Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
ACTU

Un recrutement irrationnel méga critique

Joule par , d'après Gamekult  email  @j0ule  
Certes, l'influence néfaste de cette horreur de Metacritic dans l'industrie du jeu vidéo n'est pas nouvelle, mais on est encore allé un pas plus loin vers l'infini et au delà de la connerie.

C'est cette offre d'emploi d'Irrational Games qui est aujourd'hui incriminée. Elle concerne un poste de design manager, avec des prérequis d'expérience, de jeux sortis et d'autres trucs jusque là classiques. Mais le dernier point est d'avoir sorti au moins un jeu qui a eu plus de 85 comme score sur le site du diable.

Vous allez voir que bientôt, des gens seront au chômage à cause d'un ridicule petit point de moyenne... OH WAIT!
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Yolteotl
C'est du grand art, être recruté parce qu'un jeu a eu des bonnes notes, alors qu'elles dépendent en grande partie du budget marketing du dit-jeu, c'est beau.
M0rb
Et si aujourd'hui on esquivait un débat pourri sur le site et qu'on bâchait directement les recruteurs débiles ?
fwouedd
En tout cas, c'est flippant.
The Real Phoenix
C'est genial.

- Seuls ceux issus de structures suffisament grosse pour produire du AAA 85+ seront embauchés (quand on sait que rien que produire du AAA n'est pas donné à tout le monde) peut importe leur talent de base.

- Un gars issue d'un Call Of Duty à plus de chance que de trouver un taff qu'un gars ayant bossé sur Fallout NV.

Que de perspectives réjouissantes.
GTB
The Real Phoenix> Je ne vois pas le rapport entre jeux AAA et 85+. Limbo y a une moyenne de 90.

Ca ne change finalement rien à la stupidité de la requête.
Akinatsu
Ca n'est malheureusement pas nouveau.
The Real Phoenix
GTB a écrit :
The Real Phoenix> Je ne vois pas le rapport entre jeux AAA et 85+. Limbo y a une moyenne de 90.

Ca ne change finalement rien à la stupidité de la requête.


Mais y a combien de Limbo qui fonctionnent pour les trouzaines de COD?

Combien de jeu indés ou petits percent face au nombre de AAA?

A contrario, combien de jeu mal équilibré (parexemple gamedesign pourri mais super beau, ou un story telling excellent mais qui est supermal optimisé) se ramassent mauvaise presse?

Te rends-tu compte que parfois ne pas avoir un AAA de sorti est devenu éliminatoire dans certains recrutements, alors que j'ai vu des putains de caves sur des gros AAA sortis en commerce, et que eux sont avantagés pour avoir le job?

Un systeme de note uniforme ca va condamner l'un des derniers cercles vertueux dans l'industrie qui permettait aux gens doués d'évoluer vers de meilleurs structures, sans payer la note des autres corps de metier responsables des echecs commerciaux d'un jeu (comme... le management).

Ca veut dire que si ca se répands et devient un automatisme, les débutants qui commenceront en bas de l'echelle (comme sur du clone made in Gameloft), aussi doué soit-il, ne pourra jamais intégrer une structure capable de produire un "85+".

Le seul qui restera sera de bosser dans un projet en dehors de ton temps de travail et prier pour qu'il soit un succes: autant jouer au loto.
MaVmAn
Si t'as bossé sur un jeu qui a une bonne note ça veux dire que tu es bon, incontestablement, même si tu n'as rien glandé pendant le dev ou que tu es partie au bout de 2 semaines.

Par contre si tu as porté un projet à bout de bras et fourni un travail de qualité mais que le jeu est mauvais ou s'est vautré pour une raison ou une autre: t'es un gros naze, forcément...

Il y a une certaine logique dans tout ça, peut-être.
M0rb
Notez qu'on a pas attendu Megacritique pour s'y prendre comme ça.

Dans l'idée et même sans ça je pense pas que M.Limbo, Minecraft ou Ouatteveur 95+ soient les bienvenus chez Activision.
Manukineko
Je me lasse pas de raconter une petite anecdote venant d'un junior de chez Birdie Road.
Il me balance qu'il voyait des vétérans rentrer vite chez eux pendant que d'autre junior bossaient comme des malade pour "faire monter le jeu à 80+"

Prière d'abattre à vue, ces "devs" là.

Metacritics, le Moody's du jeu video ...
Paulozz
Manukineko a écrit :
Je me lasse pas de raconter une petite anecdote venant d'un junior de chez Birdie Road.
Il me balance qu'il voyait des vétérans rentrer vite chez eux essayer de trouver un autre taf pendant que d'autre junior bossaient comme des malade pour "faire monter le jeu à 80+" ne pas faire crasher crasher


Fix
Jthiboust
MaVmAn a écrit :
Si t'as bossé sur un jeu qui a une bonne note ça veux dire que tu es bon, incontestablement, même si tu n'as rien glandé pendant le dev ou que tu es partie au bout de 2 semaines.

Par contre si tu as porté un projet à bout de bras et fourni un travail de qualité mais que le jeu est mauvais ou s'est vautré pour une raison ou une autre: t'es un gros naze, forcément...

Il y a une certaine logique dans tout ça, peut-être.


C'est exactement le fond du probleme oui.
Je connais de nombreuses personnes extremement talentueuse, dans tout les domaines, qui ont bossé sur des projets ayant eu des mauvaises note sur metacritic. (Ceci dit, toute les entreprises sont pas aussi connes, un d'entre eux bosse chez Blizzard maintenant alors que son meilleur jeu sortis a du faire 60 de Metacritic)

Et inversement je connais des gens pas vraiment bon qui ont pu bosser sur un gros projet bien noté.

Exemple typique: Assassin Creed, bien noté, mais avec plus de 400 personnes qui ont bossé dessus dans 3 studio differents, y'a forcement des gens pas trés bon, ou qui ont rien glandé dans le tas.
Pourtant ici au canada, si tu veux te faire recruter facile: "Ca prend du Assassin sur ton CV"

C'est meme une sorte de running joke "Ah Bidule trouve pas facilement de boulot? Ouais pas assez d'Assassin sur le CV"

Et en meme temps un aveu d'echec des RH de l'entreprise en question qui par cette demarche montre qu'ils sont pas capable de faire la difference entre un bon et un mauvais candidat autrement que grace a un chiffre arbitraire dans son CV.

Triste.
full_tera
Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant .... beaucoup de studios ont déjà mis en place un système équivalent avec leurs producteur pour les bonus exceptionnels ... la seule différence est qu'il font la moyenne sur 3 sites
Orin
Oui voilà, je n'arrive pas à comprendre les critiques (cf GK par ex, même si leur article était globalement bon) directement adressée à... un thermomètre.
L'utilisation abusive, une lecture incorrecte dudit thermomètre sont des fautes, mais le critiquer en lui-même non.
Ses règles de pondération sont troubles ? Soit, un humain doué d'un minimum d'objectivité tiendra compte d'une marge.
Mais au final, de ce que je vois, il y a tout de même une très forte corrélation entre les jeux que j'aime ou que je sais reconnu (ici par ex) et la note métacritic. Et l'inverse semble vrai aussi.

Même s'il y a certainement de nombreux contre exemples injustes cités au-dessus, il semble tout de même logique de penser que quelqu'un ayant travailler sur au moins un projet réussi a plusieurs de chance d'être bon que quelqu'un qui n'a fait que des bouses en 10 ans de carrière.
Quand aux bons abonnés aux projets foireux, à eux d'argumenter sur le reste de leur CV.


Et assimiler Metacritic a une agence de notation c'est fondamentalement une connerie.
Dans un cas, on a un "bête" agrégateur-pondérateur d'avis relativement nombreux et professionnels évaluant un élément concret et fini ; dans un autre on a un groupe d'entreprises qui évalue le futur, qui a montré à plusieurs reprises ces dix dernières années son incapacité à identifier les vrais risques, qui jouent depuis 2008 un rôle bien trop politique que ce soit par le contenu de leurs annonces ou par le timing de celles-ci, etc, etc.
Metacritic souffre peut-être du manque de concurrence ou du fait qu'une trop grande partie de la "presse" des JV manque d'indépendance parce que, initialement, leurs propres lecteurs n'ont en pas grand chose à foutre, trop occupés à vouloir du jeu-film-musique-livre de masse, "trendy-hipe"... mais ce n'est qu'une mesure "froide".
Ahm' II
Akinatsu a écrit :
Ca n'est malheureusement pas nouveau.


Ouaip', j'ai pas croisé beaucoup de chasseurs de têtes qui incluent pas la note Metacritic à tes projets au moment de monter ton profil.

Je suis un Level Designer 62% ='(, ma carrière ne sera qu'une longue descente en enfer.
Lqpin
C'est typique du management tordu dans une structure devenue trop grosse. Ça permet aux gens chargés du recrutement de se couvrir. "Quoi, c'est un nul, il fait rien ? Ah mais non, nous on s'était assuré qu'il avait un super score ! C'est pas de notre faute."
fwouedd
Bah faut relativiser, ce type de dysfonctionnement sur le marché de l'emploi, ça ne touche pas que le jeu vidéo.

C'est l'une des nombreuses conséquences de structures prises en main par des financiers purs et durs sans grand intérêt pour tout ce qui concerne l'aspect produit.

Hum, en relativisant comme ça, c'est pire.

A la limite, c'est au moins un signe d'expérience, qui ne veut certe pas dire grand chose et qui est un peu idiot, mais quand même.
Vous verriez l'impact des normes ISO sur le développement d'autres entreprises, je vous jure, c'est encore plus flippant (genre il faut un ingé à tel poste pour telle certification, tu te retrouves avec un ingé agro-alimentaire qui prends le contrôle d'un secteur purement technique à des billions de KM de son domaine de compétence).

Enfin ça reste quand même bien bien débile, surtout dans un métier qui se veut plutôt culturel.
Skizomeuh
Non mais comment une note sur un jeu conçu par un groupe plus ou moins nombreux de personnes peut être indicateur de la valeur d'une seule personne ?

M'enfin, venant d'une autre boîte ça m'aurait fait sourire, mais là du studio pour beaucoup issu Looking Glass ça me fait un gros pincement au coeur. M'enfin vous allez me dire que c'est le cycle de vie standard d'un studio qui réussit, en grossissant le rationalisme industriel efface tout le reste...
somonflex
Une question me vient à l'esprit: est-ce légal?
paka
78 - 80 - 66 ... J'suis dans la merde.
Skizomeuh
Haha je viens de tomber sur ce tumblr marketing : “‘Good-to-Great’ is a low bar. We should be aiming for ‘Great-to-Is-That-Legal?’”
Ttask
Ahm' II a écrit :
Ouaip', j'ai pas croisé beaucoup de chasseurs de têtes qui incluent pas la note Metacritic à tes projets au moment de monter ton profil.

En un an, j'ai du voir passer près d'une centaine de CVs, dont seulement 2 ou 3 indiquant les notes Metacritic des projets auxquels ils avaient participé. C'était certes pour des programmeurs, mais je serais surpris que ça soit très différent pour les autres corps de métier. Je pense que c'est bien moins répandu au niveau du recrutement que ce que cette histoire laisse croire.

Le problème, ça n'est pas tant Metacritic que l'état d'esprit dans lequel peut se faire le recrutement. Metacritic ou pas, si le recruteur veut se baser sur les jeux sortis plutôt que sur le rôle réel des candidats et ses compétences/qualités, tant pis pour lui. Parce que des projets tentaculaires à la Assassin's Creed, avec un nombre ridicule de personnes contribuant au jeu, il y en a quand même pas mal (les gros jeux Ubi, Max Payne 3, Read Dead Redemption, etc.).
Krondor
MaVmAn a écrit :
Si t'as bossé sur un jeu qui a une bonne note ça veux dire que tu es bon, incontestablement, même si tu n'as rien glandé pendant le dev ou que tu es partie au bout de 2 semaines.

Par contre si tu as porté un projet à bout de bras et fourni un travail de qualité mais que le jeu est mauvais ou s'est vautré pour une raison ou une autre: t'es un gros naze, forcément...

Il y a une certaine logique dans tout ça, peut-être.

Sachant que c'est un site qui fait la moyenne de notes d'autres sites dont les notes ont pu être bidonnés avec accords avec l'éditeur (sur les gros titres marketés, quand tu vois les scores de mauvaise foi, c'est plus qu'évident), tu vois déjà où il y a un problème.
Mougli
Ben non c'est pas nouveau comme histoire, mais il me semble que ca n'est demandé que pour des postes de lead designers, game directors, etc.

Par définition, ils sont responsables de la qualité du jeu. Leur contribution importe peu. Le score Metacritic est un indicatif de la qualité du jeu (meme si sa pertinence est discutable).

Ca ne rend pas la chose moins moche, mais c'est loin d'etre aberrant comme critere de sélection.

Et comme dit Ttask, tant pis pour l'employeur s'il ne veut pas voir le potentiel du candidat.
Blade_Runner
Ca me rappelle http://www.nofrag.com/2012/jun/25/40344/ :
Puisqu'on parle de paliers de recettes, voici les bonus que pourrait toucher Bungie suivant les performances de ses jeux :
[...]
Si le score Gamerankings/Metacritic atteint au moins 90% : 2,5 millions de dollars.
Ahm' II
@Ttask,

Bah, je le mets ni sur mon CV, si sur mon Portfolio.
Juste ça m'a aussi étonné quand sur une petite dizaine de Head Hunter, plus de 2/3 demandaient en plus du Metacritic en face des projets pour un poste de LD.
allensan
Ok donc des qu'un site français avec leur note sur 5 , 10 ou 20 n'aime pas à la folie un jeu.
Il sera en dessous de 80% sur metacritic.
Exemple un jeux 4/5 chez gameblog , bas sa donne 80% chez meta.
La seule solution c est que les sites français transmettent une note sur 100 a metacritic.
sa corrigera déja un des gros probleme.
Idem pour les italien et allemands.
Prodigy
Skizomeuh a écrit :
Non mais comment une note sur un jeu conçu par un groupe plus ou moins nombreux de personnes peut être indicateur de la valeur d'une seule personne ?


C'est bien le noeud du problème avec l'escroquerie Metacritic.
wdaq
allensan a écrit :
Ok donc des qu'un site français avec leur note sur 5 , 10 ou 20 n'aime pas à la folie un jeu.
Il sera en dessous de 80% sur metacritic.
Exemple un jeux 4/5 chez gameblog , bas sa donne 80% chez meta.
La seule solution c est que les sites français transmettent une note sur 100 a metacritic.
sa corrigera déja un des gros probleme.
Idem pour les italien et allemands.

( Ce qui suit est peut-être presque hors-sujet, puisque pas AAA. C'est un meta-avis. )
Krater à la date release --> 20/100 grâce à un certain 1/5...
Ils ont foiré leurs lancement, bon bah okay, mais je peux pas m'empêcher de penser que malgré les défauts, les retards, c'est scandaleux. Il y'a des mises à jours, le online est repoussé. Je me demande comment ils ont pris ça, le moral à zéro ? On s'en fout on avance on peut plus reculer ?
Sidrath
Ce qui m'étonne c'est qu'on s'offusque maintenant alors que ça fait des années que pour des postes de leads ou de design directors je vois ce genre de pré-requis.

Et puis dans un sens au moins c'est franc, en général tu lis des trucs du genre "with at least one smashing hit" ou "with a proven track record of successful games" un truc du genre.

Ce serait hypocrite de penser que la qualité des jeux sur lesquels un mec a bossé n'influe pas sur le recrutement. Qu'on le quantifie avec un metacritc c'est nul, mais la réalité est là: si tu n'as pas des hits à ton actif, tu peux pas rentrer comme design director chez Irrational Games, et c'est quand même un peu normal....
Atchoum
J'aime bien Metacritic, ça permet de coller de mauvaises notes aux jeux de merde (fps consolisés, tps consolisés, jeux de caisses, jeux de sport, jeux d'Activision, jeux de Crytek, jeux d'Epic, jeu d'Ubisoft, jeux d'Electronic Arts...).

Après si il y a des gens assez cons pour juger de la compétence d'une personne à partir d'une note moyenne incluant les critiques d'IGN, Game Informer & co (comprendre les sites de critiques de jeux vidéo qui ne sont pas intègres et qui sont payés par les éditeurs pour mettre de bonnes notes), c'est qu'ils sont trop cons pour leur taf.
The Real Phoenix
Sidrath a écrit :
Ce qui m'étonne c'est qu'on s'offusque maintenant alors que ça fait des années que pour des postes de leads ou de design directors je vois ce genre de pré-requis.

Et puis dans un sens au moins c'est franc, en général tu lis des trucs du genre "with at least one smashing hit" ou "with a proven track record of successful games" un truc du genre.

Ce serait hypocrite de penser que la qualité des jeux sur lesquels un mec a bossé n'influe pas sur le recrutement. Qu'on le quantifie avec un metacritc c'est nul, mais la réalité est là: si tu n'as pas des hits à ton actif, tu peux pas rentrer comme design director chez Irrational Games, et c'est quand même un peu normal....


La grosse différence c'est que un "hit" ou "AAA", ca reste un terme discutable et interpretable: ca peut être un succès commercial, comme un succes critique ou bien un aspect du jeu plébiscité par les joueurs ou la presse (graph/gamedesign/scenar/techno), ou bien simplement arriver à shipper un gros jeu aka survivre à une grosse prod. Ton talent/travail apporté peut être mis en valeur, même si ton jeu n'a pas eu le succès escompté.
C'est ca qui permet de défendre ton bout de gras lors d'un entretien de te mettre en avant.

Quand tu commences le quantifier de façon unilatérale (tout métier confondu) et surtout avec un baromètre aussi vérolé de MC (mets une bonne note à notre jeu et tu peux publier ton article 3 jours avant, "clic salope!"), ca donne des incohérences débiles et qui en plus seront copiés par les voisins et deviendront des standards, tout comme le "AAA" ou "hit".

Si ca devient un automatisme comme le "have shipped at least one AAA game" comme maintenant donc, ca donnerait des situations débiles du genre un gars compétant qui travaillerai avec le plus mauvais GD possible (genre "J'AI UNE SUPAIRE IDEE" à un mois de la gold) le jeu récolte 65% sur MC pour ses méchaniques broken. La boite coule (mauvais résutats sur MC les enfants, on ferme! :) ) Voilà le gars peut aller se pendre pour retrouver du taff, parce que tout le monde ne voudra recruter que du 85+.
Pire. Imaginons que le GD ai participé à un 85+ l'année passé dans un poste-placard, lui pourra retrouver un job.

Mais ouais vous avez raison, c'est pas choquant. Parfaitement normal. Vivement que ca se généralise.
spook
Ca existe au cinéma depuis... le début. Rien de choquant. Le JV continue sa mutation et sa maturité. Mais vous inquiétez pas, y'aura toujours de la place pour le talent (cf. le ciné' :p ).
Ttask
The Real Phoenix a écrit :
Pire. Imaginons que le GD ai participé à un 85+ l'année passé dans un poste-placard, lui pourra retrouver un job.

Ouais, enfin c'est pas parce que t'as sorti un 85% que tu va être engagé directement non plus. L'annonce d'Irrational, c'est pour un poste important, donc tu peux imaginer qu'il vont se renseigner sur leurs candidats, contacter des anciens collègues, etc. Le monde du jeu est très petit et tout le monde connaît presque tout le monde, donc les gros branleurs qui se sont retrouvés au placard ou qui s'attribuent les mérites des autres, ils sont généralement bien identifiables. Et quand bien même ça ne serait pas le cas, c'est le genre de chose qui se détecte facilement en entretien, pour peu que les choses soient faites avec un minimum de sérieux. Et l'imbécilité qu'est cette mention à Metacritic ne peut pas suffire à condamner leur processus de recrutement, c'est plus probablement une maladresse/faute de la personne qui a publié l'annonce. Si les choses avaient été formulées différemment (genre "Doit avoir conduit avec succès un projet ambitieux"), ça aurait paru moins idiot et n'aurait probablement choqué personne.
Sidrath
The Real Phoenix a écrit :

(...)

Mais ouais vous avez raison, c'est pas choquant. Parfaitement normal. Vivement que ca se généralise.


Non, dans CE contexte précis, ce n'est pas choquant, c'est juste faussement pragmatique et maladroit (et ils ont d'ailleurs retiré ce requirement de leur annonce).

Mais l'intention est tout simplement normale. Et c'est déjà généralisé, réveille toi...

Le jour où on recrutera un designer, artiste, programmer etc. qui soit team level sur la base d'un metacritic, là oui on pourra sérieusement se scandaliser et trouver ça aberrant, car il n'est en aucun cas responsable du succès critique du jeu!

Mais là on parle bien d'un design director.

Si ils avaient mit (comme beaucoup) "has shipped at least one top rated (1) AAA (2) game on current generation consoles (3) in a lead design or director position (4)" ça aurait voulu dire exactement la même chose:

1 le type a bossé sur au moins 1 jeu qui a eu un succès critique. C'est peut être pas de son fait tu me dis? Possible, voir (4).

Maintenant, parler de Assassin ou autre superproduction de 300 personnes c'est bien joli, mais je vous rappelle qu'ici on cherche un Director, on ne peut ne pas imputer le succès critique de ce jeu à ses directeurs techniques, artistiques et créatifs...

Par ailleurs, au passage, le premier Assassin n'a pas eu 85+ de metactitic, et le dernier non plus.

2 le type a bossé sur au moins un jeu du même calibre que ce que la boite qui recherche produit, il connait les méthodes de production, la taille d'équipe, les dépendances etc. par l'expérience et pas par la théorie.

3 sur le type de hardware actuel, c'est à dire qu'il connait les limites et les contraintes des outils avec lesquels il va travailler, le pipeline d'implémentation de ce qu'il aura décidé, et le cout effectif de chacune de ses décisions.

4 et sur ce jeu là, il avait un rôle dans lequel il était "responsable" de la qualité du design du jeu, ça veut pas dire qu'il a eu des idées géniales, mais au moins ça veut dire qu'il a dirigé une équipe qui en avait, et il a su greenlighter et cutter là où il fallait. C'est ça un poste de director, on te demande pas d'être brillant on te demande de savoir diriger des gens brillants.

Et tu peux me donner tous les raisonnements par l'absurde que tu veux, ici on parle pas d'un designer ou d'un animateur, on parle d'un design director, tu es responsable de ce que ton équipe shippe dans le jeu, tous les jours tu dis "oui" ou "non" à des décisions qui font vite boule de neige, ou tu donne de l'inspiration à un mec qui te dis "je ne sais pas quoi faire avec ce problème" etc.

Si le jeu s'est fait lapider, c'est que le type n'a pas réussi à diriger son équipe. Il se peut aussi qu'il ai été au milieu d'une équipe de sombres crétins (mais qui les avait recrutés eux?); et que donc tout son leadership et son mentoring ont résulté en de la pisse dans un violon, mais ça peut arriver une fois, deux fois, mais si dans toute ta carrière, tu n'as enchainé que ça, de manière pragmatique, tu n'es pas le genre de tueurs qu'une boite comme Irrationnal veut embaucher pour diriger le design du prochain Bioshock.

Et quant au "le mec n'a qu'a se pendre pour retrouver du taffe", replaçons le truc dans son contexte, un mec qui est design director, a 6 ans d'expérience, a shippé 3 titres de A à Z et n'a JAMAIS shippé un excellent jeu... Oui il va galérer.

Y'a rien de pire qu'un mauvais director ou un mauvais design lead, tu n'aurais pas envi de bosser avec eux, je n'auras pas envi de bosser avec eux, et personne n'aurais envi de bosser avec eux honnêtement.
channie
Si un jour je monte une boîte, mes annonces de recrutement stipuleront que le candidat devra avoir survécu à son CDD chez Punchers Impact.
Mougli
Ce qui me fait marrer, c'est que cette histoire de metacritic révèle l'ignorance des recruteurs.

Des "excellents" jeux, yen n'a pas des masses, si le gars ne sait pas en reconnaitre un par son nom, c'est qu'il ne suit pas l'actu.

(Après on peut se demander si un RH a besoin de suivre l'actu)
D-Kalcke
Skizomeuh a écrit :
Non mais comment une note sur un jeu conçu par un groupe plus ou moins nombreux de personnes peut être indicateur de la valeur d'une seule personne ?
Ben, genre quand la personne en question est le Game Director, ou ce genre de poste.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014