Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

TOCA Race Driver

Joule par Joule,  email  @j0ule  
Déjà sorti en fin d’année dernière sur PS2, TOCA Race Driver entre enfin en piste sur nos PC après un passage aux stands pour corriger son gros défaut d’optimisation et enfiler des graphismes tous beaux tous neufs. Ces corrections ajoutées aux qualités indéniables du titre comme son scénario ou sa durée de vie en font un incontournable.

Du bon gameplay TOCA l’apporte


Autant le dire tout de suite, le fond de jeu est exactement le même que sur PS2. On s’en voit donc ravi puisque TOCA Race Driver propose donc une innovation dans la série : l’ajout d’un scénario en mode solo. Pas plus recherché que ça, agrémenté de cinématiques un peu bancales mais tout de même rafraîchissant et au final, plutôt plaisant. Le nombre de circuits est vraiment énorme, avec à la clé différentes compétitions d’un jour et championnats qu’il vous faudra remporter. Les courses se disputent à une vitesse folle, l’IA est très bien gérée (un concurrent peut partir parfois à la faute quand on lui met la pression) et le plaisir de conduire est omniprésent, a fortiori si vous avez un volant.



Un bon coup de gomme sur les dérapages


Le côté technique de Race Driver était le gros défaut de la version PS2, avec de fortes chutes de framerate et des textures pas très inspirées. Cette version PC gomme tous ces défauts, avec des graphismes vraiment jolis, même si on aurait aimé un peu plus de détails sur les décors et des cut-scenes plus soignées. Les caisses rattrapent bien le coup, avec un modélisation parfaite et des effets discrets mais terriblement efficaces. L’optimisation du code est surprenante, le jeu tournant avec une fluidité à toute épreuve en 1280*960 avec détails à fond sur un 2GHz avec GF3.

Aucun défaut majeur ne vient gâcher ce nouvel opus de la série des TOCA. Mieux même, on apprécie l’ajout d’un scénario qui renforce l’expérience solo. Le gameplay de TOCA Race Driver est accrocheur, sa durée de vie énorme, sa réalisation très propre et super optimisée. Voilà la nouvelle référence des jeux de course automobile sur PC, tout simplement.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews