Mario Bros 2, New Super Mario Bros-U...ce qui représente 50% des jeux Mario sorti depuis 8ans. En sachant que les autres sont Galaxy 1 et 2, Super Mario 3D Land/World. On est pas vraiment dans le délire de Mario 64, Mario Sushine, Super Mario Advance. La dernière nouvelle licence créé par Nintendo avant spatoon remonte à Pikmin en 2001.

J'aime beaucoup Nintendo. Nettement moins le Nintendo des 10 dernières années. Qui en plus d'être fainéants se permettent en plus d'être suffisants. Et pourtant le yoshi me fait bien kiffé, le captain Toad aussi et d'autres...ce qui n’empêche pas N d'être toujours à la ramasse et d'avoir un combat bien difficile à venir.
clott
 
Le problème de Nintendo est surtout d'être les seuls à nourrir leur console. Un peu comme si EA ou Ubisoft sortaient leurs itérations annuelles sur une machine exclusive. Le petit artisan de Kyoto y gagnerait à développer sur les autres support tout en gardant leurs standards qualitatifs.
choo.t
 
clott a écrit :
Le petit artisan de Kyoto y gagnerait à développer sur les autres support tout en gardant leurs standards qualitatifs.

Bha non, il ne vendrait plus de console (adieu la marge) et ne toucherais plus de royalties sur les jeux tiers, c'est du suicide.
nono_le_robot
 
Nintendo gagnerait surtout à se concentrer sur une seule plateforme.

Par contre GTB, je suis pas d'accord quand tu dis que Nintendo serait en panne d'inspiration. Le coup de «Splatoon c'est leur seule nouvelle licence depuis Pikmin» c'est juste faux. Même si le chiffre de 75 clamé par l'article est peut-être un peu exagéré, on voit bien que c'est un mythe.

Pour les Mario 2d, oui y a probablement eu un peu d'abus, mais 4 épisodes en 6 ans on est quand même loin des sorties annuelles à la EA, Activision et Ubi. Le délire autour de «Mario 64, Mario Sushine, Super Mario Advance» qui seraient mieux que les Mario Galaxy ou les Mario 3D World/Land, là je vois pas puisque Mario Sunshine c'est plus ou moins Mario 64 avec de la flotte et les Mario Advance sont de bêtes portages. On notera d'ailleurs que la GBA doit être la seule console Nintendo à n'avoir jamais eu de Mario original.
GTB
 
Je parle d'ip développé en interne. Dans cette liste raye tout ce qui n'est pas de Nintendo et tu verras qu'à part les Wii-sport et autre blagues près on est pas loin de ce que je disais. Animal Crossing, Luigi's Mansion en voilà de bon gros truc de chez Nintendo...et c'est de 2001.

Et quand je parles de panne d'inspi pourquoi me répondre avec en exemple les licences annuelles d'Acti? Le concours du plus fainéant?

Sinon pour moi il y avait clairement plus de différence entre Mario 64 et Sunshine, ou même entre Super Mario 1 et 2, qu'entre New Mario et New Mario bis. Oui, il y a eut Galaxy. Et c'est une bonne chose. Ça ne change rien à ce qu'est devenu Nintendo en pondant le même jeu 4 fois de suite puis deux copies des deux autres. Encore une fois, c'est pas le Nintendo que je préfère. Surtout que tout cela correspond à un changement de politique interne avec l'arrivé de cet abruti d'Iwata et du Nintendo apple grandissant.
clott
 
choo.t a écrit :
clott a écrit :
Le petit artisan de Kyoto y gagnerait à développer sur les autres support tout en gardant leurs standards qualitatifs.

Bha non, il ne vendrait plus de console (adieu la marge) et ne toucherais plus de royalties sur les jeux tiers, c'est du suicide.


-Quels jeux tiers rapportent de l'argent à Nintendo?
-On en est à 13 millions worldwide de PS4ONE au bout de 8 mois pour 6 millions de WiiU après 20 mois. Contrairement à la période Wii où ils pouvaient se contenter de ne développer que sur une plateforme ils n'ont plus vraiment d'avantages à continuer sur cette voie.
meduz'
 
Je viens apporter quelques corrections et précisions à l'article pour nos amis de Factor pas toujours à jour sur l'actu Nintendo.

Splatoon

La carte était petite, 4v4 oblige, mais pas très intéressante et vu l'arsenal limité, le jeu risque de pas mal se répéter. On doute qu’il y ait une courbe de progression importante. Pour finir, c’est le flou intégral sur le contenu final et l’organisation du online.
Seront dans le jeu mais non implémentés dans la démo :
- beaucoup de maps : (4 sont dans la bande-annonce, et les développeurs ont annoncés « beaucoup d'autres ») ;
- beaucoup d'armes : la démo comporte juste un pistolet et un pouvoir spécial, il y aura plus d'armes et de pouvoirs spéciaux, dont un Sniper ;
- le jeu aura un mode solo et un mode 1 vs 1 jouable en local (un joueur sur l'écran du GamePad, l'autre sur le grand écran).

Pour le reste (commercialisation, modes de jeux…), faut encore attendre.

Mario Maker

Les sauvegardes de démonstration étant des délires plutôt que de vrais niveaux, il est difficile de juger ce que l’éditeur proposera comme contenu dans sa version finale, mais on espère que ce sera plus étoffé.

Aucun détail non plus sur le partage des mondes ou le mode de commercialisation de la chose, ce qui est la question la plus importante dès qu’on parle d’éditeur de contenu.
Ce qu'on sait :
- d'autres habillages graphiques (et donc d'autres physiques) seront ajoutés : on peut espérer sans trop prendre de risques Mario Bros. 3 et 2 ;
- le partage via Miiverse a déjà été confirmé, mais je crois que les gens de Factor ne lisent pas les commentaires de Factor.

Captain Toad

Bref, le jeu aura parfaitement sa place sur le Market à prix réduit. Et ça tombe bien, c'est là qu'il est prévu.

T'as une source pour ça ? Ou c'est quelqu'un à l'évènement de Paris qui te l'a confirmé ? Jusqu'ici, on n'a pas d'info sur la commercialisation de Captain Toad, à ma connaissance.

Dernière précision sur le Guacamelee : le coop avec un joueur sur le GamePad et l'autre sur la téloch, les deux pouvant aller où bon leur semble et se rejoindre, ça peut être assez cool (assez pour repasser à la caisse si le jeu est pas trop cher).

C'est tout !
nono_le_robot
 
GTB a écrit :
Et quand je parles de panne d'inspi pourquoi me répondre avec en exemple les licences annuelles d'Acti? Le concours du plus fainéant?

Oui, je répondais par rapport à ça:

je pense qu'on peut difficilement faire plus fainéant que New Super Mario Bros, New Super Mario Bros Wii, New Super Mario Bros 2, New Super Mario Bros-U


Pour le reste, oui il y a plus de différences entre Mario 64 et Sunshine qu'entre les New Mario Bros (et encore, c'est sans compter l'inclusion du multijoueur) mais c'est oublier les Galaxy et les 3D Land/World, qui sont quand même des exemples de créativité. Tout ça en l'espace de 6/7 ans.

En fait y a eu autant d'écart entre la sortie de Mario 64 et Sunshine qu'entre Mario Galaxy et Mario 3D World, c'est à dire 6 ans. La différence en fait c'est que Nintendo est beaucoup plus productif maintenant.

J'ai l'impression qu'il y a beaucoup de nostalgie du Nintendo période N64/NGC et de rejet de la Wii et que c'est pas forcément objectif.
Asta
 
GTB a écrit :


C'est ce que je voulais dire. Avec un PC ou une PS4 par exemple, t'as accès à tout un tas de jeux très variés. De The Order à Ori & The Blind Forest, en passant par Abzû, Inside, COD, The Crew etc...


Bah à choisir je trouve le combo PC / Wii U plus attrayant en terme de variété que le combo PC / PS4 ou Xone.
GTB
 
nono_le_robot> Ah effectivement, difficile de trouvé plus fainéant, faut aller taper dans Acti et ses COD ou Ubi et ses AC...quoique ces licences subissent tout de même plus d'évo qu'entre les New Mario. La nostalgie je suis pas client. Du tout. Je veux un Nintendo ambitieux. Or c'est pas ce qu'on a. Même la Wii dont le concept été ambitieux, ils ont fait les fainéants -en plus d'un résultat mitigé du concept même pour les casuals de mon entourage-. Et tu confonds productif et mercantile. Mon discours n'est pas de dire que Nintendo fait que de la merde hein. C'est pas du tout ce que je dis. Mais qu'ils ont sérieusement du mal à suivre en quantité et qu'en qualité de leur domaine ils ne sont plus si unique. Et en plus je les trouve très arrogants vis-à-vis de leur situation assez catastrophique même après un -énième au passage- Mario Kart.

Asta> Combo? Je suis plus basique que ça. J'ai les moyens et le temps pour une seule console. Mon choix va donc fort logiquement à celle qui me propose le plus de jeux et le plus large choix. Sans parler de tout ce qui est à côté -jeu en ligne, services toussa-.
Asta
 
Au temps pour moi j'avais mal lu.
fwouedd
 
GTB a écrit :
Sinon pour moi il y avait clairement plus de différence entre Mario 64 et Sunshine, ou même entre Super Mario 1 et 2, qu'entre New Mario et New Mario bis. Oui, il y a eut Galaxy. Et c'est une bonne chose. Ça ne change rien à ce qu'est devenu Nintendo en pondant le même jeu 4 fois de suite puis deux copies des deux autres. Encore une fois, c'est pas le Nintendo que je préfère. Surtout que tout cela correspond à un changement de politique interne avec l'arrivé de cet abruti d'Iwata et du Nintendo apple grandissant.


Et euh, le 3D world?
nono_le_robot
 
Tu restes bloqué sur les New Super Mario Bros tout en oubliant le reste. Ce que je dis, c'est qu'entre 1994 et 2004, en terme de Mario «purs» (je parle pas des dérivés, mais y aurait de quoi parler tout de même en ce qui concerne la qualité) on a eu Mario 64 et Mario Sunshine, alors qu'entre 2004 et 2014 on a eu 4 New Super Mario Bros, 2 Mario Galaxy et 2 Mario 3D Land/World. On peut se plaindre de la multiplication des épisodes 2D (encore que ça n'en fait qu'un par console) mais je doute qu'on puisse affirmer qu'il y ait moins de créativité maintenant qu'à l'époque, à moins de ne pas y avoir joué.
Et quand on regarde l'ensemble de leur catalogue, c'est un peu pareil partout: ils sont nettement plus productifs actuellement qu'il y a 10 ans. Le truc c'est qu'ils ont plus ou moins abandonné certaines de leurs licences «gamer» comme Starfox ou F-Zero et que l'épisode de la Wii avec les Wii Sport, Wii Fit, Wii Music et compagnie ont fait du mal à leur image auprès des gamers.
fwouedd
 
Et puis ils sont seuls, avec des impératifs qui sont pas les mêmes que lorsque tu as le soutien d'autres développeurs en terme de délais de dev.
Ils doivent sortir des jeux régulièrement.
Asta
 
GO pour un FZero FFS ! ( un remake du GX HD au pire non ?)

Cela dit j'ai bien aimé 3D World je l'ai 100% mais il était quand même trop facile globalement. J'aimerai bien qu'ils se lâchent un peu et nous sortent un Mario Universe d'anthologie (histoire de reproduire le même choc que j'avais eu manette en main lorsque j'avais découvert Mario 64... mais je pense pas que ça soit encore possible).
kimo
 
meduz' a écrit :

Captain Toad

Bref, le jeu aura parfaitement sa place sur le Market à prix réduit. Et ça tombe bien, c'est là qu'il est prévu.

T'as une source pour ça ? Ou c'est quelqu'un à l'évènement de Paris qui te l'a confirmé ? Jusqu'ici, on n'a pas d'info sur la commercialisation de Captain Toad, à ma connaissance.


le mec de la borne, après ils n'avaient visiblement pas l'air d'être forcément très au courant, puisqu'ils ne m'ont pas appris ce que tu précises ici sur les autres jeux malgré mes questions.
Asta
 
Et de ce que j'ai lu sur NeoGaF ça s'orientait plus sur un "vrai" jeu retail avec beaucoup de niveaux.
kimo
 
Ok, au temps pour moi, il est effectivement en préco à prix fort. La prochaine fois je ferai comme pour le reste : je me contenterai de décrire ce que j'ai vu plutôt que de dire n'importe quoi ! (faut pas pousser, je vais pas faire du recoupage :p)

Merci pour ces précisions.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

Crusing
(12h30) Crusing Comme disait le directeur de campagne de sarkozy "house of cards, c'est un peu tendre" : [mediapart.fr]
Crusing
(12h17) Crusing (oups stun pdf)
Crusing
(12h16) Crusing choo.t > haha adblock me ferme la page direct :D
Crusing
(12h04) Crusing kmplt242 > J'iomagine qu'on peut avoir une dérogation pour le jazz, mais c'ets limite [bestbassgear.com]
kmplt242
(11h39) kmplt242 Ce qui choque le plus c'est qu'il n'y a pas" écouter de la musique", mais "écouter de la musique classique". Toujours cette hierarchisation dans les genres de musique.
Toutoune
(11h38) Toutoune Merci. J'ai ri.
kmplt242
(11h34) kmplt242 Toutoune > (11h30) Ben tu cultive des tomates.
Toutoune
(11h30) Toutoune Mais en quoi faire du jardinage c'est de la culture ?!
choo.t
(11h20) choo.t thedan > "Question :Pour chacune des activités suivantes,dites-moi si, pour vous personnellement, elle fait partie de la culture ?"
thedan
(11h12) thedan choo.t > aprés ça dépends comment sont posés les questions... Mais ça m'étonne assez peu quand on y réfléchit
choo.t
(10h59) choo.t [culturecommunication.gouv.fr]
choo.t
(10h58) choo.t thedan > c'est flippant leur sondage, c'est des rétrogrades de qualité qu'ils ont chopé. La BD moins culturelle que la mode. Collectionner des timbres, plus culturel que le graffiti, le jardinage, plus culturel que le rap.
thedan
(10h52) thedan le jeu vidéo et la culture : [lemonde.fr] !!!
zouz
(10h21) zouz Avant on envoyait des chiens ou des singes dans l'espace pour voir si ça passait, maintenant on envoie des milliardaires. En fait elle pas si pourrie notre époque.
MrPapillon
(08h59) MrPapillon Oui, et il y a beaucoup plus de choses intéressantes à faire là-bas.
_Kame_
(08h34) _Kame_ Y'a juste une petite différence. C'est sur Terre.
MrPapillon
(07h00) MrPapillon L'Antarctique est hostile et pourtant on fait de plus en plus d'activités là-bas, et le tourisme augmente (malgré les interdictions/restrictions).
_Kame_
(00h35) _Kame_ C'est cool pour le côté défi, mais on parle de planètes et satellites un tout petit peu hostile à l'humain. Je serai plus content quand on annoncera qu'on a inventé un nouveau mode de propulsion.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Et ça fera une excuse de plus à Yotleotl de dire qu'ils sont financés par des fonds publics américains.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon C'est aussi bon pour les scientifiques, surtout que ça coûtera pas cher relativement.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Kame> Elon Musk souhaite établir une autoroute vers Mars. Donc tout client est le bienvenu. Minage ou pas. Scientifiques ou pas. Il faut pas oublier, c'est que leur fusée peut aller aussi sur Europa ou plein d'autres destinations.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon Et le minage d'astéroïdes, c'est Larry Page à titre personnel, pas Google.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon CBL > Euh, SpaceX c'est aussi les satellites en orbite basse et en géo.
_Kame_
(00h24) _Kame_ Ouaip, ramener des minerais. Même si je souhaite qu'ils réussissent, j'ai pas la sensation qu'envoyer 100 personnes sur Mars, ça soit vachement utile.
CBL
(00h15) CBL Mas étant remplie de flotte, la planète va devenir une station service pour les drones miniers
CBL
(00h15) CBL Mars est "à deux pas" de la ceinture d'astéroides
CBL
(00h14) CBL Le meme Google qui veut se lancer dans l'exploration minière d'astéroides
CBL
(00h13) CBL L'actionnaire majoritaire de SpaceX, c'est Google
mardi 27 septembre 2016
_Kame_
(23h59) _Kame_ Tout ça pour aller se faire chier sur une planète désertique. (ahah).
MrPapillon
(23h43) MrPapillon Mais toute la conf' regorge de détails techniques, et c'est encore plus épique que juste avec les détails de cette vidéo.
MrPapillon
(23h42) MrPapillon La vidéo qui résume : [youtube.com]
MrPapillon
(23h42) MrPapillon L
MrPapillon
(23h30) MrPapillon Jusqu'à présent, SpaceX n'a annoncé que le transport. Le reste sera sûrement fait entièrement ou en coopération avec d'autres organismes/entreprises. J'imagine que même une grande partie de l'intérieur du vaisseau (MCT) sera conçu par le client.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Si on devait réduire au plus petit dénominateur commun, on ne serait jamais allés sur la Lune, et on aurait jamais rien fait d'ailleurs.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Yolteotl > Mais on s'en fout de facile ou pas. Ce qui est intéressant c'est s'ils vont y arriver ou pas.
Yolteotl
(23h23) Yolteotl "Facile" quand on a accès à un marché interne qui permet de le financer de façon incomparable à ce qu'on retrouve en Europe ou n'importe où ailleurs sur la planète. Je te laisse volontiers aller sur Mars en premier en tout cas :)
MrPapillon
(23h15) MrPapillon Et en seulement 10 ans, c'est les premiers à avoir un plan de baisse des coûts cohérent. Alors que ça fait depuis 60 ans qu'on envoie des trucs dans l'espace.
MrPapillon
(23h14) MrPapillon Et bien sûr on parle encore une fois des contrats avec la Nasa, alors qu'ils sont soumis à des appels d'offre, et que toutes les autres boîtes de la planète ont des contrats avec le public.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon ULA continue à utiliser les mêmes éternels lanceurs.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et Ariane n'a annoncé Ariane 6 que parce que ça bougeait à côté.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et on parle de casser les prix pour financer la R&D. Mais Roscosmos fait plus vraiment de R&D.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Et les contrats de la Nasa sont plus complexes qu'un simple lancer de satellite.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Yolteotl > Les contrats de la Nasa sont sur plusieurs lancements, pas qu'un seul.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Ils ont fait des procès pour simplement avoir le "droit" de participer aux appels d'offre sur l'armement. Ils viennent d'obtenir leur premier contrat dessus à force, il y avait beaucoup trop de magouilles entre ULA et l'armée avant.
Yolteotl
(23h10) Yolteotl MrPapillon > c'est la que je dis que tu te plantes, ils ne coutent pas 80 millions, le cout est plus élevé, pas le double mais pas loin. C'est grace aux contrats gouvernementaux que SpaceX casse les prix et laisse miroiter un prix si bas.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Oui, mais les contrats d'armement c'est pas SpaceX.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte moins cher que chez les concurrents.
Yolteotl
(23h09) Yolteotl Dans une certaine boite que je connais assez bien, les commerciaux ont "enfin" réussi à décrocher un contrat d'équipement pour l'armée américaine. Quand la France commande le dit équipement en 5 exemplaires, les USA c'est 100/200/300.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte 80 millions de $. On fait des satellites à des milliards de $.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon Yolteotl > La plupart des gouvernements des pays industrialisés peuvent financer des fusées SpaceX.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon La Nasa n'est pas un organisme qui ne développe qu'en interne, c'est un organisme qui sous-traite beaucoup.
Yolteotl
(23h07) Yolteotl MrPapillon > "C'est pareil pour les autres pays", c'est que tu n'as pas vraiment conscience des effets d'échelle que ça représente. Aucun autre gouvernement de la planète ne peut financer comme le font les USA.
MrPapillon
(23h07) MrPapillon Les principaux concurrents actuels de SpaceX, c'est BlueOrigin, ULA, Roscosmos, Ariane. Tous principalement financés par des fonds publics.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane vient de commencer à peine à entrevoir des plans de réutilisation des lanceurs, comme le font aussi les russes et ULA. Tout ça depuis que SpaceX a montré des succès dedans.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane n'a pas de plan de colonisation de Mars en urgence.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon D'ailleurs il y a eu des procès par SpaceX pour ça.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon Faut pas oublier que les autres lanceurs américains sont encore plus soutenus par le gouvernement que SpaceX.
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Et pour les autres boîtes aux US.
Yolteotl
(23h04) Yolteotl des lanceurs aux autres compagnies. Ils ne sont pas spécialement plus ambitieux ou doués que les gars de l'Agence Spatiale Européenne qui ont bien moins de fonds derrière
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Oui et c'est pareil pour les autres pays.
Yolteotl
(23h03) Yolteotl MrPapillon > Comme je le disais, ils gagnent des clients parce que la concurrence est faussée. La NASA et le gouvernement américain souhaitaient avoir une compagnie américaine avec des contrats si importants qu'ils peuvent se permettre de vendre à perte
MrPapillon
(23h00) MrPapillon Mais là on parle de SpaceX sinon, c'est vraiment être de mauvaise foi de nier leur succès. Plein de clients s'ajoutent à leur carnet.
MrPapillon
(22h58) MrPapillon Yolteotl > Oui ça a été racheté récemment.
MrPapillon
(22h57) MrPapillon (Tesla n'a pas besoin de gagner de l'argent à ce stage aussi. Ils ont besoin de grandir le plus vite possible et de devancer tous les constructeurs établis).
Yolteotl
(22h57) Yolteotl [bloomberg.com]
Yolteotl
(22h56) Yolteotl [fr.wikipedia.org] " L'idée de ce projet a été suggérée par leur cousin Elon Musk, qui a aidé à la création de la société et en est devenu président."
MrPapillon
(22h56) MrPapillon Il faut pas oublier que SpaceX envoie régulièrement des capsules sur l'ISS.
MrPapillon
(22h55) MrPapillon (sauf si on remonte aux premiers falcons des débuts de SpaceX)
MrPapillon
(22h55) MrPapillon Les deux derniers gros foirages sont dus à des anomalies sur le tank du deuxième étage. Il semble qu'il y ait une faiblesse à endroit particulier par là-bas et ils vont y remédier. Le reste n'est que succès.
MrPapillon
(22h53) MrPapillon Sachant qu'ils ont commencé il y a dix ans et qu'ils ont devancé les autres sur les technos du futur, alors que les autres tablent sur des technos vieilles de plus de 50 ans.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon Actuellement, malgré les derniers foirages, ils ont un taux de réussite tout à fait satisfaisant, à plus de 92-93% je crois.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon SpaceX a réussi largement plus de fois qu'ils ont eu d'échecs.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon SolarCity n'est pas dirigé par Elon Musk.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon Yolteotl > Non, la Nasa est cliente.
Yolteotl
(22h46) Yolteotl C'est bien que Ellon Musk soit ambitieux, mais SolarCity est un échec, Tesla ne dégage toujours pas de bénéfice (et n'en dégagera pas avant plusieurs années), et SpaceX s'est vautré plus de fois qu'ils n'ont réussi pour l'instant.
Yolteotl
(22h44) Yolteotl c'est ça qui leur permet de casser les prix à l'international, ils vendent à perte parce qu'ils ont des contrats nationaux monstrueusement élevés amortissant le coup.
Yolteotl
(22h43) Yolteotl MrPapillon > "Financement privé", mwai, ils tirent leur cash des contrats avec la Nasa
MrPapillon
(22h29) MrPapillon Surtout que SpaceX a un financement privé et que la boîte est contrôlée par une idéologie forte et humaniste.
MrPapillon
(22h28) MrPapillon C'est un argument pour toi, pas pour moi. Il y a plein de boîtes qui fournissent de bons services partout. C'est pas évident d'écrire un bouquin cyberpunk où les entreprises sont cools et que ça fonctionne bien.
CBL
(22h26) CBL Cela n'a rien à voir avec le progres
MrPapillon
(22h25) MrPapillon Le truc, c'est que malgré les négativités, la qualité de vie des humains n'a fait que progresser au fil du temps.
MrPapillon
(22h23) MrPapillon Dans toute l'histoire de l'humanité, il y a eu des gens qui ont été contre le progrès avec ceci ou cela comme arguments. Et souvent ça a été dans le faux.
CBL
(22h22) CBL Pour l'instant
MrPapillon
(22h21) MrPapillon CBL > SpaceX ne fournit que le transport.
MrPapillon
(22h20) MrPapillon Vers la Lune, c'était 2 fois plus de radiations seulement (je viens de voir les chiffres).
MrCroa
(22h20) MrCroa Je pense que dans l'ISS le bouclier magnétique de la terre protège toujours
CBL
(22h19) CBL Et les gens applaudissent
CBL
(22h19) CBL Tous les romans cyberpunk prédisent que laisser la colonisation aux mains des entreprises est un désastre assuré
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Certains restent plus d'un an dessus.
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Et concernant les radiations, il y a des gens sur la station ISS aussi.
MrPapillon
(22h17) MrPapillon Bah les radiations qui viennent de partout sont plus faibles. Donc oui ça augmente un peu les probabs de cancer, mais la cigarette aussi.
MrCroa
(22h17) MrCroa et entourer la capsule d'eau, ça me paraît pas super pratique
MrCroa
(22h16) MrCroa Mais concernant l'eau apparemment, les radiations n'arrivent pas que d'un côté, du coup un bouclier d'eau tourné vers le soleil ne protégerait pas
MrPapillon
(22h14) MrPapillon Les radiations c'est pas hyper problématique. La quantité de radiations est pas énorme, sauf quand il y a des pics. Et l'eau protège très bien.
MrCroa
(22h12) MrCroa La question piège avec les radiations, pas évident. C'est clair qu'il y a pleins de trucs à gérer et faut se dire que les premiers à partir vont sûrement crever
MrPapillon
(22h11) MrPapillon Ah j'avais pas fait gaffe. Mais en général les français sont pessimistes, surtout face aux grands projets.
Alroc
(22h10) Alroc Y'a un truc qui est ouf d'ailleurs en france c'est a quel point les lignes médiatique sont anti Musk. ON sent les supports de PSA / Renault, Airbus a la presse française c'est assez ouf
Alroc
(22h09) Alroc Wow, "If you are prepared to die, ok, you can go" no joke :/
MrCroa
(22h09) MrCroa Des questions pas des dissertations !
Alroc
(22h08) Alroc MrPapillon >Dailleurs il s'est fait secher :p