Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Trials Evolution

Valanthyr par Valanthyr,  email
 
Après avoir testé la formule en 2008 sur PC avec Trials 2 : Second Edition, les développeurs Finlandais de RedLynx sont allés tenter leur chance sur XBLA en 2009 avec un Trials HD qui leur a valu un franc succès mais qui n’a jamais vu le jour sur PC. Trois ans plus tard, Trials Evolution triomphe à nouveau sur XBLA, et on nous promet cette fois une version PC qui intégrera généreusement le contenu de Trials HD. Il aura fallu s’armer de patience, mais la licence est enfin de retour au bercail avec ce Trials Evolution : Gold Edition, cette fois exclusif au PC.

Vieux motard que j'aimais



Trials Evolution, c’est l’histoire d’un type qui est sur une moto, et c’est aussi simple que ça. Comme le jeu est à mi-chemin entre le physics game et le jeu de conduite, il peut tout de même accélérer et freiner progressivement ou encore déporter son poids vers l’avant ou vers l’arrière, mais c’est tout. RedLynx ne s’embarrasse pas d’ambages inutiles : le choix des motos est très restreint, on ne peut ni les régler ni les faire évoluer et il n’y a pas de campagne à proprement parler, juste une succession de pistes à dévaler, comme ça, sans autre but que le scoring et le fun. Sur le papier, ça semble bien pauvre, mais les développeurs ont su transcender ces principes de bases si simples et transformer un petit jeu Flash sympa en une production très aboutie, d’une profondeur insoupçonnable et surtout incroyablement addictive.

En lançant le jeu, on est immédiatement séduit par une direction artistique très efficace et l’utilisation exemplaire de la 2.5D. Côté audio, il faudra en revanche se contenter des bruits de moteur, accompagnés par un soundtrack discret et un peu terne. La prise en main du titre se fait en douceur via des épreuves orientées motocross, lors desquelles on va essentiellement tâcher d’éviter la chute. Le jeu va ensuite glisser imperceptiblement vers le trial, et là les choses vont commencer à sérieusement se corser. Point fort du jeu, le level design relève très souvent du génie, avec en point d’orgue la difficulté vertigineuse du mode extrême qui en repoussera certains tant elle devient absolument ridicule, et motivera les autres à passer des heures à apprendre à mieux négocier tel passage ou gagner quelques centièmes pour décrocher la médaille de platine, inaccessible Graal récompensant l’infinie persévérance et la perfection chirurgicale de l’exécution.


Côté modes de jeu, Trials Evolution peut également faire figure d’exemple : en plus du solo, plusieurs modes multijoueurs orientés motocross ou trial vous permettront de vous mesurer à vos amis Uplay, qui vous narguent déjà dans le solo sous forme de ghost et dans les omniprésentes leaderboards. Ajoutez à cela les tournois, enchaînements de pistes dans lesquelles chaque erreur coûte cher, et une floppée de mini-jeux allant de la trouvaille vraiment originale au parfaitement anecdotique en passant par le grand loufoque. Un éditeur de niveaux est à la disposition des level designers en herbe et vous pouvez télécharger et noter ceux qui ont été réalisés par la communauté, ce qui rallonge d’autant la durée de vie du titre. Soulignons malgré tout une optimisation qui aurait mérité plus de soin, les baisses de framerate étant assez fréquentes, même sur des configurations solides.

RedLynx décroche quasiment le sans faute avec ce Trials Evolution : Gold Edition à la richesse remarquable. Avec plus d’une centaine de pistes officielles au level design très inspiré en plus de celles réalisées par la communauté, différents modes multijoueurs et une difficulté parfois proprement surréaliste qui vous mènera droit à la folie, le jeu vous occupera des heures durant, le tout à petit prix.
Toujours aussi bon que sur XBLA

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews