Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
TEST

Minute Test : Farabel

kimo par kimo,  email
Support : PC
! srevne'l à erutneva ertov erviv ed esoporp suov iuq GPR lacitcat nu tse lebaraF
Ainsi, chaque mission vous fait remonter dans le temps d'une bataille pour revenir à l'origine de cette terrible guerre (ne me demandez pas de raconter le scénario). Ce petit gimmick est plus un prétexte scénaristique qu’un vrai mécanisme de jeu. Certes le personnage perd un niveau par mission, mais n'espérez pas le "déconstruire" de fond en comble. Il y a assez peu de contrôle sur les compétences qui disparaissent et enlever quelques points de vie et d'attaque avant de passer à autre chose ne va pas révolutionner le RPG. Votre personnage et ses compagnons perdent bien de la puissance au fur et à mesure de la progression, et ça se sent, mais vu que vous dirigez généralement une dizaine d’unités, ça n’a pas non plus énormément d’impact sur votre façon de jouer. Disons que ça permet au moins d’avoir un peu d’originalité dans la progression.


Farabel est plutôt casual, mais il faut comprendre ça dans le bon sens du terme : visuellement bon enfant, facile à prendre en mains avec des  mécanismes simples mais pas du tout idiots. Vous avez généralement trois actions par troupe (déplacement, attaque et pouvoir) et vous décidez dans quel ordre les effectuer, sachant que vous pouvez passer d’une troupe à l’autre sans mettre fin au tour de vos unités. Il faut donc toujours réfléchir un minimum dans quel ordre attaquer et/ou déplacer ses troupes car le le jeu a un minimum d’exigence stratégique.

La difficulté est plutôt bien équilibrée et les dernières missions ne sont pas si simples, surtout qu’on peut mourir très vite. Il y a aussi – pour les acharnés – des défis particuliers à remplir pour chaque mission (nombre de tours, de victimes, de pertes). Seul vrai problème concernant la difficulté : avoir à se refaire les missions du début après une défaite est un peu pénible.



Heureusement, les missions sont courtes (10 à 20 minutes environ) et les cartes assez petites. Il  y a pas mal d’objectifs différents, des ennemis et des situations variées. Bref c’est assez diversifié pour qu’on n’ait pas le temps de se lasser et on se surprend à vouloir faire la mission d'après et à finir le jeu quasi d'une traite. Certes, ça ne sera pas votre expérience vidéoludique de l'année, mais si vous avez du temps à tuer, Farabel est un jeu plutôt sympa.
Farabel est un tactical plutôt bien conçu et plaisant. S’il n’exploite pas vraiment ce sur quoi il se vend principalement, on ne lui en veut pas trop non plus. Ce n'est pas si simple de faire les choses à l'envers !
Rechercher sur Factornews