Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Syndicate

Skizomeuh par Skizomeuh,  email  @Skizomeuh
1993, Bullfrog nous servait un des meilleurs jeux de Molyneux, Syndicate, un jeu d’action-tactique en vue isométrique où l’on dirigeait une escouade de 4 agents modifiés jusqu’à la moelle dans des environnements urbains ouverts. 19 ans plus tard, toujours pour le compte d’EA, c’est Starbreeze qui décongèle la licence et décide de nous placer dans la peau d’un de ces agents déshumanisés et serviles dans un FPS moderne... Avec tout ce que ça implique...

Would you kindly...


Vous êtes Pouce Livre, oups pardon... Miles Kilo, un agent parmi tant d’autres travaillant pour le compte d’Eurocorp. Enfin pas tout à fait comme les autres car, en plus d’un nom qui vous aura valu les risées de tous pendant votre scolarité, vous disposez d’une des dernières puces expérimentales de la firme, le DART dans sa version 6.1, qui semble aller un peu au delà des espérances initiales et attirer les convoitises d’autres firmes, les soupçons se portant rapidement sur la scientifique en charge du développement de la puce, qui a bien évidemment un petit béguin pour vous. Un contexte de guerre industrielle entre syndicates chez les nantis de l’Uptown avec en toile de fond une révolution populaire qui enfle en sourdine chez les oubliés de la société, ghettoisés dans les bas-fonds de la Downzone.




Le ton est donné dès le niveau d’ouverture faisant office de tutoriel jouant la carte du classique “... mais en fait c’était un exercice” : vous allez être le toutou docile des level designers qui vous tiendront par la main de bout en bout. De fait, la plupart des poncifs du “FPS moderne” sont au rendez-vous : des niveaux ultra-linéaires - qui ne disposeront que de deux portes : celle d’où vous venez et celle par laquelle vous sortirez - au schéma quasi immuable d’une suite de couloirs chiches en affrontements vous présentant de temps à autre quelques scripts à déclencher qui ne vous vrilleront pas les neurones, menant à des arènes plus ou moins grandes où vous ferez parler la poudre et l’implant en faisant caca derrière tout ce qui fait plus d'un mètre de haut.


DART, le contrôle de conscience


Si la demi-douzaine d’armes disponibles est très conventionnelle - hormis le très cheaté Gauss, proche du ZF-1 du 5ème Elément - et les gunfights sont très classiques, vous prendrez plus de plaisir à les combiner avec les aptitudes du DART. En effet votre implant vous permet tout un tas de choses qui bousculent un peu la banalité de l’action : ralentir votre perception du temps pour un temps limité (ce qui activera en même temps un wallhacksur les ennemis précédemment repérés, et vous conférera un peu plus de résistance), actionner de bien trop rares éléments du décor, bousiller les boucliers de certains adversaires ou retourner des tourelles contre leur propriétaires, mais surtout pirater la puce de la plupart des adversaires et provoquer 3 sortes de coups spéciaux : Suicide, Contre-feu et Persuasion.

Suicide est assez explicite : la victime est contrainte à se loger une balle dans la tête, ce qui fait exploser sa puce et peut tuer les adversaires les plus proches. Contre-feu, lui, surcharge l’arme de la cible, infligeant quelques dégâts à la cible qui se retrouve étourdie et sans défense pendant quelques instants. Pour finir, Persuasion oblige la cible à se retourner contre ses petits copains pendant un moment. Si dans ce délai elle a liquidé tout le monde, elle finit le travail en s’en collant une dans la boîte crânienne. Activés dans cet ordre au compte-gouttes dans la première moitié du jeu, ils s’avèreront, en tous cas pour Suicide et Persuasion, un passage un peu obligé pour palier au manque de puissance des flingues : il faut bien 4 ou 5 balles en pleine tête pour venir à bout du moindre garde de base équipé d’un casque.




Parlons bestiaire : garde, garde avec casque, garde avec bouclier, gros garde avec sulfateuse, garde équipé d’un bouclier énergétique... Décliné en autant de skins que de corporations rencontrées. Ça n’est pas très varié. On croisera quelques drones volants et rares tourelles, mais la morosité de l’ensemble sera un peu bousculé par quelques situations sympa comme cette séquence sur le toit d’un train et quelques boss, généralement des agents des syndicatesconcurrents disposant de leurs propres modifications et immunisés contre les vôtres. Le premier affrontement, où on fait piou-piou jusqu’à épuisement contre un type en cheatmode, augurait du pire mais finalement les patternsarrivent à se renouveler. À la fin de ces moments clés vous obtiendrez des points d'amélioration qui vous permettront de faire évoluer sommairement Kilo, en le rendant plus fort, plus résistant ou plus précis. On sent le petit truc rajouté à la fin histoire de coller un peu au matériau originel et faire un peu comme le cousin éloigné Deus Ex : Human Revolution.


Le grand bloom avec un trenchcoat noir


Visuellement c’est pas vilain avec quelques architectures agréables, mais on reste dans du cyberpunk aseptisé et moins inspiré que la direction artistique de Deus Ex : Human Revolution, ceci dit une rupture d'ambiance bienvenue cassera un peu ça dans la deuxième partie du jeu. Le tout est d’autant plus gâché par un bloomcache-misère trop souvent présent et qui submerge quelque fois entièrement l’écran au point de ne plus rien distinguer. Le FOV de base, non configurable malheureusement, m’a paru moins serré que celui de ses congénères mais une flopée d’icônes en surimpression des éléments du décor - pour faire staïle- et des armes certes agréables à regarder mais un peu encombrantes viennent gâcher le tableau. C’est d’autant plus dommage que le HUD à la base n’est pas aussi surchargé que j’imaginais.




On y croise un autre syndrome partagé par beaucoup de FPS actuels : il n’y a pour ainsi dire aucun objet dynamique. Un gobelet, un jouet, un pauvre chariot, vous aurez beau déclencher les flammes de l’enfer dessus ils ne bougeront pas d’un iota et se contenteront de s’habiller au mieux d’un bête decal. Ah si ! j’ai bien fait tomber un seau dans le vide au bout d’un des rares chemins de traverse que j’ai pu rencontrer. Impressionnant... Il en va de même pour la plupart des vitres, qui résistent à plusieurs mégatonnes et bizarrement empêchent le DART de détecter ce qu’il y a derrière.

Les rares éléments interactifs donneront lieu à l’incontournable matraquage du bouton “utiliser”. Passionnant. On trouvera ça et là et sans véritable logique de placement quelques objets à récupérer, des ordinateurs ou journaux à consulter, qui iront remplir une base de données étoffant le scénario. Légèrement dispensables d'autant plus que le jeu prend soin, en ne nous lâchant jamais la main et par un scénario convenu, à ne pas nous impliquer dans l'histoire mais seulement nous amener au prochain script et au prochain gunfight.


Syndiquons-nous


Si au bout de ces six petites heures de solo vous ne voulez malgré tout pas passer à autre chose, vous pourrez passer au mode coopératif, dans la veine d'un Left 4 Dead vous faisant prendre part à 9 missions avec 3 autres augmentés du bulbe. Et vous feriez bien car c’est peut-être ce mode qui sauve Syndicate de l’oubli : le fait de pouvoir choisir son équipement entre offensif et défensif en fonction de l’action et de ses coéquipiers, d’utiliser ses capacités de piratage à bon escient et de faire évoluer les compétences persistantes de son perso offrent une dimension tactique plutôt fraîche et bien venue dans des niveaux bourrés d'action.

D’autant que ces niveaux jalonnés d’objectifs présentent des architectures un peu plus complexes et ouvertes que les lignes droites du solo et forcent à la cohésion et à la complémentarité du groupe en mettant la pression de tous côtés sur le quatuor qui a tout intérêt à arriver complet face aux boss de fin de niveaux qui, une fois vaincus, lâcheront de précieux points de compétence. Et ils ne seront pas de trop pour réussir les dernières missions. Seuls les commentaires des persos, redondants, trop présents et loin d’être aussi fins que ceux de Left 4 Dead (“j’lui ai fait exploser sa gueule à s’connard, putain !”, fin de citation) viennent gâcher le tableau. Un mode multi qui finalement arrive à doubler la durée de vie totale du titre.

Pris objectivement, le FPS dirigiste et encadré pourrait paraître assez logique pour transposer l'action de Syndicate au travers du regard d'un de ces agents lambda dénués de libre arbitre, mais c’est un peu hors sujet ludiquement par rapport à l’original. On aurait aimé, à défaut de gestion d'escouade, de R&D et d’expansion du territoire, au moins profiter de terrains de jeu plus ouverts et de possibilités de crowdcontrol. Là, le level design reste sommes toutes très scolaire et les civils sont aussi utiles que les pigeons ou les rats de n'importe quel jeu, le Persuadertron restant cantonné au rang de référence dans le codex du jeu. Heureusement, Syndicate arrive à dresser sa tête un peu au dessus de la masse des FPS modernes grâce quelques mécanismes agréables à jouer et un coop sympathique, si tant est qu'on puisse trouver des amis, et qui aurait mérité d’être le point central du jeu. Reste qu'il est difficile de voir autre chose que l'utilisation d'une vielle gloire du passé pour sortir une production moyenne de l'anonymat, et que les fans n’y verront pas un jeu fidèle à la licence et passeront leur chemin. Si on ne se contente que du solo, on peut facilement retirer 1 point sur la note.

SCREENSHOTS

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Ozgarden
 
Vous êtes Pouce Livre ! J'adore.
The System Five
 
Mouais pas trop d'accord pour la DA, enfin c'est subjectif, j'aime hein, mais faut arrêter de se branler sur la DA de DX3 qui se limite à du bon chara design et trois chaises Louis 16 (croix, vé, baton). J'ai trouvé que la DA de syndicate avait une bonne cohésion, et c'est d'aileurs le seul point fort du jeu qui m'a fait avancer.

Par contre autant certains character de Syndicate sont réussis, autant d'autres sont vraiment risibles, genre le soldat supérieur à combi moulante et casque de ski de vitesse.

Mentions spéciales aux boss particulièrement bordéliques et souvent sans intéret, tout comme beaucoup de combat qui se limte à appuyer sur E deux secondes puis bourriner en strafant plus ou moins.
Si on avait du viser pour hacker ça aurait été bien mieux, d'ailleurs y'a un boss qui se limte que a appuyer sur E au bon moment...comme se fusse amusant.
Feed
 
Mêmes impressions sur le jeu.

Le solo est médiocre. Techniquement, c'est sympa, mais ça n'a pas d'âme, l'histoire n'a aucun sens, et on ne se sent pas du tout investi.
On nous fait miroiter de chouettes décors, mais au final, on est enquillé dans un couloir.
C'est pas un point que j'aurais enlevé pour le solo mais 2 ou 3 (parceque c'est quand même joli et que les sensations de tir sont pas trop dégueux).

Le coop en revanche...
Mazette, on dirait (presque) un autre jeu.
On garde la technique sympa, et on voit beaucoup plus de possibilité, avec une customisation des compétences de notre avatar, de ses "sorts" et de ses armes (pas de cosmétique en revanche, dommage).
Les environnements sont autrement plus variées que dans le solo (la map de la démo est la plus terne du lot, mauvaise pioche pour le coup), de même que les ennemis, avec un vrai besoin de jouer en équipe, pour affaiblir les boss ou jouer de la synergie des différentes compétences actives.

Tout n'est pas parfait, on ne peut customiser visuellement son perso, on ne peut pas se définir comme "prêt" avant le début de la partie (sérieuseument?) ce qui pose problème si on joue avec des inconnus et il n'y a que 10 maps. On en aimerait le double ou le triple après avoir y goûté.

Il est à noter qu'augmenter le niveau de difficulté ne fait pas que rendre les ennemis plus fort et plus aggressifs. Globalement ils ne sont pas beaucoup plus résistants, en revanche ils visent mieux, peuvent être plus nombreux et surtout on voit apparaître d'autres ennemis : furtifs, sergents avec lance missile, mercenaires héliportés, lieutenants en armure liquide...
Et leur apparition est à peu près aléatoire : d'une partie sur l'autre (voire même dans la même partie si l'on meurt et l'ont recommence à un checkpoint), les ennemis spéciaux ne sont pas forcément là, pas forcément les mêmes et pas forcément au même endroit, ce qui ajoute à la rejouabilité et donne toujours un peu de tension à une mission qu'on a pu faire dix fois.
Bref, si vous avez fini une mission en normal et que vous trouvez ça pépère, la finir en difficile ou expert est une autre paire de manche (et ça c'est bien).

Une semi-déception, le solo est vraiment bof, et j'aurais préféré qu'ils concentrent ces ressources sur le coop, qui bien que très sympa manque un peu d'envergure. On espère du contenu additionnel.
Morty
 
Rigolo, malgré tous les défauts reprochés pour lesquels je suis entièrement d'accord, j'ai beaucoup aimé le feeling du jeu. J'ai trouvé les échanges de balles assez viscéraux (malgré la nécessité de coller deux ou trois balles dans la tête) même si je ne me l'explique pas. Il a tout pour être juste moyen, et pourtant c'est un des jeux que j'avance avec plaisir quand j'ai 20mn...
Skizomeuh
 
J'avoue certaines "arènes" m'ont procuré des sensations sympas, mais bon c'est quelques minutes dans 6 heures d'ennui. Fallait pas qu'il soit plus long.

Par contre oui, je retournerais sur le coop (s'il y a encore du monde). Ils auraient du zapper le solo, et tout concentrer sur le coop en proposant des IAs pour jouer en solo. Et puis rendre les civils uiles.

S'ils avaient, avec tout ça, collé une sorte de metagame genre carte du monde et lieux à conquérir on aurait eu un truc respectueux du jeu original.
MaloneXI
 
C'est personnellement ma déception de l'année. Après l'effet Deus EX , je pensais retrouver relativement la même chose, le même type d'immersion. Ça n'a pas du tout fonctionné. Je trouve les déplacement chaotiques, et le feeling du shoot n'y est pas , 'tout cas pour ce que j'en kiffe normalement.

Je pensais aussi qu'il serait moins couloir , tout en n'ayant pas de fausse idée sur la question. Je pensais juste que l'on pourrait profiter un peu de la mégalopole etc.

Pis c'est vrai , je plussoie le fait qu'il n'ait pas "d'âme". Je me suis fais royalement chier, disons le franchement, la ou deus EX 3 m'a "passionné". Pourtant il avait tous les ingrédients à la base pour devenir un bon p'tit jeu auquel j'aurais joué un peu chaque soir , mais non. J'ai par contre été bluffé par certaines architectures, mais comme Brink , il n'y a limite que ca. Ca fait pas tout une bonne DA.
mOrbide
 
C'est vraiment triste.
The System Five
 
Skizomeuh a écrit :

S'ils avaient, avec tout ça, collé une sorte de metagame genre carte du monde et lieux à conquérir on aurait eu un truc respectueux du jeu original.

surtout que faire un hub avec des missions qui gravitent autour c'était pas bien dur, et c'est ce qu'ils ont fait dans riddick..
Théurgiste
 
J'ai fini le jeu en 4/5h en difficile, c’était barbant, facile et monotone, j'ai limite fait des niveaux entier seulement au corps a corps tellement l'IA est daubé du cul.

Il ne suffit pas de surfer sur la vague Deus Ex pour que ça soit bien.

Le seul point fort pour moi c'est les effets sonore(les armes..etc) et je parle bien sur du solo. Je n'ai pas testé le multi, pas motivé.
RomAnOCRY
 
Bah moi je prend plaisir à y jouer, à avancer quand j'ai 20min...
Certes, c'est linéaire, le scenario pas terrible.. mais ca m'amuse :) c'est bien le but d'un jeu non ?

A contrario, un COD (depuis le 4), ou même BF3 (bien que j'ai pas dis que c’était naze hein :) ) ne m’amuse pas :/

bref..
The System Five
 
Me manque l'époque des Soldier of Fortune 2 [/francis cabrel]
Kreem
 
Ah toi aussi...
Zaza le Nounours
 
Pourtant il était nase SoF 2.
Kreem
 
J'ai préféré le 1er mais c’était sympa, les gouts et les couleurs hein!
oui bon en fait je crois que c’était le fait de pouvoir déchiqueter et tailladé des corps... le reste ça devait pas être terrible me souvient plus en fait.
The System Five
 
Zaza le Nounours a écrit :
Pourtant il était nase SoF 2.

je suis sur que la vertueuse aimait.

Pouvoir décomposer un crane humain petit bout par petit, ça n'a pas de prix.
MaloneXI
 
C'était pas si pourri , le 2. Je me souviens y avait un générateur aléatoire de missions. Le solo était assez plaisant , 'fin bon , ca va avec les jeux de l'époque. Mais je me souviens pas avoir été extremement déçu. LE multi était bien nerveux, les maps agréables... C'est avec le 3eme opus qu'ils ont merdé.
Zaza le Nounours
 
MaloneXI a écrit :
Je me souviens y avait un générateur aléatoire de missions.

C'était une grosse escroquerie, ça, fallait voir la gueule des niveaux générés à partir de ce truc-là.

Et les démembrements était ptet plus poussés que dans le premier, mais ils apparaissaient aussi moins souvent dans mon souvenir.
BeatKitano
 
Ouais les niveaux n'avait ni queue ni tête par contre pareil que Malone, en multi c'était sympa, pas de quoi y passer des mois mais une partie de temps en temps c'était cool.
The System Five
 
Zaza le Nounours a écrit :


Et les démembrements était ptet plus poussés que dans le premier, mais ils apparaissaient aussi moins souvent dans mon souvenir.

oulah, ça depandait juste de l'arme, mais c'était particulièrement boucherie ce jeu.
Enfin tout comme jedi outcast etc, c'est le genre de jeu qui prenait une autre dimension en tapant des lignes dans la console.

Le multi était excellent aussi.

je voulais parler de l'époque des SOF2, Vietcong, RTCW, bordel!

la fin de vietcong sur fond de deep purple BOURDEL.
Kreem
 
Ouai Vietcong ma déjà plus marqué snif... On faisait du coop en local c’était bon ptain!
Reez
 
(Extremiste inside.)
Syndicate solo : 3/10
Syndicate multi : 9/10
J'ai du déja y passer une quarantaine d'heures et je boude pas mon plaisir.

Pourtant, effectivement, ça aurait pu être TELLEMENT mieux...
Cyberpunk
 
Bon, la morale de tout ça, c'est que depuis que les directeurs créatifs se sont fait la malle, Starbreeze est mort.

Je m'en vois fort triste.
Hot-D
 
C'est si bien que ça en multi ?
Dommage que mes potes de jeu n'aient jamais les mêmes gouts que moi...
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

choo.t
(00h57) choo.t Valve publie le Steam Audio SDK : [steamcommunity.com]
choo.t
(00h44) choo.t ah, c'est les deux joy-con et la connection sans fil est plus que mauvaise/sensible : [reddit.com] [youtu.be] [youtu.be]
choo.t
(00h32) choo.t Apparemment, le joy-con gauche de la switch souffrirait de déconnexions intempestives , ça va piquer pour Nintendo si ce n'est pas corrigeable via un nouveau firmware.
jeudi 23 février 2017
Le vertueux
(23h46) Le vertueux Quel superbe jeu. Et après on vient me dire que je n'aime plus les jeux vidéos.
Le vertueux
(23h46) Le vertueux Je te conseille best of the best et taekwondo sur snes d'ailleurs. Mais surtout K1 grand prix pocket 2 sur gba.
Le vertueux
(23h45) Le vertueux The Real Phoenix > ^^ hihihi
LeGreg
(23h07) LeGreg C'est un mode de fonctionnement assez fréquent du groupe (ex-)gawker, les gens qui se loguent juste pour corriger c'est du trafic supplémentaire.
The Real Phoenix
(23h03) The Real Phoenix LeGreg > Le pire c'est que toute les touches fonctionnent pour skipper ^^
The Real Phoenix
(23h02) The Real Phoenix Le vertueux > Si j'avais les compétences de programmation pour le faire, je n'aurai pas fait un lapin clone de sonic, mais une simulation de karaté, tu penses bien!
LeGreg
(23h01) LeGreg En même temps press start to play c'est la plaie des jeux PC consolisés :)
Le vertueux
(23h00) Le vertueux J'accuse The Real Phoenix d'avoir créer ce jeu récemment et fait croire que c'était un jeu abandonné il y a 20 ans !
Le vertueux
(22h59) Le vertueux Etonnant quand même que ce jeu soit encore préservé aujourd'hui, qu'il n'ait pas complètement disparus.
The Real Phoenix
(22h49) The Real Phoenix LeGreg > Mais clair. En plus ca censure sec dans les commentaires. :)
LeGreg
(22h46) LeGreg MrPapillon > The Real Phoenix > Cette tempête dans un verre d'eau encore :/
choo.t
(22h34) choo.t Mimyke > ptitbgaz > L'écran d'accueil n'été pas présent à la base, c'est plus un ajout qu'une modif.
MrPapillon
(21h25) MrPapillon On peut offrir l'asile politique à The Real Phoenix ? Vu la tronche du scandale, y a moyen que la grande partie des trolls réservistes US s'intéresse à lui.
Crusing
(21h07) Crusing kmplt242 > Bein il a un grosse audience d'ado, et puis c'est peut etre son kiff de faire comme ce qu'il écoutait ado j'en sais rien, après je suis pas spécialement ses streams.
Mimyke
(20h58) Mimyke ptitbgaz > Il a juste modifié le header interne et l'écran d’accueil. Pas de quoi fouetter un chat, donc.
ptitbgaz
(20h47) ptitbgaz The Real Phoenix > Si je comprend bien, t'as dégoter une rom non sortie de SNES dont tu as légèrement modifié le code pour ne pas qu'on remonte pas jusqu'à ta source ? C'est quoi ces modifs ? Je suis pas fluent en anglishe...
kmplt242
(20h32) kmplt242 Sans parler de ses feat. Julien C
kmplt242
(20h32) kmplt242 Crusing > Je trouve Benzaie de plus en plus detestable depuis qu'il stream beaucoup. Et surtout ses plans -18 dignes de doc et difool.
The Real Phoenix
(20h30) The Real Phoenix Et ma reponse dans à article a bien sur été censuré! ^^
choo.t
(20h13) choo.t La réponse de The Real Phoenix que Kotaku n'a pas publié dans son intégralité : [assemblergames.com]
choo.t
(20h10) choo.t En gros, le mec de Kotaku chie dans la colle pour un écran titre, alors que tout le rest du jeu est à l'identique.
choo.t
(20h03) choo.t The Real Phoenix > Pour les flemmards : [kotaku.com]
GTB
(19h58) GTB Le vertueux > Pour le coup c'est pas si différent que le sucre en fait. C'est pas parce tu file du sucre à ton gosse qu'il va choper le cancer. C'est à risque.
The Real Phoenix
(19h17) The Real Phoenix Ha ha l'Article de kotaku sur Quik que j'ai trouvé est formidable!
miniblob
(19h15) miniblob Après mon expertise ne va pas au-delà des trois ans, et à cet âge là l'excitation ça se traduit vite par taper n'importe quoi...
Le vertueux
(19h08) Le vertueux miniblob > Tu confonds agité et violent.
Crusing
(19h07) Crusing Non mais ça en fait peut etre des voyous en blouson en jean sans manche qui jette des poubelles sur les gens et qui mange du gigot à même le trottoir pour améliorer leur santé.
miniblob
(19h04) miniblob Ca veut pas dire que les jeux de baston font forcément des gamins des sociopathes ultra violents.
miniblob
(19h03) miniblob La notion de bon ou mauvais est tout relatif en matière d'éducation, ça dépend ce que tu veux transmettre.Je suis plutôt porté sur la non-violence et je constate que mes enfants sont plus calmes s'ils me voient jouer à Abzu plutôt qu'à un jeu de baston.
Crusing
(19h01) Crusing Le vertueux > Le mieux pour etre sur c'est de le forcer à regarder Mr Pickles avec le son très fort, et en lui injectant du coca directement avec une sonde.
Crusing
(18h58) Crusing miniblob > Oui mais là c'est plus un problème de l'exposer à de la violence, plutot à un mauvais jeu, ou à un multi d'abrutis aux voix aigues.
Le vertueux
(18h58) Le vertueux C'est surtout le rapport entre comportement et jeux violents à bas âge. Beaucoup d'hypothèses et de croyances traditionnelles assez peu argumentées. Finalement donner du sucre à son gosse est peut être bien pire que de le faire jouer à gta.
miniblob
(18h57) miniblob N'empêche que je laisserai pas mes gosses toucher à un CoD (exemple tout à fait pris au hasard...) avant que l'adolescence ne les titille.
miniblob
(18h56) miniblob Vos objections sont fondées, je dois être un poil embourbé dans un ethnocentrisme temporel qui me fait dire un truc du genre "la violence, c'est plus ce que c'était !"
choo.t
(18h53) choo.t Crusing > (18h44) Exactement.
Le vertueux
(18h47) Le vertueux GTB > Heu oui, tu n'as pas le droit de cracher par terre par exemple, mais ça n'est pas vraiment le sujet, si ?
choo.t
(18h47) choo.t miniblob > La violence d'une oeuvre n'est pas estompée par sa qualité technique, sinon le discourt de ton gosse à ses gosses, sera que de son temps les jeux n’étaient même pas en VR, donc il ressentait bien moins la violence que dans COD 25 VR édition.
Crusing
(18h46) Crusing LeGreg > on ets loin de Totally Accurate Battle Simulator
Crusing
(18h44) Crusing choo.t > Et Sade ce ne sont que des mots.
choo.t
(18h43) choo.t miniblob > (18h02) non mais si on part comme ça, rien n'est violent, La Nouvelle Justine ce n'est que du papier, Men Behind the Sun a des effets spéciaux datés, Doom est un ama de pixels et Rapelay n'utilise même pas de physically-based rendering.
LeGreg
(18h42) LeGreg "ultimate epic battle simulator" : [youtube.com]
GTB
(18h40) GTB Le vertueux > Je pense qu'il voulait juste dire que interdits et règles font partie de la construction d'un gosse. Je suis assez d'accord.
Le vertueux
(18h30) Le vertueux (18h10) miniblob > ça n'est pas que c'est vieux jeu, c'est juste que pédagogiquement c'est un peu faible.
Crusing
(18h28) Crusing miniblob > "En ce moment je parierais que tu t’imagines déjà que tu suces ma bite au rythme des coups de fouet de mes couilles sur ta gueule"
miniblob
(18h24) miniblob Crusing > Nan je me respecte, je m'inspire seulement du porno vieille école avec des poils et des jeux de mots cheloux.
Crusing
(18h20) Crusing (17h47) miniblob > Ha! et aujourd'hui tu fais des talc à base de tags de pron!
miniblob
(18h10) miniblob Après vous avez le droit de dire que je suis vieux jeu avec ces histoires de règles et de transgression, mais j'assume mieux mon côté réac depuis que j'ai pondu ma marmaille.
miniblob
(18h03) miniblob C'est pour ça que je prends l'exemple du cinéma, perso je me cachais pour voir des films d'horreur, et mon frère s'est pris une chasse quand mes parents ont appris qu'il m'en montrait.
miniblob
(18h02) miniblob En même temps la violence des jeux quand on était jeune était toute relative, même Doom ça reste pas loin de l'amas de pixels.
Le vertueux
(17h52) Le vertueux D'ailleurs j'étais plutôt de caractère sage pendant l'enfance.
Le vertueux
(17h52) Le vertueux En tout cas, pour moi, jouer à des jeux vidéos violents quand j'étais gosse ne fait pas partie de la case "connerie".
Le vertueux
(17h51) Le vertueux Tu veux dire que les parents sont là pour interdire des choses afin que les enfants les transgressent ? Sinon ils ne transgressent pas ? Je n'ai pas compris.
miniblob
(17h48) miniblob Apprendre à un gosse à se servir d'un couteau ça ne veut pas dire qu'on va forcément lui en filer un pour son anniversaire et fermer les yeux sur la façon dont il va jouer avec.
miniblob
(17h47) miniblob Je regardais des films de boules à 12 ans, mais c'est pas pour autant que j'en montrerai à mes gamin. Les parents sont là pour poser des interdits, sinon il n'y a pas de transgression possible.
miniblob
(17h46) miniblob Il faut faire la part des choses, c'est pas parce qu'on faisait des conneries en étant gamin qu'il faut inciter nos propres enfants à en faire aussi.
lirian
(17h43) lirian donc apprenez à vos enfants à aiguiser des couteaux, assembler des cartouches et fabriquer des explosifs, c'est mieux que de ne pas savoir le faire hihi
lirian
(17h41) lirian +e
lirian
(17h41) lirian l'éducation sera toujours supérieur à l'ignorance, je pense que ça s'applique à tout et n'importe quoi
lirian
(17h38) lirian je pense qu'à partir de moment où l'enfant fait la différence entre le réel ou pas, il ne doit pas y avoir de problème majeur
Le vertueux
(17h38) Le vertueux Je faisais des dessins hyper gore en primaire, puis ça m'est passé.
Le vertueux
(17h38) Le vertueux GTA à 8 ans y a pas de problème, c'est l'environnement social qui détermine tout.
lirian
(17h37) lirian je jouais à diablo à mes 11-12 ans, duke 3D, doom etc
lirian
(17h37) lirian je jouais au petits soldats, je refaisais le débarquement avec des chars, embarcations, soldats, mitrailleuses.. juste avec l'imagination, mais c'étaienttpas des images de boyaux et cervelle explosées
lirian
(17h36) lirian pour les jeux vraiment violent je saurais pas déterminer à quel age ce serait acceptable. j'ai joué à plein de jeux "violents" mais pas dans le sens gore, je parlais de desert strike l'autre jour..
Crusing
(17h11) Crusing Sauf que tu oublies un point majeur : GTA et Doom, c'est vraiment kewl.
thedan
(17h08) thedan auprés de la mére...Car je lui ai dit ma façon de penser
thedan
(17h07) thedan C'est pas pour faire vieux con mais bon... L'un des camarades / ami de mon fils (classe de CE1): "viens à la maison, tu joueras à la play à GTA et à Doom, tu verras c'est bien..." Conclusion : il est pas allé mais en plus je suis passé pour un con
thedan
(17h05) thedan lirian > ah mais là c'est pas pareil... 200% d'accord avec toi. C'est exactement le même phénomène que les parents qui donnent gta à leur fils de 7 ans "parce que c'est cool". J'ai eu exactement ce phénomène dans la classe CE1 de mon fils
lirian
(16h41) lirian je pensais aux pré ados qui allaient voir les spectacles de cyprien et squeezemyballs
lirian
(16h40) lirian ah 16 ans c'est trop tard oui, en plein dans l'age sombre
lirian
(16h39) lirian ah merci de me rappeler que j'ai des intérêts financiers et des relations à brosser dans le sens du poil, merci de me le rappeler :)
thedan
(16h39) thedan lirian > A 16 ans, va dire à ta fille quoi regarder, tu vas passer pour un vieux con (et elle aura raison). Néamoins ça l'a fait marrer et elle ira pas acheter (elle) pour autant un jeu... Elle le sait tries bien que c'est de la pub. MAis elle a 16 ans...
noir_desir
(16h31) noir_desir lirian > trump sort de ce corps
lirian
(16h15) lirian je les ajouterais volontiers à ma liste de gens à executer après les politiques et les banquiers tiens, les influenceurs sous perfusion d'argent, #liriandictator2017
lirian
(16h08) lirian c'est pire que de la pub directe
lirian
(16h07) lirian ou alors faut vraiment expliquer au gamin ce qu'il regarde, et qu'il est là pour démonter ton cerveau et mettre un produit dedans
lirian
(16h04) lirian on ne laisse pas ses enfants regarder les mauvaises chaines aussi, laisser regarder un influenceur/soumis c'est laisser son gamin regarder de la pub h24, c'est à mon humble avis très mauvais
Laurent
(14h45) Laurent Dks > Plus qu'à espérer qu'il soit bien accueilli et qu'ils nous refassent wonderboy 5 dans la foulée
Dks
(14h43) Dks Laurent > fini aussi sur master system, le jeu est super relooké, je pense qu'il sera aussi facile, mais bon ils méritent mes sous là.
thedan
(14h27) thedan J'imagine que tu peux rapidement tomber dnas le coté "homme sandwich" (sans vouloir les excuser car ils se disent journalistes les mecs)
thedan
(14h26) thedan apres le milieu de journaleux de JV doit quand même pas étre facile : entre les sollicitations marketing, les peu de moyens de plus en plus, le milieu jeune et relativement peu reconnu. Un critique de ciné est reconnu, celui de jv, je pense pas..
Crusing
(14h24) Crusing Pour les autres youtubeurs de moins de 20 qui se définissent eux meme comme influenceurs, j'y connais rien, j'ai pas 14 ans. Mon instinct tenderait à vouloir leur donner une fessée de prime abord
Crusing
(14h21) Crusing Ouais enfin benzaie est pas le meilleur exple du pire en déontologie hein, même ses échanges avec chièze il garde sa ligne, c'est justement pour faire un versus aigri/bisounours, après oui c'est pour lui faire de la visibilité, oh! le salow!
thedan
(14h18) thedan jouer à des jeux vidéo.... Elle ne sais meme pas à quoi il joue mais il y joue donc c'est trop bien !
thedan
(14h17) thedan Crusing > ah mais ca c'est les fameux influenceurs... Regarde le redac chef de gamekult, le disait : aujourd'hui les grands marques (xbox, playsation, etc etc...) préfèrent passer par eux car t'as pas de filtre... Ma fille regarde squeezie en train de
thedan
(14h14) thedan c'est plus que limite malhonnete... Apres si t'es freelance et que tu veux bouffer à tous les râteliers, ok mais que tu revendiques pas une certaine vertu !
Crusing
(14h13) Crusing c'est Webédia... le problème vient surtout du fait que bcp prennent les youtubeurs pour des role model qui devraient se nourrir d'air et de commentaires.
thedan
(14h13) thedan A la limite, ça ça m'a pas choqué ( à la limite, tu sais qu'il est faux cul puis bon le salaire) mais que pendant quasiment un an, à chaque fois, on présente le mec comme "trunk de gamekult" alors que c'est le directeur des programmes Webtv de webmédia
thedan
(14h10) thedan bixente > Bah tu sais, regarde Trunks de Gamekult. Surement pour un meilleur salaire, il est parti chez Webmédia dont l'ethique n'est plus à faire...Alors que GK essaye de faire de son mieux pour être exemplaire
Laurent
(13h42) Laurent Ca c'est du remake ! (wonder boy) [youtube.com] Dans une autre vie, je l'avais fini sur master system
zouz
(13h39) zouz bixente > Je suis désolé de te l'apprendre aussi brusquement mais c'est nul depuis le début... Tu grandis voilà tout. Un peu comme quand j'ai commencé à trouver Bioman mal branlé et trop répétitif.
Crusing
(13h34) Crusing Calme toi, it's gonna be aaaalright.
bixente
(12h33) bixente Le type crache sur le système des gros sites de JV putaclic mais fricote avec julien Chièze. Il vient même d'adhérer à la TV de JV.com. Un putain de faux-cul.
bixente
(12h28) bixente C'est devenu un type condescendant et vulgaire. Il bouffe à tous les râteliers et est d'une mauvaise foi sans nom.
bixente
(12h25) bixente J'appréciats beaucoup Benzaie. Mais
Crusing
(11h38) Crusing (10h23) kmplt242 > Oui c'est très mauvais, après il devait pas etre trop en mode sketch/montage là bas, Chroma y'en a toujours un tous les 1 mois et demi, le dernier est assez récent.
Le vertueux
(10h35) Le vertueux Carrément et niveau émulation les logiciels sur windows sont très fiables contrairement à certaines consoles portables où j'ai du mal à faire tourner une snes par exemple.