Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
ACTU

Bâillonnons ces foutus ménestrels

Niko par ,  email  @nik0tine  
Cette semaine, le petit monde de la presse vidéoludique s'est pas mal agité suite à la parution de cet article chez nos confrères d'Eurogamer (UK). L'auteur, Robert Florence, s'attristait de voir certains journalistes spécialisés confondre leur rôle avec celui de marketeux (chez nous, il semblerait que l'on ait inventé le mot "ménestrel" pour cela). Il prenait notamment l'exemple d'une certaine Lauren Wainwright, qui twittait sur son compte personnel des hashtags publicitaires (#obsessed @TombRaider) pour tenter de gagner une PS3.

Plutôt que de rougir de s'être laissée aller à cela, Wainwright a réagi menaçant Eurogamer de poursuites. Le site a plié : l'article a été en partie censuré (version originale ici), et son auteur a gentiment été poussé vers la sortie. Ce qui n'a évidemment pas étouffé l'affaire, bien au contraire : en faisant quelques recherches, les internautes ont trouvé que la rédactrice freelance listait Square Enix dans la liste de ses employeurs, tout en écrivant des reviews/previews sur les titres de l'éditeur. Un bon vieux conflit d'intérêt. Mais plutôt que de la descendre en flammes, le récemment débarqué Robert Florence a demandé aux internautes de diriger leur vindicte envers le système qu'elle a incarné ici. Faisons cela.

En France, le concept même de conflit d’intérêt semble totalement étranger à certains : on peut se prétendre journaliste et présenter le magazine officiel de COD ; on peut même monter une boite de publicité pour le compte des éditeurs tout en exhibant fièrement sa carte de presse. Le tout n'est absolument pas caché. On n'a même pas envie d'être en colère contre le système, encore moins contre ces individus. On se demande simplement comment les lecteurs peuvent accepter cela.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Manukineko
 
Heureusement, il y en a dans le même cas, qui font la part des choses.
Prodigy
 
C'est hélas pas nouveau. Et ça teinte tout ce que font les journalistes, dans leur majorité honnête, d'une suspicion merdique.

Ces types font du mal à leur propre profession, mais ont 50 excuses et rationalisations débiles pour se justifier.

Dans un monde idéal la presse achèterait systématiquement tous les jeux pour ne plus avoir à craindre de mordre la main qui les nourrit, les embargos débiles sur les dates de publication n'existeraient pas, et les blacklistings débiles à base de "je te passe plus de pub donc je t'étrangle financièrement" feraient plier de rire toutes les rédactions par leur inefficacité.

En gros il faut couper le cordon, et vite.

/mytwocents
human_inside
 
Non mais vous n'avez rien compris. Ce sont des Ménéstrels Anti-Blasitude.
hohun
 
Ouais, c'est comme les traders, le fameux argument du "c'est le système qui est comme ça" est un peu abusif. Je refuse de croire que ces gens sont idiots au point de ne pas avoir un tant soit peu de recul. Ce sont juste des profiteurs qui profitent d'une hiérarchie pour justifier leur médiocrité.
Niko
 
Prodigy > Tout à fait. Mais si on coupe totalement le cordon, on se retrouve avec d'autres problèmes : si les rédactions achètent les jeux, ils ne peuvent plus proposer le test pour la sortie des jeux. Si on refuse carrément tout contact avec les éditeurs, on n'a plus accès aux previews, etc...

Sans en arriver à ces extrémités, il me semble que certains pros arrivent à naviguer sans vendre leur cul (GK, CPC), donc ça doit être possible.
Prodigy
 
J'ai dit monde idéal, je sais que c'est impossible. Et il a effectivement des rédacs qui bossent très honnêtement avec ce système & en bonne intelligence.
Air
 
Cette photo est MAGIQUE.
Mougli
 
On sait que l'avis de la presse a un véritable impact sur les ventes de jeux (ce qui est d'ailleurs à l'origine de toutes ces histoires), mais je serais curieux de savoir si pour un jeu donné, l'existence d'une démo minimise l'influence des tests.
YôY
 
Qu'il soit politique,économique voir même sportif:
Un bon journaliste est forcement au chômage (ou au moins ne se rémunère pas de sa critique).
Je ne voit pas pourquoi les jeux vidéos seraient épargnés.
A moins de trouver des "buisness models" différent qui peuvent être applicables sur des petites échelles communautaires.
Les gros sites internationaux sont condamnés a chercher des fonds pour leurs fonctionnement.
En général pour trouver du pognon de nos jours ,tu vas lécher des culs.
Ttask
 
YôY a écrit :
Un bon journaliste est forcement au chômage (ou au moins ne se rémunère pas de sa critique).

Pourquoi donc ?
nono_le_robot
 
YôY a écrit :
Qu'il soit politique,économique voir même sportif:
Un bon journaliste est forcement au chômage (ou au moins ne se rémunère pas de sa critique).

Non, un bon journaliste n'est pas rémunéré par l'objet de sa critique, nuance. Ce qui exclue donc la pub comme moyen de rémunération, mais n'exclue pas toute rémunération. Exemple: Le Canard Enchaîné.
nazg
 
Attention, Gameblog va venir nous traiter d'odieux calomniateurs !

Personnellement j'ai été marqué à jamais par leur publi-reportage-sucage-de-penis sur Heavy-Rain.

"Les Ménestrels Anti-Blasitude : ensemble réveillons l'enthousiasme"
Putain, mais si seulement y avait un peu plus de blasés des Medal of Duty. P't'être que moins d'idiots les achèteraient et qu'ils pourraient se remettre à faire des vrais fps, pas des QTE neuneu dans des niveaux de 12m² séparés par des couloirs.

Gameblog, tout ce que j’exècre le plus dans le monde des jeux-vidéo.

Tumtam
 
Prodigy a écrit :
Dans un monde idéal la presse achèterait systématiquement tous les jeux pour ne plus avoir à craindre de mordre la main qui les nourrit, les embargos débiles sur les dates de publication n'existeraient pas, et les blacklistings débiles à base de "je te passe plus de pub donc je t'étrangle financièrement" feraient plier de rire toutes les rédactions par leur inefficacité.

Dans ce monde certes idéal :
- la presse papier sortirait systématiquement ses tests avec un mois ou deux de retard. On peut aussi dire qu'on n'en a plus rien à foutre des tests hein, mais dans ce cas, le rôle de la presse reste à redéfinir
- je ne vois pas en quoi couper la pub ne serait plus une menace dissuasive (à part peut-être dans la presse papier, où c'est déjà quasiment le cas, puisque les principaux éditeurs n'y prennent plus de pub depuis longtemps)
- ça ne changerait rien au principal "cadeau" fait aux journalistes : les invitations à des press tours pour voir le jeu avant la fin de son développement. En coupant les relations avec les éditeurs, les médias se couperaient de la possibilité de faire des previews. Ce ne serait pas si grave s'il ne suffisait pas qu'un seul d'entre eux continue à jouer le jeu pour que les efforts de tous les autres soient réduits à néant

Par ailleurs, je ne pense pas que les relations avec les éditeurs soient forcément incestueuses. C'est un rapport de force dont chacun peut retirer des bénéfices s'il garde à l'esprit quel est son rôle et quelle est sa place. C'est d'ailleurs, à mon sens, le propos du très bon papier de Robert Florence.
YôY
 
Ttask a écrit :

Pourquoi donc ?


Ben un journaliste par définition est là pour informer, sa ligne éditoriale, sa critique aura un impact direct sur la sphère d'opinion, or quel est sa principale source de revenu ? Qui finance son magazine,son émission de télé ou son site?
A 80% les annonceurs qui eux même dépendent d'un investissement,d'une économie de marché.
Tout le monde sait que le marché fait lois CQFD.
Financièrement dépendant, à moyen long terme le journaliste/site fera dans le meilleur des cas des concessions éditoriales.
YôY
 
nono_le_robot a écrit :

Non, un bon journaliste n'est pas rémunéré par l'objet de sa critique, nuance. Ce qui exclue donc la pub comme moyen de rémunération, mais n'exclue pas toute rémunération. Exemple: Le Canard Enchaîné.


Le canard en effet reste un cas assez isolé , mais regarde l'état de la presse papier en générale.
elton
 
nazg a écrit :
Personnellement j'ai été marqué à jamais par leur publi-reportage-sucage-de-penis sur Heavy-Rain.

Pourtant, ils ont refait la même chose pour Dishonored.
icare-mag
 
Il y a des solutions et j'en profite pour me faire de la pub.

Je propose le magazine jv le plus indépendant : pas de pub, pas de compromission, pas de concession. Je le finance seul, je l'écris et maquette à 99%.

Extrait du magazine pour ceux qui veulent voir à quoi ça ressemble : http://fr.scribd.com/doc/109350180/Icareview-Gary-Jamroz-Www-icaremag-fr

Et ça se commande sur www.icaremag.fr Pour ceux qui veulent soutenir la presse indé. Sinon tapez icare mag dans google images.
Prodigy
 
Tumtam a écrit :
- la presse papier sortirait systématiquement ses tests avec un mois ou deux de retard.


Tu parles de la presse papier, là. Il faut pas un mois pour tester un jeu, sinon. Je suis d'accord que c'est difficilement tenable mais c'est quand même jouable dans certains cas amha.

Après c'est sûr tu veux ta critique day one...

je ne vois pas en quoi couper la pub ne serait plus une menace dissuasive (à part peut-être dans la presse papier, où c'est déjà quasiment le cas, puisque les principaux éditeurs n'y prennent plus de pub depuis longtemps)


J'étais ironique. L'éternel problème des sites & magazines de jeux qui vivent de la pub de jeux...

En coupant les relations avec les éditeurs, les médias se couperaient de la possibilité de faire des previews. Ce ne serait pas si grave s'il ne suffisait pas qu'un seul d'entre eux continue à jouer le jeu pour que les efforts de tous les autres soient réduits à néant


Encore une fois, monde idéal, je ne me fais aucune illusion. Et y'a toujours manière de faire des previews sur des build jouables.

Et bien sûr y'a des sites/mags qui travaillent très bien / honnêtement dans ce contexte. Ils sont même à mon avis la grande majorité contrairement à ce que les affaires de ce type pourraient laisser penser.
Mougli
 
icare-mag a écrit :
Il y a des solutions et j'en profite pour me faire de la pub.

Je propose le magazine jv le plus indépendant : pas de pub, pas de compromission, pas de concession. Je le finance seul, je l'écris et maquette à 99%.

Extrait du magazine pour ceux qui veulent voir à quoi ça ressemble : http://fr.scribd.com/doc/109350180/Icareview-Gary-Jamroz-Www-icaremag-fr

Et ça se commande sur www.icaremag.fr Pour ceux qui veulent soutenir la presse indé. Sinon tapez icare mag dans google images.


Si je peux me permettre une critique constructive, ça ressemble plus à un chapitre de bouquin de jeu de rôle qu'à une interview dans un magazine. Ces gros pavés de petit texte ne sont pas agréables à lire.
Tumtam
 
Prodigy a écrit :
Et bien sûr y'a des sites/mags qui travaillent très bien / honnêtement dans ce contexte. Ils sont même à mon avis la grande majorité contrairement à ce que les affaires de ce type pourraient laisser penser.

C'est à dire qu'en France, on a la chance de parler une langue que 98% de la planète ne comprend pas. Du coup forcément, les éditeurs se foutent assez largement de ce que peuvent y raconter les journalistes.
nitoo
 
Mougli a écrit :


Si je peux me permettre une critique constructive, ça ressemble plus à un chapitre de bouquin de jeu de rôle qu'à une interview dans un magazine. Ces gros pavés de petit texte ne sont pas agréables à lire.


J'allais dire la même chose. Y'a du potentiel, mais en l'état c'est très pénible à lire.
icare-mag
 
C'est fait pour être lu dans un magazine. Pas sur le net. D'autant que la taille des colonne change selon les articles.

Sans compter la construction en double pages.
icare-mag
 
Ca rend mieux en photo : http://www.gohanblog.fr/wp-content/uploads/2011/02/photo21.jpg

Fin bref, mon point, c'est qu'il existe une presse indé, honnête et qui cherche à proposer autre chose.
Atchoum
 
C'est bien Robert, tu as juste 5 ans de retard, mais tu restes courageux.
icare-mag
 
5 ans, t'es généreux. J'aurais dit 10 !
nitoo
 
Ben, oui, au moins il essaye quelque chose. C'est plus que 99% des gens, donc c'est pas la peine d'être cassant non plus hein.
fwouedd
 
De toute façon, ça change pas grand chose à mon avis.

Je pense que les jeux qui sont vendus à grand renfort de presse sont avant tout des jeux qui bénéficient d'une surexposition médiatique , et on peut le voir au quotidien, les gens précommandent massivement sans avoir accès aux tests.

Il y a aujourd'hui un problème global de rythme dans la façon de consommer et ça passe par une régulation des campagnes de com et par l'éducation.
Ça résoudrait le problème des délais de la presse intégre.

Dans un monde de débiles comme le notre, faut pas s’étonner qu'on aille de plus en plus loin dans l'enfumage de cons.
Les consommateurs se la jouent Goatsé et attendent qu'on leur colle un boeing dans le derrière en défendant leurs sociétés chéries.


On est déjà en plein dedans.
Laurent
 
@icare-mag: ca c'est de l'interview au moins... ç a change de toutes ces interviews de 5 lignes où on n'apprend rien puisque le "journaliste" se borne à demander si le jeu en développement sera bien et où évidemment le dev ne peut rien dire et répond des généralités ou "politiquement correct"
Prodigy
 
C'est clair que quand tu vois les macfag défendre à ce point et de manière aussi aveugle & bornée une marque à la con, comme on défendrait une marque de lave-vaisselle ou de robots ménagers, tu te dis que la connerie de masse a de beaux jours devant elle est que les éditeurs jouent sur du velours.
icare-mag
 
Voici la vidéo de présentation du numéro Deus Ex (c'est entre le roman et le magazine, je lis un paragraphe de l'autoportrait) :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ZEPUhiD7YQY#!

Je vais arrêter là mon intervention, c'est juste que depuis cette affaire, c'est du "tous pourri", "que de la merde" feat café du commerce. Mais un village gaulois résiste (y'a aussi canard pc et d'autres)...

Sinon pour ceux qui veulent en savoir plus, y'a le blog : http://www.gamekult.com/blog/Icare-mag/
nitoo
 
fwouedd a écrit :
De toute façon, ça change pas grand chose à mon avis.

Je pense que les jeux qui sont vendus à grand renfort de presse sont avant tout des jeux qui bénéficient d'une surexposition médiatique , et on peut le voir au quotidien, les gens précommandent massivement sans avoir accès aux tests.

Il y a aujourd'hui un problème global de rythme dans la façon de consommer et ça passe par une régulation des campagnes de com et par l'éducation.
Ça résoudrait le problème des délais de la presse intégre.

Dans un monde de débiles comme le notre, faut pas s’étonner qu'on aille de plus en plus loin dans l'enfumage de cons.
Les consommateurs se la jouent Goatsé et attendent qu'on leur colle un boeing dans le derrière en défendant leurs sociétés chéries.

http://videocdn.sbs.com.au/u/video/p/slates/2007-07-05_TMS_Idiot_Review.jpg
On est déjà en plein dedans.


Ha, merci, c'est exactement ce film que j'avais en tête depuis tout à l'heure.

Rien à ajouter, du coup.
nitoo
 
icare-mag a écrit :
Voici la vidéo de présentation du numéro Deus Ex (c'est entre le roman et le magazine, je lis un paragraphe de l'autoportrait) :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ZEPUhiD7YQY#!

Je vais arrêter là mon intervention, c'est juste que depuis cette affaire, c'est du "tous pourri", "que de la merde" feat café du commerce. Mais un village gaulois résiste (y'a aussi canard pc et d'autres)...

Sinon pour ceux qui veulent en savoir plus, y'a le blog : http://www.gamekult.com/blog/Icare-mag/


Ouais, tu parles... Attends de goûter toi aussi aux bols de coke, au champagne et aux filles de joie, tu feras moins le chevalier blanc là !!

Humour.
icare-mag
 
A propos du politiquement correct, dans le premier numéro, Xavier Thomas racontait comment il avait photoshopé des screen pour Ubi. Personne n'a relevé ;)

On peut télécharger son icareview ici (mais mieux vaut lire sur papier) : http://www.yousendit.com/download/TEhVWGJDd0lGOFJ3SGNUQw
fwouedd
 
C'est pas hyper vendeur de transformer un espace de discussion (surtout vu le sujet) en support de pub.

C'est même carrément contre productif à mon avis.
nitoo
 
Oui, d'ailleurs icare-mag, on va peut-être arrêter là. Tu peux passer par le menu A PROPOS si tu veux nous parler d'un truc, mais on évite autant que possible la promo dans les commentaires.

Merci.
Meddle
 
icare-mag
 
Dsl ;) Je repars d'où je viens. C'est à dire le MAB !
pomkucel
 
Le métier de journaliste à l'heure actuelle dans 99% des cas consiste à aller se gaver de petits fours pendant les conférences de presse et à faire du copier/coller de dépêches AFP/Reuters. Et pas que dans le JV. La vraie question pour moi est "est ce que le JV est un sujet suffisamment sérieux pour qu'on nous balade avec des histoires de conflits d’intérêts ?". D'ailleurs avec la multiplication des blogs et autres forums ou les individus donnent leurs avis quelle est finalement la place du journaliste dans la décision d'achat ? Vous avez 2h.
fwouedd
 
Le jeu vidéo n'est peut être pas un sujet très sérieux, mais quand on parle de tests, on parle, en théorie d'un guide à la consommation.

Et là, le sujet devient nettement plus important.
Obiwan Kenewbie
 
pomkucel a écrit :
Le métier de journaliste à l'heure actuelle dans 99% des cas consiste à aller se gaver de petits fours pendant les conférences de presse et à faire du copier/coller de dépêches AFP/Reuters. Et pas que dans le JV.


Tu dis vraiment n'importe quoi.
Niko
 
pomkucel a écrit :
La vraie question pour moi est "est ce que le JV est un sujet suffisamment sérieux pour qu'on nous balade avec des histoires de conflits d’intérêts ?".
Je trouve l'argument "Ouais mais c'est du jeu vidéo, c'est du lolz, tout le monde s'aime" un peu facile. On alors, il faut arrêter d'appeler ça du journalisme et mettre "rédacteur de brochures publicitaires" sur sa carte de visite et sur sa déclaration d'impots.
Froyok
 
Meddle a écrit :
http://puu.sh/1jGup

Hahaha ! x]
Mougli
 
pomkucel a écrit :
"est ce que le JV est un sujet suffisamment sérieux pour qu'on nous balade avec des histoires de conflits d’intérêts ?".


Quand ça brasse autant voire plus d'argent que le cinéma, je dirais ouais.
spook
 
pomkucel a écrit :
Le métier de journaliste à l'heure actuelle dans 99% des cas consiste à aller se gaver de petits fours pendant les conférences de presse et à faire du copier/coller de dépêches AFP/Reuters. Et pas que dans le JV. La vraie question pour moi est "est ce que le JV est un sujet suffisamment sérieux pour qu'on nous balade avec des histoires de conflits d’intérêts ?". D'ailleurs avec la multiplication des blogs et autres forums ou les individus donnent leurs avis quelle est finalement la place du journaliste dans la décision d'achat ? Vous avez 2h.


Car tu crois que les blogs ne sont pas corrompus ? Ce sont les plus faciles à faire passer du mauvais côté.
papysoupape
 
Je voudrais poser une question con aux vieux briscards de factor.

Est que la presse papier de la période "sans internet" avait le même problème?

Le fait qu on se questionne aujourd'hui sur l objectivité de ceux qui en parlent ( j allais pas écrire ménestrel, blogueur, journaliste...)me semble être un petit progrès de la relation que les joueurs ont avec ce média.
PoF.be
 
spook a écrit :


Car tu crois que les blogs ne sont pas corrompus ? Ce sont les plus faciles à faire passer du mauvais côté.


Houla oui. J'ai d'ailleurs fait un peu de ménage dans mes favoris récemment. les gros blogs indés qui avaient du succès il y a 4-5 ans, sont devenus des machines à concours. Sans parler de la qualité des tests qui m'avaient déjà fait lâcher leur lecture.
Niko
 
papysoupape > Je regardais cela d'assez loin à l'époque. J'imagine que oui : ce n'est pas pour rien que les mecs de joystick ont quitté le navire lors du rachat par future en faisant jouer la clause de conscience (et ont fondé CPC plus tard).
papysoupape
 
alors ca ne date pas d'hier et le chantier est juste énorme.
Parcque en plus, on le payait plein pot notre mag...

En lisant les commentaires, les liens et tout et tout, la seule remarque qui me vient a l esprit: C est foutu.
Parcque censurer un article qui pose simplement une question saine sur une des contradictions du milieu du jv ca ne laisse rien augurer de bon.
hormis quelques gaulois qui résistent aux plans comm des éditeurs tout les autres se sont couchés.

j espère être encore la pour "le grand soir" du jeux video. Apres tout, d'autres média l ont fait avant alors why not?
pomkucel
 
Niko a écrit :
Je trouve l'argument "Ouais mais c'est du jeu vidéo, c'est du lolz, tout le monde s'aime" un peu facile. On alors, il faut arrêter d'appeler ça du journalisme et mettre "rédacteur de brochures publicitaires" sur sa carte de visite et sur sa déclaration d'impots.

C'était un peu provoc. Oui, le JV est une industrie qui génère beaucoup de frics mais ca reste une industrie relativement récente. C'est surtout au niveau de la qualité de la formation et des recrutements que je m'interroge.
Il me semble que les journalistes de JV ne sont pas formés à sciences po paris ou ESJ ... Journaliste, ca reste un métier comme un autre qui nécessite une solide formation au delà de simples qualités de pigistes et de la culture du JV sinon comme tu le dis on est "rédacteur de brochures pub". D'ailleurs paradoxalement, si je viens sur Factor c'est justement pour avoir l'avis d'une communauté et non de journalistes "pro" ...
MrPapillon
 
Pour moi un journaliste a aussi un rôle éducateur. Un journal de jeux qui ne fait que décrire dans les grandes lignes et faire une liste des features, on n'apprend pas grand chose. C'est juste un guide d'achat. Par contre il arrive qu'on tombe sur certains textes avec des envolées lyriques qui permettent d'approfondir et d'aller un peu plus loin qu'un simple "c'est bien/pas bien". C'est un peu le style de quelques rédacteurs de CPC par exemple qui sont très subjectifs dans leur style. Des fois ça ne fait pas mouche, mais d'autres fois il m'est arrivé de voir un jeu différemment après avoir lu une analyse plus subtile qu'ailleurs.

Si on suit un peu les réflexions de Jonathan Blow par exemple, on se rend compte qu'il y a une progression intellectuelle dans le game design, alors que la grande majorité de la presse se cantonne à quelques idées basiques.
Joule
 
PAUSE !

Cette pause du message 51 vous est offerte par Pastis 51, dont nous diront du bien dans nos news cette semaine.

Merci.
Tumtam
 
papysoupape a écrit :
Est que la presse papier de la période "sans internet" avait le même problème?

Ce n'était probablement pas mieux, voire pire, vu les moyens astronomiques qui étaient déployés pour draguer les journalistes il y a encore dix ans. Mais je pense qu'à l'époque, personne n'y voyait de malice: après tout, le jeu vidéo à l'époque n'était qu'un aimable passe-temps pour plus ou moins grands enfants. C'est justement ça le problème : qu'on continue de traiter cela aussi légèrement alors que le média est prêt pour davantage de maturité.

Niko a écrit :
ce n'est pas pour rien que les mecs de joystick ont quitté le navire lors du rachat par future en faisant jouer la clause de conscience (et ont fondé CPC plus tard).

Ca et la gigantesque prime de licenciement qu'ils ont dû toucher.
__MaX__
 
pomkucel a écrit :

Il me semble que les journalistes de JV ne sont pas formés à sciences po paris ou ESJ ...


Je crois qu'il faut peut-être éviter de jouer sur les mots à ce niveau. Ces mecs là sont payés pour aller chercher de l'information, il ne sont peut être pas formé dans ces milieux là, mais ça reste du journalisme.

Et puis les mecs qui sont soit-disant de vrais journalistes, ce sont eux qui rédigent de gros sujets bien subjectifs en prime-time sur TF1 ou France 3 parfois bien lointains de la déclaration AFP.
MaVmAn
 
Heu... 99% des journalistes sont des chiens de garde et ça ne gênent pas trop la plupart des gens (voir la vidéo ici pour les arguments).

Que ce soit similaire pour le jeu vidéo et que la plupart des lecteurs l'acceptent n'est guère étonnant.

Tant qu'il y a encore de l'info alternative, quelque soit le domaine et même avec peu de moyens et de visibilité, il reste de l'espoir.
vasquaal
 
Tumtam a écrit :

C'est à dire qu'en France, on a la chance de parler une langue que 98% de la planète ne comprend pas. Du coup forcément, les éditeurs se foutent assez largement de ce que peuvent y raconter les journalistes.


Ce qu'il ne faut pas lire des fois....
divide
 
vasquaal a écrit :
Ce qu'il ne faut pas lire des fois....


Ben il a raison, d'après ton article la population francophone se monte à 220 millions d'individus, ce qui représente juste 3% de la planète. Donc 97% de la population mondiale ne comprend pas le français.

D'après le palmares a la fin de cet article, 3% des internautes parlent francais, contre 27% anglais.
BeatKitano
 
Pendant ce temps là sur kotaku

Je sais pas si je dois rire ou pleurer.
vasquaal
 
Il faut lire l'article en détail.
Qui achète des jeux vidéos de nos jours ? Les occidentaux, dont les européens et les américains, ainsi que les japonais d'un autre côté.
Ce qui réduit fortement le pourcentage de la population concernée en ce qui nous concerne.
Le reste du monde représente sans doute un marché émergent, mais pas suffisamment à ce jour pour réellement faire une différence.

Le français représente la 5ème langue la plus parlée ce qui n'est pas rien. On peut éliminer l'hindi et le mandarin qui sont des langues de pays qui ne sont pas encore réellement de gros consommateurs des jeux qui sortent actuellement, excepté les f2p en ce qui concerne la Chine, sans doute.
Si vous avez un article ou autre pour me contredire, n'hésitez pas, je suis toujours désireux d'en apprendre plus.

Du fait de son histoire, la France a permis également à la langue française d'être répandue à travers le monde, et d'être une langue parlée souvent en deuxième langue.
Le principe de la francophonie, ça vous dit quelque chose ? Même si je déplore le manque d'investissement ces dernières années de notre pays envers la francophonie, il ne faudra pas nier, comme l'article que je cite le démontre, que notre langue maternelle a une influence à travers le monde.

Le français n'est pas une langue cloisonnée à un seul pays, contrairement à celle de nos voisins allemands.
Mais bon, tout ça c'est un autre débat.
Mougli
 
Ca parle allemand en Suisse et en Autriche...
JiHeM
 
Donc machine a tweeté un truc pour gagner un bidule. Scandale !
Message masqué
vasquaal
 
Ok.
Tumtam
 
vasquaal a écrit :
Du fait de son histoire, la France a permis également à la langue française d'être répandue à travers le monde, et d'être une langue parlée souvent en deuxième langue.

Au temps pour moi, j'avais oublié nos amis Danois qui ont choisi français LV2 pour pouvoir lire JVM et Canard PC.
Doc_Nimbus
 
Tumtam a écrit :

Au temps pour moi, j'avais oublié nos amis Danois qui ont choisi français LV2 pour pouvoir lire JVM et Canard PC.



Cadeaux:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_langue_fran%C3%A7aise
et
https://fr.wikipedia.org/wiki/Distribution_des_francophones_dans_le_monde
vasquaal
 
Tumtam a écrit :

Au temps pour moi, j'avais oublié nos amis Danois qui ont choisi français LV2 pour pouvoir lire JVM et Canard PC.



Que veux-tu répondre à ça ?

Tu dois être un belge flamand jaloux parce-qu'un belge francophone comme Kenewbie a eu Farming Simulator 2013 gratuitement, et s'amuse comme un fou dessus.
elton
 
Prodigy a écrit :
C'est clair que quand tu vois les macfag défendre à ce point et de manière aussi aveugle & bornée une marque à la con, comme on défendrait une marque de lave-vaisselle ou de robots ménagers, tu te dis que la connerie de masse a de beaux jours devant elle est que les éditeurs jouent sur du velours.

Faudrait pas tout mélanger non plus.
Kaptan Fu
 
MaVmAn a écrit :
Heu... 99% des journalistes sont des chiens de garde et ça ne gênent pas trop la plupart des gens (voir la vidéo ici pour les arguments).

Que ce soit similaire pour le jeu vidéo et que la plupart des lecteurs l'acceptent n'est guère étonnant.

Tant qu'il y a encore de l'info alternative, quelque soit le domaine et même avec peu de moyens et de visibilité, il reste de l'espoir.



Et encore MaVmAn, quand tu vois la tronche des 1% restants... Pour en avoir déjà parler avec des résistants d'Acrimed notamment, la plupart d'entre eux placent leur espoirs sur le mythe du consommateur intelligent (Ahah !)... Un comble pour une industrie dont la vocation première est de former l'opinion publique et de diriger le consommateur.

Celà dit j'encourage chacun d'entre vous à regarder "Les Nouveaux Chiens de garde", adaptation cinoche du bouquin éponyme de Serge Halimi (rien à voir avec la charcuterie), ou même de vous attaquer directement au boulot de Pierre Carles pour les plus boullus d'entre vous (je me rend d'ailleurs compte qu'il m'est toujours impossible d’accéder à son site sans VPN, chez Free tout du moins).

Pour parler de la presse vidéo-ludique en particulier, elle n'est rien d'autre qu'une fraction de l'industrie Média-Presse, donc à son image. Elle est maitresse de son destin, et esclave de ses besoins : Pas de changement à l'horizon.

Au passage, je constate que le problème n'a que peu évolué depuis l'affaire du Raton Laveur : la critique reste facile, mais la frontière reste floue. Chacun use de critique pour redorer sa potentielle éthique journalistique, hop ! Une petite plume dans le cul et je m'envole ! Et ça marche. "Consommateur intelligent", mes couilles.
Je reste convaincu que tant que personne n'aura le courage de s'attaquer à définir précisément ce que la déontologie autorise où non, et spécifiquement dans la presse vidéo-ludique, rien ne changera.
Ce qui est intéressant dans la censure de l'article de Robert Florence, c'est que ce n'est pas la critique globale sur les dérives de la presse jeux qui a été censurée, seulement des faits précis et des noms. Tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut que ça change, mais personne ne le souhaite. Il y a bien là un problème de responsabilité.
tergat
 
Le problème (de mon point de vue) c'est : quels sont, ou doivent être, les critères pour juger la critique ?
La review du dernier COD par Kevin 8 ans sur sa chaine youtube est-elle meilleure ou pire que l'article publi-rédactionnel de Julien ?
je veux dire, quand on sait à quoi s'attendre je ne vois pas ou est le problème. Les deux se discréditent très bien sans mon aide.
Nicaulas
 
J'approuve Kaptan Fu, Les Nouveaux Chiens de Garde c'est absolument indispensable de le regarder.
Prodigy
 
elton a écrit :
Faudrait pas tout mélanger non plus.


Pour moi c'est pareil. Fanboy Microsoft, Apple, Sony, Call of Duty, WoW, tu avales tout ce qu'on te file. C'est du conditionnement.

Kaptan Fu > merci pour la référence, je mets ça sur ma check list.
__MaX__
 
tergat a écrit :
je veux dire, quand on sait à quoi s'attendre je ne vois pas ou est le problème. Les deux se discréditent très bien sans mon aide.


Justement non c'est aussi là qu'est le problème, Kevin 8 ans qui trouve la dixième daube Activision "exelan tro bien les graphiques sé trop bo" c'est un peu à cause des gars qui se font payer en Cheetos et Mountain Dew.

A mes yeux, le problème d'intégrité journalistique génère aussi une baisse de qualité des produits qui sont appréciés autant voire plus que des produits avec un vrai bon fond.
Benitus
 
malheureusement, CPC ( et l’épisode Söldner entre autre) et Marcus ( micromania et pub éditeur à foison en plus d’être testeur) c'est pareil que gameblog & co
Ash_______
 
http://www.gamekult.com/blog/boone/159053/Quand+la+realite+depasse+le+virtuel.html

Hélas oui ça touche tout le monde.
MrPapillon
 
Il y a aussi une autre forme de complaisance. Celle envers les jeux des copains et les jeux des lecteurs. Il y a certains tests bizarres dans CPC par exemple. Mais ça peut être mis sur le compte de la subjectivité.
elton
 
MrPapillon a écrit :
Il y a aussi une autre forme de complaisance. Celle envers les jeux des copains et les jeux des lecteurs. Il y a certains tests bizarres dans CPC par exemple. Mais ça peut être mis sur le compte de la subjectivité.

Ça serait chiant un test 100% objectifs non?
Prodigy
 
Oh pitié oui foutons pas l'objectivité là-dedans, ce vieux serpent de mer à la con.

"Le jeu fait 400.000 lignes de code".

Voilà un test objectif.
MrPapillon
 
Le problème c'est que le lecteur n'est pas forcément copain avec les devs lui.
En fait il faut une pointe d'objectivité pour orienter la subjectivité dans une direction intéressante.
Prodigy
 
MrPapillon a écrit :
Le problème c'est que le lecteur n'est pas forcément copain avec les devs lui.
En fait il faut une pointe d'objectivité pour orienter la subjectivité dans une direction intéressante.


Il faut des arguments, surtout.
pac05
 
Ça me fait penser que j'ai pris ac3 suite à la belle campagne publicitaire partout sur le net et que après 3h30 de jeu, j'ai toujours l'impression de jouer au 2 en Amérique. Je suis un magnifique pigeon. Vais revendre ac3 rapido histoire de sauver des sous pour autre-chose.
meduz'
 
Tumtam a écrit :
Par ailleurs, je ne pense pas que les relations avec les éditeurs soient forcément incestueuses. C'est un rapport de force dont chacun peut retirer des bénéfices s'il garde à l'esprit quel est son rôle et quelle est sa place.
Je suis d'accord sur ce point à 100 %. Pour moi, le salut de la problématique, et ça serait également le salut du monde, c'est l'éducation. L'éducation du lecteur et du joueur à affiner son esprit critique, c'est un devoir aussi bien de journaliste que de joueur.

Étant donné la jeunesse du média et le fait qu'une génération de joueurs est maintenant théoriquement capable de par son âge de poser un regard lucide sur la production, le journalisme et les techniques de communication, il n'est pas impossible que les journalistes soient dans une période charnière où il est de plus en plus nécessaire (ça viendra peut-être) de pas écrire de la merde facile. Heureusement, certains sites font ça très bien et il existe des gens pour mettre le doigt dessus (des sites comme Factornews, ou des communautés plus avisées que d'autres), et il serait dommage de ne pas se priver de ce bon plaisir sadique nécessaire à l'intérêt général.

Sinon, oui, effectivement, la théorie du « le monde est foutu » est tout autant viable. La différence se fait juste selon la sensibilité de chacun à une vision porteuse d'un peu d'espoir. Perso, je suis pas du genre démissionnaire.
__MaX__
 
pac05 a écrit :
Ça me fait penser que j'ai pris ac3 suite à la belle campagne publicitaire partout sur le net et que après 3h30 de jeu, j'ai toujours l'impression de jouer au 2 en Amérique. Je suis un magnifique pigeon. Vais revendre ac3 rapido histoire de sauver des sous pour autre-chose.


Faudrait p'tre pas tout mélanger non plus... t'as pris AC3 parce que t'as vu une pub et que si cela avait été une pub de Coca tu te serais plutôt empressé d'aller acheter deux bouteilles ?

Ou simplement parce que tu aimes la franchise et que cela t'as rappelé qu'il était sortit ?
pac05
 
J'ai trouvé les previews très bonnes et donnant envie... mais finalement aucune ne m'a semblé parler de ac2 aux USA. Donc les deux réponses mon croquette.
elton
 
Et prendre AC3 en espérant avoir autre chose qu'un AC, je comprends pas.
Ozgarden
 
Kaptan Fu a écrit :
Pour parler de la presse vidéo-ludique en particulier, elle n'est rien d'autre qu'une fraction de l'industrie Média-Presse, donc à son image. Elle est maîtresse de son destin, et esclave de ses besoins : Pas de changement à l'horizon.


Tout est dit.
D-Kalcke
 
Prodigy a écrit :
Il faut des arguments, surtout.
Des arguments objectifs, alors ?
Non, parceque si on veut pas d'objectivité dans les tests, ils sont tous valables, et ça va de celui qui encense CoD parceque il a kiffé tuer des Kevins à la chaine jusqu'à celui qui le descend parceque c'est le même jeu tous les ans.
C'est comme quand je vois "très bon test" je lis "je suis conforté dans ce que je pensais".
fwouedd
 
Non mais l'avis du testeur est relativement secondaire si le test est complet et informatif.

Si tu a une présentation de la partie technique, du gameplay, du fonctionnement global du jeu, tu peux facilement te passer de son opinion en connaissant tes propres attentes.

La subjectivité, c'est, avec le ton, ce qui va te donner du plaisir à lire tel ou tel testeur ou critique régulièrement.

Kevin, il informe pas, il fait que donner son avis.
Ozgarden
 
D-Kalcke a écrit :
C'est comme quand je vois "très bon test" je lis "je suis conforté dans ce que je pensais".


Le fait qu'une majorité de moutons cherchent un réconfort ne t'empêche pas de lire le test dans son ensemble et de déterminer toi-même si oui ou non c'était un très bon test.

La majorité des très bon tests que je lis ne me confortent dans rien du tout, ils mettent éventuellement en lumière quelque chose qui m'avait échappé et osent dire tout haut ce que certains tendraient à omettre. Ce ce qu'on appelle l'information.

C'est d'ailleurs très bien défini à 05:33
D-Kalcke
 
fwouedd a écrit :
Si tu a une présentation de la partie technique, du gameplay, du fonctionnement global du jeu, tu peux facilement te passer de son opinion en connaissant tes propres attentes.
Même une telle présentation est toujours teintée de subjectivité.


Ozgarden a écrit :
Le fait qu'une majorité de moutons cherchent un réconfort ne t'empêche pas de lire le test dans son ensemble et de déterminer toi-même si oui ou non c'était un très bon test.

La majorité des très bon tests que je lis ne me confortent dans rien du tout, ils mettent éventuellement en lumière quelque chose qui m'avait échappé et osent dire tout haut ce que certains tendraient à omettre. Ce ce qu'on appelle l'information.
En ce qui me concerne, il est impossible de juger un test avant d'avoir joué au jeu suffisamment, par exemple le test de Dishonored, j'ai pas vu une seule fois mention de l'absence de body awareness, j'aime bien le jeu, mais le fait de ne voir que ses bras m'a un peu cassé l'immersion au début, de toute évidence c'était pas une défaut pour Joule, mais ce qui m'a fait sursauter une fois, c'est de lire que le body awareness dans un certain jeu était injustifié... Bref, tout ça pour dire que juger de la qualité d'un test, c'est tout aussi subjectif que le test lui même, et donc, ça n'a pas grand intérêt.
Ozgarden
 
D-Kalcke a écrit :
Même une telle présentation est toujours teintée de subjectivité...

...Bref, tout ça pour dire que juger de la qualité d'un test, c'est tout aussi subjectif que le test lui même, et donc, ça n'a pas grand intérêt.



Ça à beaucoup d'intérêt puisqu'on juge avant tout le ménéstrel anti-merditude qui l'a écrit.

Le but primordial du journaliste testeur de jeu video est d'établir une relation de confiance avec un public qui achète en surmasse. Soit le mec lambda qui tient un budget et qui voudrait avoir un préavis sur son achat.

Si tu fais partie des gens qui peuvent se permettre d'acheter un jeu pour le tester eux-mêmes avant d'en lire quelques echos. C'est une chance. Chance que tout le monde n'a pas.

Pour ce qui est de la subjectivité, fwoueed avait plutôt raison. Mais pour ne plus trouver de pointe de lyrisme dans un texte, il faudra peut-être encore patienter quelques années, le temps de mettre au point des intelligences suffisamment artificielles pour nous édulcorer tout ça.

En attendant il nous reste la synthèse.
D-Kalcke
 
Comme une grosse majorité de joueurs, je pense, j'ai déjà un avis plus ou moins forgé bien avant que les tests soient publiés. Du coup, en ce qui me concerne, les tests ne me servent qu'à voir les défauts que le jeu peut avoir, étant donné que les qualité du jeu, je les connais déjà plus ou moins, puisque c'est ça qui fait que j'ai déjà un intérêt pour le titre.
Prodigy
 
L'intérêt d'un test c'est de t'informer des éventuels problèmes du jeu : maniabilité, durée de vie, jouabilité, bugs, que sais-je encore.

Même quand tu critiques un scénario pérrave une DA merdique ou une musique à te vriller les tympans tu es dans la subjectivité pure puisqu'un autre va trouver ça beau/agréable/super bien écrit.

Ne pas oublier que le pire jeu du monde est le jeu préféré de quelqu'un.

Donc le job d'un testeur c'est pas de te donner un avis comme Bob sur Youtube ou Simone sur un forum. C'est (amha) de t'amener suffisamment d'éléments concrets pour te donner une évaluation argumentée et équilibrée d'un jeu, mise dans un contexte (le genre la période la série etc), le tout agrémenté - tout de même - de son expérience.

Ou, pour les meilleurs tests, de te donner plein d'infos ou d'à côtés que tu ne connnaissais pas, voire un peu de traitement de fond et un peu de recul, même si le test à chaud le permet rarement.
D-Kalcke
 
Prodigy a écrit :
L'intérêt d'un test c'est de t'informer des éventuels problèmes du jeu : maniabilité, durée de vie, jouabilité, bugs, que sais-je encore.
On est d'accord, c'est un peu ce que je viens de dire. Le problème, c'est que certains défauts pour certains, ne le sont pas pour d'autres (par exemple, le body awareness dont je parlais).

Prodigy a écrit :
Même quand tu critiques un scénario pérrave une DA merdique ou une musique à te vriller les tympans tu es dans la subjectivité pure puisqu'un autre va trouver ça beau/agréable/super bien écrit.
Je suis d'accord, et du coup, ça n'a pas beaucoup d'intérêt, par exemple, Bioshock, tout le monde a l'air de le trouver magnifique etc. certe, je trouve le style peu utilisé dans le JV, mais franchement, c'est pas mon truc.

Prodigy a écrit :
Donc le job d'un testeur c'est pas de te donner un avis comme Bob sur Youtube ou Simone sur un forum. C'est (amha) de t'amener suffisamment d'éléments concrets pour te donner une évaluation argumentée et équilibrée d'un jeu, mise dans un contexte (le genre la période la série etc), le tout agrémenté - tout de même - de son expérience.
Je suis d'accord, mais tu ne peux pas contenter tout le monde. Un test n'est valable que par rapport à son lectorat.

Prodigy a écrit :
Ou, pour les meilleurs tests, de te donner plein d'infos ou d'à côtés que tu ne connaissais pas, voire un peu de traitement de fond et un peu de recul, même si le test à chaud le permet rarement.
C'est un peu ce que je cherche dans les tests, mais comme j'ai toujours un peu peur de me spoiler, bizarrement, je lis les tests complètement après avoir joué au jeu.
Un autre truc, la plupart du temps, je trouve toujours des défauts dans un jeu qui ne sont que rarement mentionné dans les tests des 2~3 sites que je consulte régulièrement.
Prodigy
 
Bah donc on est d'accord sur l'essentiel.

Effectivement le test universel n'existe pas.

Et on ne recherche pas tous la même chose dans un jeu, ça c'est clair.
D-Kalcke
 
__MaX__ a écrit :
Justement non c'est aussi là qu'est le problème, Kevin 8 ans qui trouve la dixième daube Activision "exelan tro bien les graphiques sé trop bo" c'est un peu à cause des gars qui se font payer en Cheetos et Mountain Dew.
Franchement, je pense pas que Kevin aie quelque chose à foutre de l'avis du gars qui se fait payer en soda et en chips. Il aime CoD, parceque c'est un Kevin, et que de notre point de vue, il a des gouts de merde, et franchement, je m'en fous, je pense que Kevin évoluera et que lorsqu'il aura 10 ans de plus, il en aura marre de jouer à CoD et jouera à un Dishonored, ou un truc moins bas du front.
Ash_______
 
Prodigy a écrit :
L'intérêt d'un test c'est de t'informer des éventuels problèmes du jeu : maniabilité, durée de vie, jouabilité, bugs, que sais-je encore.

Même quand tu critiques un scénario pérrave une DA merdique ou une musique à te vriller les tympans tu es dans la subjectivité pure puisqu'un autre va trouver ça beau/agréable/super bien écrit.

Ne pas oublier que le pire jeu du monde est le jeu préféré de quelqu'un.

Donc le job d'un testeur c'est pas de te donner un avis comme Bob sur Youtube ou Simone sur un forum. C'est (amha) de t'amener suffisamment d'éléments concrets pour te donner une évaluation argumentée et équilibrée d'un jeu, mise dans un contexte (le genre la période la série etc), le tout agrémenté - tout de même - de son expérience.

Ou, pour les meilleurs tests, de te donner plein d'infos ou d'à côtés que tu ne connnaissais pas, voire un peu de traitement de fond et un peu de recul, même si le test à chaud le permet rarement.


Et donc avec du recul comment tu juges le 9+ donné à oblivion ? (haha)
spook
 
Niko a écrit :
papysoupape > Je regardais cela d'assez loin à l'époque. J'imagine que oui : ce n'est pas pour rien que les mecs de joystick ont quitté le navire lors du rachat par future en faisant jouer la clause de conscience (et ont fondé CPC plus tard).


Et Caf' a, lui, baissé le froc. Hey, il allait passer redac' chef !
Mougli
 
En fait, je trouve qu'il est important qu'un test ait une bonne part de subjectivité. L'intérêt d'avoir son site préféré, c'est qu'on apprend à connaître les goûts de ses rédacteurs. Du coup on peut extrapoler sur leur avis pour confirmer ou démonter sa propre idée.
tergat
 
Il y a tout de même certains aspects techniques qu'il serait bon de voir apparaitre dans tous les tests :

_moyenne des temps de chargement
_résolution bloquée oui/non ? (à combien)
_framerate bloqué oui/non ? (à combien)
_possibilité de zapper les cinématiques oui/non ?
_possibilité de changer les contrôles oui/non ?
_Le multijoueurs a t-il été testé ?
_ SUR QUELLE PLATEFORME A ÉTÉ TESTÉ LE TITRE ???

Quelles menaces/gratifications a employé l’éditeur/distributeur/développeur pour obtenir le "test" qui lui convient ?

Ça vous paraît basique ? Alors, pourquoi est-ce que ce n'est pas systématique ?
Nicaulas
 
tergat a écrit :
Il y a tout de même certains aspects techniques qu'il serait bon de voir apparaitre dans tous les tests :

_moyenne des temps de chargement
_résolution bloquée oui/non ? (à combien)
_framerate bloqué oui/non ? (à combien)
_possibilité de zapper les cinématiques oui/non ?
_possibilité de changer les contrôles oui/non ?
_Le multijoueurs a t-il été testé ?
_ SUR QUELLE PLATEFORME A ÉTÉ TESTÉ LE TITRE ???

Quelles menaces/gratifications a employé l’éditeur/distributeur/développeur pour obtenir le "test" qui lui convient ?

Ça vous paraît basique ? Alors, pourquoi est-ce que ce n'est pas systématique ?


Par curiosité, tu voudrais avoir ça dans un encart en début ou fin de test, ou si c'est dilué dans le texte ça te va?
Tonolito_
 
Mougli a écrit :
En fait, je trouve qu'il est important qu'un test ait une bonne part de subjectivité. L'intérêt d'avoir son site préféré, c'est qu'on apprend à connaître les goûts de ses rédacteurs. Du coup on peut extrapoler sur leur avis pour confirmer ou démonter sa propre idée.



tout est dit.
RomAnOCRY
 
Et sinon, une demo AVANT la sortie d'un jeu, ca vous semble pas la meilleur facon de se faire sa propre critique?
tergat
 
Nicaulas a écrit :
Par curiosité, tu voudrais avoir ça dans un encart en début ou fin de test, ou si c'est dilué dans le texte ça te va?


A coté de la vignette avec les chips ou derrière un gros lien en gras marqué "caractéristiques techniques". Je laisse la prose aux amateurs de poésie, moi, je tiens à connaitre le nombre de lignes de code avant d'acheter.
Le vertueux
 
Ozgarden a écrit :


Tout est dit.



Tonolito_ a écrit :



tout est dit.


En êtes vous certains ?
Tonolito_
 
Le vertueux a écrit :





En êtes vous certains ?




C'est mon dernier mot.
D-Kalcke
 
RomAnOCRY a écrit :
Et sinon, une demo AVANT la sortie d'un jeu, ca vous semble pas la meilleur facon de se faire sa propre critique?
Non, pour deux raisons qui sont en fait la même :
Ca te ferait pas chier qu'un testeur se contente de la démo pour te faire un test ?
Dans pas mal de cas, la démo est pas représentative du jeu global.
Feed
 
C'est pour ça (je pense) qu'on est sur factor.

Le ton un peu décalé, le côté non-consensuel... Ça donne l'impression d'avoir de vraies personnes nous parler, plutôt que des robots marketing.

Factor, c'est un peu la version moderne de la cours de récrée quand on était gamin : on discute entre nous des derniers jeux sortis et ceux qui ont joué à tel jeux donnent leur avis.

La petite communauté vocale se connait un peu (diantre, on joue même parfois ensemble), donc quand nitoo, kenewbie ou le vertueux me disent qu'ils aiment bien un jeu, je sais un peu à quoi m'attendre et si ça me plaira, en sachant qu'ils ont des goûts différents (surtout le vertueux).
Prodigy
 
Ash_______ a écrit :
Et donc avec du recul comment tu juges le 9+ donné à oblivion ? (haha)


Que j'ai justement pas eu assez de temps et de recul, notamment pour voir les problèmes de fond au-delà d'un certain paquet d'heures (pourtant j'ai pas mal joué). Mais je trouve toujours que c'est un jeu exellan, surtout dans le contexte.

Le test, c'est pas une science exacte.

RomAnOCRY > une démo, c'est pas un jeu, et ça n'est souvent pas du tout représentatif, une peu comme une bande-annonce. Oui, tu auras le feeling du jeu, la prise en main, la maniabilité, mais ça te dit pas ce que donne le jeu sur la durée : histoire, personnages, missions, répétitivé, variété, multi s'il n'est pas présent dans la démo, etc.
rEkOM
 
Y'a plus qu'à légaliser le piratage pour les testeurs, comme ça ils auront les jeux à l'avance :D
JiHeM
 
Je trouve que c'est vraiment beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Et comme l'a dit Prodigy, ce n'est pas nouveau. Ça date même de bien avant les jeux vidéo ; c'est un problème inhérent à tout journalisme de critique. Relisez l'excellent Illusions Perdues, en particulier la seconde partie Un grand homme de province à Paris, vous verrez que le petit milieu des journalistes critiques littéraires était déjà bien pourri à l'époque de Balzac... Bref, same old shit.
Tribe
 
Ouais c'est juste qu'aujourd'hui on veut tout tout de suite car on à de l'info en temps réel.

Avoir un test 1 mois après la sortie du jeu ça parait inconcevable vu que tout le monde veut pouvoir y jouer à J-1.

Bref same old shit ouais, la vitesse en plus.
Ozgarden
 
Ca sent le Doritos à pleines dents. Soutenons la chips fragile.

meduz'
 
Tribe a écrit :
Avoir un test 1 mois après la sortie du jeu ça parait inconcevable vu que tout le monde veut pouvoir y jouer à J-1.
Perso, je préfèrerais mille fois avoir que des critiques de qualité un mois à la bourre.

Les joueurs qui veulent jouer en J-2 attendent de toutes façons pas les critiques pour passer à la caisse, hormis par consensualité pour se conforter dans leur achat.

Ceux pas capables d'attendre n'ont qu'à se tailler les veines, ça leur passera le temps.
tergat
 
T'en veux du journalisme total ?
Mate Arte : http://www.programme-tv.net/cinema/265795-les-hommes-du-president/
The System Five
 
Y'a un article du point.fr sur AC3 qui est "Fabuleux".
LeGreg
 
Dans ma lointaine enfance, j'achetais tous les magazines de jeu vidéo/micro-informatique et à l'époque on ne se posait pas trop de questions sur leur indépendance etc.

Certains magazines étaient ouvertement poussés/financés par des marchands de hardware (Amstrad), d'autres par des gros éditeurs (Ubisoft/Guillemot). Certains étaient des guides d'achat déguisés, d'autres vivotaient dans une niche à pas cher (listings à recopier, cheat codes etc.).

Le truc c'est qu'on n'avait aucun recul, pas trop d'esprit critique et que la lecture du magazine c'était une forme de loisir souvent plus passionnante que les jeux dont ils parlaient.

Qui se souvient des tests de jeux super laconiques d'un paragraphe ? Des screenshots en noir et blanc sur papier gris ?

L'influence des éditeurs ne se faisaient pas trop sentir dans les tests mais plutôt dans les previews qui étaient souvent dithyrambique (et qui pouvaient prendre plus de place que les tests), dans le choix des couvertures, etc.

C'est possible que rien n'ait changé, juste le format et la quantité d'argent brassée qui fait que tout est devenu beaucoup plus "pro".
Mawwic
 
De mon point de vue (= d'individu lambda; laissons Bethesda en dehors de ça - je ne peux pas parler pour la boîte sur ce point de toute façon), l'essentiel dans une critique journalistique, quelle qu'elle soit (vrai test, avis via un tweet etc. / presse JV, ciné, littéraire...), c'est de pouvoir la remettre dans son contexte.
Autrement dit, de pouvoir situer la subjectivité du reviewer par rapport à la nôtre.


Et ça, ça passe obligatoirement par le fait de porter à la connaissance du lecteur deux choses:

- comment le testeur évalue le jeu par rapport à d'autres jeux avec des mécaniques similaires (= donner des points de références et de comparaisons, comme le disait Prodigy).

- la nature des éventuelles accointances entre le journaliste et la boite qui est responsable du produit (sans forcément rentrer dans tous les détails; m'enfin ne pas dire qu'on a été invité à un press tour qui consistait grosso-modo en ça et ça, par exemple, ça peut empêcher de mettre certaines choses en perspectives).


Avec ces deux éléments en main, à chacun d'objectiver la critique du journaliste.
L'avantage de cette solution a minima, c'est que c'est applicable relativement facilement, et que ça suffit à instaurer un minimum de gardes-fous.


Alors certes, on est loin du code déontologique proposé par certain. Et c'est vrai qu'il y a matière à pas mal de débats passionnants.
Cela étant, pour changer les choses, il vaut mieux une solution volontairement limitée et simple (mais qui pourra être facilement suivie) qu'un truc trop complexe et qui pourra toujours être contourné et/ou que personne ne voudra suivre.


Edit: la réaction de VG247 http://www.vg247.com/2012/10/31/doritosgate-after-the-storm-lets-clean-ourselves-up/
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014