Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

[E3 2017] Premiers fakedowns dans NFS Payback

miniblob par miniblob,  email  @ptiblob
 
L'E3 n'a pas encore officiellement démarré mais cette année EA cherche une nouvelle fois à faire son malin en organisant ses présentations en marge du salon. L'occasion pour nous et pour un public avide de découvrir pad en main quelques jeux du line-up de l'éditeur, dont le prochain Need For Speed Payback.
L'EA Play c'est avant toute chose la convivialité : le plaisir simple de découvrir une foule de badauds faisant le pied de grue dans une interminable file d'attente tout autour du pâté de maison de l'Hollywood Palladium et de les narguer en leur passant ostensiblement devant. Place manants, les seigneurs du bon goût sont là et viennent déverser leur bile sur les démos qui vous font baver d'envie depuis des heures. Forcément, dans le cas de Need for Speed Payback par exemple, il est difficile de ne pas jouer aux blasés alors que la démo en question reprend très précisément l'extrait de gameplay présenté lors de la conférence EA.



Pour ceux qui auraient la flemme de lancer la vidéo ou qui sont allergiques aux explosions de voitures, sachez qu'il s'agit d'une mission très bornée dans laquelle on vous demande de poursuivre un truck dans le désert. En effet, de méchants rivaux ont volé une voiture à votre crew, votre meilleure idée pour la récupérer c'est de vous approcher du camion qui la transporte et de balancer votre copine sur la remorque pour qu'elle récupère le véhicule. De base, ça ne ressemblait déjà pas à une promenade de santé, mais forcément, pour pimenter le tout, il fallait aussi que le camion balance des tonneaux explosifs et que d'autres bagnoles s'invitent à la fête.

Pas d'inquiétude, si ça pète effectivement de partout, ce n'est pas pour autant qu'on se sent franchement en danger en prenant en main la démo. Ce sont les limites de l'exercice, EA nous présente une séquence ultra scriptée, totalement hachée par les cinématiques, dans un mode de difficulté très bas pour rester accessible au plus grand nombre... Bref le tout est pensé pour être soit-disant impressionnant à regarder, mais pas pour être fun à jouer. Par exemple, la grosse « nouveauté » bien mise en avant dans ce passage c'est le retour des takedowns. Il faut dire que le dernier épisode signé Ghost Games manquait sérieusement de folie, les développeurs ont sans doute voulu rassurer les fans de la série en manque d'adrénaline. Pas de bol, la facilité avec laquelle les voitures adverses partent dans le décor donne surtout l'impression qu'elles sont faites en carton pâte.



Du peu qu'on a pu en juger, la conduite est plutôt propre, mais difficile de se faire un avis tranché sur une portion de course-poursuite aussi minuscule. On ne peut pas dire que cette démo soit réellement enthousiasmante et pourtant, en creux, elle laisse supposer que ce NFS Payback a encore quelques belles ressources sous le capot. Par exemple, il n'y avait ici aucun moyen de s'éloigner de son objectif, mais on voyait bien qu'une partie du désert environnant était ouvert à l'exploration. Les développeurs présents nous ont confirmé que Payback proposerait bien du offroad, ce qui manquait furieusement aux précédents épisodes du studio. On sait d'ailleurs déjà qu'il sera possible de fouiller la campagne pour trouver des épaves à retaper et à tuner avec un mauvais goût absolu. Autant de fonctionnalités plutôt prometteuses sur le papier mais qui jouaient étrangement aux abonnées absentes lors de cette présentation.

Le message qu'essaye de faire passer EA est assez clair : vous vous êtes endormis au volant du dernier NFS mais cet épisode Payback compte bien réveiller le Vin Diesel qui sommeille en vous. Pas de bol, cette séquence survitaminée laisse surtout une impression un peu factice. Finalement on aurait préféré en apprendre davantage sur l'aspect ouvert de l'univers, voire même sur les possibilités offertes par la customisation des véhicules.
Rechercher sur Factornews