Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

[E3 2017] Premier trou détective dans Donut County

miniblob par miniblob,  email  @ptiblob
 
Après avoir travaillé au sein de studios plutôt inventifs tel que le fameux Giant Sparrow à qui l'on doit The Unfinished Swan et What Remains of Edith Finch, Ben Esposito a décidé de mener sa barque en solitaire pour nous pondre Donut County. Ce n'est pas tellement que le bonhomme ait un tempérament d’ermite, mais plutôt qu'il a un message clair et fort à faire passer au monde : « le trou n'est pas seulement un vide, il faut aussi considérer ce qu'il y a autour et ce qui tombe dedans... »
Il nous est tous arrivé un jour ou l'autre de nous retrouver au fond du trou. Dans ces moments là, c'est parfois bon d'être entouré de personnes dans la même situation pour partager nos expériences les plus profondes sans pour autant craindre de se faire enfoncer par l'un ou l'autre. C'est exactement ce qu'il s'est passé pour les différents protagonistes de Donut County, ils ont tous été d'une manière ou d'une autre happés par un trou venu de nulle part et se retrouvent donc rassemblés là, au milieu du vide. Tout ce qui leur reste, c'est le récit de leur mésaventure, et c'est par ce biais qu'on va découvrir une vingtaine de petites saynètes dans lesquelles le joueur va invariablement jouer le rôle du trou affamé.



Pour notre part, la démo se limitait aux deux premiers niveaux, autant dire que nous avons eu à peine le temps de faire notre trou dans Donut County qu'il fallait déjà lui faire nos adieux. De toutes façons le jeu final ne sera pas bien long, Ben Esposito lui-même nous confirmait qu'il préférait les titres qui entretiennent un sentiment de découverte permanente sur deux heures plutôt que ceux qui s'étirent inutilement en longueur. En l'occurrence Donut County repose sur un mécanisme extrêmement simple : le joueur contrôle un trou qui va avaler tout ce qui se trouve dans son périmètre, ce faisant il va grossir ce qui va lui permettre d'engouffrer des objets de plus en plus gros.



Vous comprendrez sans mal que la magie du trou fonctionne bien avec les enfants : Donut County peut être considéré simplement comme un jouet interactif, le genre de titre dans lequel on se laisse porter par la musique pour s'amuser avec la physique, fouiller le niveau pour trouver tout ce qu'on peut avaler et créer des situations bizarres. Mais justement, sans jamais tomber dans le franchement angoissant, l'accompagnement musical évolue au fur et à mesure qu'on absorbe de plus en plus de choses, au point de créer un tout petit malaise lorsque l'on dévore la première personne. Pas de doute, on joue bien un agent du chaos et c'est en détruisant des petites vies bien installées qu'on apprend à les connaître et à en déguster le moindre détail.

Le trou c'est de la balle, voici littéralement ce qu'on peut retenir de ce Donut County qui reprend la recette des Katamari Damacy pour mieux la renverser.
Rechercher sur Factornews