Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Loco Roco

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
"La PSP, c'est nul, y a que des portages de jeux PS2 ou des jeux de caisses dessus". Voilà plusieurs mois qu'on nous sort la même rengaine, pas forcément injustifiée. Il faut dire que la quasi-totalité des jeux sortis sur la portable de Sony n'avaient rien de bien original, à quelques exceptions près, comme Exit ou Lumines. Sony s'apprête toutefois à changer la donne avec Loco Roco, un jeu au concept simplissime, mais raffraîchissant comme une salade de fruits en été. Ca tombe bien, il devrait sortir cet été.
Pour les quelques retardataires, une démo de Loco Roco est disponible au téléchargement sur le site de la PSP depuis hier, . Nécessitant d'upgrader la console avec le dernier firmware 2.70, bloquant ainsi toute possibilité d'applications "alternatives", cette démo vaut à elle seule de dire adieu (temporairement ?) aux émulateurs SuperNes.

Le concept de Loco Roco est d'une simplicité enfantine : au centre de l'écran se trouve une sorte de boule de gelée orange, qu'on ne contrôle pas directement (à part pour la faire sauter), mais dont on peut influencer la direction en penchant le décor à gauche ou à droite à l'aide des gâchettes de la console. L'objectif est donc d'atteindre la fin du niveau, en ne manquant pas de ramasser les divers bonus dont celui-ci est parsemé, mais surtout en mangeant des fleurs qui feront grossir la boule de gelée. Si notre brave blob vient à croiser un obstacle un peu trop étroit pour lui, il pourra se diviser en petits blobs, qu'il faudra bien évidemment tenter de réunir autant que faire se peut un fois l'obstacle franchi. Quelques adversaires viendront ralentir la progression, en tentant de voler des morceaux de la grosse boule, qui n'aura que quelques secondes pour tenter de les récupérer avant de les voir disparaître définitivement. L'unique niveau de la démo demande environ un petit quart d'heure avant d'être traversé, selon que vous cherchez à découvrir ou non tous les passages secrets qu'il contient.

À concept simple, réalisation idoine. Les graphismes de Loco Roco sont eux aussi très épurés, très enfantins, tout en rondeur, et composés de gros aplats de couleurs pastels. Ne ressemblant à rien de connu, le jeu est pourtant loin d'être laid, et se révèle au contraire très attachant. La physique de notre blob est elle plutôt bien rendue, et on a vraiment l'impression de contrôler une grosse boule de gelée. Enfin, disons que si on avait l'occasion de contrôler une boule de gelée dans la réalité, c'est sûrement à ça que ça ressemblerait.

Plus attachant encore que le graphisme, la partie sonore est elle aussi une franche réussite. Il suffit d'entendre le diabolique thème principal, chanté par la boule de gelée à la voix aigüe (ou alors par un adorable choeur de petites boules) pour qu'elle s'imprime immédiatement dans notre cerveau. Les petits bruitages qui ponctuent la progression au sein du niveau sont eux aussi excellents, et au final, on se retrouve à sourire bêtement devant la console tant l'ensemble est absolument charmant.

Maintenant que Sony nous a bien fait baver avec cette démo sur laquelle on revient avec toujours autant de plaisir, on espère que le concept tiendra sur la longueur, et que le jeu proposera suffisamment de challenge et de diversité dans les niveaux pour qu'il n'ait pas à tout miser sur son look accrocheur.
Rechercher sur Factornews