Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Ghost Squad

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Sega profite de la sortie du Wii Zapper pour nous concocter vite fait une adaptation de Ghost Squad, shoot dans la lignée des Virtua Cop qui n'était jusqu'alors jamais sorti des salles d'arcade. Une adaptation certes un brin opportuniste, mais qui pourrait bien redonner ses lettres de noblesse au genre sur la console de Nintendo après les décevants Resident Evil Umbrella Chronicles et Link's Crossbow Training.
Commençons par les points qui fachent : Ghost Squad est assez moche, et malgré ça il m'a semblé apercevoir de temps à autres quelques petites saccades du plus mauvais goût. De plus, vous devriez pouvoir le terminer pendant votre pause repas, puisque les trois pauvres niveaux du jeu vous occuperont difficilement plus d'un quart d'heure chacun. Le rapport prix/durée de vie provoquera donc des arrêts cardiaques chez ceux qui se plaignaient déjà des FPS qu'on torche en cinq ou six heures, le jeu de Sega étant facturé 50€.

Mais malgré ces défauts, le shoot d'AM2 devrait arriver à vous tenir accroché à votre télé pendant un petit moment. Les niveaux proposent de nombreux embranchements, et il faudra donc les recommencer plusieurs fois pour découvrir tous les passages. Votre personnage gagne de l'expérience, un terme certes un peu pompeux pour un jeu de tir sur rail, mais qui permet néanmoins de débloquer de nouvelles armes pour varier les plaisirs. Quelques petites trouvailles, certes pas bien fracassantes, viennent également varier le gameplay, comme ces mines à désamorcer ou ces otages à libérer, ou encore les phases de corps à corps au ralenti. On appréciera aussi les divers modes de jeu, eux aussi débloquables, qui viendront reskinner les niveaux et les personnages, comme le mode Ninja ou . On appréciera aussi que le jeu puisse se jouer jusqu'à quatre, que l'on puisse jouer tout seul avec un Wii Zapper dans chaque main pour peu que l'on n'ait pas peur du ridicule, ou encore que l'on puisse consulter son classement en fin de partie grâce à la Wi-Fi Connection.

En fait, on appréciera le jeu pour son charme old school, qui n'invente rien mais qui prouve une fois de plus que Sega reste le maitre en la matière. Les amateurs de shoots décérébrés prendront un malin plaisir à recommencer encore et toujours les mêmes niveaux, pour débloquer tous les bonus. On peut toutefois difficilement le conseiller aux réfractaires à l'arcade pure et dure, qui regretteront sûrement de mettre 50€ dans un jeu plus long à aller acheter à la FNAC du coin qu'à finir.
Un bon jeu de shoot, à conseiller uniquement aux amateurs d'arcade pure.
Rechercher sur Factornews