Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Power Stone Collection

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Capcom continue de faire dans le recyclage : après un très bon dépoussiérage de Ghouls & Ghosts, c'est cette fois-ci au tour de PowerStone 1 et 2, titres mythiques de la Dreamcast, de faire leur grand retour sur PSP, regroupés dans une compilation au nom judicieusement choisi : Power Stone Collection.
Pour ceux qui n'auraient pas connu le titre lors de sa sortie sur la défunte console de Sega, PowerStone est un jeu de combat proposant des affrontements absolument pas techniques et où un joyeux bordel règne en maître : les coups de base sont peu nombreux, mais les éléments du décor à balancer dans la tronche de l'adversaire et les différentes armes (plus ou moins exotiques : du sabre au flingue, en passant par le parapluie ou le lance-roquettes) à utiliser pour occire le vilain abondent. Enfin les décors recèlent des cristaux à collecter, permettant de se transformer pour un court instant en guerrier surpuissant déclenchant des attaques assez monstrueuses.

La différence majeure entre les deux opus concerne principalement le nombre de protagonistes présents à l'écran : la où PowerStone se limite à des affrontements classiques en un contre un, PowerStone 2 propose quant à lui des affrontements à quatre, décuplant ainsi l'aspect grand-n'importe-quoi du titre. Les sensations alors éprouvées en multi sont finalement assez comparables à celles d'un Super Smash Bros : on ne sait pas toujours ce qui se passe mais on rigole bien quand même.

Malheureusement, tout n'est pas rose dans cette adaptation : les nouveautés se comptent sur les doigts de la main d'un homme-tronc, la fluidité n'est pas toujours au rendez-vous (alors que les graphismes, s'ils possèdent un certain charme de par leur aspect manga très coloré, ne sont pas non plus vraiment ébouriffants), les temps de chargements sont atrocement longs (comptez plus de 30 secondes pour arriver à un simple menu), et quant à la caméra, elle prendra parfois un tel recul pour tenter d'englober toute l'action qu'il deviendra vite difficile de dicerner quoi que ce soit sur le petit écran de la PSP.

Capcom ne s'est donc pas trop foulé pour porter ces deux titres sur PSP, mais malgré ces défauts, pas complètement rédhibitoires mais quand même suffisamment pénalisants pour être mentionnés, PowerStone Collection conserve un côté franchement sympathique qui devrait plaire aux nostalgiques du gameplay old school ainsi qu'aux curieux. En revanche, les adeptes d'affrontements un peu plus recherchés passeront leur chemin.
Sympa malgré quelques grosses lourdeurs

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews