Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

NFL Fever 2004

Fakir Bleu par Fakir Bleu,  email
C’est la grande valse des jeux de football américain en ce moment, après EA sports et avant Sega, c’est à Microsoft de nous livrer sa version du sport national américain. NFL Fever 2004 possède néanmoins un atout de taille dans sa manchette, à savoir le support du mode XSN qui va vous permettre d’affronter la planète entière.

Du contact et de la boue…


Voilà un bien vaste programme que propose l’éditeur de Redmond par le biais de sa vidéo d’introduction fort réussie. Les menus sont d’un grand classicisme, et pourraient figurer dans la série des Madden ou des ESPN 2K que l’on ne verrait pas la différence. Un mode practice va permettre d’appréhender de manière progressive les contrôles de ce jeu. Il est vivement conseiller d’en passer par là, même pour les vieux briscards, car le système de passe est assez spécifique et vaut bien que l’on y consacre quelques minutes. Ensuite, on dispose des classiques modes matchs rapides ainsi que d’un mode permettant d’effectuer des transferts. Le mode Franchise se nomme ici Dynastie et permet de mener son équipe sur pas moins de 25 saisons consécutives.



Un passage obligé


L’apprentissage du mode de passe est vraisemblablement ce qui demande le plus d’attention. Un mode dit « débutant » est d’ailleurs proposé pour les novices dans lequel il suffira d’appuyer sur le bouton correspondant à un joueur pour lui passer directement le ballon à la manière du Madden de EA sports. Mais le must reste de maîtriser le système de passe qui fait l’originalité de cet opus. On engage normalement, sélectionne ensuite le joueur à qui l’on désire faire la passe et là, un curseur apparaît. Ce dernier va vous permettre d’anticiper la course du joueur et de lui délivrer ainsi une passe souvent décisive à l’aide des deux sticks directionnels du pad. En outre, si son plan de jeu est de partir en profondeur, une « bombe » peut être lancée en profondeur, ou bien s’il doit faire une course cassée puis partir vers la touche ka passe peut lui être adressée avant même qu’il ai commencé son dernier mouvement. Le stick droit permet de faire une balle rasante ou en cloche et la gâchette analogique offre un réglage de la puissance de passe plutôt bienvenu. L’initiation est complexe mais offre des perspectives de jeu très variées.



Un jeu porté vers l’attaque


Les phases de courses sont fréquemment à l’avantage de l’équipe en phase offensive car les atouts des coureurs comme les charges et les roll over sont assez efficaces en face à face et permettent souvent de valider un first down si l’action est bien menée. Vis à vis de Madden 2004, l’attaque est privilégiée et on marque plus souvent qu’à son tour. Au chapitre des reproches on notera le manque de clarté de certains schémas à la lecture lors du choix de la stratégie sur le cahier, notamment par la non indication des touches correspondant aux joueurs. Les graphismes ainsi que les animations sont très corrects et n’ont pas à rougir de la comparaison avec les autres jeux du genre. A noter toutefois le mode de gestion de franchise moins complet que dans son compère de chez Electronic Arts.

Microsoft signe donc un jeu qui se place à cheval entre la précision des actions et la facilité de prise en main. Il sera pour vous un excellent choix si vous n’êtes pas un féru de simulation extrême et que vous recherchez un jeu où vous allez pouvoir marquer nombre de touchdowns. Cet achat se verra d’autant plus justifié si vous disposez du Xbox live qui vous permettra de bénéficier des nouveaux atouts du portail de jeux sportifs XSN.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews