Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

World Championship Snooker 2003

Joule par Joule,  email  @j0ule  
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les jeux de billard ne sont pas légion sur nos chères consoles. Codemasters tente de pallier ce manque en sortant un nouvel opus des WCS cet été, proposant aux amateurs les plus grandes « stars » du milieu de la queue dans une ambiance feutrée de folie.

Effet retro


La première chose qui saute aux yeux, c’est l’austérité flagrante de l’ensemble du jeu. Du menu aux graphismes en passant par la bande son, WCS 2003 est d’un ton glacial qui fait froid dans le dos. Non pas que l’on ait voulu des danseuses brésiliennes sur fond de samba, mais un juste milieu aurait pu être trouvé à faire pâlir un anglais en vacances sur la Côte d’Azur. Pour ternir encore un peu le tout, si la série améliore ses graphismes, ils datent tout de même d’un autre âge. La modélisation est souvent ratée, et le jeu rame allègrement malgré la faible quantité de choses à afficher.



On remue la queue


Mais ce WCS 2003 ne doit pas se juger avec hâte, car sous ses airs de ne pas y toucher, il se révèle très vite être une excellente simulation pad en main. Le nombre et la variété des modes de jeu (Carrière, 8 ball, 9 ball, trickshot) ne le cantonnent pas au simple jeu de snooker. La physique est vraiment bien retranscrite et chaque aspect du jeu est paramétrable dans un menu d’options assez fourni. On regrettera tout de même une IA assez déconcertante qui est capable de louper un coup tout fait comme de vous finir la table en un clin d’œil grâce à des enchaînements venus d’ailleurs. Heureusement, le jeu à deux pourra effacer cet aspect assez irritant.

La piètre réalisation technique et artistique de World Championship Snooker 2003 est bien rattrapée par la variété de ses nombreux modes de jeux et son gameplay plutôt bien réglé malgré quelques détails irritants. Ceci devrait lui permettre de contenter les puristes, mais devrait l’empêcher de conquérir de nouveaux adeptes.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews