Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Pikmin 3

kimo par kimo,  email
 
Chaque nouvelle console Nintendo est suivie de son florilège inévitable de jeux des licences classiques du constructeur : Mario, Mario Kart, Zelda et, depuis la Gamecube, Pikmin. La WiiU ne fera pas exception, et Pikmin 3, prévu pour 2013 était présenté au Paris Game Week sur le stand du plombier italien.

Si les autres bornes présentant ZombiU ou New Super Mario Bros U faisaient recettes, on ne pouvait pas en dire autant des deux consoles présentant Pikmin 3. Faut-il n'y voir qu'un désintérêt passager face aux autres nouveautés présentes ? Quoiqu'il en soit on attendait de voir comment la série allait s'adapter aux contraintes du nouvel objet de Nintendo.



La démo donc proposait deux modes de jeux différents: un Time Attack (ici testé) et un Boss Arena. Pas de campagne donc, et aucune information quant à la présence d’un multijoueur pourtant annoncé. Le jeu était jouable à la WiiMote, et la Mablette étant fixée, impossible de tester le gameplay avec cette dernière (annoncée comme jouable avec notamment l’utilisation des fonctions gyroscopiques). Il fallait donc se contenter des imprécisions habituelles de la Wiimote pour constater que le jeu ne proposait strictement aucun changement de ce côté-ci. On siffle et on lance comme on sifflait et lançait il y a 3 ans, après tout, on ne change pas une recette qui marche. On espère quand même que les quatre nouveaux personnages annoncés sauront y amener un peu de variété.

Sans grosse surprise, le Time Attack proposait donc de récolter un nombre maximum de fruits ou d’ennemis en un temps imparti. Sur l’écran de la Mablette trônait l’indéboulonnable carte de la zone, qu’on pouvait parcourir tactilement. Je dis bien "pouvait", car autant dire qu’elle ne servait presque à rien : à part pour vérifier si tout le monde était bien rentré à bon port, je n’en ai pas bien vu l’utilité sur cette démo.




La session permettait toutefois de découvrir le Rock Pikmin, qui servait ici à détruire des murs et à briser des carapaces. Autre particularité des bestioles : elles ne restaient pas sur la cible attaquée, et il fallait les relancer continuellement sur les ennemis. Il faudra par contre encore attendre un peu pour en savoir plus sur l’autre nouveau Pikmin, le Magenta, aperçu lors du dernier E3.

Graphiquement, le jeu est très très proche de ses ainés. C’est mignon tout plein, mais pas très beau. On aurait bien voulu voir un travail supplémentaire sur les textures ou l'atmosphère histoire de nous émerveiller un peu. Le niveau présenté était ultra linéaire et n’avait rien de bien sensationnel à montrer. Soit Nintendo cache des surprises, soit ce nouveau Pikmin sera bien avare en nouveauté. Tout reste possible sachant que les quatre personnages jouables de ce numéro n’ont pas été présentés, ni l’usage du dernier Pikmin pourtant doté d’une paire d’ailes. En l’état, le jeu paraissait en tout cas très conservateur, aussi bien dans ses mécaniques que dans son gameplay (malgré la Mablette). Reste à savoir si beaucoup de joueurs seront prêts à plonger une troisième fois pour la petite ballade champêtre et impitoyable des mignons Pikmin. Mais vu le peu d'intérêt que soulevaient les bornes d'arcade, on peut en douter.
Rechercher sur Factornews