Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

WipEout Pure

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
Après un unique épisode PS2 plutôt réussi sorti il y a trois ans, WipEout Fusion, on avait perdu toute trace de la célèbre série emblématique de la Playstation. Celle-ci profite du lancement de la PSP pour faire un retour en force absolument fracassant.

Pour ceux qui ne connaissent pas Wipeout, il s'agit donc d'un jeu de courses, lointain cousin dopé à l'acide de F-Zero : des vaisseaux qui flottent à quelques mètres au-dessus du sol, et qui se tirent la bourre à des vitesses à peine avouables sur des circuits très tortueux. La maniabilité n'est en revanche pas tout à fait comparable à celle du titre de Nintendo, avec par exemple une inertie des véhicules beaucoup plus prononcée. À celà s'ajoutent également divers bonus récupérables un peu partout sur le circuit, tels qu'un boost, un bouclier, divers missiles, des mines, et j'en passe. Pour extrapoler un peu, les courses font parfois penser à du Mario Kart, et il n'est pas rare de se prendre un missile dans le fondement à quelques mètres de la ligne d'arrivée, et de voir les adversaires la franchir en premier. Rageant.

Pour ce qui est du contenu, on retrouve la dizaine de vaisseaux classiques de la série, chacun se différenciant par sa vitesse, sa maniabilité, son accélération, et sa résistance. Les circuits sont pour leur part assez nombreux et très variés, et se débloquent au fur et à mesure de vos réussites en championnats. Ceux-ci se corsent d'ailleurs assez rapidement, les adversaires se révélant vraiment aggressifs par moments.

Le voir pour le croire


Mais ce qui frappe quand on joue pour la première fois à Wipeout Pure, c'est bien évidemment la réalisation. On en a tous entendu parler, on a vu des screenshots, on l'a même vu bouger en vidéo, mais une fois la PSP en mains, c'est l'émerveillement. Ce n'est rien de dire que le jeu fait véritablement office de vitrine technologique de la console : effets de lumière en pagaille (notamment un effet d'éblouissement lorsque l'on sort d'un tunnel, faisant penser à du HDR), vastes décors très détaillés, explosions, fumée, et même quelques effets météorologiques sur certains circuits, le tout défilant à une vitesse hallucinante, et ce sans baisse notable de framerate.

Et malgré cette orgie visuelle, le jeu reste toujours parfaitement lisible et jouable. Le Studio Liverpool nous livre donc là le plus beau jeu de la PSP à l'heure actuelle, et de très loin, mais également l'épisode de Wipeout le plus impresionnant de la série, tous supports confondus : une sacrée performance. L'habillage n'est pas en reste, avec des menus toujours aussi clean, et des musiques electro qui collent bien à l'ensemble sans être inoubliables.

Bref, ce Wipeout Pure est une véritable réussite, notamment par son aspect graphique absolument incroyable, surtout compte tenu du support. Bien évidemment, on pourra toujours pester contre l'absence totale de nouveauté, si ce n'est la disparition des zones de réparation au profit de la possibilité d'absorder les bonus pour remonter sa barre d'énergie. Le plus gros point noir du jeu provient sans conteste des temps de chargement, malheureusement beaucoup trop présents, qui ont un peu trop tendance à casser le rythme.

Enfin, on notera l'heureuse initiative de la part de Sony, qui propose depuis le lancement du jeu plusieurs packs à télécharger, soit depuis un PC, soit depuis la console directement, proposant nouveaux circuits et nouveaux véhicules, le tout gratuitement.

Si Wipeout Pure met tout le monde d'accord par sa réalisation, il serait réducteur de penser que le jeu sert uniquement de démo technologique de la puissance de la PSP. Le gameplay, si il n'a pas évolué le moins du monde depuis le premier épisode sur PSX, est toujours aussi accrocheur. Si vous aimez les jeux de courses, et qu'en plus vous voulez frimer devant vos potes avec votre PSP chèrement acquise, passer à côté de ce titre serait une grossière erreur.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews