Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Le Parrain 2

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Le Parrain premier du nom était un GTA-like assez moyen, un de plus serait-on tenté de dire. Malgré ça, il ne s'est pas trop mal vendu, suffisamment pour qu'EA mette une suite en chantier, parce qu'il faut bien rentabiliser la licence qui a dû leur coûter un bon paquet de pognon. Ce deuxième épisode, que nous avons pu découvrir à l'occasion d'une journée de présentation de quelques uns des titres à venir chez l'éditeur, semble vouloir faire les choses bien, en enrichissant copieusement son gameplay. Premier aperçu.
L'aventure de ce deuxième épisode est, en très gros, calée sur la trame scénaristique du deuxième film de la trilogie de Coppola. Le héros ne sera pas celui du premier jeu, mais au contraire un de ses lieutenants, qui va bien vite monter en grade et devoir faire en sorte de renforcer l'emprise de la Famille Corleone sur New-York.

C'est en effet la grosse nouveauté de ce Parrain 2, qui sera doublé d'une partie stratégique et rôlistique. Entendons-nous bien, il n'est pas question d'avoir un SupCom avec des petits mafieux qui s'entretuent. En revanche, il vous faudra conquérir un par un les quartiers composant la ville, en mettant la main sur les différents commerces les composant. Pour cela, rien de mieux que de mettre une tête au carré au tenancier (assez pour qu'il craque, mais pas trop fort pour éviter qu'il ne se rebiffe), ou tabasser ses clients ou son mobilier. Une fois le racket mis en place, il faudra s'assurer que les Familles rivales n'aient pas la mauvaise idée de venir s'en emparer, en assignant quelques hommes à sa défense.

Car c'est bien tout une petite armée que vous pourrez avoir sous vos ordres, que ce soit pour jouer les videurs dans vos établissements ou pour vous accompagner en mission. Tous ces gorilles disposent de caractéristiques et de compétences spéciales (médic, artificier, technicien...), qui pourront être améliorées voire combinées en les faisant monter en grade. Ainsi, les troufions de base ne pourront ainsi porter que des armes de faible niveau.

Et comment donc faire évoluer ces gros chimpanzés ? En multi-joueur, pardi. Les modes solo et multi sont étroitement liés, puisqu'en multi vous prenez le rôle d'un de vos sous-fifres du mode solo, et vos victoires sur des adversaires humains auront pour conséquence de voir votre avatar améliorer ses compétences, avant de revenir boosté dans le mode solo. Malin.

Côté gameplay, là aussi quelques ajustements ont eu lieu. Lors des combats à mains, les gâchettes servent à donner des coups de la main gauche ou droite (à la manière de Condemned 2). Si l'on appuie sur les deux gâchettes simultanément, on pourra choper son adversaire, et le secouer dans tous les sens ou effectuer les présentations avec les éléments du décor. Les combats aux armes à feu pourront se faire soit en visée automatique, soit en visée libre. Quant à la sélection des armes, elle se fait par l'appel d'un menu circulaire, à la Saints Row 2.

Graphiquement, le jeu n'a vraiment rien d'exceptionnel, mais semble en revanche assez fluide et plutôt bien fini. Les cinématiques feront une fois de plus appel aux acteurs du film modélisés (sauf Al Pacino, toujours peu désireux de rejoindre l'aventure), mais l'histoire ne dit pas si comme pour le premier jeu, EA est allé déterrer Marlon Brando pour lui faire enregistrer quelques lignes de dialogue.

Quoi qu'il en soit, ce Parrain 2 s'annonce plutôt sympathique, même si il aura évidemment fort à faire, tout coincé qu'il est entre un GTA IV surpuissant, un Saints Row 2 très riche, et un futur Mafia 2 à l'univers assez proche et qui risque de tout raser sur son passage.
Rechercher sur Factornews