Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Resonance

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
On l'a découvert tout récemment, mais ça fait un petit moment que Resonance est en développement, depuis 2007 plus précisément. Au cas où vous n'auriez toujours pas lu notre news le présentant, il s'agit d'un point & click bien old school, développé par un seul homme depuis un bon paquet d'années et qui va être édité par Wadjet Eye Games, le studio a qui l'on doit l'excellente série Blackwell. On a pu récupérer une version preview de Resonance, proposant de découvrir les premières heures de jeu, et on vous dit ce qu'on en pense.
Resonance vous fera contrôler quatre personnages, n'ayant a priori aucun rapport entre eux mais qui vont se retrouver à devoir évoluer ensemble avec un même but : mettre la main sur la découverte d'un scientifique tué par sa propre invention, avant qu'une organisation mal-intentionnée ne s'en empare. Le scénario semble assez riche et bien écrit, mais on attendra quand même la version finale pour s'assurer qu'il tient bien la distance.

Cette version preview a beau m'avoir occupé pendant quelques heures, elle ne dévoilait que le tout début de l'aventure. L'introduction nous proposait de contrôler tour à tour, et dans l'ordre que l'on souhaite, les quatre protagonistes. Cependant, après "l'événement", leurs chemins vont commencer à se croiser, et l'on pourra alors, selon les situations, choisir lequel on dirige. De ce qu'on a pu voir dans cette démo, ceci sera possible seulement si le scénario fait que les personnages se retrouvent au même endroit (comme un laboratoire de recherches), mais il n'est pas dit que ceci évolue par la suite.



Les contrôles sont tout ce qu'il y a de plus simple : clic gauche pour se déplacer et interagir avec ce qui nous entoure, clic droit pour regarder. Petite subtilité, il sera possible de faire du drag & drop pour combiner des objets du décor ou de l'inventaire, ou pour les mettre en mémoire.

Resonance possède en effet un système très original de mémoires à long et court terme, se présentant comme deux "inventaires" supplémentaires. La première se remplira automatiquement avec les événements les plus marquants de l'histoire de chaque personnage, alors que la seconde sera alimentée par le joueur. Il sera possible de stocker n'importe quoi dans cette mémoire à court terme, dans la limite des trois emplacements. Les éléments stockés dans ces mémoires pourront être réutilisés par la suite pour résoudre les énigmes ou pour être réutilisés durant les dialogues.

Le reste du gameplay est très classique, avec des objets à ramasser, combiner et réutiliser, et des NPC avec lesquels communiquer. Les énigmes sont bien pensées, toujours assez logiques, et on avait même droit à quelques passages variant un peu les plaisirs comme une session de hacking et d'utilisation de terminal très bien faite, ou un labyrinthe (beaucoup moins excitant, lui).



Graphiquement, le jeu reste fidèle au style "2D-gros-pixels" bien rétro que l'on aime tant, avec du beau pixel art qui transpire l'amour de l'artisanat. On pourra regretter qu'une ou deux fois certains éléments interactifs aient été un peu trop cachés dans les décors, mais pas question non plus de devoir passer méticuleusement son curseur sur chaque pixel. D'ailleurs, puisqu'on parle du curseur, celui-ci avait une étrange tendance à "accrocher" si l'on bougeait la souris trop lentement, ce qui devient vite très pénible. Espérons que ceci sera corrigé dans la version complète du titre. La bande-son enfin est très correcte, avec des doublages vocaux pour les dialogues qui semblent globalement de bonne facture.

Voilà tout ce qu'on peut dire sur cette preview de Resonance. La fin de la démo était vraiment frustrante et il nous tarde de mettre la main sur la version complète, car si le reste de l'aventure est du niveau de ce que l'on a pu voir, on devrait tenir un titre qui plaira à tous les amateurs de jeux d'aventure, qu'ils soient fans du style rétro ou au moins capables de passer outre ces graphismes faussement datés.
Rechercher sur Factornews