Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Guitar Hero 2

Adeher par Adeher,  email  @Adeh3r
 
Quand j'ai appris que l'ami Joule cherchait deux personnes pour assister à la présentation de Guitar Hero 2, j'ai hésité environ 7 secondes avant de prendre l'avion pour Paris. Accompagné de Zulyen, ancien testeur pour Factor et Guitar Hero addict, je suis donc arrivé jeudi au Bastille Design Center avec la ferme intention de squatter le jeu pendant 6 heures.

Gibson Garden



Nous étions parmi les premiers à rentrer dans cet espace fort bien aménagé par les gars d'Activision. Une quinzaine de PS2 branchées sur LCD, de véritables guitares Gibson exposées aux murs, des petits fours et du whisky ; et au milieu de tout ça, une scène avec amplis, batterie, basse, guitare, et tout ce qu'il faut pour faire beaucoup de bruit. Un petit stand coiffure aussi, où il était possible de se faire coiffer par le spécialiste parisien de la laque et des coiffures ridicules pour métalleux, qui hélas s'était visiblement échauffé sur les ravissantes hôtesses.

Parmi les invités, beaucoup de journalistes de jeux vidéo bien sûr, mais aussi beaucoup de gros barbus tatoués, blouson en cuir et bandana sur la tête, qui ont fière allure avec une guitare en plastique dans les mains (ou qui font un peu peur quand ils attendent après toi pour jouer).

Près de l'entrée, il était possible de s'essayer au premier opus, dont vous pouvez lire le test de Factor . Pour s'échauffer un peu, Zulyen et moi avons fait un petit duel, ce qui nous rappela à quel point le mode multi est ennuyeux à mourir. On ne joue quasiment jamais simultanément, les riffs sont coupés en deux (on est coupé dans l'élan musical), la difficulté est moindre, alors on a vite posé les controllers pour aller quelques mètres plus loin s'essayer à Guitar Hero 2. Et là, grosse claque.

Solos pour un duo



En plus du mode Duel (qui a tout de même été un peu amélioré), on trouve désormais le mode Duel Pro (les deux partitions sont identiques, plus moyen de râler), et le très attendu mode Coop. Ahlala, quel pied ! Dans ce dernier mode, un joueur fait la guitare, l'autre la basse, ou parfois le premier fait la lead guitar et le second l'accompagnement, selon les chansons. Chacun peut choisir sa propre difficulté, mais les deux partagent le même compteur de combo et la même jauge de Star Power. Cette dernière demande d'ailleurs aux deux joueurs d'incliner simultanément leur controller pour s'enclencher, ce qui a tendance à faire foirer le combo et à nous rendre encore plus ridicule. Mais un fanboy de Guitar Hero n'est plus à ça près.

Bien que ce mode multi justifie à lui tout seul l'achat du jeu et d'un deuxième controller Gibson, ce n'est pas la seule grande nouveauté. Chaque morceau est maintenant divisé en plusieurs parties (intro, premier solo, deuxième solo, etc…) qui sont directement accessibles via le mode practice. Sans ça, il faudrait quelques années pour espérer terminer certaines chansons. Je pense notamment à Freebird de Lynyrd Skynyrd (dernière chanson du répertoire), que Zulyen et moi avons essayé en Duel Pro Expert par curiosité : un solo de plus de 5 minutes dont la difficulté oscille entre le « oulah y'a beaucoup de notes » et le « oulah y'a vraiment beaucoup de notes », précédé par une longue intro facile et soporifique de 10 minutes. Ou encore Hangar 18 de Megadeth, où les seuls mots que nous avons prononcé en jouant ont été « ‘tain, encore un solo ».

Au final, nous avons testé une bonne moitié des 40 chansons de la playlist, auxquelles s'ajoutent 24 chansons bonus (le premier opus proposait 45 chansons en tout). Les gens de peu de culture musicale comme moi reconnaitront quand même beaucoup de chansons connues, le succès de Guitar Hero doit y être pour quelque chose. Je ne connaissais pas encore les morceaux par coeur, mais j'ai eu l'impression que la difficulté en mode expert est montée d'un cran, et c'est une bonne chose. Cependant, les techniques de hammer-on et de pull-off (le fait d'enchaîner certaines notes rapides sans avoir à gratter plusieurs fois la corde) m'ont semblé un peu plus faciles à réaliser que dans le précédent, tant mieux aussi.

Pour le reste, le mode carrière toujours présent proposera cette fois de choisir parmi 11 personnages, 8 salles de concert, et 56 modèles de guitare (de la simple skin au modèle totalement fantaisiste).

Joutes musicales



Quelques mots rapidement sur le petit tournoi organisé par Activision. J'aurais pu défier Pipo (de notamment) en finale si je ne m'étais pas fait lamentablement éliminé par Zulyen au tour précédent. Ce dernier a profité du fait qu'on doive jouer en mode Difficile et non Expert pour me battre pour la seule fois de la journée, l'enfoiré. Je suis reparti avec un formidable lot de consolation : Guitar Hero 1 (oui, le 1, au cas où j'étais arrivé en demi-finale par hasard). Merci Activision ! Pipo quant à lui, grand vainqueur, et surement champion de Air Guitar par ailleurs, s'est vu offrir une véritable Gibson SG. Enfoiré aussi.

Défaite mise à part, si j'avais écris cette preview en sortant de la présentation, j'aurais dit que Guitar Hero 2 s'annonce fantastique. Après quelques jours d'intense réflexion, après avoir rejoué au premier opus, après avoir rêvé de notes multicolores qui tombent du ciel, je me suis enfin forgé une opinion : Guitar Hero 2 s'annonce fantastique. Mettez 80€ de côté pour le 24 novembre.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews