Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

They Stole Max's Brain!

ClémentXVII par ClémentXVII,  email  @ClementXVII
Quel gâchis. Notre dernière affaire à peine terminée, Max et moi sommes tombé sur un film relatant les aventures de nos aieüls et le rôle qu'ils ont joué dans la présence de la Boîte à Joujoux du Diable sur le sol américain. Comme toujours, vers la fin du film, un besoin pressant m'a fait quitter la salle quelques instants. Pourtant, je n'ai pas été bien long, la lanterne la plus proche est à 50 m de là.
Et pourtant, alors que j'avais la patte levée, quelqu'un s'est introduit dans le repaire des hommes-taupes, et à subrepticement subtilisé le cortex de mon ami à poil doux. Je n'ai même pas pu protéger mon partenaire.
Et voilà qu'il se remet à pleuvoir. Je vais devoir arpenter les environs et trouver le salaud qui a fait ça. Et il n’aura qu’à bien se tenir, s’il ne veut pas terminer en chair à pâté ! Adieu Sam le Sagace, vous allez faire connaissance avec Sam la castagne.

A la poursuite du cerveau perdu


They Stole Max's Brain! est le troisième épisode de la troisième saison des aventures de Sam & Max, un duo improbable de police freelance. Sam, le chien réfléchi, y est accompagné de Max, une sorte de truc lapinoïde assez fan de violence gratuite. Comme dans tout bon jeu d’aventure qui se respecte, ils se tirent généralement d’affaire en baratinant autour d’eux ou en utilisant les objets de leurs inventaires. Grosse nouveauté dans cette troisième saison : suite à la découverte d’un objet venant de la Boîte à Joujoux du Diable, Max devient capable d’utiliser toute une série de pouvoirs psychiques. La divination, la métamorphose ou encore la téléportation n’ont plus de secrets pour lui et son cerveau. Enfin, c’était surtout le cas dans le premier épisode, puisque le second relatait les aventures de son aïeul, et que dans cet épisode-ci, ledit cerveau a été volé, ce qui rend l’utilisation de pouvoirs psychiques plutôt difficile.

Say it again, Sam


Le moins qu’on puisse dire, c’est que They Stole Max's Brain! démarre sur les chapeaux de DeSoto. Contrairement à ce qu’on pouvait imaginer auparavant : Max a bel et bien un cerveau et sans celui-ci, il est complètement HS. Complètement meurtri par la perte de son partenaire, Sam fait tomber le costard, et choisit d’appliquer scrupuleusement les conseils de Flint Paper, le Détective Musclé. Et franchement, quand on suit les aventures de Sam & Max depuis quelques années, ça fait un choc de voir Sam se défouler lors des interrogatoires. Là où il préconisait plutôt la douceur, viennent maintenant les coups de poing à répétition afin de s’assurer que le suspect n’ait rien oublié.
Sans trop spoiler, il devra rapidement trouver un cerveau de remplacement pour le corps Max, sans quoi un employé trop zélé l’enverra aux ordures. Evidemment, tout ceci n’est qu’un prélude aux aventures complètement délirantes de cet épisode, le tout dans une ambiance qui n’est pas sans rappeler Discworld Noir, ou les polars avec Humphrey Bogart. Interrogatoires musclés, paris faussés, destruction de cartes de crédits, lavage de cerveau et pharaons mégalos, rien ne vous sera épargné dans ce nouvel épisode.

La mélodie du bonheur


Encore une fois, l’attention que TellTale a porté à la VO est fantastique. Chaque personnage porte très bien son rôle, qu’il s’agisse de personnages connus (la famille Stinky par exemple), ou de nouveaux, tels que Sal le cafard gardien de musée. La voix de ce dernier colle d’ailleurs parfaitement au personnage, et vous aurez régulièrement envie de l’envoyer dans le mur avec sa voix lancinante.
Pour ce qui est de la bande son, Jared Emerson-Johnson s’est encore fait plaisir, et on le sent. Les reflets de blues et saxo de la première partie du jeu renforcent encore plus cette sensation de film noir qui plane autour de Sam.

Excellence maîtrisée


Nous voici arrivé à la moitié de cette nouvelle saison, il est donc temps de faire un bilan de mi-parcours. Depuis quelques années, TellTale s’est fait un nom dans le domaine des jeux d’aventures, et c’est mérité. Ils ont réussi à démontrer que le modèle épisodique (un épisode par mois) est un business model viable, à condition que la qualité du contenu suive. En ce qui concerne cette troisième saison de Sam & Max, ils ont réussi à affranchir le jeu d’aventures de son carcan historique. En effet, trop souvent les jeux d’aventures en 3D (contrairement aux jeux d’aventures en 2D de type dessin animé) n’avaient de 3D que le nom, et présentaient les mêmes limites que leurs ancêtres : plans fixes, déplacement sur un seul plan, et peu d’interaction avec la caméra. Les saisons précédentes des jeux de TellTale suivaient plus ou moins le même carcan, avec parfois une caméra sur rail qui permet de suivre le personnage si le décor est plus grand que l’écran. Pour la saison 3, l’expérience est beaucoup plus cinématographique. Les mouvements de caméra sont bien maîtrisés et le scénario est plus déjanté que jamais. Bien que l’épisode 303 réussisse à répondre à plusieurs questions initiées dans les deux épisodes précédents, il amène aussi son lot de nouvelles questions (comme par exemple : pourquoi Sam porte-t-il un boxer ?).
They Stole Max’s Brain est une excellente aventure de Sam sans Max, à acheter les yeux fermés.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews