Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Korea : Forgotten Conflict

PYB par PYB,  email
Les titres de Tactique Temps Réel ne sont pas fréquents.Il faut bien avouer qu'après l'inoubliable Commandos 2 de Pyro, le vide est d'autant plus considérable que le 3e opus n'a pas répondu aux attentes des joueurs. Aussi, lorsque Cenega annonce que son Korea : Forgotten Conflict va prendre la relève du maître, c'est avec une certaine curiosité que j'ai voulu en savoir d'avantage.

Commandos like


Tout au long du test, les comparaisons avec le "maître" semblent inévitables tant l'influence saute aux yeux. Du reste, le studio ne s'en cache pas avec le "Berlin c'était hier... Korea : bienvenue dans la 3eme dimension". Chacun traduira comme il veut, mais il semble que si ça chambre un peu la façon vieillotte de présenter Commandos 3, c'est aussi une manière de rappeler aux novices que ce titre sera moderne et en 3D. Ca a le mérite d'être clair, voyons ce qu'il en est.

Ne comptez pas sur moi pour vous refaire une leçon d'histoire, je suis une truffe en la matière. Le jeu se passe en Corée (sans blagues ?), et à l'aide de 5 héros hélas peu charismatiques (un éclaireur, un tireur d'élite, un ranger, un médecin femme, ou un ingénieur), vous aurez 12 belles grosses missions réparties sur 4 campagnes à remplir : piquer un avion, délivrer des prisonniers, vous enfuir à bord d'un train, faire péter une grue au beau milieu d'un port ou un barrage, etc ...

Le moteur propriétaire est réalisé en full 3D, avec des cartes immenses et de très grande qualité. Les détails sont soignés, éclairages dynamiques, météo changeante à chaque mission,... Un pc plutot puissant est requis si l'on veut pousser les détails à fond et activer l'antialiasing. La taille des cartes rappellera de bons souvenirs aux amateurs de commandos 2, où une mission complète ne peut s'achever qu'après quelques jours de réflexion si on veut faire "propre". Avec une souris à molette, la caméra peut très facilement glisser, tourner, basculer de façon un peu trop limitée verticalement, évitant ainsi toute zone invisible. En revanche, les graphismes pourront sembler tristounets et peu enthousiasmants au fil des cartes malgré quelques variétés. Les animations des corps sont assez basiques, mais pour la 1ere fois dans un TTR, observer le comportement toujours différent des corps désarticulés des ennemis abattus est plutot novateur, meme si on est loin du HAVOK. La bande son a également fait l'objet d'un bon travail : en faisant glisser la carte, on constate que les bruitages sont différents en fonction de la localisation, assez sympa. Par contre, les commentaires "OFF", les réponses des héros à chaque commande et la musique de supermarché deviennent un peu lassant au fil des heures.



Chic Corée


Les raccourcis clavier sont complets mais non paramétrables. L'interface est satisfaisante, et le défaut viendrait plutot du coté de sa mise en oeuvre : En effet, pour donner un ordre similaire à l'équipe, il faudra le faire autant de fois que nous avons de personnage à gérer : pas terrible.

Gros point noir, le pathfinding. C'est une catastrophe, dès qu'il s'agit de contourner un camion pour aller buter un ennemi, autant se faire repérer. La mort d'un de vos héros pouvant etre synonyme de fin de partie, vous comprendrez aisément la frustration après quelques heures de jeu.

L'IA est elle aussi assez moyenne quel que soit le niveau de difficulté choisi. Les ennemis iront voir leurs petits copains s'être fait découper en rondelles avant de retourner à leurs activités. Cependant, cette IA n'est pas plus mauvaise que celle de commandos.

De nombreuses autres possibilités sont offertes, la plus intéressante proposant sur coloriser tous les personnages avec les teintes différentes en fonction des ennemis/héros, grades ennemis, grouillots ainsi que les objets pouvant etre utilisés à des fins diverses : armement, médipacks, caches dans lesquelles nos héros peuvent se planquer en cas de problème, ...La vision ennemie est matérialisée par un simple trait faisant office de "radar", pas très pratique car non seulement les ennemis vous repèrent de façon un peu aléatoire, mais le feu étant en 3D, l'axe vertical n'est pas pris en compte : très regrettable pour la précision et la préparation de nos actions.

Autre possibilité de taille, le mode tactique. En appuyant sur la barre d'espace, le jeu bascule en mode pause et vous pouvez alors planifier tout ce que bon vous semble, une nouvelle pression sur la touche déclanchant les hostilités. Si cette fonction facile à mettre en oeuvre offre des perspectives considérables (attaques simultanées avec plusieurs personnages, waypoints, timers, ...), le coté aléatoire du résultat est là encore un peu frustrant (pathfinding, timer mal choisi faute d'infos,...). On appréciera aussi au passage les petits détails comme les déplacements de vos héros ralentis par des des blessures, la possibilité d'emprunter des véhicules, se déguiser, etc...la liste est longue et très complète.



Alors ce Korea au final, ça donne quoi ?


Le jeu avait tous les arguments pour etre un excellent titre. Son moteur 3D très soigné en fait un produit moderne, et permet d'exploiter pleinement de nouvelles notions comme le mode tactique. Le titre a une très bonne durée de vie, mais reste très exclusif de par sa spécificité et sa longueur. Si le jeu n'apporte rien de bien nouveau, il pourra pallier partiellement au vide laissé par commandos 2 et ses immenses cartes, sans en atteindre la quasi perfection. L'austérité globale, les bugs, l'IA et le pathfinding viennent hélas tout gacher. Un (gros) patch serait le bienvenu.

A noter que le titre semble souffrir d'un problème de compatibilité d'humeur avec les cartes ATI, et j'ai personnellement eu pas mal de retours bureau dans le meilleur des cas, quand il ne s'agissait pas de devoir rebooter. Dans le registre des ennuis, pas mal de petits bugs, pas toujours bloquants mais en fin de compte assez pénibles.

Plastic Reality a fait du très gros travail qui mérite quand meme d'etre souligné et encouragé. Puisque Korea : Forgotten Conflict se compare à Commandos (et le revendique), ce titre n'est ni meilleur ni plus mauvais que commandos 3 qui traine lui aussi, son lot de bugs, défauts, raccourcis clavier disparus,... J'aligne donc ma note sur celle que j'aurais mis au nouveau né de PYRO, à savoir 13/20.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews