Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

[E3 2017] Premières trahisons dans Raiders of the Broken Planet

miniblob par miniblob,  email  @ptiblob
 
Dans la vie il faut faire des choix, surtout quand l'aventure vous tend les bras sur une lointaine planète inhospitalière. Êtes-vous plutôt du genre à vous serrer les coudes avec vos potes pour accomplir vos objectifs, ou au contraire à mener votre barque en solitaire quitte à prendre un peu de plaisir à enfoncer ceux qui se mettraient en travers de votre route ? Dans les deux cas, Raiders of the Broken Planet a pensé à vous, mais vous, penserez-vous à lui ?
Ne leur parlez plus de vampires, après avoir bu jusqu'à la lie du Castlevania, les petits gars de MercurySteam ont sorti les gousses d'ail et les crucifix pour exorciser l'esprit de Dracula. Ils n'en ont pas terminé pour autant de jouer avec les licences phares des autres puisqu'ils sont en ce moment en train de plancher pour Nintendo sur le prochain Metroid sur 3DS (un remake du second épisode sorti sur Gameboy). Mais c'est pourtant bien en tant que développeur indépendant que le studio a fait le déplacement à l'E3, il avait en effet un projet un peu plus personnel à défendre, le TPS orienté coop mais pas trop intitulé Raiders of the Broken Planet.



On va la faire courte sur le pitch qui ne respire pas l'originalité : une planète qui est en train de se disloquer, une ressource super importante pour se balader dans l'espace et qu'on ne trouve que là-bas, trois factions qui se font la guerre pour mettre la main dessus... Bref, autant d'éléments qui sentent un peu le réchauffé. De toutes façons, ce n'est clairement pas sur le terrain du scénario que le titre mise toutes ses billes. Il est clairement là pour donner un prétexte à l'enchaînement de missions jouables aussi bien en solo qu'en multijoueur.



Dans un cas comme dans l'autre, on commence par sélectionner son héros. Si l'éventail de choix était limité sur la démo comme sur la bêta fermée, les équipes de MercurySteam tablent au final sur un roster comprenant entre 20 et 30 personnages distincts. Chacun de ces loupiots dispose bien entendu d'une arme qui lui est propre (fusil de snipe, pompe, mitrailleuse...) mais aussi et surtout de caractéristiques identifiées et d'une capacité spéciale. Pour l'instant on est encore dans du très classique avec par exemple un héros lourd et lent qui sera favorisé en défense, ou une petite rapide qui fait surtout des dégâts à courte portée. Les compétences sont à l'avenant, le sniper pouvant ainsi se téléporter dans des endroits incongrus pour mieux prendre ses ennemis par surprise.



Là où Raiders of the Broken Planet se veut un peu plus innovant, c'est qu'il embarque aussi une jauge de stress. Les efforts physiques par exemple vont faire monter la tension et votre personnage deviendra visible de tous, même à travers les murs ou en étant à couvert (on passera rapidement sur la justification scénaristique de ce mécanisme qui a franchement peu d'intérêt...). Ça vaut aussi pour vos ennemis, ce qui fait qu'en général vous allez savoir d'où vient le danger. Ce n'est pas pour autant que vous serez en sécurité car les bots sont particulièrement agressifs et les arènes assez ramassées en ce qui concerne les premiers niveaux. Ajoutez à cela que pour récupérer des munitions il faut de temps en temps dégommer un ennemi au corps à corps et donc se mettre un minimum en danger.



On ne va pas se leurrer, la démo n'était pas très affriolante en solo mais à priori le jeu devrait prendre une autre saveur en le découvrant à quatre en coopération. Non seulement il semble alors possible d'imaginer une certaine complémentarité entre les héros, mais aussi et surtout car c'est à cette condition que peut débarquer un antagoniste, un joueur qui fait équipe avec les bots pour foutre votre partie en l'air. Cette recette en 4v1 fait forcément penser à un certain Evolve mais selon les développeurs leur inspiration est plutôt à chercher du côté du mode contre-opération de Perfect Dark qui permettait déjà à un deuxième participant de faire équipe avec la machine pour essayer de vaincre le joueur principal. Toutes ces fonctionnalités paraissent bien sympathiques sur le papier mais malheureusement il nous a été impossible de les essayer : à l'occasion de l'E3 seul le solo etait présenté et c'est en ce moment la croix et la bannière pour trouver des collègues sur la bêta fermée.



[Maj] : Après avoir pu enfin essayer un minimum le multi, il parait assez évident que le titre manque pour l'instant méchamment d'équilibre. L'antagoniste peut compter sur une véritable armée de bots pour l'épauler, enchaîner les chopes et faire de sérieux dégâts dans l'équipe de héros qui ont déjà du mal à survivre sans son intervention. En un mot, le concept de base semble toujours séduisant mais il nécessite encore un joli coup de polish pour être réellement engageant.
Raiders of the Broken Planet dispose sur le papier d'un certain potentiel, mais ce n'est pas en essayant le jeu en solitaire qu'il va se révéler. Malheureusement, si le titre ne parvient pas à fédérer autour de lui une communauté, il aura bien du mal à faire ses preuves sur la base de son solo.
Rechercher sur Factornews