Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Earth 2160

Arnaud par Arnaud,  email  @drsynack
 
La série des Earth s'est récemment vue doter d'un troisième épisode : Earth 2160. Les humains partent désormais à la conquête de Mars, et comme ils ne sont pas capable de comprendre les leçons que l'histoire leur donne ... ils se foutent, une fois de plus, des grands pains au travers de la gueule.

Le jeu propose 4 campagnes de sept missions chacune. Il ne faut pas se faire trop d'illusions sur la qualité de ces missions - bien souvent, le seul but est de détruire toutes les bases ennemies sur la map. Chacune des factions (Dynastie Eurasienne, Corporation Lunaire, Etats Civilisés Unis et 'Alien') ont un style de jeu particulier, que ce soit au niveau de la construction ou de la façon de dérouler des combats. Les Aliens sont clairement les plus intéressants dans leur approche puisqu'ils se développent en se divisant et par "évolution spontanée".

Malheureusement, en dehors de graphismes sympa mais sans plus, l'histoire du jeu est relativement insipide. On ne s'y implique pas vraiment, on s'ennuie. Les missions se résument à développer sa base, construire quelques dizaines de mecs, les envoyer sur la tronche de ceux d'en face. Rincez, répétez.

En revanche, le mode multijoueur est beaucoup plus intéressant et permet de se rendre compte de la profondeur du jeu. Il est possible de pas mal se spécialiser, via l'arbre de recherche technologique, et donc de construire des véhicules customisés. Cela rajoute une dimension supplémentaire à un jeu qui n'est à réserver qu'aux RTSistes les plus archarnés.
Passable. Le troisième trimestre sera décisif.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews