Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Rally Championship

GeekMate par GeekMate,  email  @Geekmate75
Encore peu fournie en jeux de voiture et notamment en jeux de rallye, la ludothèque de la Gamecube s’enrichit de Rally Championship qui, même s’il n’est pas l’un des meilleurs du genre, satisfera la demande des joueurs en attendant le jeu de rallye qui mettra tout le monde d’accord sur le cube.

Mets de l’huile…



Pour entrer dans le bain directement, Rally Championship se compose de 3 modes de jeu. Rally Rapide tout d’abord qui permet de perfectionner sa technique et d’affiner ses réglages sur les différents parcours du jeu. A savoir qu’il faudra progresser dans le mode carrière afin de les ouvrir dans ce mode. Arcade qui est sans doute le mode le moins intéressant du jeu puisqu’il ne propose qu’un compte a rebours finalement peu intéressant. Et enfin le sacro-saint mode carrière dans lequel le joueur devra gagner de l’argent afin de pouvoir acquérir un garage conséquent et surtout pour pouvoir participer aux différents championnats du jeu.



…Faut que ça glisse !


En ce qui concerne le gameplay, nous avons affaire à un titre très orienté arcade. Les véhicules se pilotent assez simplement et la vitesse du jeu est assez élevée. Cela me fait dire que ce jeu conviendra parfaitement aux plus novices en la matière, par contre, les joueurs expérimentés risquent de trouver le challenge trop aisé et ne devrait pas s’attarder trop longtemps. Le moteur physique du jeu, bien qu’assez réaliste, donne l’impression de piloter des véhicules à la légèreté handicapante. Par contre, les bolide s’abîment et se salissent au fur et à mesure des chocs de manière très convaincante. Si l’ensemble est assez facile, le jeu comporte quelques épreuves à la difficulté surprenante. Notamment ces parcours de nuit qui donnent la sévère impression que les phares n’éclairent qu’une trop petite partie de la route. Le plaisir de jeu s’en ressent fortement lors de ses passages en désaccord total avec le reste du jeu.



Monte le son, j’entends rien !


Techniquement, le titre de SCI est assez joli. Certes, on a déjà vu mieux auparavant mais les parcours sont bien variés avec de nombreux revêtements et les ambiances, agrémentées d’effets météo réussis, diffèrent nettement selon l’endroit dans lequel se dispute l’épreuve. Question modélisation, les voitures ne sont pas en reste et disposent du nombre de polygones suffisant pour s’en sortir avec élégance. Le jeu est assez rapide et ne subit aucune baisse de framerate, ce qui est très appréciable dans ce type de jeu. Il existe même un mode multijoueurs à quatre en simultané qui augmente encore l’intérêt de ce titre qui s’en sortait déjà pas si mal. Non, le gros problème de Rally Championship provient surtout de son ambiance sonore assez pathétique. Les bruits de moteur seraient parfait dans une simulation d’aspirateur et quant aux dérapages, il ne génèrent pour ainsi dire aucun son !! Musicalement, c’est tout aussi pitoyable : on navigue entre de la techno bien pourrie et du rock variétoche bouche trou. Reste les voix qui, si elles ont le mérite d’être claires, apparaissent bien robotisées. Le bilan est mitigé et ne conviendra qu’aux joueurs peu exigeants.

Très axé arcade, Rally Championship ne fait qu’assurer l’intérim de jeux plus attendus comme par exemple V-Rally 3. Signalons tout de même que les joueurs novices ou qui ne cherchent pas forcément une simulation ultra-poussée peuvent trouver là un jeu parfait pour s’initier au monde du dérapage contrôlé avec un bémol pour les épreuves de nuit tout de même et beaucoup de compassion dans le domaine sonore.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews