Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Super Street Fighter IV 3D Edition

Joule par Joule,  email  @j0ule  
 
Plutôt accueillie avec enthousiasme par la critique et le public, la Nintendo 3DS a toutefois quelque chose qui fait grincer les dents des gamers assidus : son line-up.

Nous avons donc essayé de faire un petit tour d’horizon des jeux du lancement de la machine, et nous commençons avec probablement le plus orienté hardcore : Super Street Fighter IV 3D Edition.
La machine à recycler Capcom n’allait pas manquer de placer l’une de ses deux séries phares au lancement de la nouvelle console Nintendo. Les deux Resident Evil n’étant pas prêts, c’est au portage de Super Street 4 qu’est revenu l’honneur. Car il s’agit véritablement d’un portage et on retrouve tout ce qui fait la force de l’opus sorti en HD : l’intégralité des persos, le gameplay aux petits oignons, des modes Versus en local et en ligne et une plastique des plus impressionnantes. Quelques concessions ont du être faites (comme par exemple les décors devenus statiques), mais le résultat visuel est là et bien là.



En ce qui concerne la maniabilité, la croix directionnelle est un peu difficile d’accès, mais répond au doigt et à l’oeil. Pour les débutants, le combo stick plus écran tactile pour les combos facilitera la progression en solo. On peut de toute façon personnaliser à loisir ses commandes, donc tout le monde devrait pouvoir y trouver son compte. Pour ce qui est du multi, il sera plus difficile d’utiliser la config tactile, la plupart des joueurs préférant se mesure en Pro Mode, où l’on sort les combos à la sueur de son pouce. Le multi en ligne est d’ailleurs plutôt correct pour ce qu’on a pu voir sur les parties que l’on a faites, n’ayant eu que de rares soucis de lag intempestif.

Mais Capcom ne s’est étonnament pas arrêté à un simple portage, et a rajouté quelques sucreries de choix sur cette 3D Edition. Ca commence par une nouvelle caméra par dessus l’épaule qui profite à fond de l’effet de profondeur 3D. Cette vue nécessite un certain temps d’adaptation, mais en met vraiment plein la vue. Les collectionneurs y seront également pour leur compte, avec pas moins de 150 statuettes à débloquer, amasser et échanger avec ses amis. Enfin, la compatibilité Streetpass n’a pas été oubliée : on peut constituer une équipe de cinq statuettes de combattants, qui affrontera automatiquement chaque personne que l’on croise dans la rue, et qui possède le jeu bien évidemment.

Excellente surprise donc que ce Super Street. Alors que l’on pouvait craindre un portage bâclé pour être présent à la sortie, Capcom nous fourre dans la poche toutes les sensations de la baston arcade, en y rajoutant quelques sucreries exclusives à la 3DS. Du bon boulot, et probablement le must have du line up.
La borne d’arcade dans la poche
Rechercher sur Factornews