Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

NBA Inside Drive 2004

Fakir Bleu par Fakir Bleu,  email
Dans la continuité de ses précédentes réalisations de sa gamme sportive, l’éditeur de Redmont nous sort la suite du volet basketball de sa gamme. Sur un marché où la concurrence de SEGA ainsi que de EA sports est on ne peut plus relevée, Microsoft propose-t-il un jeu assez relevé pour défier ses opposants et leur faire ainsi un beau marquage à la culotte ?

NBA BA


Du coté du menu, les choix proposés demeurent extrêmement classiques, avec un entraînement, un mode de match rapide, un accès aux saisons, franchises et play-off ainsi qu’un mode où vous pourrez modifier les équipes à votre guise. Donc, rien que du très classique et du très présent chez les concurrents. Les équipes sont à peu prés à jour, seuls les derniers transferts ne sont pas présents (Walker n’est pas encore à Dallas par exemple) mais comme l’opportunité vous est donnée de les faire manuellement, on ne va pas trop se plaindre.



Un marquage trop lâche


En effet, la réalisation n’est pas encore à la hauteur des standards actuels. Si les joueurs sont plutôt fidèles aux originaux, la modélisation m’a un peu dérangée car les protagonistes ont de grosses épaules et de petits cous ce qui leur donne une drôle d’allure. L’animation quant à elle est très souple, mais certains gestes auraient mérité des étapes supplémentaires. Toutefois, les transitions inter-mouvements se font de manière très naturelle et restent donc très agréables. Un gros bravo pour ce qui est de la caméra mobile, qui est pour moi cette année la meilleure caméra disponible dans un jeu de basket. Elle ressemble à la vue classique d’un ESPN NBA mais lorsque l’on se déplace sur une aile, elle se déplace avec vous et zoome sur le panneau quand l’action se situe juste en dessous. Le tout se fait de manière très fluide. C’est une excellente surprise.



Là où la chaussette blesse


En dépit d’une réalisation très banale, le jeu aurait pu être très convenable si seulement la jouabilité avait suivi. En outre, ici les commandes disponibles ne permettent que des actions assez stéréotypées et l’IA de vos coéquipiers fait que leur placement est souvent peu utile. Leurs appels sont rarement déterminants. La palette d’actions est vraiment réduite comparée à celle d’ESPN NBA. Qui plus est maintenir un bon niveau de défense dans le niveau le plus élevé relève de la gageure car la console aura tendance à essayer de passer en solo par le biais de feintes et y parviendra la plupart du temps en insistant lourdement. Cela peut se révéler frustrant tant vos coéquipiers restent amorphes une fois que vous êtes débordés.

Si au demeurant NBA Inside Drive demeure un sympathique jeu de basket, il n’inquiète pas vraiment les ténors du genre. Les amateurs d’arcade se rabattront plus sur le jeu de EA et les fans de simu sur la gamme SEGA. En espérant que l’année prochaine, la copie soit revue pour profiter à plein du mode XSN sur le Xbox Live.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews