Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Ice Station Santa

ClémentXVII par ClémentXVII,  email  @ClementXVII
Chose rare pour un développeur, TellTale semble avoir ce petit quelque chose que d'autres développeurs n'ont pas: un procrastinateur portable pour chaque employé. En effet, c'est la seule explication plausible quant à leur capacité à fournir de nouveaux épisodes à un rythme aussi soutenu. Là où d'autres développeurs ont un calendrier plus vague, chez Telltale c'est un épisode par mois pendant six mois, puis six mois de développement pour la nouvelle saison. Pour l'épisode 201, l'aventure démarre en force, avec un père Noël en quête de sang.
Aaah Noël... son ambiance festive, ses villages, ses santons, période durant laquelle on n'hésite pas à s'offrir des cadeaux, tels qu'une nouvelle carte graphique, une console, une télé HD, un Maimtron 9000,...
Un MAIMTRON 9000? Ce genre de robot mesurant pas moins de sept mètres de haut, équipés d'un laser et prêts à tout pour détruire Sam & Max? Non seulement ce robot gigantesque est en train de réorganiser le quartier, mais il semble aussi partager avec CBL une passion pour les chansons rétro, et s'il n'a pas l'occasion de placer des TALC, il n'hésitera pas à vous répondre à l'aide d'un extrait judicieusement choisi.
D'une manière ou d'une autre, Sam & Max apprennent que ce robot leur a été envoyé par le Père Noël. Lorsqu'ils s'apprètent à lui dire ses quatre vérités, ils tombent nez à nez avec un fou furieux armé qui tire à bout portant sur tout ce qui bouge un peu trop. Tout au long de l'épisode, ils devront s'occuper d'une sombre histoire de possession, participer à un concours débile dans un café et s'occuper du destin de Jimmy, le rat qu'on avait déjà rencontré dans la première saison.

Pour ceux qui ne suivent pas trop, Sam & Max est un jeu d'aventures point'n click classique en 3D: les personnages évoluent dans des décors 3D, et le curseur de la souris permet de les déplacer ou d'interagir avec l'environnement. Ceux qui n'ont jamais essayé de jeu d'aventures seront ravis qu'un tutoriel peut être démarré. Ce dernier reprend plus ou moins la toute première énigme de "Culture Shock", et le duo improbable nous explique comment jouer. Même si le moteur graphique semble identique à celui utilisé pour la saison précédente, quelques nouveautés sont au programme. On remerciera les F.L.I.C.S. de s'atteler à la tâche ingrate de nous aider à configurer les options avant le premier démarrage du jeu (cette fois-ci, il est même possible de jouer en écran large), Sam peut enfin courir et on a aussi la possibilité de mettre en place un système gradué d'indices. Enfin, toute cette technique est super, mais qu'en est-il du jeu? Après une première saison de qualité, Sam & Max se seraient-ils reposés sur leurs lauriers ?

Pas du tout ! Tout d'abord, au niveau scénaristique c'est du tout bon: le jeu reste dans la tradition de jeu d'aventures comique, mais avec un scénario riche en rebondissements. Difficile d'en dire plus sans trop spoiler, mais ceux qui ont joué à la saison un vont avoir leur lot de surprises... Quant aux lieux visités, il y a bien évidemment le quartier de Sam & Max (un peu reconstruit pour l'occasion par le Maimtron 9000) dans lequel deux nouveaux établissements ont fait leur apparition et la maison du Père Noël. On retrouvera avec joie - ou non - les gouverneurs des trois Dakota, Sybil, Bosco et toute une brochette de personnages hauts en couleurs. La palme du personnage le plus détestable revient cette fois à Stinky, la tenancière du bar. Cette dernière a une haute opinion de soi, et dire qu'elle est désagréable avec ses clients serait un euphémisme.

Du côté des énigmes, le niveau reste similaire à la saison un, bien que la difficulté soit mieux dosée, et que certaines énigmes demanderont un peu de réflexion. L'épisode est au moins aussi long que "Abe Lincoln Must Die", et comporte plusieurs mini-jeux. Citons par exemple le mode course qui permet cette fois de gagner des décalcomanies pour customiser la Desoto en écrasant le plus d'objets (enfin, customiser est un grand mot, ces derniers seront posés automatiquement sur la voiture en fonction du score obtenu).
Avec Ice Station Santa, TellTale place la barre très haut. Pour un peu moins de 9$, nous avons du contenu de qualité, qui vous tiendra occupé pendant environ 4 heures selon votre niveau. Les nombreux rebondissements dans le scénario, les personnages attachants et les musiques formidables de Jared Emerson-Johnson font de Sam & Max 201 - Ice Station Santa un épisode avec un excellent rapport qualité-prix. Le jeu devrait être disponible sur le site de TellTale dès vendredi et, comme l'an dernier, il sera possible de commander chaque jeu séparément ou bien la saison complète.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews