Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
ACTU

Affaire Doritos : des conséquences ?

Joule par ,  email  @j0ule  
Ayant fait beaucoup parler sur le net depuis une semaine, l'affaire des Doritos se calme gentiment, mais certaines publications en tirent les conséquences. Ainsi, aux US avec Polygon, et outre-manche avec VG247, les rédactions ont mis en place une sorte de charte d'éthique.

En gros, ces publications paieront elles-mêmes leurs voyages de presse, ne profiteront pas des victuailles offertes par les éditeurs lors des évènements et n'accepteront pas de cadeaux. Tout ça tant que faire se peut, évidemment. Dans le cas contraire, elles s'engagent à le signaler à leurs lecteurs. Enfin, les sites interdisent tous conflits d'intérêts : si un rédacteur a un intérêt financier, des relations professionnelles autre que celles de journaliste ou possède de la famille ou des amis dans une société de jeu, il lui est interdit d'en traiter l'actualité.

Pendant ce temps-là, en France, plutôt que de se remettre un peu en question, on préfère rire de l'affaire (ce qui pourrait être drôle si certains sur la photo n'avaient pas été impliqué dans des affaires douteuses). D'autres ne font même pas la différence entre le taf de journaliste (recevoir les jeux pour articles, participer à des présentations presse) et le conflit d'intérêt.

Qu'on se comprenne bien, on ne prétend pas que toute la presse française est pourrie, bien au contraire. Mais certaines zones de gris entre journalisme, publicité et relations presse mériteraient d'être éclaircies. Les réactions des médias anglophones montrent que plus de transparence est possible. Encore faut-il le vouloir...
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Havok06
 
Pendant ce temps-là, en France, plutôt que de se remettre un peu en question, on préfère rire de l'affaire (ce qui pourrait être drôle si certains sur la photo n'avaient pas été impliqué dans des affaires douteuses).


C'est lamentable.
EdWarner
 
Et même pas drôle (avec un combo vico/villageoise à la limite)
Yolteotl
 
Pourquoi je n'ai pas pu m'empêcher de penser à un certain Julien C. en lisant cet article ?
__MaX__
 
Je suis curieux de voir si certaines redacs -suivez mon regard- FR vont pondre des chartes dans le genre.

En fait, c'est surtout la transparence qui me dérange, certains auraient dans leur CGU "Nous sommes payés par les éditeurs et développeurs pour mettre de bonne notes", on aurait pas besoin de prouver que certains ont une intégrité discutable.
Ash_______
 
Faudrait avoir l'avis d'un expert sur le sujet.

Genre un mec qui bosse pour un site de jv mais qui un mecredi après-midi enfile son masque de vrp, file sur le stand square enix et pendant 2h fait un one man show en :

-markettant le DLC de Sleeping dogs en parlant comme un beauf

-fais la promo du prochain tomb raider façon marchand de poisson au point que ça en était ridicule "je vous entends pas, est ce que vous attendez le prochain tomb raider!??!!"

-commentant le gameplay du prochain hitman en épuisant son stock de superlatif
vasquaal
 
C'est d'autant plus risible que Sleeping Dogs n'est pas un mauvais jeu en soi, que le prochain Hitman a l'air bien bandant, et que le nouveau Tomb Raider ne devrait sans doute pas être trop dégueu.

Ces jeux n'ont vraiment pas besoin d'un marketing aussi douteux et pitoyable.
bixente
 
Ash_______ a écrit :
Faudrait avoir l'avis d'un expert sur le sujet.

Genre un mec qui bosse pour un site de jv mais qui un mecredi après-midi enfile son masque de vrp, file sur le stand square enix et pendant 2h fait un one man show en :

-markettant le DLC de Sleeping dogs en parlant comme un beauf

-fais la promo du prochain tomb raider façon marchand de poisson au point que ça en était ridicule "je vous entends pas, est ce que vous attendez le prochain tomb raider!??!!"

-commentant le gameplay du prochain hitman en épuisant son stock de superlatif


On veut des noms ! (pour ceux qui comme moi, n'ont pas suivi l'histoire sur la tribune).
bLp
 
bixente a écrit :


On veut des noms ! (pour ceux qui comme moi, n'ont pas suivi l'histoire sur la tribune).


On peut s’asseoir dessus.
PJisAnarchist
 
Et pour ce qui est du jeu sur mobile, ce n'est pas quelques incartades, c'est tout simplement la règle.

"We can do a write up explaining the app and that's available for $50. We can also do a review of the app on top of the write up explaining the app for $100. The third option would be to do the write up, partial written review, and a hands on video review for $200 (all in one post)."

Reçu ce matin, et j'en ai d'autres...
Benitus
 
bLp a écrit :


On peut s’asseoir dessus.


y a également un certain monsieur avec un prénom latin
FlavioMousquetine
 
(ce qui pourrait être drôle si certains sur la photo n'avaient pas été impliqué dans des affaires douteuses)

Des noms.
trankzen
 
Ouais enfin Polygon fait une charte, et dans me même temps une pub déguisé en news pour Pizza Hut, et efface les commentaires de ses lecteurs qui s'en plaignent.

http://www.neogaf.com/forum/showthread.php?t=497693
Truekilly
 
"En gros, ces publications paieront elles-mêmes leurs voyages de presse, ne profiteront pas des victuailles offertes par les éditeurs lors des évènements et n'accepteront pas de cadeaux. Tout ça tant que faire se peut, évidemment. Dans le cas contraire, elles s'engagent à le signaler à leurs lecteurs."

C'est une très bonne intention et un vrai pas en avant. Le problème reste, comme sur l'ensemble des sites pros français, les conflits d'intérêts au niveau du financement. Je m'explique.
Les médias US ont une bonne partie des studios de développement "importants" sur leur propre territoire, ce qui réduit les coûts de déplacement et, côté compatriote oblige, facilite les visites de locaux et les ITW. C'est évident sur les press-tour.
Côté Europe, il est plus compliqué d'avoir ce genre de possibilité à loisir et les rédactions ont tendance à sauter sur l'opportunité, habilement détournée comme carotte par les éditeurs, qui s'en servent presque de monnaie d'échange. Du genre : "Ha bon, vous avez mis telle note à tel jeu, et bien je ne vous invite pas au voyage de cet autre jeu de notre gamme". Et donc la course à l'info, réelle, est perdue, ce qui amène les directions à demander de lâcher du lest sur le prochain test. Surtout dans la phase "il faut être visible" du net pro français.
Le fait de payer son voyage, de payer ses jeux et de se retirer totalement des relations RP pourrait donc fonctionner. Sauf que, qui paye ? Pour le voir et sans citer de noms, certains sites appartenant par exemple à des régies pub ou à des groupes important disposant de ces services, tirent leur bénéfices de ces mêmes régies. Pour faire simple, imaginons que les commerciaux de Truc'n Co dealent un contrat de quelques publicités sur la Wii U avec Nintendo à afficher dans un supermarché. Là, le site machin.com appartenant à Truc'n Co fait un article sur les mauvaises ventes de la Wii U. Erreur système. Article retiré parce qu'il ne faut pas risquer de heurter le client pendant la campagne de comm. Campagne qui va fournir de la thune à Truc'n Co, qui la réinjectera dans machon. com. C'est la situation globale en France, à quelques exceptions et subtilités près. Donc sans cet argent, pas moyen de se payer les press-tour, pas moyen de se payer les jeux etc.
Le souci de base, c'est comment arriver à un équilibre ou, l'idéal, comment changer de source d'apport financier. Je ne sais pas comment ça se passe dans les autres pays en Europe, notamment côté UK, mais à part tenter la pub non spécialisée (Produits courants, assurances, banques, etc.) que seuls les sites très très importants motive, ça me paraît compliqué. Tout du moins si personne ne s'y intéresse et reste dans un statu quo qui salope la presse française. Profondément. Après ne pas bouffer (tout le temps) de petits fours dans les soirées bling-bling et ne pas venir pleurer pour avoir des éditions collectors, c'est juste logique en fait.
Benitus
 
très bon post Truekilly
ptitbgaz
 
des noms !! (notamment chez gamekult, c'est l'histoire de l'essai voiture ?..) Parce que j'avais la faiblesse de croire qu'ils avaient une certaine integrité.. Naïf ?)
Strelok
 
Les éditeurs pourraient très bien organiser des conference calls vidéo et des sessions de test en Cloud pour éviter des frais de déplacement aux journalistes, ça résoudrait le problème des "moyens".

Petit bémol sur le message de Truekilly : les sites jeuxvideo.com et Gamekult.com appartiennent à des régies, mais celles-ci n'ont aucun pouvoir de décision sur les tests ou les articles. C'est d'ailleurs assez comique d'assister à une réu' entre un éditeur et un commercial de régie après une sale note. Ça ne change rien au fait (comme tu l'écris) que si un éditeur voit une mauvaise note sur son jeu Zinzin1, il mettra moins de pub, et donc moins de revenu pour le site, mais en aucun cas, l'éditeur ne peut faire pression sur la régie pour changer un texte ou une note, en tous cas sur ces sites-là.

Et pour les noms, je ne citerai que JeuxActu, il suffit de regarder CHACUNE des pubs 2k dans le métro.
SuiX
 
ptitbgaz a écrit :
des noms !! (notamment chez gamekult, c'est l'histoire de l'essai voiture ?..) Parce que j'avais la faiblesse de croire qu'ils avaient une certaine integrité.. Naïf ?)


C'est quoi l'histoire avec Gamekult ?
Krondor
 
Gameblog et l'histoire de david cage montre bien que certaines sites devraient fermer rien que par respect pour les lecteurs.
Stoon
 
C'est toujours le même débat, mais pour moi le problème n'est pas que certains sites de JV payent leurs culs pour des bannières pubs qui me dérange, c'est surtout que les lecteurs/joueurs l'acceptent et s'en foutent royalement.

Je bosse pour Gamekult en tant que pigiste et je n'ai jamais été témoin d'affaire de collusion entre les éditeurs et la rédaction.

J'ai par contre été témoin de situations inverses, où l'éditeur appelle pour faire modifier une note car elle est trop basse sous peine d'annuler une campagne de pub, et il est reçu à coups de pompe dans le c*l.

Ca arrive tout le temps et sans le tapage qu'il y a pu avoir autour du cas Heavy Rain. On n'en entend pas parler, la plupart du temps les rédacteurs n'en entendent pas parler car c'est le boulot du rédac' chef de faire tampon et de protéger l'intégrité du contenu proposé par les journalistes.

Pour info, Gamekult fait parti du groupe CBS Interactive (branche web du groupe américain CBS) et voilà son engagement éditorial (existant depuis la création du site).

Je ne suis pas là pour dire que tel ou tel site est plus intègre qu'un autre (quoique :p) mais si je devais citer les sites de JV français qui me semble intègres, la liste serait courte : factor, nofrag, cpc et gamekult (y en a surement d'autres mais je ne les consulte pas ou peu, je n'adhère pas forcement à leur ton).

Je ne suis pas là non plus pour dire que tout ce qui vient de GK (ou autre site) est parole d'évangile. Je préfère un lecteur qui remet en cause du contenu (en étayant ses propos) plutôt qu'un mouton qui croit tout aveuglement.

On a le lectorat qu'on mérite, ce qu'il faut juste c'est comprendre le concept d'indépendance éditoriale et savoir faire la part des choses en tant que lecteur

Bref, je vous laisse, j'ai des doritos et du Mtn Dew à finir.
Prodigy
 
ptitbgaz a écrit :
des noms !! (notamment chez gamekult, c'est l'histoire de l'essai voiture ?..) Parce que j'avais la faiblesse de croire qu'ils avaient une certaine integrité.. Naïf ?)


L'histoire c'est que l'éditeur (ou une agence de presse) a organisé un concours avec des gens de la presse pour participer à une journée de pilotage sur un circuit, qu'il a gagné. Il a ensuite raconté sa journée sur son blog (c'est un passionné de course).

Quant à Gamekult, pour piger pour eux depuis 7 ans, oui, ils ont une intégrité, et ils l'ont d'ailleurs souvent payé (blacklistage, non envoi des jeux, tests en retard parce que non participation aux tests "embedded" chez l'éditeur, et cie).

Ils viennent de foutre 7 à Halo 4, ce qui sera probablement la note la plus basse de tout les Internets, donc bon.
Havok06
 
Strelok a écrit :
Les éditeurs pourraient très bien organiser des conference calls vidéo et des sessions de test en Cloud pour éviter des frais de déplacement aux journalistes, ça résoudrait le problème des "moyens".

Je pense pas que les editeurs y voient un intérêt vu que ce besoin de moyen leur met les journaliste dans la poche.
pyross
 
Leur charte, s'il elle est louable, me parait en realite que peu applicable, et par consequent, totalement demago.
En effet, les presentations de presse se deroulent souvent sur plusieurs heures, et donc, on tombe inevitablement a une moment ou un autre dans une heure de repas. Les publishers prevoient donc toujours une collation / repas pour ne pas que les journalistes aient les crocs et n'ecoutent plus rien de la presentation. Ca n'en fait pas pour autant des vendus a mes yeux.
De meme, le voyage est, dans la pluspart des cas, toujours payé. Vu la frequence a laquelle ils doivent aller a des presentations, ils vont donc soit avoir un gros trou dans leur finances, soit ne plus aller aux presentations et adieu donc preview et compagnie...

leur charte me fait donc bien rire: si en theorie elle est plutot louable, dans les faits elle n'est que peu applicable.

De plus, je ne suis pas convaincu qu'un ticket de train / d'avion et un sandwich offert par l'editeur soient reellement ce qui met l'ethique de la presse JV en doute. Ce qui la met en doute, c;est les JulienC et compagnie qui ont de reel conflits d'interet. Ce sont ces gens qui se font payer par des editeurs / marques pour promouvoir un jeu. Le vrai probleme est la, et pas dans le sandwich du midi...
Niko
 
Stoon a écrit :
C'est toujours le même débat, mais pour moi le problème n'est pas que certains sites de JV payent leurs culs pour des bannières pubs qui me dérange, c'est surtout que les lecteurs/joueurs l'acceptent et s'en foutent royalement.
C'est vraiment ce qui m'étonne le plus dans tout ça. J'ai lu beaucoup de commentaire sur le Doritos-gate qui disaient grosso modo "ouais, pas la peine d'en faire tout un plat, tout le monde est pourri de toute façons". C'est triste, ce fatalisme.

pyross > Pour les sandwichs, je suis assez d'accord. Pour le voyage, indiquer en bas de l'article "ce reportage a été réalisé lors d'un voyage dans les caraïbes aux frais d'EA" dans un souci de transparence, je me dis pourquoi pas finalement.
nonmerci
 
Niko a écrit :
C'est vraiment ce qui m'étonne le plus dans tout ça. J'ai lu beaucoup de commentaire sur le Doritos-gate qui disaient grosso modo "ouais, pas la peine d'en faire tout un plat, tout le monde est pourri de toute façons". C'est triste, ce fatalisme.

Ben quand tu vois comment ça se passe pour d'autres sujets un peu plus sérieux et chargés de conséquences (médecins/laboratoires, annonceurs/presse féminine, émissions sportives/pubs de paris en ligne, politique/journalisme, ...) on peut émettre des réserves sur bonnes intensions et la fameuse objectivité du milieu du jeu vidéo.

Pour info, voila comment c'est censé se passer dans le milieu médical
http://droit-medical.com/perspectives/variations/915-sunshine-act
Et bien sur vous vous doutez bien que tous les labos se demandent comment ils peuvent faire pour détourner ça sans aller en taule...
ptitbgaz
 
Prodigy a écrit :


L'histoire c'est que l'éditeur (ou une agence de presse) a organisé un concours avec des gens de la presse pour participer à une journée de pilotage sur un circuit, qu'il a gagné. Il a ensuite raconté sa journée sur son blog (c'est un passionné de course).

Quant à Gamekult, pour piger pour eux depuis 7 ans, oui, ils ont une intégrité, et ils l'ont d'ailleurs souvent payé (blacklistage, non envoi des jeux, tests en retard parce que non participation aux tests "embedded" chez l'éditeur, et cie).

Ils viennent de foutre 7 à Halo 4, ce qui sera probablement la note la plus basse de tout les Internets, donc bon.

Exactement, cf ce lien
Mais je ne voulais pas forcément mettre en doute l'intégrité du journaliste en question, juste éclaircir les propos de la news...
Si la démarche peut poser question, après réflexion, c'est un concours qu'il a gagné et donc mérité ce lot par ce seul biais là et, en ce sens, il n'a pas à se sentir redevable.
En outre je pense qu'un bon journaliste peut faire la part des choses,à partir du moment où ce ne sont pas des cadeaux directs ou une rémunération... D'aillleurs je crois pas que son test ait été remis en question..
Un peu comme en politique/econonomie, il serait important que les relations experts/privés soient vraiement transparentes comme le préconisent Pierre Carles et Cie, mais de là à systématiquement mettre en doute leur honnêteté intellectuelle, sous prétexte qu'ils ne partagent pas leur vison politique... Bon.. C'est un peu court, car eux même servent une certaine vision, faut pas se cacher (que je ne juge pas d'ailleurs...).
JiHeM
 
Au fait, est-ce que Factor compte mettre en place une charte similaire ? Par exemple, est-ce que vous le signalerez en bas du test la prochaine fois que vous mettrez 8/10 à un jeu dont un des devs est également codeur du site ? :p
Niko
 
JiHeM > Outch, le tacle à la tête. Cela dit, à l'époque, __MaX__ (qui a composé la musique de EYE) était beaucoup moins impliqué sur Factor qu'il ne l'est aujourd'hui : il codait uniquement le converter vidéo. Mais effectivement, on aurait dû le préciser.
Paulozz
 
Roooo, toi, t'as pas aimé E.Y.E
2vic
 
C'est horrible, mais cette affaire m'a intrigué sur un point en particulier : quel goût ça a le moutain dew ?
JiHeM
 
Faut pas prendre ma remarque au sérieux Niko, ce n'était pas un gros conflit d'intérêt à mon sens, et je suis sûr que CBL a noté le jeu en son âme et conscience. C'était juste histoire de taquiner...
D-Kalcke
 
JiHeM a écrit :
Faut pas prendre ma remarque au sérieux Niko, ce n'était pas un gros conflit d'intérêt à mon sens, et je suis sûr que CBL a noté le jeu en son âme et conscience. C'était juste histoire de taquiner...
Je suis totalement d'accord, mais un autre site aurait fait la même chose, on leur serait tombé dessus à bras raccourci.
Niko
 
JiHeM > Non mais tu n'as pas tord, il faut être clean de notre coté. Et effectivement, CBL était grand fan de EYE :)
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014