Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Split/Second

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Split/Second : Velocity, le nouveau jeu de courses de Black Rock Studio, a été annoncé depuis un petit moment mais il est resté finalement plutôt discret jusqu'à maintenant. À quelques semaines de sa sortie, son éditeur Disney Interactive nous a conviés à venir tâter la bête. Premières impressions.
Dans Split/Second : Velocity, il s'agira de prendre part à un jeu de télé-réalité qui aurait pu être imaginé par Michael Bay. Les courses auxquelles vous allez participer seront en effet corsées par la présence des Powerplays, le petit nom donné aux grosses explosions que vous (ou les autres concurrents) pourrez déclencher un peu partout afin d'envoyer valdinguer vos adversaires dans le décor et grappiller quelques places au classement. Ces Powerplays seront divisés en deux catégories : les basiques, matérialisés en bleu et qui pourront être activés plusieurs fois ou non au fil des tours, ne provoquent que de "petites" explosions ou débloqueront un raccourci temporaire ; les super Powerplays seront eux beaucoup plus rares et ne pourront être activés qu'une seule fois mais auront des conséquences bien plus dramatiques sur l'environnement, puisqu'ils auront tendance à changer radicalement le tracé du circuit.



Pour pouvoir déclencher ces Powerplays, il faudra remplir une barre d'énergie, divisée en trois : les Powerplays basiques pourront être activés à chaque tiers de barre rempli mais les super Powerplays nécessiteront en revanche de remplir entièrement cette jauge. Celle-ci se remplira en dérapant, en collant aux fesses des adversaires, en décollant du sol ou en s'échappant d'une explosion déclenchée par un adversaire. Les courses s'annoncent donc pour le moins mouvementées, et les circuits conserveront les stigmates de vos échanges de civilités, ceux-ci se transformant peu à peu en champs de ruines au fil des tours.

Au niveau du contenu, le jeu proposera visiblement une quinzaine de circuits, majoritairement urbains (mais pas que, nous a-t-on dit), certains comprenant des parties communes, un peu à la manière des vieux Ridge Racer qui proposaient une unique ville mais divisée en plusieurs circuits. Côté bolides, si l'on ne connait pas encore leur nombre, on sait déjà que ceux-ci seront divisés en trois catégories : les Supercars (rapides, légères, fragiles et sensibles aux explosions), les Trucks (moins rapides mais beaucoup plus résistants) et les Muscle Cars, coincées entre les deux. En ce qui concerne les modes de jeu, on nous en annonce plusieurs mais seuls deux ont été dévoilés : la course classique, et le mode Survival, qui vous demandera de tenir le plus longtemps sur un circuit en forme d'anneau face à un camion qui n'aura de cesse de vous larguer des barils explosifs à la tronche. Le multijoueur sera bien évidemment présent, et pourra accueillir jusqu'à huit participants en ligne. Un mode en écran séparé sera également inclus, une heureuse initiative suffisamment rare pour être saluée.



Techniquement, le jeu est vraiment joli, comme vous pourrez le voir sur nos petites vidéos filmées avec amour. Les circuits sont vastes et détaillés et tombent en ruines sous le coup des multiples explosions, les effets de lumière possèdent un cachet certain, et même si certains aspects sont encore loin d'être finalisés (courses de nuit assez peu convaincantes, transitions entre les différents LOD des véhicules un peu trop visibles, bugs divers), le jeu n'a pour l'instant pas à rougir vis à vis de la concurrence. Le seul réel défaut, que l'on ne cesse de pointer du doigt et qui était malheureusement toujours présent sur cette version, concerne le framerate, mis à mal à chaque virage ou explosion un peu trop spectaculaire. Heureusement, le membre de Black Rock qui assurait la présentation nous a juré sur la tête de ses enfants qu'ils étaient conscients du problème et qu'il serait corrigé d'ici la sortie de la version finale. En bons amateurs de superior version que nous sommes, on a demandé si la version PC aurait droit à un traitement de faveur. Cependant, celle-ci n'étant pas développée par Black Rock, nous n'avons pas pu en apprendre plus. Cela avait déjà été le cas pour la version PC de Pure : si vous avez pu y jouer, à vous de voir si il faut s'attendre à une bonne ou une mauvaise surprise.

Manette en main, il faut bien reconnaitre que Split/Second : Velocity est vraiment amusant. L'IA n'était pour l'instant pas bien maligne et avait tendance à se cogner dans tous les murs (on nous promet une IA adaptative pour la version finale, qui se basera sur vos résultats sur plusieurs courses : pour l'instant, on a surtout vu des adversaires qui vous attendent quand vous vous retrouvez largués et qui reviennent miraculeusement derrière vous quand vous prenez un peu trop d'avance), mais la maniabilité très arcade et fortement basée sur le dérapage, sans tomber dans l'excès d'un Ridge Racer, est immédiate et plutôt plaisante. Il ne faudra sûrement pas très longtemps pour maitriser les petites subtilités de la conduite, mais au moins on s'amuse tout de suite. En revanche, les quelques tracés qu'on a pu voir s'annoncent finalement très classiques et ne devraient pas vous bouleverser par leur originalité, même si le fait de pouvoir tout casser permet de relever un peu la sauce.



Voilà à peu près tout ce que l'on peut dire de cette première approche de Split/Second : Velocity. Les quelques courses auxquelles on a pu prendre part se sont révélées réellement amusantes et le concept lui-même de rouler à toute berzingue et de tout faire péter est assurément séduisant, mais qu'en sera-t-il sur la durée ? Difficile de se prononcer pour l'instant, la conduite finalement très simpliste et les tracés assez basiques dans leur construction nous incitent à tempérer notre enthousiasme, même si le jeu à quelques atouts dans sa manche et devrait se révéler notamment plutôt accrocheur en multi, son concept propice aux gros coups de pute ayant de bonnes chances de se montrer assez fédérateur.


[vid=http://videos.factornews.com/_flv/videos/split-second-screener-gameplay-1-sd.flv,480,270,http://videos.factornews.com/_flv/videos/split-second-screener-gameplay-1-hd.flv,1280,720]


[vid=http://videos.factornews.com/_flv/videos/split-second-screener-gameplay-2-sd.flv,480,270,http://videos.factornews.com/_flv/videos/split-second-screener-gameplay-2-hd.flv,1280,720]


[vid=http://videos.factornews.com/_flv/videos/split-second-screener-gameplay-3-sd.flv,480,270,http://videos.factornews.com/_flv/videos/split-second-screener-gameplay-3-hd.flv,1280,720]
Rechercher sur Factornews