Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

World of Warcraft

Arnaud par Arnaud,  email  @drsynack
 
World of Warcraft, on en parle depuis longtemps. Cela fait déjà quelques années que le jeu est en développement, et pourtant la phase « d'open beta » n'est pas encore commencée, et les différentes closed beta en ont rendu jaloux plus d'un. Sans parler de la bêta Européenne qui est à peine commencée. Il est donc plus que temps de faire un petit tour du propriétaire.
Alliance & Horde

L'histoire de World of Warcraft (WoW) est la suite directe de Warcraft III : Frozen Throne. Thrall est donc toujours le chef de la Horde, et le roi de l'Alliance a toujours cinq ans. Les races jouables sont les plus communes : Humains, Nains, Gnomes et Elfes de la Nuit pour l'Alliance Orques, Taurens, Mort-Vivants et Trolls pour la Horde. Classique et efficace.

Certains diront que 8 races, c'est peu, surtout comparé aux 15 d'EverQuest 2. Personnellement je trouve que c'est un choix judicieux car cela permettra aux futures extensions de proposer du contenu qui ne sera pas tiré par les cheveux. Cela a aussi permi à Blizzard de peaufiner les animations et sons pour chacune des races sans en négliger aucune. On voit ainsi nombre d'emotes rigolotes qui sont accompagnées des mouvements qui vont avec.

Au niveau des classes, là aussi le nombre est limité sans pour autant être trop bas. On en compte 9 qui sont les suivantes (en vrac) : Druide, Chasseur, Mage, Paladin (Alliance seulement), Prêtre, Rogue, Chaman (Horde seulement), Démoniste et Guerrier. Comme on peut le constater c'est, là encore, classique mais après tout c'est ce que les joueurs veulent.

Un gros effort a été fait par Blizzard pour équilibrer les classes, et ce n'est pas facile. En effet il faut que chaque classe puisse jouer en solo, être efficace et utile en groupe, tout en étant performante – mais pas trop – en PvP. Pour ce faire Blizzard a équilibré les classes une par une, et au final ça marche plutôt bien (mis à part les classes non encore patchées à l'heure actuelle).

Graphismes

L'esprit très « cartoon » de Warcraft est bien évidemment perpétué dans WoW. Cela permet, premièrement, d'être cohérent avec les précédents titres de la série, mais, surtout, de faire baisser le nombre global de polygones. C'est extrêmement important dans un MMORPG car on est souvent appelé à arriver dans de grosses villes pleines de joueurs. Ce choix prend à contre-pied ce qui se fait d'habitude et les malade de 3Dmarks vont sûrement faire un blocage là-dessus.

Ce pendant, si le nombre de polygones affichés n'est pas aussi important que celui d'un EverQuest 2, le monde n'est pas moche ou vide. Les couleurs sont chatoyantes et les paysages respirent la vie. Des oiseaux volent et plongent dans les oasis pour pêcher, les lions dorment dans les fourrés, les paysans coupent du bois ou de la vigne.

Il faut réellement jouer quelques dizaines de minutes pour se rendre compte de la qualité de l'immersion, car les captures d'écran rendent très peu justice à la qualité graphique du titre.

Quêtes

Un des aspects les plus favorables de WoW est la gestion des quêtes. Dès votre niveau 1 il vous en sera proposé un nombre appréciable, mais pas au point de crouler sous leur nombre. De plus, lorsque vous montez en niveau, des PNJs qui au préalable ne vous proposaient pas de quêtes vous inviteront à leur parler pour voir ce que vous pouvez faire pour eux.

Lorsqu'une quête est proposée, point appréciable, il est indiqué quelles seront les récompenses possibles. Très rapidement ces dernières deviennent des objets très utiles, et l'évolution de l'équipement se fait en douceur.Il n'est pas besoin d'attendre le niveau 40 pour commencer à avoir de l'équipement convenable.

PVP

L'univers de Warcraft a toujours été basé sur le conflit entre la Horde et l'Alliance. De ce fait, le PvP a une grande importance dans WoW. De nombreuses zones sont « contestées », et, en fonction du serveur, s'y aventurer sera plus ou moins dangereux.

Des zones de « battleground », semblables à celles de Star Wars Galaxies sont présentes dans le monde, ce qui augure des scénarii très intéressants – du genre forteresses assiégées, catapultes comprises.

Un système de « points d'honneur » est prévu pour le prochain patch. Pour tout combat « honorable » remporté (c'est-à-dire lorsque vous tuez quelqu'un d'à peu près votre niveau et non pas un pauvre newbie désemparé), vous remporterez des points. Ces points vous donnent des grades militaires, et vous pouvez même devenir officier et avoir accès aux quartiers correspondants. Là bas, des objets de très grande qualité seront proposés, du genre tabards ou montures spéciaux – pour se la péter sur le champ de bataille, c'est idéal.

Conclusion

On pourrait parler de WoW pendant des heures, mais les principaux points ont été abordés dans cette petite preview. Le jeu n'étant pas terminé, il est dur de donner un avis définitif. En tout cas c'est dur de choisir entre « ça déchire grave » et « MMO incontournable ». Le jeu en phase bêta est moins buggé que la plupart des autres sortis depuis belle lurette, et, si on pouvait attendre Blizzard au tournant –après tout ils n'ont aucune expérience dans ce domaine-, on reconnaît ici leur patte de développeur consciencieux, qui peaufine ses titres jusqu'à la perfection, peu importe leur taille et le temps que cela prend.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews