Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Guild Wars

RavenShadow par RavenShadow,  email
Aujourd’hui, notre nouvelle recette utilise quelques ingrédients bien connus.
Prenez un peu de MMORPG, un peu de FPS, un peu de Diablo et un peu de Magic The Gathering et mélangez tout ça. Sortez régulièrement du four afin de le faire goûter à vos invités. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Il ne reste alors plus qu’à servir et voir si ce mélange improbable qu'est Guild Wars s’avère être un jeu intéressant.

Vos premiers pas à Ascalon


Lors de votre première connexion, vous vous retrouvez devant un écran bien étrange. En effet, le jeu vous demande si vous voulez créer un personnage de niveau 1 (qu’ils appellent personnage RPG) ou un personnage directement niveau 20 spécialisé uniquement dans le PvP. Guild Wars attaque fort dans l’originalité et ce n’est que le début. Pour commencer, vous décidez donc de créer un personnage niveau 1 (je reviendrais sur ce fameux personnage PvP plus tard). Le jeu vous propose de choisir entre 6 professions : Guerrier, Ranger, Moine, Elémentaliste, Necromancien, Envoûteur. Une fois la profession choisie, vous pouvez personnaliser (un peu) votre avatar. Malheureusement, les choix de personnalisation sont assez faibles et à la création les joueurs se ressemblent tous un peu trop.

Après une courte cinématique faite avec le moteur du jeu, vous vous retrouvez dans la Cité d’Ascalon, prêt à faire vos premiers pas. Vous pouvez dès alors récupérer vos premières quêtes auprès des PNJ et sortir de la ville. Le jeu télécharge la zone suivante (chaque zone étant récupérée par ce biais quand vous en avez besoin). Bizarrement, vous vous retrouvez seul dans la zone. Où sont donc passés les autres joueurs ? Et bien, ils sont comme vous dans une zone identique et pourtant personnelle. En effet, en dehors des villes et des avant-postes, toutes les zones sont instanciées. Le jeu crée une zone pour vous et votre groupe. Les inconvénients sont que vous ne pouvez pas demander de l’aide si les monstres sont trop forts et que vous n’avez pas l’impression de jouer à un jeu massivement multijoueur. Au pire vous ne jouerez qu’avec 7 autres joueurs. Les avantages sont que personne ne vient vous voler vos monstres ou objets de quêtes sous le nez et que vous avez l’impression de faire avancer l’histoire. De plus, même les membres de votre groupe ne vous voleront pas les drops vu que chaque drop est aléatoirement réservé à un membre de l’équipe et que l’or est partagé automatiquement.

Une des premières quêtes vous demande de choisir une seconde profession. En effet, les personnages de Guild Wars se caractérisent par deux professions. Vous pouvez alors devenir moine/elémentaliste, envoûteur/rôdeur, guerrier/nécromant… Ce sont donc 30 possibilités qui s’offrent à vous. Chaque profession est ensuite définie par 4 caractéristiques différentes (dont une est réservé uniquement pour la profession primaire). Des points à répartir vous seront donnés à chaque niveau. Ces caractéristiques servent à modifier la puissance des compétences que vous allez utiliser. En effet chaque compétence étant liée à une caractéristique, plus vous avez de points dans cette caractéristique, plus votre sort sera puissant (en durée, dégâts,...).

Guild Wars, The Gathering


Guild Wars m’a fortement rappelé ce mythique jeu de cartes à jouer et à collectionner (et à plumer les pigeons). Premièrement parce que vous allez pouvoir récupérer un paquet de compétences (environ 80 par profession au moment où j’écris ce Minute Test). Ces compétences devront être enseignées par un instructeur PNJ ou volées au combat à des créatures les possédant. Deuxièmement parce qu’à chaque fois que vous irez en mission ou exploration (soit dès que vous entrez dans une zone instanciée), vous ne pourrez emmener que 8 compétences dans votre barre. Comme lorsque vous vous retrouviez devant vos 350 cartes dans votre beau classeur à essayer de monter votre deck surpuissant. Alors, forcément vous allez devoir faire des choix, essayer des combos, en n’oubliant pas que la puissance de vos compétences est liée à vos caractéristiques. Donc finalement, avec seulement 6 professions, on arrive à un nombre immenses de possibilités afin de créer un personnage à son goût. Et si votre perso s’avère finalement bancal, Arena.net a pensé à vous. Pas besoin de reroll, les points de caractéristiques peuvent être changés (vous avez des points spécifiques pour cela) mais également votre profession secondaire (feature annoncée mais pas encore mise en place).

C’est toi et moi contre le monde entier


Pour le PvE, c’est simple. On réunit un petit groupe allant de 2 à 8 joueurs suivant les zones, on choisit nos compétences en fonction des autres joueurs et des monstres que l’on va rencontrer et on va dans notre petite zone instanciée pour faire des quêtes ou de missions. Si vous n’avez pas d’amis ou que vous êtes asocial, vous pouvez engager des PNJs pour vous accompagner dans vos aventures. Les missions sont la clé de voûte du jeu. C’est par celles-ci que vous allez progresser dans la Tyrie tant au niveau de l’histoire qu’au niveau géographique. Ce sont également elles qui vous permettront de récupérer les points de compétences indispensables pour en apprendre de nouvelles (de compétences). Les missions mettent votre groupe au centre de l’histoire et tant que vous ne réussirez pas une mission vous ne découvrirez pas de nouvelles zones. Elles se font par groupe de 4,6 ou 8 (les premières se faisant par groupe de 4) et la complémentarité du groupe ainsi que la coordination pendant les combats seront primordiales.

Les combats sont très simples et dynamiques. Vous avez une barre de vie et une jauge de mana. Cette dernière se régénère automatiquement pendant les combats, cette régénération variant suivant le nombre de sorts permanents que vous maintenez actifs. Une fois le combat terminé, votre barre de vie se remplit à nouveau, permettant d’enchaîner les combats sans réel temps mort. Fini les pauses de repos si chères aux MMORPG. En revanche, chaque combat est assez difficile (pour peu que les monstres soient de votre niveau). Ca va très vite, ça demande une concentration de tous les instants mais la victoire n’en est que plus valorisante. Chaque compétence ayant un coût mais aussi un temps de lancement ainsi qu’un temps de recharge, il faudra bien les connaître pour en faire le meilleur usage.

Et la mort, me direz-vous ? Elle est peu pénalisante. Pendant une mission ou zone d’exploration, chaque mort (si vous pouvez être ressuscité) vous donne un sympathique malus de 15% cumulatif jusqu'à – 60%, que vous ne pourrez réduire qu’en tuant les monstres. Bien entendu, si la mission vous pose déjà quelques problèmes, elle n’en deviendra que plus ardue. Enfin tout ceci n’est valable que dans la mission. Une fois celle-ci terminée (qu'elle soit réussie ou lamentablement ratée), vous reviendrez en zone de ville ou d’avant-poste frais comme un gardon. Donc, pas de pertes d’XP, d’argent ou d’équipement. Et vous pourrez repartir au combat sans aucun malus. Fini le temps perdu à rechercher son corps ou à regagner l’expérience envolée.

Même si elles sont très dynamiques, les missions restent linéaires. Il n’y a souvent qu’un chemin à suivre (et quelques bifurcations pour faire des objectifs secondaires) et il est impossible de sortir des chemins tracés, GW n’ayant pas de touche de saut. De même, je suis plus réservé sur le système de quêtes. En effet, pour le moment, il est impossible de partager une quête et malheureusement, cela pose quelques problèmes surtout pour les quêtes d’objets. En effet, la zone ne créera qu’un seul exemplaire du dit objet, cela vous obligera à revenir et à faire la même quête 2 fois de suite.

Pwned ! N00b ! GG !


Bien que le PvE soit une partie importante de Guild Wars, les créateurs d’Arena.net ont toujours affirmé que leur jeu serait un Competitive Online RPG. Et de la compétition il va y en avoir ! Prenons notre cher personnage RPG. Tout au long de sa carrière il aura accès à des arènes pour faire connaissance avec les autres joueurs. Ces arènes proposant du Team Deatchmatch seront accessibles au niveau 10 et 20 (même si vous pourrez vous y rendre avant ces limites). Elles fonctionnent très simplement : vous arrivez dans la zone pré-arène, vous indiquez que vous êtes prêt et, si 7 autres joueurs font de même, un combat en 4vs4 s’engage. Si votre équipe l’emporte (après la mort des 4 autres), vous attendez qu’une autre équipe veuille bien arriver et on recommence. C'est le mode de jeu le moins intéressant : sympathique, mais pas indispensable. Le problème de ces Arènes, est que tout dépend de la qualité de vos coéquipiers que vous ne pouvez pas choisir. Un peu comme sur les serveurs publics de FPS. Avec de la chance vous passez une excellent soirée. Sinon, on passe son temps à râler sur ses coéquipiers du jour ou sur l’équilibre des équipes en présence.

Ce mode est quand même agréable et permet de voir tout de suite la difficulté du PvP. Il faudra connaître votre perso sur le bout de doigts (les skills, les temps de lancement, les temps d’activation, …), reconnaître les sorts que vous venez de vous prendre dans la courge mais également les sorts en train d’être lancés par l’équipe adverse afin de toujours vous adapter, et ce en une fraction de seconde (comme X-Or). Pour ce dernier point, chaque lancement de compétences donnera lieu à l’affichage d’une icône au dessus de chaque personnage. Il faut avoir beaucoup de technique et les nerfs solides pour se lancer dans le PvP.

Une fois le niveau 20 atteint, vous pourrez également participer à un tournoi mondial permanent : le Tombeau des Rois Primitifs. Ici, c’est une succession de matchs sur des cartes différentes avec des modes de jeu différents pour vous permettre de devenir la meilleure équipe de GW. Comme pour les missions, la zone pré-tombeau vous permet de choisir et former votre groupe de 8 joueurs (et/ou PNJs) avant de rentrer dans le tournoi. Ensuite c’est une succession de combats : team deathmatch, team deathmatch à 3 équipes, king of the hill, capture de relique, … pour arriver à être la meilleure équipe de GW. Mais ce qui est encore plus original, c’est que, l’équipe championne ouvre des zones PvE pour les joueurs de son continent (Europe, Asie, Amérique, à choisir à la création du personnage). Et tant que cette équipe tiendra la dernière carte, les zones restent ouvertes. Ces zones proposent de nouveaux monstres ainsi que de puissants objets. Pour savoir si les zones vous sont ouvertes, un message vous informe de l’équipe qui tient actuellement le Tombeau. Enfin, il y aura du Guilde vs Guilde, basé sur un système de ladder. Vous pourrez provoquer une autre guilde gagnant ou perdant des points suivant les classements respectifs. Les combats se feront sur des cartes spéciales : les guild hall. Choisies par les guildes pour leur servir de QG, ces cartes permettront des combats en attaque/défense où la guilde ayant provoquée le combat devra se battre chez son adversaire.

Si vous m’avez suivi, vous avez dû remarquer que je n’ai toujours pas parlé du personnage PvP du début. Et bien c’est assez simple. Vous pouvez créer un personnage directement niveau 20. Soit vous prenez un personnage déjà fait avec des compétences choisies pour vous (comme les decks pré-construits de Magic The Gathering ™), il y en a une petite dizaine et permettent de faire du PvP tout de suite sans attendre que son personnage RPG ait atteint la limite de niveau. Soit vous créez un personnage pour lequel vous pourrez choisir ses compétences parmi celles que vous aurez trouvées avec votre personnage RPG. Sachant que l’on peut changer la 2nde profession de son personnage RPG, il sera faisable (pour ceux qui n’ont pas de vie sociale) de débloquer l’ensemble des compétences et ainsi faire le personnage PvP que l’on veut.En revanche , ces personnages n’auront accès qu’aux zones PvP et ne pourront faire ni exploration ni mission.

C’est de toute beauté ©


Guild Wars est beau. C’est un fait. Des cieux magnifiques, des décors enchanteurs, des effets de sorts époustouflants, … Bon, j’en fais un peu (!) trop mais il est vrai que Guild Wars flatte la rétine. En plus, il est très fluide et adaptable même aux configurations modestes (j’ai testé sur l’IGP du nForce2, soit une GeForce 4Mx). Les animations sont bonnes, chaque profession ayant des animations propres à ses lancement de sorts. Les sons sont corrects sans plus et les musiques signées Jeremy Soule mettent bien dans l’ambiance.

Attention ce jeu n’est pas un MMORPG


Ne croyez pas que vous allez jouer à un MMORPG sans abonnement. GW est clairement autre chose : pas ou peu d’artisanat, beaucoup d’instances ce qui vous fait jouer quasi exclusivement en cercle fermé, combats très dynamiques et difficiles, level-cap assez bas et vite atteint (niveau 20 ; ce qui ne signifie pas que vous aurez fini de faire progresser votre personnage qui pourra encore récupérer des points de compétences), choix des compétences limitées à 8 pour partir en mission, possibilité de voyage instantané (une fois une zone découverte, un clic et vous y retournez), RP peu encouragé (mais pas impossible), mort peu pénalisante,...

Même s’il n’y a pas d’abonnement, cela ne veut pas dire qu’il ne faudra pas remettre la main au portefeuille. Tout les 6 à 9 mois, une nouvelle extension devrait sortir. Si les développeurs ne mentent pas (ah ah ah), elles ne seront pas obligatoires et ne rendront pas les personnages des joueurs qui les achèteront plus forts que les autres. Elles offriront de nouvelles zones, nouvelles missions afin d’augmenter les aventures des joueurs PvE et de nouvelles compétences afin d’augmenter les choix et stratégies des joueurs PvP (toujours l’analogie avec Magic et ses nouvelles extensions). Espérons que le fossé ne se creusera pas avec ceux qui ne voudront ou ne pourront pas acheter ces extensions.

Guild Wars fait souffler un vent de nouveauté sur les jeux en ligne. Le mix improbable décrit en début d’article fonctionne à merveille et chacun pourra y trouver son compte. Les joueurs occasionnels pourront faire les quêtes et missions à leur rythme sans subir le fardeau de l’abonnement, et les joueurs avides de compétition trouveront avec le Tombeau des Rois Primitifs et le Guilde vs Guilde des challenges à la hauteur de leur soif de victoire. Seuls les joueurs cherchant une vraie expérience massivement multijoueurs (et des raids à 50) ne trouveront peut être pas leur compte.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews