Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Rock Band 3

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Trois ans après avoir réinventé le genre du jeu musical, Rock Band s'apprête à revenir pour un troisième épisode apportant cette fois-ci un lot considérable de nouveautés qui devrait confirmer la réputation d'excellence de la série d'Harmonix, et par la même occasion encombrer un peu plus votre salon avec de nouveaux instruments qui vont vous obliger à louer un local chez Shurgard pour y stocker quelques meubles moins vitaux, comme la bibliothèque ou la table à manger.

I am the keymaster



La première vraie nouveauté est bien sûr l'apparition d'un nouvel instrument, en l'occurrence le clavier. Alors que l'on pouvait craindre d'avoir droit à un véritable synthé Fisher Price avec seulement cinq gros boutons colorés, on se retrouve face à deux octaves complètes, demi-tons compris. Les touches ne sont ni trop molles ni trop dures, et plutôt bien proportionnées : à moins d'avoir des mains de bucheron stéroïdé, vous ne devriez pas appuyer sur plusieurs touches en même temps. On trouve en plus à l'extrême gauche de l'appareil un bouton pour déclencher l'Overdrive, qui vous obligera malheureusement à sacrifier votre main gauche ou simplement à vous déboiter le petit doigt le temps d'aller le chercher, quitte à planter votre combo. À côté se trouve une petite zone tactile, qui servira à donner un effet équivalent à celui de la whammy bar de la guitare sur les notes tenues.


Comme tous les autres instruments, le clavier pourra être joué en mode normal ou dans le tout nouveau mode Pro. Dans le premier, seulement cinq touches sont utilisées, et très sincèrement, vous ne devriez rapidement avoir aucun problème pour fullcomboter des morceaux en expert à une main tout en faisant un peu de compta analytique à côté : en résumé, le mode normal ne présente pas beaucoup d'intérêt. Le mode Pro en revanche complique sacrément les choses puisqu'ici toutes les touches sont utilisées. Celles-ci sont séparées en groupes identifiés par des couleurs, qui n'ont d'autre intérêt que de faciliter le placement de vos doigts. La difficulté viendra donc d'arriver à faire glisser vos mains sur le clavier sans les regarder pour pouvoir suivre ce qui se passe à l'écran. Cependant, une fois le coup pris, il y a là encore fort à parier que le challenge restera finalement assez peu relevé, mais toujours agréable à jouer. On notera que ce clavier peut être utilisé comme un véritable petit synthé puisqu'il dispose d'une prise MIDI, et que si vous disposez d'un véritable synthétiseur, vous pourrez également l'utiliser dans le jeu, histoire d'avoir vraiment la classe.


Un manche long et dur



Intéressons-nous maintenant à la guitare, puisqu'elle aussi subit une petite révolution avec pas moins de trois modèles différents. Le premier est une simple évolution du modèle classique de Stratocaster, avec une jolie finition en véritable faux bois usé, et quelques petits ajustements : les frettes ne sont plus cliquables sur toute leur hauteur, mais seulement sur le bas du manche, pour jouer du bout des doigts, la strumbar est beaucoup plus ferme que par le passé, ce qui donne un bien meilleur retour, et la whammy bar vous demandera elle d'appeler un pote pour la bouger tant elle est dure.


Les deux véritables nouveaux modèles sont eux dédiés au fameux mode Pro. La première, la Mustang, comporte six simili-vraies cordes sur la caisse, et plus d'une centaine de boutons sur la touche, simulant chaque frette de chaque corde. Le deuxième modèle est tout simplement une véritable Stratocaster, avec de vraies cordes, pouvant être branchée si vous le souhaitez sur un ampli pour en jouer hors Rock Band, mais disposant quand même de toute l'électronique nécessaire pour être raccordée à une console. Ce modèle est vraiment réussi et pèse un poids non-négligeable, qui change agréablement des "jouets" tout légers auxquels on est habitués depuis le premier Guitar Hero. N'étant pas expert en guitares électriques, je ne saurai trop vous dire ce que celle-ci vaut par rapport à un instrument plus classique, mais a priori ça semble être quand même du bon matériel. Celle-ci ne sera malheureusement disponible qu'en 2011, et on ne connait pas encore son prix , qui devrait toutefois être assez élevé, mais si vous voulez vraiment pousser l'expérience jusqu'au bout, c'est bien vers celle-ci qu'il faudra vous tourner, car la Mustang propose à mon sens une expérience un peu bâtarde assez peu agréable.

Lorsque vous décidez de jouer en mode Pro à la guitare, vous vous retrouverez face à six lignes verticales représentant les six cordes, sur lesquelles défileront des numéros correspondant aux cases sur lesquelles placer vos doigts. Et autant parler clairement : vous aller en chier comme jamais. Il faudra bien sûr apprendre à connaitre son instrument et prendre les bons réflexes pour faire correctement glisser et placer votre main dessus, mais ça reste quand même d'une difficulté monstrueuse. Même en mode Easy où vous ne jouerez qu'une dizaine de notes par chanson. Le principal problème à mon sens vient de la représentation à l'écran, qui ne correspond pas à ce que l'on a entre les mains : il aurait été vraiment judicieux que le mode Pro passe d'un affichage vertical à un affichage horizontal comme de véritables tablatures, ce qui aurait vraiment facilité le travail à votre petit cerveau déjà bien malmené. On verra avec le temps si on parvient à s'habituer, mais après cette première prise en main, je dirais que la courbe d'apprentissage s'étend sur environ huit ans. Néanmoins, ceux qui parviendront à surpasser la difficulté en sortiront assurément grandis. Apportons enfin une précision non-négligeable : il ne faudra pas espérer amuser vos amis lors de vos soirées bières - Rock Band avec ce mode Pro, tant celui-ci est frustrant et ne procure au début absolument aucun plaisir. Ce mode est exclusivement réservé à ceux voulant réellement jouer de la musique, et non plus jouer à un jeu vidéo, et à subir le long et fastidieux apprentissage qui va avec.


Et tu tapes tapes tapes



Dernier instrument à venir jouer dans la cour des grands, la batterie reste celle dont l'évolution est la plus timide, avec "seulement" l'ajout de trois cymbales qui viennent se brancher au dessus des toms jaune, vert et bleu. Les couleurs des notes étant les mêmes, c'est leur forme qu'il faudra guetter pour savoir où cogner. Au niveau du feeling, celui-ci m'a paru assez peu agréable, tant ces cymbales en caoutchouc dur restent désespérément rigides, ne procurant pas le retour auquel on s'attend. C'est un peu dommage. On attendra également de voir si le fait que seule la forme des notes change, et non leur couleur, ne nuit pas considérablement à la lisibilité de l'ensemble.


Le chant ne subit lui aucun changement, et fait même un peu figure de parent pauvre puisque si quatre joueurs sont déjà présents aux instruments, le chanteur (ou les chanteurs, puisque comme dans Rock Band Beatles ou Green Day, il sera possible de brancher jusqu'à trois micro pour tester la résistance de vos voisins) ne sera pas considéré comme un joueur, et n'aura donc pas de score où de pourcentage de réussite.

Au niveau des modifications de gameplay enfin, on notera la possibilité de rejoindre une partie en cours (ce qui met toutefois le jeu en pause, contrairement à Guitar Hero), ou un petit retour en arrière de quelques secondes lorsque vous interrompez puis reprenez la partie, ce qui est une sacrément bonne idée. L'interface est toujours aussi claire et une quantité assez incroyable de filtres font leur apparition pour trier la liste des chansons comme bon vous semble. La réalisation fait elle du sur-place, mais on a toutefois dû se contenter de jouer dans des modes "clip" aux couleurs psychédéliques : on attendra donc de voir ce que donnent les nouvelles salles de concert de la carrière, avec le public qui chante en chœur et qui participe activement à donner une ambiance de feu.

Cette première prise en main de Rock Band 3 nous a donc convaincus que le jeu restera le compagnon idéal des soirées entre potes, avec un nouvel instrument accessible et agréable à utiliser, et à l'opposé un mode Pro qui devrait combler les véritables musiciens en herbe désireux de retrousser leurs manches comme jamais.

[vid=http://videos.factornews.com/_flv/videos/rb3-sd.flv,480,270,http://videos.factornews.com/_flv/videos/rb3-hd.flv,1280,720]

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews