Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Warhammer 40 000 : Winter Assault

Arnaud par Arnaud,  email  @drsynack
 
Devant la pauvreté des jeux de stratégie en temps réel de ces quelques dernières années (depuis Warcraft III, à peu près), la sortie, l'année dernière, de Warhammer 40 000 : Dawn of War fut une très bonne surprise. Et voici son extension, sortie il y a quelques semaines.
Warhammer 40 000 : Winter Assault étant une extension, il ne faut pas s'attendre au même genre de surprise. Et c'est pourtant une très bonne extension. Une nouvelle faction toute entière est ajoutée (la Garde Impériale), tandis que celles déjà présentes se voient chacune dotées d'une nouvelle unité. La Garde Impériale, plutôt basée sur la défense, risque de réveiller un peu le paysage multijoueur du jeu.

La Garde meurt...

Alors que l'on jouait brièvement un petit bout de cette faction dans la campagne de Dawn of War, on avait pu se rendre compte de la faiblesse de ses unités comparées à celles des Space Marines. Et c'est toujours vrai. N'étant pas fanatisés comme les Marines (enfin, pas autant), les Impériaux ont tendance à avoir un moral très fragile - ce qui peut poser des problèmes drastiques de désertion. Il est donc possible d'attacher des unités spéciales de commandement aux escouades qui en exécutent tout simplement un membre histoire de redonner du courage aux autres. Drôle de mentalité.

Mais cette faction n'est pas composée que de types qui font dans leur froc. Ils sont épaulés par une sacrée logistique. De l'artillerie au transport de troupes super blindé, sans oublier le tank le plus énorme de la création (11 canons !), les Impériaux ont de quoi aller au combat tranquille.

1 + 1 = 1.5

En dehors de cette nouvelle race, le jeu propose deux nouvelles campagnes. Enfin une, finallement. En résumé, la Garde Impériale a pour mission d'aller récupérer la carcasse d'un vaisseau spatial surpuissant. Le problème : il y a des forces du Chaos entre eux et leur objectif. La première campagne place le joueur du côté des gentils (les Impériaux et les Eldars), tandis que la seconde, vous l'aurez deviné, le place dans le côté des méchants - le Chaos et les Orks. C'est ainsi la même histoire qui se déroule, simplement d'un point de vue différent. On aurait préféré que la seconde campagne reprenne là où s'était arrêtée la première, comme dans Warcraft.

La difficulté du jeu est significativement plus élevée que dans Dawn of War, même en niveau "normal". Il faudra gérer ses ressources avec parcimonie car la plupart des missions sont scriptées et chronométrées. Il n'est plus question ici de camper sur ses positions, résister aux assauts pendant que l'on développe toutes les technologies et améliorations, et ensuite partir à l'attaque. Dans la plupart des missions, le joueur est la proie, et l'IA, le prédateur.

A noter que le développeur a usé et abusé du switching entre factions du même camp. On passera ainsi souvent des Impériaux aux Eldars et inversement - parfois c'est scripté, parfois à volonté. Personnellement je n'aime pas du tout le gameplay des Elfes du futur alors ça m'a un peu gâché le plaisir, mais cela reste très subjectif.

Pour ce qui est du reste, cela reste du Dawn of War. Les maps sont bien pensées, le jeu des acteurs n'est pas trop ridicule compte tenu du contexte. On notera quand même des bugs de pathing parfois génants. Dernière précision : Dawn of War et Winter Assault sont proposés à 30€ chacun, ce qui ces derniers temps est très raisonnable pour un jeu de cette qualité.
Pas beaucoup plus original que son grand frère, mais c'est déjà tellement bien !

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews