Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

NHL 2003

GeekMate par GeekMate,  email  @Geekmate75
Les gladiateurs de la glace sont de retour ! … un peu comme tous les ans avec EA Sport. Pour cette nouvelle crue, on se demandait bien que ce que le développeur allait nous proposer après le fantastique travail effectué sur la version 2002. Quelques heures de jeu plus tard, la réponse est sans appel : pas grand chose !

Break storming


Rien ne ressemble plus a NHL 2002 que NHL 2003 (ou le contraire). Pour tous ceux qui se seraient régalés sur la précédente version, pas de sueur froide. Cette nouvelle mouture n’apporte quasiment rien de neuf et pour le peu qu’il y a, disons que c’est assez inintéressant. NFL Madden 2003 nous avait pourtant mis l’eau à la bouche et l’on pouvait s’attendre à un mode mini camp similaire dans le monde du hockey. Ce n’est pas le cas pour cette année. Après l’avalanche d’innovations, la source s’est apparemment tarie… En un mot, la seule vraie nouveauté se nomme Gamebreaker.

Comment il t’a cassé !

L’idée sur le papier était belle : grace au deuxième stick analogique, le joueur peut controler manuellement sa crosse et donc le palet. Cette action a pour effet de remplir une jauge. Une fois cette jauge pleine, le joueur peut utiliser un gamebreaker. Lorsqu’il l’enclenche, le jeu se ralentit, la caméra se recentre sur le possesseur du palet, et il n’y a plus qu’à marquer un but… Sauf qu’on y arrive rarement. En gros, le gamebreaker ne sert pas a grand chose sinon à faire joli. Tout comme l’idée de diriger manuellement sa crosse n’est pas très convaincante à la pratique. On préfère largement le bouton de feinte beaucoup plus efficace et moins laborieux.

Et Sinon ?

Bah sinon rien. Les graphismes… identiques à la version 2002, les modes de jeu… pareil, les animations… ah oui les animations ! On remarque quelques nouvelles feintes, de nouveaux mouvements pour les gardiens, quelques détails qui font plaisir à voir. La vitesse du jeu est plus lente que d’habitude mais on peut régler cela facilement dans les options. L’IA a, elle, été revue à la hausse : les défenseurs sont plus hargneux et les gardiens un poil plus présents, ce qui fait de NHL 2003, un jeu un peu plus difficile que son prédécesseur. Reste la bande son avec des titres de Papa Roach, de Jimmy Eat World ou bien de Queens Of The Stone Age et des commentateurs toujours aussi farceurs.

NHL 2003 est un excellent jeu de hockey mais qui souffre de son manque d’innovation par rapport à la version 2002. Le jeu mérite un 17 si vous n’avez pas la version 2002 ou un 9 si vous la possedez. Le gamebreaker n’enrichit absolument pas le gameplay et n’apporte aucun plaisir de jeu supplémentaire. Raté, je vous dis !

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews