Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

7 Sins

Zoup par Zoup,  email
 
Un bellâtre, des filles comme s'il en pleuvait. Des normales, des bombes, des moins belles mais toutes 95E. Le décor est posé, 7 Sins c'est comme une fac de droit où les filles auraient toutes des gros seins. Quoi de mieux donc que la rentrée pour vous proposer ce MT qui a pris de longues vacances avant d'être publié ?

Le principe est simple : vous êtes un beau gosse à la mâchoire carrée hollywoodienne et vous voulez conquérir Apple City la ville du vice. On part donc sur un scénario béton. La cinématique commence et on découvre le plan machiavélique de notre héros. Il va partir de rien et gravir la pyramide sociale en gagnant des sous, du pouvoir et des MST. Un peu comme Tony Montana donc, mais sans l'accent cubain.

Le fauve est dans l'arène, notre ami est vendeur dans un magasin de luxe féminin. Quelle aubaine ! On se dirige alors naturellement vers la cliente aux plus gros poumons. Un premier constat s'impose : le type a des jambes toutes fines et il marche comme un crétin. Le reste est plutôt agréable à l'œil, mais ça reste loin de ce qu'on peut voir aujourd'hui. Même les configurations les plus anciennes devraient pouvoir « profiter » du jeu.

Pourquoi des guillemets ? Eh bien parce que ce jeu est naze.
Le cœur même du jeu consiste à parler à des filles en sélectionnant les bonnes phrases qui rivalisent de nullité. Ca permet de faire avancer une barre de progression qui indique le chemin restant à parcourir pour que la greluche avec qui vous parlez vous tombe dans les bras. Quand on choisit une réponse plus vulgaire que les autres, ça revient à zéro. Voilà. Ensuite on passe au niveau suivant où il faudra refaire la même chose…

Pour rendre le jeu encore plus attractif, les développeurs de Monte Cristo y ont ajouté des mini-jeux tous aussi nuls les uns que les autres, où on pourra voir notre glorieux héros pisser dans des fleurs, retenir sa gerbe ou encore mettre des baffes. En cas de victoire, cela permet de calmer les pulsions de monsieur, qui montent quand il est excité ou contrarié.

En une heure le tour du jeu est fait et pour enfoncer le clou, il faut ajouter que dans Apple City les gens font des bébés en sous-vêtements, ce qui est plutôt dommage car on ne voit rien. Même les 12-15 ans ne seront pas intéressés donc.
Naze

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews