Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Xpand Rally

tarto6tron par tarto6tron,  email
Après une période de disette, voilà que les simulations de rallye automobiles recommencent à fleurir sur PC. Alors que la série des Colin McRae poursuit son rythme de sortie annuelle, et qu’arrive un Richard Burns Rally radicalement orienté simulation, un autre nouvel acteur entre dans la danse : Techland, à l’origine du Chrome Engine, propose un Xpand Rally plein de bonnes intentions et visiblement sans complexes face à la concurrence.

Le « Monsieur Plus » du jeu de rallye.



Sur Xpand Rally, la motivation de Techland était de réaliser un jeu de rallye « ultime », comprenez complet, innovant, et performant. Prenez tout ce que contient Colin McRae 04, corrigez les quelques défauts, ajoutez un mode simulation, ainsi que ce qui manquait à CMR, comme un mode réseau complet, un mode carrière façon Gran Turismo, et enfin des outils de moding, et vous aurez une idée du contenu de ce Xpand Rally. Alléchant ? Détaillons.



Vous aurez le choix entre deux types de profils : arcade et simulation. Le mode arcade, jouable au clavier ou au pad, donne des sensations très proches de CMR 4 : pas de prise de tête, ça glisse dans la joie, sans toutefois atteindre les délires excessifs du Rally Sport Challenge 2 de la Xbox. Par opposition, le mode simulation n’est raisonnablement praticable qu’au volant, et est censé proposer une physique bien plus réaliste et des conditions bien plus difficiles. De quoi venir s’installer sur le territoire de Richard Burns Rally ? Hmm non, pas vraiment.



Tout comme CMR 4, Xpand Rally propose une gestion assez complète des dégâts et avaries, et va même au delà puisque l’usure des pièces est prise en compte, ainsi que les dommages occasionnés au pilote. Ce dernier, s’il est touché lors d’accidents, pourra voir sa conduite altérée, ou son champ de vision affecté, quand ce n’est pas carrément l’arrêt de la course s’il est grièvement blessé. Et puisqu’on en est à parler du pilote, parlons de son copilote : celui de CMR 4 était très bon, et celui de Xpand Rally l’est tout autant, d’autant plus qu’on peut paramétrer l’anticipation de ses annonces.



Pour découvrir les quelques 60 tracés distincts, répartis sur 5 pays, et essayer la trentaine de véhicules (sans licence officielle) regroupés en 9 catégories, vous pourrez vous lancer dans de simples courses, ou plutôt dans le mode carrière, conçu comme celui des Gran Turismo : vous disposez d’un budget de départ, vous permettant d’acheter un premier véhicule, puis vos différentes courses vous permettront de gagner de l’argent, pour faire face aux frais de réparation, et surtout envisager l’achat et la revente de nouvelles voitures. L’autre façon de découvrir l’intégralité du jeu est de participer à des courses multi-joueurs : que ce soit en LAN ou sur Internet, vous pourrez vous lancer dans des courses à plusieurs participants simultanés, avec au choix, voitures fantômes ou bien gestion des collisions.



Enfin, le tout repose sur une base technique plutôt correcte, puisqu’il s’agit du Chrome Engine, déjà mis en œuvre sur le très moyen Chrome, mais amélioré pour inclure des effets DirectX 9. Il fournit ici un rendu agréable, avec un long champ de vision, des effets de particules convaincants, et des voitures totalement désossables, assez détaillées et bardées de reflets. Attention toutefois : testé sur une config à base de P4@3,2 GHz / 1 Go dual channel / Radeon 9700 pro, le jeu tourne tout juste correctement en 1024 « tout à fond », et sans AA. Pensez donc à vérifier la performance du jeu avec la démo sortie récemment. Enfin, en plus de ses ralentis éditables et directement sauvegardables en fichier .avi, Xpand Rally est livré avec tous ses outils d’édition et de moding.



Mais ça n’est pas encore ça.



N’allez pourtant pas croire que cette longue liste de fonctionnalités installe d’office cet Xpand Rally comme le jeu de rallye de référence sur PC. Jouant sur les deux tableaux - arcade et simulation - il n’arrive pas à s’imposer comme ce qui se fait de mieux, quelque soit le genre.



Côté simulation, Xpand Rally ne satisfera pas grand monde. Ce mode consiste à augmenter la difficulté ainsi que l’impact des dégâts, et à rendre les physiques « réalistes ». Certes, mais ça n’est pas encore ça. Difficile, le jeu l’est. Mais réaliste, pas vraiment. Le volant est certes nécessaire pour bien doser les accélérations/freinages et bien placer la voiture. Néanmoins, le retour de force ne donne aucune sensation lors du changement de revêtement, ni lors d’une perte de contrôle. Du reste, la voiture n’est pas suffisamment impactée par ces changements d’adhérence supposés, et les freinages sont mal rendus. Et même si un comportement sous-vireur sera votre punition en cas de passage de courbe trop rapide, les blocages de roues semblent inexistants, tout comme le transfert de masse que vous seriez tenté d’utiliser pour négocier certaines épingles. Bref, difficile de parler de simulation dans ces conditions.



Le mode arcade, de son côté, est directement en « compétition » avec ce que propose Colin McRae 04 (et probablement CMR 2005). A ce niveau, Xpand Rally s’en sort bien mieux, mais CMR 4 garde néanmoins son intérêt. En premier lieu, le jeu de Techland ne propose pas de niveau de difficulté. Pour débloquer des pistes, il vous faudra nécessairement terminer aux toutes premières places de chacun des rallyes, et autant dire que ce n’est pas gagné. La frustration pourra donc guetter certains. En second lieu, les tracés proposés sont globalement ennuyeux, et pas vraiment « excitants » : peu de dénivelés, peu ou pas de bosses, et un environnement rempli avant tout d’herbes hautes. Alors certes, il n’y a pas d’ « effet couloir », et le regard porte loin ; mais on est bien loin des denses forêts ou des quelques (rares) passages urbains de CMR 4.



Restent alors les modes réseaux, faisant espérer le même genre de plaisirs que ceux procurés par le très bon Rally Sport Challenge 2 (sur Xbox). Testé sur Internet, il n’a pas été possible de trouver un serveur vraiment satisfaisant, même lorsque les pings étaient bas. Le jeu est toujours saccadé, désagréable, et on est bien loin de la fluidité et du naturel des jeux proposés par exemple sur Xbox Live!. La faute à des serveurs mal dimentionnés, ou bien à un jeu trop consommateur en bande passante ? Vu le feed-back sur les divers forums, il semblerait que cette dernière hypothèse soit malheureusement la bonne. J’imagine néanmoins que Xpand Rally doit rester tout à fait agréable en LAN.

Jouant sur tous les tableaux, et véritable « Monsieur Plus » du jeu de rallye sur PC, Xpand Rally peut se targuer d’être le titre proposant le plus de richesse fonctionnelle sur cette niche dont les autres occupants sont actuellement Colin McRae et Richard Burns Rally. Vis-à-vis de ce dernier, nouveau représentant de la simulation pure et dure, le jeu de Techland n’est pas aussi rigoureux, et ne sera donc pas en mesure d’intéresser les fans de Pilotage. Finalement plus proche des CMR dont il s’inspire et corrige les manques, il se révèle pourtant un peu plus ennuyeux, voire moins agréable. Restent alors ces « plus » qui pourront peut-être faire la différence : des modes réseaux complets, mais techniquement douteux, un moding accessible et disponible immédiatement, et un mode carrière à la Gran Turismo allongeant la durée de vie. Globalement, Xpand Rally reste donc un titre prometteur, plutôt bon, mais visant trop de publics à la fois pour dépasser l’intérêt de chacun de ses concurrents. Et le trop est lui aussi l’ennemi du bien.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews