Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

The Next BIG Thing

ClémentXVII par ClémentXVII,  email  @ClementXVII
 
Pour accompagner les nouvelles captures de The Next BIG Thing, quoi de mieux qu'une petite preview du jeu ? Présenté sur le stand business de Focus lors de la GamesCom, nous avons eu l'occasion de voir une version assez avancée du jeu prévu pour la fin de l'année.
The Next BIG Thing s'éloigne du carcan semi-réaliste des Runaway, et nous invite dans les années 60, dans une réalité alternative où les monstres des séries Z ne sont pas des acteurs déguisés ou marionnettes, mais de véritables créatures vivantes et intégrées dans la société. Elles ont tout ce qu'une star peut rêver : un fan-club du tonnerre, de magnifiques villas à Beverly Hills et, chaque année, une remise des prix est organisée pour déterminer les meilleurs acteurs de films d'horreur. C'est lors d'une de ces cérémonies, avant qu'il n'ait pu recevoir son trophée, que Big Albert se fait kidnapper. Qui a organisé cet enlèvement et pourquoi ? Ce sera à notre duo de détectives Liz Allen et Dan Murray de le découvrir. Enfin, s'ils ne s'étripent pas avant la fin de l'enquête, car le beau Dan – avec ses airs de macho suffisant – et la belle Liz – qui prend son boulot très à coeur – ne se supportent pas.

Avec Pendulo, on a l'habitude de décors particulièrement soignés, et il faut dire qu'avec The Next BIG Thingg, leurs graphistes s'y donnent à coeur joie. Le niveau présenté se déroulait à l'intérieur d'une maison de star, remplie de bibelots et gadgets en tous genres. Afin de pouvoir explorer la maison sans se faire déranger, la belle Liz tente d'envoyer Dan voir un match de boxe en compagnie du propriétaire. Evidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire, et la résolution de l’énigme passe par l’évinction du majordome (en lui faisant croire qu’il est le doubleur idéal pour sa star favorite). Univers décalé oblige, on semble bien loin du sérieux d’un Runaway. Pour ce qui est des contrôles, ils sont similaires à ceux de Runaway : a Twist of Fate : un curseur semi-intelligent, un menu offrant des indices et, pour les énigmes où plusieurs éléments sont nécessaires à la résolution, un dessin affiche les différentes étapes. Pour ce qui est de la durée de vie, Pendulo nous promet un jeu aussi long que Runaway : a Twist of Fate.

La version présentée étant en espagnol, on attendra une version française pour se faire une idée de l'humour du scénario, mais le jeu semble bien parti pour se faire une place dans les jeux d'aventures qui occuperont vos soirées d'hiver.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews