Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Eternal War

Kesta par Kesta,  email
Voilà un Minute Test très rapide. En tout, je dirais 3 min : 1 minute d’installation, 1 minute de jeu, 1 minute de désinstallation.

Mon ami John


Eternal War est un FPS qui nous place dans la peau de Mike, un jeune qui vient au secours de son ami dépressif John Coronado et qui devra traverser 17 niveaux pour y parvenir. Ca c’est un scénario comme on les aime, une belle histoire d’amitié, entourée d’explosions, de sang et de démons.



C’est dans les vieilles marmites


… qu’on fait les meilleures soupes dit le proverbe. Et là, la casserole qui nous a pondu EWSL n’est autre que le très honorable moteur de Quake premier du nom arrangé à la sauce OpenGL. Graphiquement, ça a 5 ans de retard : des textures qui ont l’air d’être issues du jeu d’id Software, des models avec peu de polygones et une gestion des ombres un peu archaïque.
Côté I.A., c’est très basique et ça se limite à « je-vois-le-joueur-je-fonce-dessus » ou « je-tire-sur-le-joueur-sans-bouger » si les monstres sont équipés d’armes de tir.



Au niveau du gameplay, ça reprend les concepts des précurseurs du genre : « je tue tout le monde et je trouve la clé pour ouvrir la porte », et ce n’est pas les armes (en fait des sorts qui reprennent les effets de l’armement standard du quakeur : rocket launcher, shaft, railgun….) qui vont redresser la barre.



Il reste le mode coopératif ou plutôt les modes pour relever un peu le plat : soit on reprend la campagne solo, soit on tente de rester le plus longtemps en vie contre une horde de démons sanguinaires.

Il a la couleur d’un Quake, le goût d’un Quake, mais ce n’est pas un Quake. Eternal War a techniquement 5 ans de retard par rapport à la concurrence, il n’est qu’une pâle copie du jeu de Carmack. Son avantage est que son source est dispo sous licence GPL.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews