Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

[E3 2016] Premières énigmes dans Yesterday Origins

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
Quand Yesterday est sorti en 2012, on n’imaginait pas devoir attendre aussi longtemps pour bénéficier d’un nouveau jeu Pendulo. Après une séance de crowdfunding ratée pour Day One, les espagnols ont fait le dos rond, avant de s’associer à Microids pour continuer à développer. Lors d’une session hands-off, nous avons pu voir un petit bout de gameplay de Yesterday Origins, leur prochaine production qui sera la première à sortir en même temps sur PC et sur consoles.
Préquel du premier épisode, Origins contient plusieurs surprises plus ou moins importantes. La première est graphique : si l’ensemble du jeu conserve un aspect « dessiné main » et qu’on retrouve le character design si particulier des Pendulo, il ne s’agit plus d’écrans fixes en 2D mais d’écran fixes en 3D (le jeu est développé sous Unity), agrémentés par conséquent de plus d’effets visuels. Le bond en avant technique est saisissant, mais l’esthétique et la personnalité restent inchangées. C’est un petit tour de force plutôt enthousiasmant.



Au niveau de l’histoire, tout se déroulera à deux époques : l’Inquisition espagnole au Moyen-Âge, et de nos jours. Les personnages principaux sont les mêmes, mais ont subi quelques petites évolutions dont on vous laisse la surprise pour ne pas vous spoiler.  Les composantes narratives de Yesterday seront de retour, et on peut donc s’attendre à pas mal de cynisme et d’humour noir, que ce soit sur le fond ou sur la forme.



En ce qui concerne le gameplay, on reste sur du point’n click classique, avec une recette largement éprouvée par Pendulo : collecte d’objets, dialogues, interactions entre les différents éléments…  Parmi les nouveautés, on en citera deux qui méritent qu’on s’y attarde. Premièrement, les close-ups qui se déclenchent parfois lorsqu’on interagit avec un élément du décor sont désormais dynamiques : il ne s’agit plus seulement d’un zoom photographique mais d’une nouvelle mini-zone dans laquelle on peut déplacer la caméra et interagir avec les éléments qui s’y trouvent.



Ensuite, la résolution des énigmes passe certes par des combinaisons d’objets, mais aussi par une boîte de résolution qui vous demandera de justifier ces associations. Vous voulez construire une mitrailleuse à rouge à lèvres pour déloger des bandits d’une maison dans le désert ? Vous devrez non seulement mélanger les rouges à lèvres et la mitrailleuse, mais en plus choisir parmi vos historiques de dialogues quelles lignes justifient que vous agissiez ainsi. C'est relativement basique puisque c'est un peu comme si certains dialogues étaient des items, mais si ça permet d'ajouter un peu de variété c'est bienvenu.
Yesterday ne va pas révolutionner la recette des Pendulo, encore moins celle des jeux d’aventure. Mais son bond en avant graphique et ses quelques nouveautés nous ont convaincus et intéressés. On est impatient d’en savoir plus.