Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Miner Wars 2081

Skizomeuh par Skizomeuh,  email  @Skizomeuh
 
Frange infime du genre FPS, les 6DoF shooters (pour 6 Degrees of Freedom) ont connu leur heure de gloire à partir de 1995. Une page ouverte par son plus éminent représentant, la série Descent, et refermée quelques années plus tard sur son troisième opus dès lors que les level designs labyrinthiques dans les FPS passaient d'une qualité à un défaut dans la tête des décideurs, et que le sens de l'orientation et de l'exploration devenaient les sens à ne surtout pas stimuler chez le grand public qui n'en ont besoin que pour trouver le Wall-mart le plus proche et la CB au fond du sac de madame.

Comme un cheveu sur la soupe qu'on nous sert depuis un bout de temps, Miner Wars 2081, des Tchèques indépendants de Keen Software House, veut porter le flambeau de ce sous-genre oublié tout en repoussant ses limites : proposer un Descent-like ne se limitant pas à des galeries souterraines mais offrant aussi la possibilité de voyager dans le système solaire, gigantesque bac à sable ouvert et dynamique. Rien que ça.

Dans l'espace, personne ne vous entendra miner



Le jeu a commencé à se concrétiser en 2010, soutenu puis lâché par Intel et récemment soutenu à hauteur d'un million d'euros par des investisseurs. En parallèle, et bien avant cette manne providentielle, les devs jouent aussi la carte de l'alphafunding : une ristourne de 50% sur la pré-commande donnant accès à l'alpha du jeu. Après de longs mois d'hibernation le jeu ressort enfin de sa torpeur et dévoile ses dernières nouveautés via une vidéo...



En 2081 la terre n'est plus qu'un vaste champ de ruines ravagée comme le reste du système solaire par un désastre survenu 10 ans plus tôt. Mais heureusement dans ce futur improbable la NASA a eu le temps de concrétiser la conquête spatiale à grande échelle et les plus chanceux ont pu se réfugier sur les innombrables stations spatiales et morceaux de caillou flottant dans le vide qu'ils ont pu aménager. Un backgroundscénaristique qui sera consultable bientôt via une encyclopédie en ligne.

Dans ce contexte, vous endosserez le rôle d'un mineur de l'espace, creusant votre trou à la recherche de fortune, luttant contre la concurrence et autres menaces belliqueuses, dans cet immense far-west qu'est devenu le système solaire. Guidé par une histoire principale, vous serez malgré tout libre d'aller où bon vous semble dans tout le système : visiter la Terre dévastée, son satellite, les autres planètes, et vous poser un peu partout. Vous pourrez même aller griller vos marshmallows et vous-même dans le soleil si ça vous chante.

Il en va de même pour vos activités : vous pourrez jouer de la foreuse pour récupérer et revendre un tas de minerais, prendre part à des missions pour le compte de factions ou encore jouer les pirates et looterles carcasses fumantes de vos victimes. L'argent que vous pourrez amasser vous servira tout autant à armer votre vaisseau, que l'améliorer ou en acheter un autre plus efficace.

J'irais casser du voxel en zéro G



Même si les devs nous promettent un mode histoire/sandboxjouable d'ici quelques semaines, l'alpha du jeu se résume pour l'heure à une démo technique rudimentaire permettant juste de faire joujou avec son petit vaisseau autour de quelques astéroïdes, une station abandonnée et 2/3 gros vaisseaux en stationnaire, et un éditeur peu ergonomique mais à même de vous permettre de remplir votre secteur. Pourtant déjà le charme opère : une maniabilité de l'engin aux petits oignons au couple clavier/souris permettant de se déplacer mais aussi de s'orienter sur les 3 axes avec une aisance jouissive, des textures, effets et un éclairage pas dégueu, un cockpit ravagé par l'usure (peut-être un peu trop d'ailleurs) vraiment immersif et surtout des astéroïdes entièrement destructibles modélisés procéduralement à partir de voxels.

Et il faut dire que lâcher une trentaine de roquettes sur le caillou et ensuite se balader dans les saignées fraîchement créées et découvrir que son cœur recèle un réseau de galeries qui laissent apparaître des filons de métaux (qui peuvent être récoltés avec la foreuse intégrée au vaisseau) fait son effet. Subir une tempête solaire ou encore explorer une station spatiale en ruine à la seule lumière du projecteur aussi. On a hâte de voir ce que pourront donner les batailles à grande échelle, le moteur étant conçu pour pouvoir gérer jusqu'à 300 vaisseaux en même temps dans un même secteur.

Le but des devs est de proposer l'intégralité du système solaire reconstitué à l'échelle 1:1. Pour éviter de voir le joueur mourir d'ennui pour traverser le système il y aura des vaisseaux de transport pour raccourcir les voyages. La plupart des objets célestes seront donc générés par les voxels, et pour la plupart destructibles, les plus gros astéroïdes atteignant un diamètre de 8Km. Les vaisseaux, stations et autres seront eux modélisés à la main et il sera possible de trouver des stations construites à l'intérieur d'astéroïdes. Le jeu proposera d'ailleurs un éditeur pour concevoir ses propres stations façon Lego grâce à un système de pièces modulaires.

Sans date de sortie gravée dans le marbre, Miner Wars 2081 est prévu quelque part en 2012 sur PC mais aussi sur XBOX 360. D'abord solo/multi, les développeurs souhaitent décliner par la suite leur univers en MMO. Un souhait bien casse-gueule qui on espère ne viendra pas impacter le développement d'un jeu déjà assez ambitieux comme ça.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews