Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Dynasty Warriors 5

Fakir Bleu par Fakir Bleu,  email
Koei, pouvant se targuer d’être l’un des derniers éditeurs à être million seller au Japon, sort une nouvelle itération de sa série phare. Après des évolutions notables dans le 4, son extension Empires et Samurai Warriors, La saga favorite des matraqueurs de pad effectue un retour aux sources avec ce Dynasty Warriors 5.

Back to the future


Oubliez le mode Empire, les duels mano à mano avec les généraux adverses, ce nouvel opus se recentre sur ce qui a fait son succès : l’étripage en règle de milliers d’ennemis sous les coups de vos armes. Pour ceux qui ne connaissent pas ce classique du jeu d’action, un petit rappel du background. Vous avez le choix d’incarner de nombreux généraux célèbres lors de batailles qui ont secoué la Chine ancienne. Tout ceci n’étant bien sûr qu’un fallacieux prétexte afin de vous permettre de trancher, planter, empaler des centaines, que dis-je, des milliers de soldats ennemis rien qu’à la force de vos petits bras musclés. Il n’est pas rare de se retrouver entouré de 50 adversaires et de n’en faire qu’une bouchée sans même que l’un d’entre eux ait réussi à entacher votre superbe tunique en soie sauvage. Le choix limité de généraux initiaux n’est qu’illusoire car bon nombre vont se débloquer, pour un total de 42. Leurs histoires et destinées s’entrecroisent au cours de vos incarnations et ainsi se dresse une histoire globale assez cohérente (pensez Dynastie, la série télévisée...)

Et c’est pas un peu lassant ?


Et bien, on touche là le point sensible de ce cinquième opus. Après des évolutions notables lors des précédentes sorties, on effectue un vrai bond en arrière avec l’abandon de bon nombre d’innovations. Ainsi, on ne gardera du 4 que la conquête des bases adverses après s’être débarrassé de son chef. La capture de ces fortins assurera à votre armée un bon moral. Le mode de jeu Musou constitue le mode story et donc la colonne vertébrale du jeu. Un autre mode vous propose des défis en temps limités mais rien de transcendant. Notez également le présence d’une sorte de mode historique que narre le contexte réel dans lesquelles ces batailles ont eu lieu.

Les gardes du corps ont désormais un rôle beaucoup plus déterminant. Votre choix se fera entre diverses classes comme magicien, archer, guerrier et désormais ils n’auront plus peur d’aller au charbon. Leur aide vous sera parfois précieuse car lorsque vous êtes côte à côte et que votre barre de coups spéciaux est assez remplie, vous pourrez effectuer une attaque combinée des plus efficaces. Toutefois, le cœur du jeu reste tout de même le matraquage de bouton. L’aspect tactique apparu dans Empire disparaît - à mon plus grand désarroi. Certains comme les Dynasty Dorks ou les novices de cette série y trouveront certainement leur compte, mais pour qui a déjà expérimenté le jeu, il semble un peu suranné dans son approche du beat’em all.

Techniquement rien de neuf


Certes la réalisation tient parfaitement la route avec un frame rate toujours impeccable malgré le nombre hallucinant d’ennemis présents à l’écran. L’attention est toujours portée sur les combattants, tandis que les décors sont beaucoup moins détaillés, ce qui est un peu la marque de fabrique de cette série. Mais si on revient à un gameplay proche du 3, les célèbres, voire cultissimes voix à l’accent provençal ne signent pas pour autant leur grand retour. Vous aurez toutefois le choix entre des voix américaines ou japonaises sous titrées, ce qui est un bon point malgré leur interprétation ... d'une qualité toute relative. La musique est d’un style un peu particulier mêlant sans vergogne hard rock mélodique et flûtes traditionnelles. Il y a peut être des inconditionnels...

On reste un peu sur sa faim concernant les nouveautés de ce Dynasty Warriors 5. Si les fans et novices du jeu trouveront leur content de massacre, les joueurs déjà initiés ne verront pas grande différence avec le ou les opus auxquels ils ont joué auparavant.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews