Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Hellforces

Arnaud par Arnaud,  email  @drsynack
 
Il y a les jeux qui, quoiqu'on en dise, sont très bien faits (Half-Life 2). D'autres un peu moins originaux mais prenants et bien fignolés (Republic Commando).

Et puis il y a les jeux comme Hellforces. Les daubes immondes qui fatiguent nos disques durs pour rien.
Ce FPS qui nous vient de Russie aurait probablement mieux fait d'y rester. La soit-disante histoire n'est qu'un prétexte pour mettre des zombies dans un univers contemporain. Les niveaux, quoique graphiquement acceptables, sont mal conçus et il n'est pas rare de se dire « bon, c'est par où la sortie ? ». Les monstres sont stupides au possible, se bloquent dans les murs et se marchent dessus. Et se ressemblent tous.

Hellforces propose un grand nombre d'armes mais comme bien souvent dans ces cas là, on n'en utilise qu'une ou deux de toute façon. Des objets sans rapport avec le jeu y sont présents. Par exemple les « Lunettes de Trinity » qui permettent normalement de voir dans le noir, sauf qu'avec tous les bouts de « code à la Matrix » en surimpression, on ne voit rien. Oui oui, vous avez bien lu : lunettes de Trinity.

Côté audio on n'est pas mieux servi. La musique tourne en boucle, les gargarismes des zombies sont caricaturaux au possible si bien qu'on se demande si Uwe Boll ne tient pas ici son prochain film.

Bref, évitez ce jeu tant que possible, c'est vraiment de la daube.
Stay away from me!

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews