Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

GTR

Laurent par Laurent,  email
GTR est le premier jeu de l'équipe Simbin, une équipe de joueurs suèdois venus de F1 2002 et qui ont franchi le pas en décidant de créer leur propre simulation automobile à partir du même moteur 3D. Mais dans un genre si pointu, l'élève peut-il égaler le maître ?

Avant GT pas connu


GTR n'est pas tout à fait un jeu comme les autres, car contrairement à l'usage il n'a pas été développé par un grand studio mais par une petite équipe de moddeurs ayant pris leur autonomie sous la tutelle d' Henrik Roos, Champion du monde GT entre 2000 et 2002. Car comme son nom l’indique, GTR est un jeu de course automobile dans l’univers du Championnat FIA GT. Assez peu connu car peu diffusé en France, ce championnat réunit tout ce qui se fait de mieux en matière de bolides de course plus ou moins de série. On va donc enfin pouvoir conduire ces petits bijoux que sont les Ferrari 575 GTC, Lamborghini Murcielago R-GT et autres Porsche GT3 RS.

Grâce à leurs parcours respectifs, les développeurs ont été plus loin et sont bien conscients quee la communauté des joueurs est avide de mises à jour. Ils ont donc délibérément laissé leur jeu aussi ouvert que possible à toute modification, allant jusqu'à fournir tous les gabarits de textures des voitures du jeu. De ce fait, nul doute que de nouvelles voitures et mods vont fleurir sur le net dans les mois à venir. Mais revenons au jeu tel qu'il est aujourd'hui.


Gentlemen, start your engines


Le jeu en lui-même est assez classique mais c'est dans sa profondeur que réside son originalité. En effet, GTR a été développé par des joueurs pour des joueurs. Dans cette optique le jeu propose 2 modes de jeu, Arcade et Simulation, ainsi que de nombreux réglages pour peaufiner le niveau de difficulté afin que tous les joueurs puissent trouver des adversaires à leur mesure.

Le mode arcade est plutôt destiné aux joueurs désireux de ne pas se prendre la tête : on choisit une voiture (parmi les 70 disponibles), un circuit sur les 10 du championnat GT et c'est parti pour une course en solo ou en multi.

La simulation de son côté est clairement le cheval de bataille des développeurs et rarement le niveau de détail aura été aussi poussé. Côté modes de jeu, vous pourrez très classiquement effectuer des essais, un week-end de course ou recourir le championnat GT 2003 complet. Les joueurs pointilleux apprécieront la conduite fidèlement reproduite des bolides ou la configuration de ceux-ci jusque dans leurs moindres retranchements : tout ce qui peut être vissé ou dévissé de la machine, de l'inclinaison des ailerons à l'ouverture des radiateurs en passant par l'étagement des rapports de transmission.


C'est beau, c'est neuf ?


Et niveau graphique demanderez-vous ? Et bien, c'est pareil, on y retrouve la même méticulosité à tous les niveaux. Les voitures sont certainement parmi les plus belles jamais vues sur PC. Ce sont bien évidemment elles qui ont le plus bénéficié de l'expérience de modder des gars de Simbin. Elles sont en effet d'un niveau de détail rarement atteint : goupilles de sécurité des capots moteurs, grilles finement ciselées, rien n'a été négligé. Les cockpits sont de la même veine, reproduisant à l'identique tous les boutons, interrupteurs et leds des véhicules originaux. Mais si la vue de tant de richesse vous gêne, le développeur a aussi pensé à vous puisque toutes les voitures sont déformables à souhait et prendront bosses et coups tout au long d'une course jusqu'au mur fatal.

Les circuits ne sont heureusement pas en reste non plus, même si en y regardant de plus près, ils semblent un peu vides. Mais dans l'ensemble, le moteur 3D utilisé par F1C et modifié par Simbin fait des prouesses. En plus d'afficher jusqu'à une soixantaine de bolides, vous aurez même droit aux arbres et drapeaux secoués par le vent, aux pluies diluviennes, et au cycle jour-nuit pour la course des 24 heures de SPA.


Je n'ai pas qu'un physique, j'ai aussi un cerveau


Les fans de simulation seront heureux de trouver dans GTR une fonction depuis longtemps attendue dans un jeu de course, à savoir la possibilité de courir une épreuve entière de 24 heures ! (oui, oui, il y en a qui le font). Pour le reste, L'IA semble capable de mettre une bonne pression en vous harcelant par tous les côtés ou en vous fermant la porte. Les rugosités, bosses, vibreurs sont aussi de la partie et sont démultipliés par une vue cockpit des plus dynamiques (vous avez déjà essayé de conduire dans un shaker ?). Le jeu a également été optimisé pour les volants à retour de force ainsi que pour le truc alien nommé TrackIR permettant à l'écran de vous montrer ce que votre tête regarde (puisqu'on vous dit que ça marche…).

Les règles du championnat GT sont elles aussi suivies à la lettre, dans les points attribués par course mais aussi dans les handicaps de poids inhérents à ce championnat. De même, tout évènement entraînera l'apparition du drapeau correspondant voire même la sortie du safety car histoire de maîtriser la course en cas de coup dur.


N’en GT plus, la coupe est pleine


Au final, GTR se révèle être un jeu de course pêchu, qui sait s’adapter au type de joueur qui le prend en main, tantôt arcade pour une petite course musclée entre amis, tantôt simulation pure et dure pour les baroudeurs. Le mode multi-joueurs tient toutes ses promesses et même si les courses à plus de 20-30 joueurs sont déconseillées pour les bas débits, les petites connexions pourront se faire plaisir avec ce titre sans trop subir les caprices de leurs modems.

Alors certes, GTR n’est pas exempt de défauts, les circuits manquent de présence humaine, il existe bien évidemment quelques petites bugs de jeunesse et la configuration demandée nécessite d'avoir un micro solide (P4 2Ghz, 512Mo de Ram et une carte 128Mo compatible DirectX 9 recommandés). Mais ces imperfections sont bien minimes face à tout ce qui a été réussi dans ce jeu.

Et dire que ce jeu est le premier qu’ait conçu le studio Simbin…ça laisse tout de même rêveur pour leurs prochains titres, car il y en aura. Deux projets seraient d’ores et déjà dans leurs cartons, l’un inconnu mais qui pourrait bien être un GTR2 et l’autre qui selon eux fera se précipiter tous les fans de GPL. On a hâte de voir ça.

Pour le premier jeu des modders de Simbin, GTR est un coup de maître et les multiples niveaux de gameplay permettront à chacun de se faire plaisir au volant d'une de ces machines de rêve dévoreuses d'asphalte. On en redemande !

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews