Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

LA Cops

hohun par hohun,  email
 
J'étais l'autre jour à sonder cette proportion floue du monde du travail que sont les emplois inutiles, c'est-à-dire des emplois qui existent et sont rémunérés alors que des amateurs font le travail aussi bien, voire mieux, et gratuitement.
On peut prendre l'exemple des sites de jeux vidéo, dont certains font un travail quasi-inutile au niveau vidéoludique, mais qui en revanche font un excellent travail de publirédactionnel pour rester en lice dans le jeu de chièzes musicales des éditeurs. Je me figurais également qu'il était absolument possible de remplacer le gouvernement Valls par une bande de singes avec des boîtes à formes, voire de remplacer Patrick Balkany par un PC en autorun sur Cities: Skylines (avec le cheat mode pour rester raccord). J'étendis mon raisonnement aux produits de consommation : pourquoi choisir un antivirus payant quand on peut en avoir un bon gratuit, voire ne même pas avoir d'antivirus du tout ? C'est à ce moment précis qu'un collègue virtuel déposa sur mon bureau virtuel une copie virtuelle de LA Cops, comme si le destin (virtuel, lui aussi, on est dans le futur les mecs, faites-vous-y) m'encourageait à poursuivre ma réflexion.

One girl, two cops

Le premier réflexe en lançant LA Cops, c'est de faire Maj-Tab pour vérifier qu'on est bien sur Steam et pas sur Newgrounds. Le jeu est en effet plutôt laid, avec des graphismes épurés (façon absence de textures). On pourra mettre ça sur le compte d'un parti pris artistique, je dirai « pourquoi pas », reste que ça rappelle sévèrement l'esthétique des jeux Flash gratuits qui ont pullulé dans les années 2000. Mais si le jeu n'était que moche, ce ne serait pas vraiment un problème. Comme tout vrai joueur, je sais que ce qui compte, c'est ce qu'il y a à l'intérieur. Et malheureusement, l'intérieur souffre de tellement de lacunes que s'il avait son permis, il pourrait se garer sur les emplacements GIG-GIC.



La base du gameplay est une coopération entre deux flics. Attention, cela n'implique pas la présence d'un mode coop. Le second flic est dirigé par une IA qui est tellement aux fraises qu'elle a probablement un diplôme de dentiste. C'est bien simple, elle rend le coéquipier absolument inutile. Le joueur peut uniquement ordonner au coéquipier d'aller à un endroit précis. C'est tout. Il ne peut pas lui dire dans quelle direction regarder, ce qui est très con parce qu'il a un cône de vision relativement réduit. Mais là où elle pêche le plus, c'est dans le temps de réaction face aux ennemis qui, eux, sont évidemment super réactifs. Du coup on parcourt les niveaux avec un coéquipier attardé qui est plus un boulet qu'autre chose, et qui rajoute inutilement de la difficulté (bonne chance pour finir certains niveaux autre qu'en difficulté normale). D'ailleurs, l'aggro est assez monumental et il n'est pas rare d'attirer 5 ou 6 ennemis juste en en butant 1. Ça n'a l'air de rien comme ça, mais ça revient au même que remplacer l'alarme incendie de Rain Man par un troupeau de bisons qui charge.



Si on passe outre le segpa en stage qui vous suit, le jeu se révèle assez basique. Il y a très peu d'options tactiques : une légère augmentation de stats, 5 armes qui se baladent, pas de grenades, pas d'objets pour aborder les niveaux avec un peu de stratégie. Les objectifs sont bateau (buter X, détruire les valises de drogue/les serveurs/etc.), le scénario est…inexistant. Les interludes rapides entre chaque mission ont plus l'air de mises en bouche que d'un script travaillé et les dialogues sont peu intéressants de toute façon. Seule la musique plutôt bien fignolée sauve les meubles. Le jeu a été de toute évidence programmé par une équipe de deux-trois personnes, qui ont d'ailleurs promis de retravailler l'IA pour un patch prochain. Je n'ai donc pas spécialement envie d'être méchant avec ce jeu, mais il faut bien poser la question qui fâche : pourquoi se démener à modeler un jeu en 3D si c'est pour lui imprimer un gameplay de jeu Flash ?
Que dire sur LA Cops ? C'est malheureusement un jeu basique dont le mécanisme de gameplay principal est bancal. Le pire, c'est qu'offrir au jeu les deux améliorations vitales dont il a besoin (une IA décente et un mode coop) ne le rendrait au mieux que sympa à jouer mais absolument pas indispensable. En l'état, proposer ce jeu à presque 15 euros alors qu'il existe probablement des équivalents gratuits sur les sites de jeux Flash, c'est clairement une mauvaise décision.
Rechercher sur Factornews