Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

XII Stag

Fakir Bleu par Fakir Bleu,  email
De nos jours, le jeu vidéo semble traverser une sorte de crise identitaire avec un manque d’originalité et un épuisement des séries à suite sans fin. En découle un phénomène qui est désormais marquant, celui du revival. En effet nombre de firmes rééditent de vieux succès, dans le but de satisfaire les joueurs en manque de repères (et accessoirement, faire un peu d’oseille). Taito, maître ès shoot’em up de la grande époque, aurait pu nous recycler un Tiger Héli ou un Darius mais a plutôt fait le choix de lancer XII Stag, une nouvelle licence mais avec un style résolument old school.

Papa Schultz


XII Stag se présente donc sous la forme d’un shoot’em up à scrolling vertical. Comme tout bon jeu de ce genre, on ne s’embarrasse pas d’un scénario métaphysique : vous êtes le gentil et il faut tuer tous les méchants, point barre. Pour cela vous pourrez jouer en solo ou en duo. Vos aéroplanes sont bien sûr distingués par leurs couleurs éminemment originales. Qui a dit un rouge et un bleu ?

La première impression pad en main est une sensation de déjà-vu. En effet, le design, tant du vaisseau du héros que des ennemis, n’a rien d’original. Les graphismes sont corrects mais pas au niveau d’un DoDonPachi et les armes ne sont pas renversantes (un tir upgradable et la classique super bombe). Bref au bout de 5 minutes de jeu, on se dit qu’ils ne se sont pas foulés.



La vérité est ailleurs…


En outre, il ne faut pas aborder ce titre d’une manière classique, il faut plutôt le prendre à la manière d’un Ikaruga. En effet, tout est ici conçu pour la course au high score. Un jeu résolument orienté core gamer car le réel défi ne sera pas de le finir mais d’élever son niveau de jeu à chaque partie.

En effet, des systèmes ont été mis en place pour permettre d’élever son score par le biais de coefficients multiplicateurs. Ainsi le vaisseau bénéficie de tirs latéraux qui permettent de multiplier les points gagnés par un multiple croissant. De même, lorsque vous détruisez les ennemis grâce au souffle des tuyères de votre vaisseau, vous serez gratifié de points supplémentaires. Pour vous aider dans votre quête du score parfait, des check points sont présents au long des niveaux pour que vous puissiez mesurer l’avancement de votre performance vis à vis du meilleur score. De plus, si vos prouesses sont suffisantes, le niveau du jeu sera adapté les ennemis se verront renforcés et dotés de routines différentes.

XII Stag est à réserver aux aficionados du genre, qui se désespèrent de ne pas voir arriver nombre de titres en Europe (DoDonPachi, Castle of Shikigami…). Le prix vraiment bas de ce titre, un challenge fort agréable et technique font de XII Stag une sympathique remède au manque flagrant de jeu de ce genre sur PS2.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews