Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

TES4 OBLIVION : LE GROS DOSSIER

Laurent par Laurent,  email
Ces derniers temps, il semble qu'un nom ne puisse être prononcé sans qu'un raz de marée de réactions soit soulevé par les rôlistes vidéo-ludiques de tout poil. Ce nom, c'est celui du dernier jeu du studio Bethesda Softworks, le 4è opus de la série Elder Scrolls, successeur de Morrowind : c'est Oblivion.

Ce sont ceux qui l'ont créé qui en parlent le mieux


A quelques jours de sa sortie française, tout le monde y va de son commentaire, essayant de voir à travers les images ce que les développeurs nous auraient caché. Pourtant les développeurs de Bethesda sont loin de se cacher derrière des screens et ont même été très prolixes au fil des derniers 18 mois en lisant, mais surtout en intervenant, sur les forums dédiés à leur jeu.

De ce fait, tout ce qui suit n'est pas le fruit d'une imagination mais bien un condensé des nombreux commentaires faits par les développeurs qui depuis mi-2002 travaillent d'arrache-pied sur leur dernier bébé. Alors, bonne lecture et bon voyage dans Oblivion.


Il était une fois


Oblivion est le nom du monde des enfers dans l'univers imaginaire de la série The Elder Scrolls (que l'on nommera TES tout au long de ce dossier pour plus de clarté), en l'an 433 de la troisième ère, alors que l'Empereur vient de mourir, et c'est d'Oblivion que viennent les démons qui comptent bien envahir tout Cyrodiil. Dès lors, il ne tient plus qu'à vous de trouver l'héritier du trône et de fermer les portes d'Oblivion.

Le jeu se déroulera donc dans la province de Cyrodiil, siège de la capitale de Tamriel (l'île-continent du monde de TES), ainsi que dans certaines parties d'Oblivion et proposera de la fantasy plus traditionnelle, moins "alien" que Morrowind (notamment en ce qui concerne les monstres). Cela reste néanmoins un Elder Scroll et le jeu ressemble en fait beaucoup à un Daggerfall next-gen, dans les sensations et l'expérience de jeu.

L'histoire de cet opus n'est pas la suite de celle de Morrowind et n'y est pas directement connectée. Pour donner une idée à ceux qui ont joué à Morrowind, la quête principale d'Oblivion sera certainement plus sombre que celle de Morag Tong dans Morrowind. Chaque faction du jeu apportera son lot d'intrigues et de quêtes secondaires. Celles-ci seront mieux développées, auront plus de façons d'être résolues, feront intervenir des personnages plus intéressants et seront également mieux récompensées que les simples améliorations de compétences de Morrowind. Mais attention, vous pourrez aussi être banni d'une faction. Ce ne sera pas définitif mais l'expulsion de chaque guilde entraînera différentes circonstances plus ou moins agréables.

Comme pour Morrowind, les développeurs ont créé le jeu qu'ils voulaient sans se soucier de savoir quelle classification il obtiendrait. Au final, Oblivion a été jugé pour adolescents (13+) par l'ESRB (l'organisme responsable de la classification des jeux) pour la présence des éléments suivants: Sang et carnages (gore), langage cru, thèmes sexuels, usage d'alcool et violence. D'après Bethesda les gens en ont marre des jeux rendus proprets par leurs concepteurs pour éviter un classement du jeu pour un public averti.


Rechercher sur Factornews