Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

Test casque : Ear Force Stealth 450 de Turtle Beach

Fougère par Fougère,  email  @JeSuisUneFouger
 
Visiblement on se met à tester du matos sur Factor. Histoire de pas être trop pointu (c'est compliqué les benchmarks), on commence avec un périphérique simple : le casque.
On va se faire les dents sur le Ear Force Stealth 450, que Turtle Beach nous a prêté en test. Si vous le dites 10 fois très vite sans vous déboîter la machoire, vous aurez tout mon respect. C'est donc un casque PC sans fil 7.1, avec un son vraiment pas mal et une spatialisation correcte. Dans la réalité, le son est surround et le 7.1 est simulé, le casque contient seulement 2HP. Je parle de mon expérience au niveau des JV, j'utilise plutôt des enceintes pour regarder des séries / écouter de la musique (genre ça ou ça, si ça vous intéresse). Malgrès tout, les basses rendent assez bien, vous pouvez vous lacher sur la musique qui fait BOOM BOOM.
 


Dans Dying Light par exemple, l'expérience de jeu était carrément plaisante. La spatialisation fait bien son boulot et on entend clairement où se trouve les zombies à l'oreille. C'est encore plus flagrant la nuit, quand vous essayez de slalomer discrètement entre les infectés spéciaux, vous êtes bon pour des sueurs froides. Sauf quand la voix intégrée vous balance des gros « BATTERY LOW » en pleine phase d'infiltration. Une des fausses bonnes idées du casque : des annonces pré-programmées. Quand vous activez le micro, changez de config sonore ou que vous allumez le casque, une voix vous l'indique. L'intention est bonne, mais dans les faits, quand elle se met à causer inopinément, ça casse un peu les pieds.
 


Le micro fourni avec le casque est de bonne qualité, et rend un son clair et sans bruit de fond, pour peu que vous le régliez un petit peu. La molette présente sur le casque permet d'ajuster le niveau de capture assez finement, même si son positionnement fait que vous y toucherez souvent sans le vouloir à chaque fois que vous voudrez régler le volume.

La batterie tient très bien la charge, environ une quinzaine d'heures d'utilisation avant de devoir être rechargée. Attention toutefois, les casques sans fil ayant tendance à voir la durée de vie de leur batterie chuter avec le temps et un usage intensif.

Par contre, il pêche un peu au niveau du confort. Au début, le casque serre un peu, même si cela se sent de moins en moins avec le temps. Le problème vient surtout des oreillettes, un poil trop petites pour être confortables. Rien de dramatique, mais vous devrez le ré-ajuster plusieurs fois sur de longues sessions de jeu afin de ne pas vous retrouvez avec un léger mal de crâne à la fin.

​Finalement, l'isolation des sons ambiants est assez bonne. C'est à dire que vous n'entendrez pas le fils du voisin piquer une crise, mais vous allez capter votre coloc qui vous gueule que les pizzas sont arrivées. Un dernier point sympathique : c'est du plug-and-play. Pas de drivers, de carte son intégrée, vous branchez le récepteur USB, vous allumez le casque et c'est prêt. 

Si vous êtes tenté par un casque sans fil 7,1, le Ear Force Stealth 450 propose un bon rapport qualité / prix. Malgré ses quelques défauts, ses qualités techniques compensent le petit manque de confort. Notez que ce test a été réalisé sur une semaine, une période prolongée d'utilisation permet sûrement de rendre le casque plus confortable.